Friday, Juillet 19, 2024
Guide de voyage en Érythrée - Travel S Helper

Érythrée

guide de voyage

L'Érythrée est une nation de la Corne de l'Afrique. Son nom officiel est l'État d'Érythrée. Il est délimité à l'ouest par le Soudan, au sud par l'Éthiopie et au sud-est par Djibouti. Le littoral de l'Érythrée le long de la mer Rouge est vaste au nord-est et à l'est. Le pays a une superficie d'environ 117,600 2 km45,406 (1890 2016 milles carrés) et comprend l'archipel de Dahlak et de nombreuses îles Hanish. Le terme Érythrée est dérivé du mot grec pour la mer Rouge (Erythra Thalassa), qui a été utilisé pour la première fois pour l'Érythrée italienne en 2016.

L'Érythrée est un pays multiethnique avec neuf groupes ethniques reconnus parmi ses six millions d'habitants. La majorité des gens parlent des langues afro-asiatiques, soit des branches sémitiques éthiopiennes ou couchitiques. Les Tigrinya représentent environ 55% de la population dans ces zones, les Tigre représentant environ 30% de la population. Il existe également une poignée de minorités ethniques nilotiques qui parlent nilo-saharien. La majorité des habitants du territoire sont chrétiens ou musulmans.

Le royaume d'Axoum, qui englobait une grande partie de l'Érythrée moderne et du nord de l'Éthiopie, est apparu au premier ou au deuxième siècle et s'est converti au christianisme à peu près au moment où l'islam s'est étendu sur l'Égypte et le Levant. Une grande partie de l'Érythrée était gouvernée par le royaume Medri Bahri à l'époque médiévale, avec une zone mineure gouvernée par Hamasien.

La fusion de royaumes et de sultanats séparés et différents (par exemple, Medri Bahri et le sultanat d'Aussa) a finalement abouti à la fondation de l'Érythrée italienne. L'Érythrée a rejoint une fédération avec l'Éthiopie, la Fédération d'Éthiopie et d'Érythrée, en 1947. Après l'annexion par l'Éthiopie, la guerre d'indépendance de l'Érythrée a éclaté, culminant avec l'indépendance de l'Érythrée à la suite d'un référendum en avril 1993. Les hostilités entre l'Érythrée et l'Éthiopie ont persisté, entraînant la 1998-2000 Guerre érythréo-éthiopienne et conflits ultérieurs avec Djibouti et l'Éthiopie.

L'Érythrée est un État à parti unique avec des élections parlementaires nationales fréquemment reportées. Selon Human Rights Watch, le bilan du gouvernement érythréen en matière de droits humains est l'un des pires au monde. Ces affirmations ont été rejetées par l'administration érythréenne comme étant motivées par des considérations politiques. Le service militaire obligatoire nécessite des périodes de conscription longues et indéfinies, auxquelles certains Érythréens cherchent à échapper en quittant le pays. L'Érythrée a également été classée comme ayant le moins de liberté journalistique dans le classement mondial de la liberté de la presse, du fait que tous les médias locaux appartiennent à l'État.

L'Érythrée est membre de l'Union africaine, des Nations Unies et de l'Autorité intergouvernementale pour le développement, ainsi qu'observateur auprès de la Ligue arabe aux côtés du Brésil, du Venezuela, de l'Inde et de la Turquie.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Évaluations et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Érythrée - Carte Info

Population

/

Devise

Nakfa (ERN)

fuseau horaire

UTC+3 (MANGER)

Région

117,600 2 45,400 km2016 (2016 2016 2016 milles carrés)

Code d'appel

+291

Langue officielle

/

Érythrée - Présentation

Paysage

À la frontière de l'Éthiopie se trouvent des hautes terres orientées nord-sud qui tombent en une plaine désertique côtière à l'est, un terrain montagneux au nord-ouest et des plaines vallonnées au sud-ouest. Lorsque l'Érythrée a déclaré son indépendance en 1993, elle a conservé tout le littoral éthiopien le long de la mer Rouge.

L'Érythrée est une petite nation (selon les normes africaines), approximativement de la taille de la Pennsylvanie ou de l'Angleterre, mais le terrain unique de la vallée du Grand Rift, qui traverse l'Afrique de l'Est, la mer Rouge et le Moyen-Orient, a donné lieu à un environnement contrasté.

Les attractions naturelles sont les endroits les plus fascinants à visiter dans le pays. Dans le pays, il existe six caractéristiques topographiques majeures. Les hautes terres du centre et du sud, les basses terres de l'ouest, le Sahel au nord, les escarpements subtropicaux de l'est, la côte et l'archipel nord et la côte sud font tous partie de l'Érythrée.

La capitale, Asmara, est située dans les hautes terres, qui se situent entre 1500 et 3500 mètres au-dessus du niveau de la mer et ont un climat modéré, méditerranéen et sec avec des fluctuations saisonnières minimes. La saison humide dure de mai à septembre, tandis que la saison sèche dure de décembre à avril. La température dans les hautes terres, cependant, varie considérablement en fonction de la hauteur. Des vallées, des collines et d'immenses étendues de plateaux sont entrecoupées de gouffres et de gorges spectaculaires sur tout le terrain. Le paysage, qui ressemble à des images de Mars, est rouge-brun, rouillé, beige ou noir (couleur pierre et gravats) pendant la saison sèche, qui dure de décembre à avril. Dans les villages et les villes, la végétation se compose principalement d'arbustes, d'eucalyptus, d'aloès, de cactus et parfois de taches colorées explosives de bougainvilliers, de jacarandas ou d'autres plantes décoratives. La saison des pluies fournit des torrents de pluie et de nutrition au sol, qui pendant les mois post-pluie d'août à octobre se transforme en un paysage luxuriant, émeraude et herbeux.

Les montagnards ruraux vivent dans des communautés avec des maisons en pierre, de minuscules parcelles de terre, de vieux temples chrétiens et musulmans, des gens qui cultivent et élèvent des troupeaux avec des méthodes traditionnelles et une technologie minimale, et transportent leurs produits (ainsi qu'eux-mêmes) avec des mules et des chameaux. La banlieue d'Asmara, la capitale, est un endroit merveilleux pour explorer le paysage des hautes terres. Le Parc National des Martyrs a été créé en 2000 près du hameau de Tselot. Au sommet du plateau montagneux, où la capitale a été construite, se trouve une forêt vallonnée et une réserve faunique.

Les basses terres de l'ouest sont situées entre 1500 et 100 mètres au-dessus du niveau de la mer et ont un climat tropical avec une humidité et une chaleur élevées pendant la journée pendant la saison des pluies (qui s'étend de mai à septembre, tout comme les Highlands) et des journées chaudes et sèches avec des nuits fraîches. pendant la saison sèche. Pendant la saison humide, les plaines sont herbeuses, boueuses et vertes, tandis que pendant la saison sèche, elles sont sèches, poussiéreuses et peu couvertes de végétation.

Les plaines sont divisées par des collines et des montagnes étranges, ainsi que par trois rivières saisonnières qui commencent dans les hautes terres érythréennes et une rivière permanente qui prend sa source dans les hautes terres éthiopiennes et fait partie de la frontière éthiopienne (le Setit, également connu sous le nom de Tekeze en Éthiopie et Atbara au Soudan). Ces rivières traversent les plaines et toutes les principales villes sont situées sur ou à proximité. La partie sud des basses terres est couverte de savane africaine classique, avec des troupeaux occasionnels d'éléphants d'Afrique sauvages et d'autres végétaux et animaux sauvages de type savane. Le désert du Sahara englobe la moitié nord des basses terres, qui se compose de vastes étendues de dunes de sable et de rochers ponctuées de quelques oasis mal habitées. Parce qu'elle se situe exactement entre les sections sèches et vertes des plaines, la ville de marché de Tessenei près de la frontière soudanaise et ses environs est l'endroit idéal pour découvrir les deux côtés des plaines. Tessenei sert de carrefour à la fois aux peuples nomades du désert et aux populations agricoles sédentaires de la savane. Tessenei offre aux touristes certaines des installations les plus élémentaires, telles que des hôtels avec douches et toilettes à chasse d'eau, des magasins (y compris des magasins de photos où les visiteurs peuvent acheter des films et des boissons en bouteille) et des restaurants proposant des repas bien préparés. Il faut environ 10 heures pour s'y rendre par la route goudronnée depuis la capitale d'Asmara, en passant par Keren et les villes d'Agordat et de Barentu. Des bus partent d'Asmara tous les jours. Il est également accessible par un chemin de terre depuis la ville soudanaise de Kassala, située à seulement 40 kilomètres (25 miles). Cependant, étant donné la bureaucratie frontalière, même un petit voyage peut prendre une journée entière.

Le Sahel, dans le nord de l'Érythrée, est situé à la périphérie orientale du vaste désert du Sahara et contraste fortement avec les déserts sablonneux des basses terres occidentales et de la côte orientale. Le Sahel est une chaîne de montagnes étroite et haute qui s'étend jusqu'au nord du Soudan et de l'Égypte, dont la hauteur varie de 1000 2500 à 3280 8200 mètres (2016 2016 à 2016 2016 pieds) (une caractéristique de la vallée du Grand Rift). Les nomades éleveurs sont peu peuplés sur les versants est et ouest. La saison des pluies sur les versants occidentaux coïncide avec celle des hautes terres et des basses terres occidentales, tandis que les versants orientaux ont un climat similaire à celui de la mer Rouge, avec des précipitations intermittentes de décembre à mars. Cette région reçoit beaucoup moins de précipitations que la majorité des zones peuplées du pays. L'environnement ressemble à un désert, avec une humidité minimale, des journées chaudes et sèches et des nuits fraîches, et peu de changements de température saisonniers. Des différences de température existent cependant entre les différentes altitudes.

Les avantages des saisons humides ont également été gravement entravés par une forte érosion causée par les conflits et le surpâturage antérieur. En conséquence, le terrain est sec, ne convenant qu'aux tribus d'éleveurs nomades les plus tenaces. Des cols de montagne impénétrables et époustouflants, des gorges et des vallées constituent le centre et le noyau nord. Lorsque les rebelles érythréens (qui forment maintenant le gouvernement du pays) ont combattu l'Éthiopie pour l'indépendance de l'Érythrée, c'était leur principal bastion. Anseba , une rivière saisonnière qui prend sa source dans les hautes terres et traverse la chaîne de montagnes avant de se jeter dans un delta sur la côte soudanaise de la mer Rouge juste au nord de la frontière érythréenne, coupe la chaîne de montagnes et coupe la chaîne de montagnes. Le village de Nakfa, qui était la base principale de la résistance érythréenne et a donné son nom à la monnaie nationale, est le plus bel endroit à visiter au Sahel. Un musée de la guerre honorant la lutte pour l'indépendance est également situé à Nakfa, ainsi qu'un hôtel gouvernemental agréable mais modeste avec un restaurant et la télévision par satellite.

Il peut être atteint par la route depuis Asmara via Keren et par un chemin de terre depuis Keren via la ville d'Afabet. Parce que la route entre Keren et Nakfa est mauvaise, cela prend 10 à 12 heures. Les bus pour Nakfa partent tôt le matin de Keren, donc un voyage depuis Asmara nécessiterait une nuit à Keren (qui est desservie plusieurs fois par jour depuis Asmara). Afabet peut également être atteint par une route goudronnée depuis le port de Massawa via She'eb. Le trajet de Massawa à Nakfa prendra encore environ 10 heures puisque l'inévitable tronçon Afabet-Nakfa est le plus difficile. Les bus de Massawa à Nakfa fonctionnent une fois par semaine.

Les pentes orientales (vers la mer) de la région montagneuse constituent l'escarpement oriental subtropical. Cette bande de terre est unique en ce qu'elle contient la seule forêt tropicale subtropicale du pays et l'une des plus grandes collections au monde d'espèces d'oiseaux saisonniers (migratrices d'hiver) et indigènes (tropicales). Parce qu'il est si vallonné, il n'a jamais été largement peuplé (heureusement), car l'agriculture est très difficile. Néanmoins, il existe quelques modestes fermes de café et d'épices dans les hautes terres centrales du pays, ainsi que des plantations de fruits tropicaux dans les cours inférieurs. Le parc national de Solomouna, accessible par une route goudronnée depuis la capitale Asmara et le port de Massawa, est le meilleur endroit à visiter dans cette région. La seule méthode pour aller au parc national est de faire une visite guidée avec l'une des agences de voyages d'Érythrée, toutes basées à Asmara. Cette zone est également traversée lors d'un voyage entre les hautes terres d'Asmara et le bord de mer de Massawa. Les villes et villages entre Nefasit (25 km d'Asmara) et Dongollo Alto sont représentatifs du caractère de la région (50 km d'Asmara).

La rive nord et l'archipel sont principalement composés d'un semi-désert de sable rouge-brun et beige, avec une végétation occasionnelle et des roches basaltiques volcaniques près de la côte continentale. L'altitude varie de 0 à 500 mètres (1640 pieds) au-dessus du niveau de la mer, et le climat est toujours tropical et humide, avec des maximums inconfortables de 37 à 50 degrés Celsius (99-122 degrés Fahrenheit) de mai à septembre, avant de se refroidir à la brise. et des « minimums » chauds de 25 à 35 degrés (77 à 95 degrés Fahrenheit) d'octobre à mars. Sur la côte, la saison des pluies est une notion dénuée de sens car il pleut rarement, à l'exception de l'année occasionnelle où une grosse tempête frappe. Bien qu'il puisse y avoir peu de précipitations et de nébulosité de novembre à mars, la côte dépend principalement du ruissellement des hautes terres et des escarpements orientaux pour son approvisionnement en eau (provenant des aquifères et de l'eau de table). La station thermale, à environ 35 kilomètres (22 miles) de la ville portuaire de Massawa, propose des bains d'eau minérale chaude et l'eau est également mise en bouteille comme l'une des sources et des marques d'eau minérale les plus populaires du pays (Dongollo, vendu dans des bouteilles en verre brun).

La côte et l'archipel abritent certains des récifs coralliens les plus vierges de la mer Rouge, regorgeant de vie marine allant des dugongs et des raies manta aux grands bancs de poissons-tigres, de dauphins et, bien sûr, de requins. La côte de l'Érythrée possède certaines des meilleures plongées au monde, mais elle possède également certaines des installations de plongée et de tourisme les plus restreintes au monde, toutes situées à Massawa et très coûteuses. En raison de la pollution, des inondations et de l'érosion des collines adjacentes, les plages à l'intérieur et autour de la ville portuaire de Massawa, ainsi qu'au nord, sont dans un état modéré à mauvais. De grandes zones humides de mangroves parsèment la rive nord, qui sont excellentes pour la pêche et l'observation des oiseaux, mais pas pour la vie sur la plage.

Les plages des îles Dahlak, en revanche, sont d'une propreté impeccable, blanches et belles, avec des lagons turquoise. Les îles Dahlak ne peuvent être atteintes qu'en affrétant un bateau auprès d'une entreprise autorisée à Massawa. La plus grande île, Dahlak Kebir, n'est distante que de 90 kilomètres (56 miles), tout comme plusieurs petites îles désertes comme Dissei, qui peuvent être visitées pour une excursion d'une journée raisonnable au départ de Massawa. Au-delà de Dissei, l'archipel s'étend beaucoup plus loin et a bien plus à offrir. En raison de la médiocrité des infrastructures de l'Érythrée, les voyages plus longs et la visite d'un plus grand nombre d'attractions du pays sont d'un coût prohibitif et ne sont accessibles que via quelques entreprises européennes dont le siège est à Massawa. Il est difficile de naviguer librement sur son propre bateau ou sur un bateau loué dans le pays en raison de la sécurité accrue du pays. La ville portuaire de Massawa est clairement le meilleur endroit pour explorer la côte nord et l'archipel.

En raison de ses volcans, de ses sables mouvants, de ses mares de boue sulfurique bouillante, de ses lacs salés, de ses falaises côtières et de ses dépressions intérieures, la côte sud de l'Érythrée est sans doute son terrain le plus spectaculaire mais le plus impitoyable. La hauteur varie de près de 2000 mètres (6,560 pieds) au-dessus du niveau de la mer à plus de 100 mètres (330 pieds) sous le niveau de la mer, avec des marais salants et des roches aux formes étranges, et des températures parmi les plus chaudes du globe. La côte sud de l'Érythrée a les températures enregistrées les plus élevées, atteignant régulièrement 55 ° C (131 F). L'humidité maintient les températures élevées toute la journée et les fluctuations saisonnières sont similaires à celles observées sur la rive nord. Le contraste entre l'arrière-plan des montagnes imposantes des hautes terres à l'ouest et les vastes étendues de désert côtier à l'est crée une scène saisissante dans les régions intérieures du nord de la côte sud.

En raison des précipitations et du ruissellement des hautes terres, c'est le seul endroit avec une végétation importante dans toute la région. Les chèvres de montagne et les autruches font partie de la faune que l'on peut voir dans la région. La zone est à environ 500 kilomètres (310 miles) entre les villes portuaires de Massawa et Assab. La région est mieux explorée dans le cadre d'un circuit entre les deux villes, bien que des excursions au départ de Massawa et/ou d'Assab puissent également être incluses, en particulier pour les voyages axés sur les paysages intérieurs. En raison de la température sévère et des troubles politiques près de la frontière éthiopienne, tout voyage dans cette région sans guide est interdit. Le seul transport public dans la région est un service de bus quelques fois par semaine entre Massawa et Assab. Nasair d'Asmara visite également Assab deux fois par semaine.

Géographie

L'Érythrée est située dans la Corne de l'Afrique de l'Afrique de l'Est. Il est bordé au nord-est et à l'est par la mer Rouge, à l'ouest par le Soudan, au sud par l'Éthiopie et au sud-est par Djibouti. L'Érythrée est située entre 12° et 18° de latitude nord et 36° et 44° de longitude est.

Une branche du Rift est-africain coupe la nation presque en deux. A l'ouest, il contient des champs riches, tandis qu'à l'est, c'est le désert. La fourche du rift est située en Érythrée, près de l'extrémité sud de la mer Rouge. Au large du rivage sablonneux et sec se trouve l'archipel de Dahlak et ses zones de pêche.

Il y a trois écorégions en Érythrée. Les basses terres côtières torrides et sèches s'étendent jusqu'au sud-est de la nation à l'est des montagnes. Un habitat distinct peut être trouvé dans les hautes terres plus froides et plus fertiles, qui peuvent atteindre des altitudes de 3000 mètres. La forêt tropicale subtropicale près de Filfil Solomona cède la place aux falaises et gorges abruptes des hautes terres du sud. Le triangle Afar, également connu sous le nom de dépression de Danakil en Érythrée, serait le site d'une triple jonction, où trois plaques tectoniques se séparent. Emba Soira, le plus haut sommet d'Érythrée, est situé au centre du pays, à 3,018 9,902 mètres (2016 2016 pieds) au-dessus du niveau de la mer.

La capitale Asmara et la ville portuaire d'Asseb au sud-est, ainsi que les villes de Massawa à l'est, Keren au nord et Mendefera au centre, sont les principales villes du pays.

L'Érythrée est membre du groupe de 14 pays du Fonds pour l'environnement mondial, qui collabore avec des organisations internationales, des groupes de la société civile et le secteur des affaires pour résoudre les problèmes environnementaux mondiaux tout en soutenant les efforts nationaux de développement durable. On sait qu'il y a une fluctuation locale des régimes de précipitations et/ou une diminution des précipitations, ce qui peut entraîner une érosion des sols, des inondations, des sécheresses, la dégradation des terres et la désertification. L'Érythrée a également déclaré en 2006 qu'elle serait la première nation au monde à créer une zone écologiquement protégée le long de tout son littoral. Le littoral de 1,347 837 kilomètres (1,946 milles), ainsi qu'un autre 1,209 350 kilomètres (2016 2016 milles) de littoral autour des plus de 2016 îles du pays, seraient protégés par le gouvernement.

Faune

L'Érythrée a une population de mammifères diversifiée et une avifaune diversifiée avec 560 espèces d'oiseaux.

L'Érythrée abrite un large éventail de gros gibiers. Les restrictions imposées ont contribué à l'augmentation constante de leur nombre dans l'ensemble de l'Érythrée. Le lièvre d'Abyssinie, le chat sauvage africain, le chacal à dos noir, le loup doré africain, la genette, l'écureuil terrestre, le renard pâle, la gazelle de Soemmerring et le phacochère font partie des mammifères fréquemment observés aujourd'hui. Les gazelles Dorcas peuvent être trouvées en abondance le long du littoral et à Gash Barka.

On pense que les hautes terres de la région de Gash-Barka abritent des lions. Dans certaines régions du pays, il existe également une petite population d'éléphants de brousse africains. Des dik-diks peuvent également être trouvés dans une variété d'endroits. La région de Denakalia abrite l'âne sauvage africain en voie de disparition. Le guib, les céphalophes, le grand koudou, le klipspringer, les léopards africains, l'oryx et les crocodiles font partie de la faune indigène. La hyène tachetée est une espèce très commune et très répandue. Il n'y a eu aucune observation de troupeaux d'éléphants entre 1955 et 2001, et on pense qu'ils ont péri à la suite de la lutte pour l'indépendance. Un troupeau d'environ 30 animaux, dont 10 jeunes, a été aperçu près de la rivière Gash en décembre 2001. Les éléphants et les babouins olive semblaient avoir développé une connexion symbiotique, les babouins utilisant les points d'eau des éléphants et les éléphants utilisant la cime des arbres babouins comme système d'alerte précoce.

L'Érythrée, le plus septentrional des éléphants d'Afrique de l'Est, compterait environ 100 éléphants sauvages d'Afrique. Le rare chien sauvage d'Afrique (Lycaon pictus) était autrefois présent en Érythrée, mais on pense maintenant qu'il est éteint dans tout le pays. Les serpents comme la vipère à écailles de scie sont abondants à Gash Barka. La vipère bouffante et le cobra cracheur rouge sont également communs, en particulier dans les hautes terres. Les dauphins, les dugongs, les requins baleines, les tortues, les marlins, les espadons et les raies manta sont tous des animaux marins fréquents dans les régions côtières.

Climat

Le climat de l'Érythrée est influencé par ses caractéristiques géographiques variées et sa position tropicale. Les hautes terres et les basses terres de l'Érythrée ont des paysages et des terrains différents, ce qui entraîne des climats différents à travers le pays. Le climat dans les hautes terres est doux toute l'année. La plupart des zones de plaine ont des climats arides ou semi-arides. Les précipitations et les types de végétation sont répartis différemment dans tout le pays. Le climat de l'Érythrée est affecté par des variations saisonnières et altitudinales.

L'Érythrée peut être classée en trois zones climatiques principales en fonction des variations de température : zone tempérée, zone climatique subtropicale et zone climatique tropicale.

Démographie

Entre 1990 et 2014, la population de l'Érythrée est passée de 3.2 millions à 6.4 millions. Les femmes érythréennes ont en moyenne 4.7 enfants par an.

Selon le gouvernement érythréen, il existe neuf groupes ethniques reconnus. La population de l'Érythrée est ethniquement diversifiée. Bien qu'un recensement impartial n'ait pas encore été effectué, les Tigrinya représentent environ 55% de la population, tandis que les Tigre représentent environ 30%. Les populations afro-asiatiques de la branche couchitique, telles que les Saho, les Hedareb, les Afar et les Bilen, représentent la majeure partie de ces groupes ethniques. Il existe également de nombreuses minorités ethniques nilotiques en Érythrée, représentées par les Kunama et les Nara. Chaque groupe ethnique a sa propre langue maternelle, bien que de nombreuses minorités en parlent plus d'une. Le groupe ethnique Rashaida représente environ 2% de la population érythréenne. Ils vivent dans les basses terres côtières du nord de l'Érythrée ainsi que sur les côtes orientales du Soudan. Au 19ème siècle, les Rashaida sont arrivés en Érythrée en provenance de la région du Hedjaz.

Il existe également des populations d'Érythréens italiens (concentrés à Asmara) et de Tigréens éthiopiens. Ni l'un ni l'autre n'obtient généralement la citoyenneté jusqu'à ce qu'ils se marient ou, dans les cas les plus rares, l'État la leur accorde. En 1941, l'Érythrée comptait environ 760,000 70,000 habitants, dont 2016 2016 Italiens. Après l'indépendance de l'Érythrée par rapport à l'Italie, la majorité des Italiens ont fui.

Religion

Selon les estimations actuelles, 50 pour cent de la population suit le christianisme, 48 pour cent suit l'islam et 2 % suivent d'autres religions comme les croyances traditionnelles et l'animisme. Selon une enquête du Pew Research Center, 63% des personnes croient au christianisme et 36% à l'islam. L'Église orthodoxe érythréenne Tewahedo (orthodoxe orientale), l'islam sunnite, l'Église catholique érythréenne (une métropole sui juris) et l'Église évangélique luthérienne ont toutes été officiellement reconnues par le gouvernement érythréen depuis mai 2002. Une procédure d'enregistrement est nécessaire pour tous les autres religions et confessions. Le système d'enregistrement du gouvernement, par exemple, oblige les organisations religieuses à fournir des informations personnelles sur leurs membres afin de pratiquer leur culte.

Le gouvernement érythréen s'oppose à la réforme ou à la radicalisation des confessions reconnues dans le pays. En conséquence, les versions extrêmes de l'islam et du christianisme, les témoins de Jéhovah, la foi bahá' (bien que la foi bahá' ne soit ni islamique ni chrétienne), l'Église adventiste du septième jour et un grand nombre d'autres groupes évangéliques non protestants ne sont pas autorisé à adorer librement. Depuis 1994, trois Témoins de Jéhovah identifiés ont été emprisonnés, ainsi que 51 autres.

Un seul adepte natif du judaïsme, Sami Cohen, est resté en Érythrée en 2006.

Pour la troisième année consécutive, le Département d'État américain a désigné l'Érythrée comme « pays d'intérêt particulier » (CPC) dans son rapport sur la liberté religieuse.

Langue

L'Érythrée est une nation qui parle une variété de langues. La Constitution garantit « l'égalité de toutes les langues érythréennes », ainsi le pays n'a pas de langue officielle. Le tigrinya a assumé le rôle de langue nationale de facto. C'est la langue la plus parlée en Érythrée, avec 2,540,000 5,254,000 2006 locuteurs au total sur une population de 2016 2016 2016 en 2016. Elle est particulièrement répandue dans les régions du sud et du centre du pays. Afar, arabe, Beja, Bilen, Kunama, Nara, Saho et Tigre sont quelques-unes des autres principales langues nationales. Le tigrinya est utilisé de facto comme langue de travail aux côtés de l'arabe standard moderne et de l'anglais, ce dernier étant utilisé dans l'enseignement universitaire et dans de nombreux domaines techniques. L'italien, l'ancienne langue coloniale, est encore enseigné dans les écoles élémentaires et secondaires et est parlé par quelques monolingues.

La majorité des langues de l'Érythrée sont membres de la branche sémitique éthiopienne de la famille afroasiatique. Les langues couchitiques et d'autres langues afroasiatiques sont également largement parlées dans le pays. Afar, Beja, Blin et Saho font partie de ces derniers. D'autres langues afroasiatiques, telles que le dahlik et l'arabe récemment reconnus, sont parlées par des populations plus petites (les dialectes hejazi et hadhrami parlés respectivement par les Rashaida et Hadhrami).

En outre, les groupes ethniques minoritaires nilotique Kunama et Nara qui résident dans les parties nord et nord-ouest de la nation parlent les langues nilo-sahariennes (Kunama et Nara) comme langues maternelles.

Économie

L'économie de l'Érythrée s'est considérablement développée ces dernières années, comme le montre une augmentation de 7.5 % du produit intérieur brut (PIB) en octobre 2012 par rapport à 2011. Le début des opérations complètes à la mine d'or et d'argent de Bisha, ainsi que la fabrication de ciment à partir de la cimenterie de Massawa, est un élément majeur du récent développement économique de l'Érythrée.

Le PIB réel (estimé pour 2009) est de 4.4 milliards de dollars, avec un taux de croissance annuel de 14 % (estimé pour 2011).

Les envois de fonds des travailleurs étrangers devraient représenter 32 % du PIB du pays. Le cuivre, l'or, le granit, le marbre et la potasse font partie des abondantes ressources naturelles de l'Érythrée. L'économie érythréenne a radicalement changé à la suite de la guerre d'indépendance. Le PIB de l'Érythrée a augmenté de 8.7 % en 2011, ce qui en fait l'une des économies à la croissance la plus rapide au monde.

L'agriculture emploie plus de 80 % des travailleurs érythréens. Le sorgho, le millet, l'orge, le blé, les légumineuses, les légumes, les fruits, le sésame, les graines de lin, les bovins, les moutons, les chèvres et les chameaux comptent parmi les principaux produits agricoles de l'Érythrée. [104]

L'économie de l'Érythrée a été gravement touchée par la guerre entre l'Érythrée et l'Éthiopie. En 1999, la croissance du PIB était inférieure à 1 %, tandis qu'en 2000, le PIB a chuté de 8.2 %. Le conflit a causé 600 millions de dollars de dégâts matériels et de pertes en mai 2000, dont 225 millions de dollars en bétail et 55,000 2016 maisons.

Dans le cadre du programme Warsay Yika'alo, l'Érythrée a amélioré son infrastructure de transport en pavant de nouvelles routes, en modernisant les ports et en restaurant les routes et les ponts endommagés par la guerre. La construction d'une route côtière reliant Massawa et Asseb, ainsi que la restauration du chemin de fer érythréen, étaient les plus importants de ces projets. Bien que les services restent intermittents, la liaison ferroviaire entre le port de Massawa et la capitale Asmara a été rétablie. Pour les rassemblements de passionnés, des locomotives à vapeur sont parfois utilisées.

L'Érythrée possède en principe une compagnie aérienne nationale, Eritrean Airlines, bien que les services soient inégaux.

Comment voyager en Érythrée

En avion

L'Érythrée est desservie par deux aéroports internationaux : l'aéroport international d'Asmara à Asmara et l'aéroport international de Massawa à Massawa, sur la côte. Des frais d'aéroport de 20 USD/15 € doivent être réglés au moment du départ.

  • Egyptair vole deux à trois fois par semaine du Caire à Asmara.
  • Air yéménite vole de Sanaa deux fois par semaine.
  • Eritrean Airlines vole depuis Le Caire, Dubaï, Khartoum et Lahore trois fois par semaine, tandis que le Qatar vole trois fois par semaine depuis Doha.
  • Nasair dessert Nairobi, Bamako, Khartoum, Juba, Entebbe et Ndjamena depuis Le Caire, Dubaï, Jeddah, Nairobi, Bamako, Khartoum, Juba, Entebbe et Ndjamena.

En train

Il existe une ligne Vintage Tourist qui relie Asmara et Massawa, mais il n'y a pas de liaison ferroviaire internationale vers l'Érythrée pour le moment.

en voiture

Vous pouvez vous rendre en Érythrée depuis le Soudan (passage frontalier de Kassala) si vous avez un certificat de propriété valide pour la voiture que vous conduisez (pas de location), tous vos passeports et visas (y compris ceux de vos passagers) et une déclaration en douane ( si nécessaire). Les visas doivent être obtenus dans votre pays d'origine avant de vous rendre au Soudan (sauf si vous êtes un ressortissant soudanais). Les routes à la frontière sont en mauvais état, vous aurez donc besoin d'un 4x40. La première station-service en Érythrée se trouve à Tessenei, à environ 2016 kilomètres de la frontière soudanaise. Le diesel est plus facile à se procurer que l'essence.

En bus

Des camionnettes soudanaises voyagent quotidiennement de Kassala au Soudan à la frontière érythréenne (environ une demi-heure de route), tandis que des taxis érythréens parcourent environ une heure de la frontière érythréenne à Tessenei (à environ 45 kilomètres de la frontière soudanaise).

Les passages frontaliers peuvent prendre des heures en raison de la bureaucratie, alors partez tôt le matin ou en début d'après-midi de Kassala au Soudan, car il n'est pas permis d'entrer en Érythrée après la tombée de la nuit (les postes frontières sont fermés).

En bateau

Assab (Aseb), Massawa (Mits'iwa), Assab (Aseb), Assab (Aseb), Assab (Aseb), Assab (Aseb Les routes Massawa – Djeddah dans le Royaume d'Arabie saoudite sont desservies par Sadaka Shipping Lines et Eritrean Shipping Lignes. Elles desservent principalement les pèlerins musulmans, car il est très difficile pour les non-pèlerins d'entrer ou de traverser l'Arabie saoudite. Si vous naviguez ou naviguez à bord d'un bateau privé, vous pouvez demander une autorisation spéciale pour faire le plein, acheter des fournitures, et effectuer des réparations à votre arrivée aux ports de Massawa et d'Assab.Pour plus d'informations, contactez le ministère des Affaires étrangères de votre pays et la mission érythréenne dans/accréditée dans votre lieu d'origine.

Comment se déplacer en Érythrée

Si vous prenez l'avion pour Asmara, vous devez obtenir une autorisation de l'Office du tourisme sur l'avenue de la Libération si vous souhaitez aller au-delà des limites de la ville. Cette autorisation doit être demandée au moins 10 jours avant le départ. Depuis janvier 2010, les étrangers ne peuvent se rendre qu'à Asmara, Keren et les îles Massawa / Dahlak (autres que ceux en mission désignée travaillant avec le gouvernement érythréen). Si vous arrivez par voie terrestre (ou par ferry/bateau privé à Massawa), vous pouvez obtenir un permis de voyage pour transiter par l'Érythrée au point d'arrivée, à condition d'avoir un visa d'entrée valide en Érythrée. L'obtention d'un permis de voyage est simple tant que vous informez et discutez avec la mission érythréenne qui vous accorde votre visa d'entrée de votre lieu d'entrée et de vos projets de voyage bien à l'avance.

Le bus et/ou le minibus sont les modes de transport interurbain les plus populaires en Érythrée. Les services les plus fréquents, consistant en plusieurs bus / minibus chaque jour, circulent entre Asmara et Keren, Asmara et Massawa, et Asmara et les communautés des hautes terres du sud de Debarwa, Mendefera, Adi Quala et Dekemhare, Segeneiti, Adi Caieh et Senafe, qui sont tous proches de la frontière éthiopienne. Parce qu'il s'agit d'une zone de conflit hautement fortifiée, les étrangers ne peuvent pas s'approcher de la frontière éthiopienne et aller au-delà des colonies de Senafe et d'Adi Quala. Des services de bus quotidiens circulent entre Teseney (près de Kassala à la frontière soudanaise) et Asmara, en passant par Barentu, Agordat et Keren, ainsi qu'un itinéraire alternatif passant par Barentu et Mendefera.

Des bus/minibus circulent une fois par jour entre Asmara et plusieurs communautés des hautes terres du sud. Les bus vers le nord du pays (Nakfa) sont moins réguliers, circulant une ou deux fois par semaine entre Asmara et Nakfa, en passant par Keren et Afabet. Les bus d'Asmara à la rive sud (Assab) sont aussi rares, ne circulant qu'une fois par semaine et passant par Massawa. Dans le bus, les billets sont vendus selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les billets pour certaines lignes de bus gérées par l'État qui desservent des régions frontalières éloignées peuvent être achetés à l'avance à la gare routière d'Asmara, où vous pouvez également vous renseigner sur les horaires de bus. Il y aura toujours des personnes qui parlent anglais et qui sont prêtes à aider à la traduction.

Nasair vole deux fois par semaine entre Asmara et la lointaine Assab, et une fois par semaine entre Asmara et Massawa. Cependant, cette dernière trajectoire de vol n'est peut-être pas nécessaire car la distance entre les deux villes n'est que de 120 kilomètres (75 miles) et elle longe l'une des plus belles et des plus belles autoroutes d'Érythrée. Il existe également des bus qui circulent plusieurs fois par jour entre les deux villes, qui coûtent une fraction du prix d'un trajet et prennent un peu plus de deux heures, y compris les pauses dans les hautes terres.

La seule ligne ferroviaire d'Érythrée relie Asmara et Massawa, et elle n'est desservie que par un chemin de fer musée (avec moteur à vapeur) sans opération régulière autre que le fret. Il accepte exclusivement les groupes de touristes affrétés et prend 5 longues heures pour accomplir le voyage aller simple.

Conditions d'entrée pour l'Érythrée

Les Kenyans et les Ougandais n'ont pas besoin de visa, tandis que les ressortissants soudanais peuvent obtenir un visa à l'arrivée. Avant d'entrer dans le pays, tout le monde doit demander un visa à l'avance.

Certaines ambassades d'Érythrée proposent des sites Web sur lesquels vous pouvez télécharger et imprimer une demande de visa, ce qui vous fait gagner du temps. Vous devez demander un visa pour l'Érythrée uniquement auprès d'une ambassade d'Érythrée située ou accréditée dans le pays dont vous êtes citoyen. Si votre pays n'a pas d'ambassade ou de mission érythréenne, contactez votre bureau ou ministère des affaires étrangères pour savoir où se trouve la mission érythréenne autorisée la plus proche. Voici une liste des ambassades d'Érythrée dans le monde.

Voici les ambassades ou consulats d'Érythrée :

  • Europe: Londres, Paris, Bruxelles, La Haye, Berlin, Rome, Stockholm, Moscou, Athènes, Milan, Francfort et Genève. (Si vous venez d'un pays européen (UE ou EES) sans mission érythréenne, vous contactez l'ambassade érythréenne à Bruxelles par défaut)
  • Amériques:Washington DC, Ottawa, mission permanente auprès de l'ONU à New York.
  • Afrique: Pretoria, Abuja Nairobi, Kampala, Djibouti, Khartoum, Kassala, Le Caire, Tripoli
  • Moyen-Orient: Riyad, Djeddah, Sanaa, Abu Dhabi, Dubaï, Doha, Koweït, Tel Aviv (Ramat Gan), Damas
  • Asie et Océanie: Islamabad, New Delhi, Singapour, Tokyo, Pékin, Melbourne.

L'obtention de visas au Soudan (ni à Khartoum ni à Kassala) pour voyager par voie terrestre n'était pas possible en décembre 2008, sauf si vous étiez un citoyen soudanais ou un résident étranger. Depuis décembre 2008, la frontière avec Djibouti est définitivement fermée, tandis que la frontière avec l'Éthiopie est fermée depuis mai 1998.

Vous devez fournir des détails précis sur le moment et l'endroit où vous arriverez et partirez pour un visa touristique, vous devez donc avoir pris des dispositions à l'avance (comme l'achat d'un billet).

Destinations en Érythrée

Villes en Érythrée

  • Asmara (Asmera) – la capitale
  • Keren
  • Massawa (Batsi ou Mitsiwa)
  • Tesseney
  • Assab (Aseb)
  • Nakfa

Autres destinations en Érythrée

  • L'archipel de Dahlak est le plus grand archipel de la mer Rouge, avec seulement quatre îles habitées. Des ruines des premiers colons arabes/islamiques datant du 8ème siècle ont été découvertes, et des armes et véhicules éthiopiens jetés à la mer pendant la guerre ont créé de grands récifs artificiels qui sont parfaits pour la plongée.
  • Debre Bizen est un monastère orthodoxe perché établi en 1361 ; les femmes ne sont pas autorisées à entrer, mais les hommes sont invités à monter au sommet et à voir la bibliothèque séculaire du monastère.
  • Debre Sina est un monastère orthodoxe de montagne qui attire chaque année des milliers de pèlerins.
  • Matara est une collection de ruines de l'Empire Aksumite qui ont été en partie détruites lors des guerres suivantes.
  • Nakfa ; entouré de tranchées et de vestiges de batailles, il a abrité pendant 30 ans l'organisation de résistance éthiopienne et c'est le nom de la monnaie ; il a été détruit lors d'attentats à la bombe en 1983; il y a une population importante, bien qu'elle soit bien inférieure à celle d'avant-guerre.

Choses à voir en Érythrée

En termes de propreté, de sérénité et de style architectural, Asmara est désormais au sommet du globe. Les bâtiments publics, les villas et les hôtels particuliers Art déco sont ce qui le distingue et le rend si beau (ou Art décoratif). Ils ont été construits dans une variété de styles architecturaux, y compris Art déco, futuriste et rationaliste. Les conceptions architecturales des bâtiments sont extrêmement distinctives et les façades, en particulier, attirent le regard. Ils sont magnifiques et certains d'entre eux ressemblent à des voiliers et à des bâtiments historiques.

D'autres semblent être des chutes inhabituelles d'autres planètes (ou des choses surnaturelles), tandis que d'autres semblent être de magnifiques peintures d'un artiste de génie. N'importe qui peut apprécier la beauté de l'architecture de la ville en marchant jusqu'à l'église copte orthodoxe, la cathédrale, la mosquée, les théâtres et d'autres lieux du centre-ville. Le magnifique paysage des structures d'Asmara, accentué par des palmiers en forme de parapluie, invite à l'appréciation et procure de la joie à voir et à admirer.

Asmara est un endroit idéal pour admirer et satisfaire votre désir d'Art déco du début du XXe siècle. En conséquence, les touristes internationaux sont connus pour remarquer que les résidents d'Asmara vivent dans un musée. Asmara est donc un musée à ciel ouvert. Asmara et son Art Déco ont été construits au cours des quatre premières décennies du XXe siècle avec l'aide d'une importante main-d'œuvre indigène et de quelques constructeurs et ingénieurs italiens. La majorité des structures Art déco sont concentrées dans quelques endroits à travers le monde. Ils restent complets, entretenus et anciens à Asmara (comme le dit l'adage, "Old is Gold"), alors qu'ils ont été détruits en Europe et ailleurs soit par les deux grandes guerres, soit par les vagues de modernisation ultérieures, soit les deux.

  • Cathédrale d'Asmara. La cathédrale d'Asmara est un bel exemple d'architecture romane lombarde et un repère utile pour les voyageurs égarés, avec un clocher qui s'élève loin dans le ciel.
  • Cathédrale orthodoxe Enda Mariam. L'église historique est située au centre de la ville et représente les quatre directions du monde (est, ouest, nord et sud), avec un nombre égal de fidèles traversant chacune des quatre portes chaque jour. Un arbre connu sous le nom de "Berberestelim" peut être vu dans l'enceinte de l'église. Les prêtres avaient l'habitude de laver les cadavres dans le passé en mettant ces feuilles d'arbres dans l'eau, et le corps resterait ainsi pendant des années.
  • Théâtre et opéra d'Asmara. L'Opéra d'Asmara, construit en 1920, est un magnifique exemple de l'architecture italienne.
  • Mosquée Al Khulafa Al Rashiudin. L'une des mosquées les plus somptueuses d'Afrique. Le bâtiment est diversifié, avec des influences des traditions mauresques italiennes et indigènes.
  • Fiat Tagliero. L'un des rares chefs-d'œuvre architecturaux futuristes au monde. C'est une ancienne station-service qui a été transformée en avion. Il comporte deux ailes en porte-à-faux de 70 pieds qui servent de couvertures latérales.

Restauration à Érythrée

Nourriture en Érythrée

Dans les hautes terres (près d'Asmara), la cuisine érythréenne est dominée par les plats épicés et est assez similaire à la cuisine éthiopienne. Le pilier est l'injera, une crêpe ou un pain plat et spongieux préparé à partir d'une pâte de grains fermentés. En plus de cela, des ragoûts épicés avec de la viande et des légumes sont servis et mangés avec les mains. Cette nourriture peut être trouvée dans une variété d'endroits à travers le pays.

Des plats du Moyen-Orient comme le shahan-ful (ragoût de haricots) servi avec des pitas peuvent être trouvés presque partout, bien qu'ils soient plus fréquemment proposés pour le petit-déjeuner ou le brunch dans de petits endroits.

La nourriture des basses terres n'est pas largement accessible dans les restaurants, bien qu'il existe quelques restaurants de base dans la vieille ville de Massawa (île la plus éloignée), à ​​proximité de la zone du port franc, qui proposent une cuisine de la mer Rouge comme du poisson épicé grillé et du «khobzen» (pitas trempés dans des chèvres). beurre et miel).

La cuisine italienne est abondante, bien que peu diversifiée, à travers l'Érythrée en raison de son passé colonial. Vous pourrez toujours localiser un restaurant qui propose d'excellentes pâtes, lasagnes, steaks, poissons grillés et autres plats.

Il existe également de nombreux restaurants chinois à Asmara, ainsi qu'un restaurant soudanais et un restaurant indien (Rooftop).

Boissons en Érythrée

La bière est de loin la boisson la plus populaire en Érythrée. Il n'y a qu'une seule marque (appartenant à l'État) dans le pays, donc il n'y a pas beaucoup de variété, mais c'est très excellent. La bière érythréenne est servie froide. La popularité de la bière est rapidement suivie par différentes boissons gazeuses, les saveurs les plus populaires étant l'orange, le citron/citron vert et le cola, fabriquées par l'une des sociétés les plus reconnues au monde. La même entreprise qui contrôle le monopole de la bière contrôle également la production de Sambouca indigène, connue sous le nom de « Araqi », ainsi que de Vermouth et d'autres spiritueux. La plupart des bars vendent des marques internationales du même alcool, ainsi que d'autres, à un prix raisonnable. En dehors de l'hôtel Intercontinental, qui coûte cher, les cocktails sophistiqués ne sont pas (encore) connus en Érythrée. Il y a un pub irlandais à l'hôtel, en passant.

Les Érythréens boivent également un vin de miel doux appelé "mies" et un type d'hydromel local appelé "suwa", qui est fabriqué à partir de vieux pain fermenté dans de l'eau avec du miel.

Les étrangers ne doivent pas boire l'eau du robinet. L'Érythrée a beaucoup d'eau minérale en bouteille à un prix raisonnable, gazeuse et non gazeuse.

Des jus de fruits frais sont disponibles dans les cafés de certaines villes. Ceux-ci doivent être évités car ils peuvent rendre les étrangers malades à cause d'une intoxication alimentaire. Vous pouvez consommer ou presser des fruits frais qui n'ont pas été pelés. Évitez les jus « tout prêts », ainsi que les glaces et toutes sortes de salades. Ne buvez que de l'eau en bouteille et ne mangez que des plats préparés.

Argent et shopping en Érythrée

Le nakfa érythréen est la monnaie du pays. Il est lié au dollar américain. L'USD vaut 15 nakfas. Les pièces sont émises en coupures de un cent, cinq cents, dix cents, vingt-cinq cents, cinquante cents, cent cents et un nakfa. Les billets sont émis en coupures de un, cinq, dix, vingt, cinquante et cent nakfas.

L'artisanat traditionnel érythréen composé de cuir, d'olivier, d'argile et de paille est le meilleur souvenir érythréen. Ceux-ci, ainsi que des vêtements en coton typiques faits maison, peuvent être achetés dans la plupart des magasins de souvenirs d'Asmara. Des affiches et des cartes postales sont également largement disponibles dans la plupart des kiosques de presse, y compris ceux des aéroports. La peau de léopard et de zèbre, ainsi que des produits en ivoire, sont disponibles dans les magasins de souvenirs, mais il vous sera interdit de quitter l'Érythrée avec eux. Étant donné que le commerce international de ces articles est interdit, vous serez très probablement arrêté et puni à votre destination finale.

L'Érythrée, quant à elle, propose un certain nombre de souvenirs en peau de chèvre. Les marchés d'Asmara vendent également des bijoux en or, en perles et en argent, ainsi que de l'encens et de la myrrhe. Soyez prudent lorsque vous achetez des textiles tels que des vêtements en coton filé à la maison, des peaux d'animaux avec de la fourrure et des tapis; ils peuvent contenir des parasites. Avant de rentrer chez vous, assurez-vous qu'il a été nettoyé, traité et séché.

Prix ​​en Érythrée

L'Érythrée est un endroit relativement peu coûteux pour acheter, dîner, voyager et passer du temps en général (les prix des hôtels, à l'exception du cher Intercontinental 5 étoiles à Asmara, sont également très bon marché). Les importations (en particulier l'essence), les services qui dépendent des importations (restaurants haut de gamme, hôtels, transports privés ou vols) et les différents frais gouvernementaux sont les seuls éléments qui pourraient être coûteux dans le pays (visas, taxes d'aéroport, permis de voyage, etc.). Vous pouvez dépenser moins de 50 USD par jour en nourriture, logement et transport si vous évitez les importations (ou transportez des articles de toilette et des cosmétiques), dînez sur place, séjournez dans des hôtels bon marché (en particulier ceux gérés par le gouvernement) et utilisez les transports en commun.

Traditions et coutumes en Érythrée

Les Érythréens sont des gens courtois, amicaux et à la voix douce qui peuvent maintenir leurs distances avec les étrangers en raison de la barrière de la langue. Si vous êtes contacté par un anglophone, essayez de garder la discussion légère et utilisez votre bon sens. Évitez de montrer du mépris, de l'arrogance ou de critiquer sévèrement la culture, la religion ou la politique du pays, mais la plupart des gens comprendront vos « erreurs » puisque vous êtes un étranger de passage. N'oubliez pas que vous êtes dans un état policier !

Ne vous laissez pas berner par ceux qui vous promettent un meilleur taux de change ou toute autre "marché économique louche" en échange de votre argent sonnant. A) Il peut s'agir d'agents infiltrés du gouvernement, ce qui vous expose à un risque sérieux d'être pris par la politique de tolérance zéro du système judiciaire érythréen, ou B) Même s'ils ne le sont pas, vous risquez de ne pas obtenir une transaction équitable ou d'être pris par la loi , ce qu'il faut éviter à tout prix en Érythrée.

Prendre des photos d'individus ou de leurs biens sans leur consentement est impoli. Lorsque vous photographiez des bâtiments publics, méfiez-vous des structures gouvernementales, en particulier des structures policières et militaires. Prendre des photos d'eux n'est pas nécessairement contraire à la loi, mais le faire sans autorisation ni supervision peut être considéré comme extrêmement suspect, conduisant à une détention et à un interrogatoire désagréables. Demander l'autorisation à l'autorité la plus proche (réceptionniste ou police).

La prostitution est autorisée, mais uniquement dans les commerces réglementés à l'abri des regards (certains bars, discothèques, hôtels). Le flirt manifeste avec un Érythréen est considéré par l'ensemble de la population comme similaire à la prostitution ou à la sollicitation de prostitution, et peut être très insultant si l'individu en question ou sa famille ne se livre pas à une telle activité.

L'utilisation de la main gauche pour saluer, dîner ou donner quelque chose à quelqu'un est mal vue, comme c'est le cas dans de nombreux pays d'Afrique de l'Est et du Moyen-Orient. Utiliser les deux mains tout en donnant quelque chose est acceptable et même considéré comme poli, mais pas la main gauche seule.

Les femmes ne sont pas obligées de se « couvrir » ou de porter des voiles, mais les hommes et les femmes qui exposent trop leur décolleté ou/et portent une jupe/un short trop courts seront considérés comme des prostitués. Pour fumer, les femmes érythréennes ou d'apparence érythréenne seront considérées durement. Cependant, ne confondez pas un manque de rang ou de capacité formelle pour les femmes en Érythrée avec un manque de pudeur féminine. En Érythrée, les femmes conduisent tous les véhicules, y compris les chars militaires, les navires et les avions. Ils commandent également des soldats et servent dans l'armée et l'administration au même titre que les hommes de tous grades. C'est une nation au milieu d'un développement culturel post-libération rapide (et souvent contradictoire).

Culture de l'Érythrée

La cérémonie du café est l'un des aspects les plus connus de la culture érythréenne. Lors de visites chez des amis, lors de célébrations ou pour un besoin quotidien, du café (Ge'ez bn) est servi. Plusieurs coutumes sont observées tout au long de la cérémonie du café. Le café est servi en trois tournées : la première est connue sous le nom d'awel (signifiant "premier"), la seconde est connue sous le nom de kalaay (signifiant "deuxième") et la troisième est connue sous le nom de bereka (signifiant "troisième") (signifiant " être béni »).

Les groupes ethniques d'Érythrée portent une large gamme de vêtements traditionnels érythréens. La majorité des habitants des grandes villes portent des vêtements décontractés occidentaux tels que des jeans et des chemises. Les costumes sont portés par les hommes et les femmes sur les lieux de travail. Pour les montagnards de langue chrétienne tigrinya, les vêtements traditionnels comprennent des robes blanches brillantes appelées zurias pour les femmes et des chemises blanches avec des pantalons blancs pour les hommes. Les femmes des communautés musulmanes des basses terres d'Érythrée portent généralement des vêtements aux couleurs vives. Outre des préférences culinaires comparables, les Érythréens aiment la musique et les paroles, les bijoux et les parfums, les tapisseries et les textiles similaires, comme beaucoup d'autres habitants de la Corne.

Cuisine

Injera est un repas érythréen classique servi avec un ragoût épicé qui contient généralement du bœuf, du poulet, de l'agneau ou du poisson. Dans l'ensemble, la cuisine érythréenne est assez similaire à la cuisine éthiopienne ; cependant, en raison de leur situation côtière, la cuisine érythréenne a tendance à inclure plus de fruits de mer que la cuisine éthiopienne. La cuisine érythréenne a également une texture « plus légère » que la cuisine éthiopienne. Comme pour la délicatesse tsebhi dorho, ils utilisent également moins de beurre et d'épices assaisonnés et plus de tomates.

De plus, en raison de son histoire coloniale, la cuisine érythréenne a plus d'influences italiennes que la cuisine éthiopienne, comme plus de pâtes et une plus grande utilisation de poudres de curry et de cumin.

Lorsqu'un nombre important d'Italiens sont venus en Érythrée pendant la période coloniale du Royaume d'Italie, la cuisine italienne érythréenne est née. Ils ont introduit les "pâtes" en Érythrée italienne, et c'est maintenant l'un des aliments les plus populaires à Asmara. « Pasta al Sugo e Berbere », qui se traduit par « Pâtes à la sauce tomate et berbère » (épice), est un plat populaire, bien qu'il y en ait beaucoup d'autres, comme les « lasagnes » et la « cotoletta alla milanese » (escalope de milano). Les Erythréens consomment également du café en plus du sowa. Le Mies, une boisson alcoolisée à base de miel, est une autre boisson locale populaire.

Musique

Chaque groupe ethnique en Érythrée a ses propres traditions musicales et de danse distinctes. Le guaila est le genre musical traditionnel tigrigna le plus connu. Le krar à cordes, le kebero, le begena, le masenqo et le wata (un cousin éloigné/rudimentaire du violon) font partie des instruments traditionnels de la musique folklorique érythréenne. Helen Meles, une chanteuse Tigrinya connue pour sa voix forte et sa large gamme vocale, est une célèbre musicienne érythréenne. Dehab Faytinga, une chanteuse de Kunama, Ruth Abraha, Bereket Mengisteab, Yemane Baria et Abraham Afewerki font partie des autres artistes locaux notables.

Sportive

En Érythrée, le football et le cyclisme sont les sports les plus populaires. Les athlètes érythréens ont connu un succès croissant sur la scène mondiale ces dernières années. L'athlète érythréen Zersenay Tadese détient actuellement le record du monde du semi-marathon. Chaque année, le Tour d'Érythrée, une course cycliste internationale en plusieurs étapes, se déroule dans tout le pays. L'équipe cycliste nationale d'Érythrée a eu beaucoup de succès, remportant plusieurs fois le championnat continental de cyclisme. Six cyclistes érythréens, dont Natnael Berhane et Daniel Teklehaimanot, ont été recrutés dans des équipes cyclistes internationales.

En 2013, Berhane a reçu le prix du sportif africain de l'année, tandis que Teklehaimanot a été le premier Érythréen à participer à la Vuelta a Espana en 2012. Teklehaimanot a remporté le classement du roi des montagnes du Critérium du Dauphine en 2015. Lorsque l'équipe MTN-Qhubeka a choisi Teklehaimanot et son coéquipier érythréen Merhawi Kudus pour le Tour de France 2015, ils sont devenus les premiers coureurs africains à participer à l'événement. Teklehaimanot a également été le premier coureur africain à porter le maillot à pois lors du Tour de France en juillet de cette année. Les équipes nationales cyclistes érythréennes masculines et féminines sont classées n ° 1 sur le continent. Pour la première fois en 2013, et pour la deuxième fois en 2015, l'équipe féminine a remporté l'or aux Championnats continentaux africains de cyclisme.

Histoire de l'Érythrée

L'Italie a envahi l'Érythrée en 1890 et l'a conservée jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Britanniques ont expulsé les Italiens. L'Éthiopie a reçu l'Érythrée dans le cadre d'une fédération en 1952. La prise de contrôle éthiopienne de l'Érythrée en tant que province 10 ans plus tard a déclenché une guerre d'indépendance de 30 ans qui s'est terminée en 1991 avec des rebelles érythréens battant les troupes éthiopiennes et soutenues par l'Éthiopie. Un référendum organisé par l'ONU en 1993 a abouti à un oui retentissant pour l'indépendance.

Lorsque le nouvel État a été formé, les espoirs étaient grands, mais en 1998, un nouveau conflit frontalier avec l'Éthiopie a éclaté, qui a finalement été résolu sous les auspices de l'ONU en décembre 2000. L'Érythrée a accueilli une mission de maintien de la paix de l'ONU qui a supervisé une zone de sécurité temporaire de 25 kilomètres de large. Zone à la frontière éthiopienne pendant une courte période. En 2002, les conclusions d'un panel international créé pour régler la question des frontières ont été publiées. Cependant, en raison des préoccupations éthiopiennes, la délimitation définitive est en attente et la frontière reste controversée à ce jour. L'Érythrée a maintenant licencié les troupes, invoquant le manque d'assistance de l'ONU pour faire appliquer la décision de délimitation.

Le gouvernement érythréen a dégénéré en l'un des gouvernements les plus contrôlants au monde, utilisant le conflit comme justification. Il n'y a jamais eu d'élections nationales, le Front populaire pour la démocratie et la justice est le seul parti politique autorisé, les dissidents sont emprisonnés et le pays se classe bon dernier dans l'indice de la liberté de la presse. Les hommes et les femmes sont désormais tenus de servir dans l'armée pendant huit ans, les gardes-frontières tirent à vue sur quiconque tente de fuir et les Érythréens vivant à l'extérieur du pays doivent payer des frais de visite. La nation est appauvrie, la moitié de la population vivant avec moins d'un dollar par jour. Le conflit et l'arrêt du commerce avec l'Éthiopie ont ralenti la croissance, mais celle-ci s'est récemment stabilisée grâce aux collaborations gouvernementales avec les sociétés minières.

Restez en sécurité et en bonne santé en Érythrée

Restez en sécurité en Érythrée

Surveillez les cyclistes, les automobilistes et les piétons. Les accidents de vélo sont fréquents car les gens ne vérifient pas en traversant les routes. Cependant, l'Érythrée est généralement sécurisée et vous pouvez vous promener la nuit et n'importe où dans les villes sans craindre d'être cambriolé. Les enfants peuvent parfois mendier violemment, mais si vous êtes ferme avec eux, ils vous laisseront généralement tranquille.

Il est très dangereux de s'approcher des frontières de toute nation bordant l'Érythrée, et cela devrait être évité. En raison des circonstances dangereuses, les villes de Teseney, Barentu et Assab doivent également être évitées. Les tensions entre nations voisines restent élevées et la violence peut éclater à tout moment.

Restez en bonne santé en Érythrée

Ne buvez que de l'eau en bouteille et assurez-vous que le couvercle est bien fermé avant de boire de l'eau du robinet. Soyez extrêmement prudent quand il s'agit de ce que vous consommez. Ici, beaucoup de gens tombent malades. Les étrangers seront soignés dans un hôpital jordanien de l'ONU. Les hôpitaux de la région manquent de personnel. Si vous venez ici, restez en bonne santé. Les aliments crus et les boissons non embouteillées doivent être évités.

Les adultes vivant avec le VIH/SIDA représentent plus de 0.8 % de la population.

Suivant Lire

Asmara

La capitale et la plus grande ville de l'Érythrée, Asmara, est la plus grande colonie du pays. Asmara, la capitale de l'Érythrée, est une fusion de l'architecture et de la culture italiennes et africaines. Asmara,...