Mercredi, Novembre 16, 2022
Guide de voyage en République tchèque - Travel S Helper

République tchèque

guide de voyage

La République tchèque, souvent connue sous le nom de Tchéquie, est un État-nation d'Europe centrale, bordé à l'ouest par l'Allemagne, au sud par l'Autriche, à l'est par la Slovaquie et au nord-est par la Pologne. La République tchèque a une superficie de 78,866 30,450 kilomètres carrés (10.5 1.2 miles carrés) avec un climat principalement continental tempéré. C'est une république parlementaire unitaire avec une population de XNUMX millions d'habitants. La capitale et la plus grande ville est Prague, qui compte environ XNUMX million d'habitants. La Bohême, la Moravie et la Silésie tchèque forment la République tchèque. L'État tchèque a commencé comme duché de Bohême sous l'empire de la Grande Moravie à la fin du IXe siècle.

Après l'effondrement de l'Empire en 907, la dynastie Pemyslid a déplacé le centre du pouvoir de la Moravie vers la Bohême. Le duché a été admis dans le Saint Empire romain germanique en 1004, rebaptisé Royaume de Bohême en 1198 et étendu à sa taille maximale au 14ème siècle. Outre la Bohême, le roi de Bohême contrôlait les territoires de la couronne de Bohême, il avait un vote lors de l'élection de l'empereur romain germanique et Prague a servi de siège impérial entre les XIVe et XVIIe siècles. Au cours des guerres hussites du XVe siècle, déclenchées par la Réforme de Bohême, le royaume a subi des embargos économiques et a mené cinq croisades déclarées par les autorités de l'Église catholique romaine. Après la bataille de Mohács en 14, toute la couronne de Bohême, ainsi que l'archiduché d'Autriche et le royaume de Hongrie, sont progressivement incorporés à la monarchie des Habsbourg. La révolte protestante de Bohême (17-15) contre les catholiques Habsbourg précipita la guerre de Trente Ans, au cours de laquelle la monarchie renforça son autorité, rétablit le catholicisme et mit en œuvre un programme de germanisation progressive.

Lorsque le Saint Empire romain germanique a été dissous en 1806, le royaume de Bohême est devenu membre de l'empire autrichien et la langue tchèque a connu une résurgence en raison du nationalisme romantique populaire. Au XIXe siècle, les terres tchèques sont devenues la puissance économique de la monarchie et sont devenues le noyau de la République de Tchécoslovaquie, qui a été créée en 1918 après la chute de l'Empire austro-hongrois pendant la Première Guerre mondiale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne contrôlait la partie tchèque de la Tchécoslovaquie, libérée en 1945 par les forces de l'Union soviétique et des États-Unis. La République tchèque a perdu la majeure partie de sa population germanophone après la guerre. Le Parti communiste tchécoslovaque remporte les élections de 1946. La Tchécoslovaquie est devenue un État communiste à parti unique sous contrôle soviétique après le coup d'État de 1948. En 1968, le mécontentement croissant à l'égard du gouvernement a culminé avec le Printemps de Prague, un mouvement de réforme qui a abouti à une invasion menée par les Soviétiques. La Tchécoslovaquie est restée occupée jusqu'en 1989, date à laquelle le gouvernement communiste est tombé et une république parlementaire multipartite a été établie.

La Tchécoslovaquie a été dissoute pacifiquement le 1er janvier 1993, ses nations composantes étant la République tchèque et la Slovaquie. La République tchèque a rejoint l'OTAN en 1999 et l'Union européenne en 2004 ; il est membre des Nations Unies, de l'Organisation de coopération et de développement économiques, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et du Conseil de l'Europe. C'est une nation développée avec une économie avancée, une qualité de vie élevée et un niveau de vie élevé. Selon le PNUD, la nation se classe au 14e rang en termes de développement humain ajusté aux inégalités. De plus, la République tchèque est classée au sixième rang des nations les plus pacifiques au monde, avec un bon bilan en matière de gouvernement démocratique. Elle affiche le taux de chômage le plus bas de l'Union européenne. La République tchèque est une petite nation avec une histoire longue et dramatique. Tchèques, Allemands, Slovaques, tailleurs de pierre et stucateurs italiens, marchands français et déserteurs de l'armée napoléonienne ont tous vécu et travaillé ici, s'influençant les uns les autres. Pendant des décennies, ils ont travaillé ensemble pour développer leur terre, produisant des œuvres qui ornent cette petite nation avec des centaines de vieux châteaux, monastères et maisons élégantes, ainsi que des villes entières qui semblent être des artefacts complets. La République tchèque abrite une pléthore de merveilles architecturales ainsi que de superbes bois et montagnes.

République tchèque - Carte Info

Population

44,700,000

Devise

Dinar algérien (DZD)

fuseau horaire

UTC+1 (CET)

Surface

2,381,741 2 919,595 kmXNUMX (XNUMX XNUMX XNUMX milles carrés)

Code d'appel

+213

Langue officielle

Arabe

République tchèque | Introduction

Géographie de la République tchèque

La République tchèque est principalement située entre les latitudes 48° et 51° N (avec une petite région au nord de 51°) et les longitudes 12° et 19° E.

Le terrain tchèque est très diversifié. À l'ouest, la Bohême se compose d'une vallée drainée par l'Elbe (en tchèque : Labe) et la Vltava, bordée par des montagnes principalement basses, telles que la chaîne Krkonoë des Sudètes. Snkaat 1,602 5,256 m (XNUMX XNUMX pi), le plus haut sommet du pays, est situé ici. La Moravie, à l'est du pays, est également très montagneuse. Il est principalement drainé par la rivière Morava, bien qu'il comprenne également les sources de la rivière Oder (en tchèque : Odra).

L'eau de la République tchèque s'écoule vers trois mers distinctes : la mer du Nord, la mer Baltique et la mer Noire. La République tchèque loue également le Moldauhafen, une propriété de 30,000 7.4 mètres carrés (363 acres) au cœur des docks de Hambourg qui a été donnée à la Tchécoslovaquie en vertu de l'article 2028 du traité de Versailles pour fournir un emplacement pour les marchandises transportées sur le fleuve vers être transféré sur des navires de haute mer. En XNUMX, la région revient à l'Allemagne.

La République tchèque est une province phytogéographique de la région circumboréale du royaume boréal, située en Europe centrale. Les terres de la République tchèque sont divisées en quatre écorégions, selon le Fonds mondial pour la nature : les forêts de feuillus d'Europe occidentale, les forêts mixtes d'Europe centrale, les forêts mixtes de Pannonie et les forêts de conifères de montagne des Carpates.

La République tchèque compte quatre parcs nationaux. Le parc national de Krkonoe (réserve de biosphère), le parc national d'umava (réserve de biosphère), le parc national de Podyj, la Suisse bohémienne sont les plus anciens.

Les bassins fluviaux de l'Elbe (en tchèque : Labe) et de la Vltava pour la Bohême, la Morava pour la Moravie et l'Oder pour la Silésie tchèque correspondent presque parfaitement aux trois territoires historiques de la République tchèque (auparavant les principaux comtés de la couronne de Bohême) (en termes de territoire tchèque).

Climat en République tchèque

Le climat de la République tchèque est continental tempéré, avec des étés agréables et des hivers froids, sombres et neigeux. En raison de l'enclavement, la différence de température entre l'été et l'hiver est assez importante.

Les températures en République tchèque varient considérablement en fonction de l'altitude. En général, lorsque l'on monte plus haut, les températures baissent et les précipitations augmentent. La région la plus humide de la République tchèque se situe près de Bl Potok dans les montagnes de Jizera, tandis que la plus sèche est le district de Louny au nord-ouest de Prague. Un autre aspect important est l'emplacement des montagnes, qui se traduit par un large éventail de climats.

La température moyenne au point culminant de Snka (1,602 m) n'est que de 5,256 °C (0.4 °F), tandis que dans les basses terres de la Moravie du Sud, la température moyenne peut atteindre 31 °C (10 °F). La température moyenne de la capitale du pays, Prague, est comparable, mais elle est affectée par les influences urbaines.

Janvier est généralement le mois le plus froid, suivi de février et décembre. Pendant ces mois, la neige est courante dans les hautes terres, ainsi que dans les grandes villes et les plaines. Au cours des mois de mars, avril et mai, la température augmente généralement rapidement, en particulier en avril, lorsque la température et le temps ont tendance à fluctuer considérablement au cours de la journée. Le printemps est également marqué par des niveaux d'eau élevés dans les rivières causés par la fonte des neiges, avec des inondations occasionnelles.

Juillet est le mois le plus chaud de l'année, suivi par août et juin. Les températures estivales sont généralement de 20 °C (68 °F) à 30 °C (86 °F) plus élevées que les températures hivernales. L'été est également marqué par la pluie et les orages.

L'automne commence généralement en septembre, alors qu'il fait encore chaud et sec. Les températures chutent souvent en dessous de 15 °C (59 °F) ou 10 °C (50 °F) en octobre, et les arbres à feuilles caduques commencent à perdre leurs feuilles. Les températures oscillent souvent autour du point de congélation vers la fin novembre.

La température la plus basse jamais enregistrée était de 42.2 °C (44.0 °F) à Litvnovice près d'eské Budjovice en 1929, tandis que la plus chaude était de 40.4 °C (104.7 °F) à Dobichovice en 2012.

La majorité des pluies se produisent tout au long de l'été. Les précipitations sporadiques sont assez constantes tout au long de l'année (à Prague, le nombre moyen de jours par mois avec au moins 0.1 mm de pluie va de 12 en septembre et octobre à 16 en novembre), bien que de fortes précipitations concentrées (jours avec plus de 10 mm par jour) est plus fréquente de mai à août (en moyenne environ deux jours par mois).

Démographie de la République tchèque

Selon les données préliminaires du recensement de 2011, la majorité des Tchèques (63.7 %) vivent en République tchèque, suivis des Moraves (4.9 %), des Slovaques (1.4 %), des Polonais (0.4 %), des Allemands (0.2 %) et des Silésiens. (0.1 %). Étant donné que la « nationalité » était un champ facultatif, un pourcentage important d'individus l'ont laissé vide (26.0 pour cent). Selon certaines estimations, la République tchèque abrite environ 250,000 XNUMX Roms.

Selon l'Office tchèque des statistiques, il y avait 437,581 2013 étrangers dans le pays en septembre 106,714, les groupes les plus importants étant les ukrainiens (89,273 61,102), les slovaques (32,828 19,378), les vietnamiens (18,099 8,837), les russes (6,695 6,425), les polonais (5,860 5,427), les allemands ( 5,413 5,30), bulgare (4,562 XNUMX), américain (XNUMX XNUMX), roumain (XNUMX XNUMX), moldave (XNUMX XNUMX), chinois (XNUMX XNUMX), britannique (XNUMX XNUMX), mongol (XNUMX (XNUMX XNUMX).

Pendant l'Holocauste, les Allemands nazis ont presque exterminé la population juive de Bohême et de Moravie, qui comptait 118,000 1930 selon le recensement de 2005. En 4,000, il y avait environ XNUMX XNUMX Juifs en République tchèque. Jan Fischer, l'ancien Premier ministre tchèque, est d'origine et de religion juives.

En 2015, l'indice synthétique de fécondité (ISF) était estimé à 1.44 enfant par femme, ce qui est inférieur au taux de remplacement de 2.1 et l'un des plus bas au monde. En 2015, les femmes célibataires représentaient 47.8 % de toutes les naissances. En 2013, l'espérance de vie moyenne était estimée à 77.56 ans (74.29 ans pour les hommes, 81.01 ans pour les femmes). En 2007, l'immigration a augmenté la population de près de 1 %. Chaque année, environ 77,000 70,000 personnes immigrent en République tchèque. Les immigrants vietnamiens sont arrivés pour la première fois en République tchèque à l'époque communiste, lorsque le gouvernement tchécoslovaque les a accueillis en tant que travailleurs invités. Il y avait environ 2009 XNUMX Vietnamiens en République tchèque en XNUMX. La grande majorité a choisi de rester indéfiniment dans le pays.

Chicago avait la troisième plus grande population tchèque, derrière Prague et Vienne, au début du XXe siècle. Selon le recensement américain de 2010, il y a 1,533,826 XNUMX XNUMX personnes aux États-Unis qui sont d'ascendance tchèque totale ou partielle.

La religion en République tchèque

La République tchèque a l'une des nations les moins religieuses au monde, se classant troisième seulement derrière la Chine et le Japon en termes de proportion de population athée. Historiquement, les Tchèques ont été décrits comme « tolérants, voire indifférents à la religion ». Après la Réforme de Bohême, la majorité des Tchèques (85 %) sont devenus des partisans de Jan Hus et d'autres réformateurs protestants régionaux. Après que les Habsbourg ont repris le contrôle de la Bohême, le peuple a été contraint d'adhérer au catholicisme romain. Pendant la période communiste, l'Église catholique a perdu la majorité de ses fidèles, et elle continue de perdre dans la sécularisation contemporaine et continue.

Selon le recensement de 2011, 34 % de la population ne revendiquaient aucune religion, 10.3 % étaient catholiques romains, 0.8 % étaient protestants (0.5 % frères tchèques et 0.4 % hussite) et 9 % pratiquaient d'autres religions confessionnelles ou non confessionnelles (dont 863 personnes répondu qu'ils sont païens). 45% de la population n'a pas répondu à la question religieuse. De 1991 à 2001, et à nouveau en 2011, l'allégeance au catholicisme romain est passée de 39 % à 27 %, puis à 10 % ; la dévotion au protestantisme est passée de 3.7 % à 2 %, puis à 0.8 %.

Selon un sondage Eurobaromètre réalisé en 2010, 16 % des citoyens tchèques ont déclaré qu'ils "croyaient qu'il y avait un Dieu" (le taux le plus bas parmi les pays de l'Union européenne), 44 % ont déclaré qu'ils "croyaient qu'il y avait une sorte d'esprit ou de force vitale". et 37% ont déclaré qu'ils "ne croient pas qu'il existe une sorte d'esprit, de Dieu ou de force vitale".

Selon les dernières enquêtes Eurobaromètre sur la religiosité dans l'Union européenne en 2012, les non-croyants/agnostiques constituent le groupe le plus important en République tchèque, représentant 39 % de la population tchèque. Le christianisme représente 34 % des Tchèques. Les catholiques sont le plus grand groupe chrétien en République tchèque, représentant 29 % des ressortissants tchèques, tandis que les protestants représentent 2 % et les autres chrétiens 3 %. Les athées représentent 20% de la population, tandis que les non déclarés représentent 6%.

Langue et guide de conversation en République tchèque

La langue principale est, sans surprise, le tchèque. Comme il y a une grande population slovaque, la langue slovaque est souvent entendue et les deux langues sont mutuellement intelligibles jusqu'à un certain degré. Les Tchèques sont extrêmement fiers de leur langue, c'est pourquoi vous ne trouverez pas beaucoup de panneaux en anglais même à Prague (en dehors des principales zones touristiques). De nombreuses personnes âgées, en particulier en dehors des grandes villes, sont également incapables de communiquer en anglais, c'est donc une bonne idée d'apprendre un peu de tchèque ou de slovaque avant votre arrivée. Cependant, comme l'anglais est enseigné dans la plupart des écoles depuis 1990, la plupart des jeunes en parlent au moins une partie.

La majorité des Tchèques parlent une deuxième et, dans certains cas, une troisième langue. L'anglais est la langue la plus parlée, en particulier chez les jeunes. L'allemand est probablement la deuxième langue la plus parlée chez les personnes âgées. Sous le contrôle communiste, le russe était obligatoire dans toutes les écoles, ainsi la plupart des individus nés avant 1975 parlaient au moins un peu le russe (et souvent assez bien). Cependant, la période communiste et l'invasion soviétique de 1968 (ainsi que les gangs criminels russophones d'aujourd'hui) ont donné à cette expression une mauvaise connotation. Il est particulièrement inefficace avec les plus jeunes car, contrairement aux idées reçues, il n'est pas mutuellement intelligible avec le tchèque (au-delà de quelques termes comparables et de courtes phrases), et l'anglais l'a largement remplacé comme langue étrangère préférée. D'autres langues, comme le français ou l'espagnol, sont enseignées dans certaines écoles, mais ne vous y fiez pas. Certaines expressions de base ou phrases courtes dans d'autres langues slaves peuvent également être comprises (polonais, bulgare, serbo-croate, etc.)

Les langues tchèque et slovaque sont très difficiles à comprendre pour les anglophones car, comme leurs sœurs, elles peuvent être des langues difficiles à apprendre (en particulier le tchèque) et nécessitent du temps et des efforts pour être maîtrisées, surtout si vous n'êtes pas familier avec d'autres langues slaves, comme le russe. Cependant, si vous pouvez maîtriser l'alphabet (et les lettres correspondantes avec des accents), alors la prononciation est simple car cohérente - les Tchèques et les Slovaques énoncent chaque lettre d'un mot, en mettant l'accent sur la première syllabe. La combinaison de consonnes dans certains mots peut sembler d'une difficulté ahurissante, mais cela en vaut la peine !

La langue tchèque contient de nombreux dialectes régionaux, en particulier en Moravie. Certains dialectes sont suffisamment différents pour être mal interprétés, même par un locuteur natif tchèque d'une autre région. Cependant, tous les Tchèques comprennent et devraient pouvoir parler le tchèque standard (tel qu'il est parlé à la télévision, imprimé dans les journaux et enseigné dans les écoles) (mais certains sont trop fiers pour arrêter d'utiliser leur dialecte local). Certains d'entre eux ne parlent même pas le tchèque de base, mais savent bien l'écrire.

Les vocabulaires tchèque et slovaque sont proches, avec quelques termes incompréhensibles. La jeune génération née après l'éclatement de la Tchécoslovaquie se sépare dans les deux nations différentes et a du mal à se comprendre.

Internet et communications en République tchèque

La norme GSM est utilisée par trois grands opérateurs de téléphonie mobile et sa couverture est excellente (sauf dans certaines zones reculées, pour la plupart inhabitées). Si l'itinérance avec votre propre opérateur est trop coûteuse pour vous, ou si vous souhaitez avoir un numéro de téléphone tchèque, vous pouvez obtenir une carte prépayée anonyme auprès de l'un des trois principaux opérateurs. Cependant, les systèmes de tarification sont souvent très complexes et certaines recherches peuvent être nécessaires pour découvrir la meilleure option (même avec les cartes prépayées, les opérateurs proposent une variété de forfaits qui incluent différents « forfaits » supplémentaires). GPRS et EDGE sont généralement pris en charge, tandis que la prise en charge du réseau 3G en est à ses débuts (O2, Vodafone et T-mobile, principalement à Prague). Le quatrième opérateur (U:fon) utilise des normes propriétaires et vous oblige à acheter du matériel spécialisé auprès d'eux.

Il existe encore des cabines téléphoniques, même si elles disparaissent progressivement avec l'introduction des téléphones portables. Certains prennent encore de la monnaie, mais la majorité a besoin d'une carte téléphonique prépayée.

Vous pouvez appeler gratuitement les lignes d'urgence depuis n'importe quel téléphone (même sans carte). Le numéro d'urgence mondial 112 est opérationnel et peut être utilisé ; cependant, vous ne joindrez qu'un opérateur téléphonique qui devra appeler le service d'urgence réel en votre nom. Pour gagner du temps, contactez directement l'agence appropriée : 150 pour les pompiers, 155 pour les urgences médicales et 158 ​​pour la police d'État.

Le wifi est accessible dans la majorité des restaurants et cafés, notamment dans les grandes villes. Starbucks, KFC, Gloria Jeans Coffee et Costa Coffee, notamment, offrent un accès gratuit. Vous devrez peut-être demander le laissez-passer à une serveuse. Il existe également des hotspots dans les rues, et certains quartiers de la ville (par exemple, Prague) offrent un accès wifi gratuit à tous. Cependant, une telle couverture est souvent lente et incohérente, et vous devrez peut-être créer un compte (à l'aide d'un navigateur Web et du site Web vers lequel il est automatiquement acheminé) afin de l'utiliser. Il existe également de nombreux cybercafés dans la plupart des grandes villes.

Économie de la République tchèque

La République tchèque a une économie sophistiquée et à revenu élevé, avec un taux de PIB par habitant qui est de 87 % de la moyenne de l'Union européenne. La République tchèque, la plus stable et la plus riche des nations post-communistes, a connu une croissance annuelle de plus de 6 % au cours des trois années précédant le début de la crise économique mondiale actuelle. Les exportations vers l'Union européenne, en particulier l'Allemagne, et les investissements étrangers ont tiré la croissance, tandis que la demande locale se redresse.

La majorité de l'économie, y compris la banque et les télécommunications, a été privatisée. Selon un sondage réalisé en 2009 en collaboration avec l'Association économique tchèque, la majorité des économistes tchèques sont favorables à la poursuite de la libéralisation dans la plupart des domaines de l'économie.

La nation fait partie de l'espace Schengen depuis le 1er mai 2004, et le 21 décembre 2007, elle a supprimé les contrôles aux frontières, ouvrant complètement ses frontières avec tous ses voisins (Allemagne, Autriche, Pologne et Slovaquie). Le 1er janvier 1995, la République tchèque a adhéré à l'Organisation mondiale du commerce. En 2012, près de 80 % des exportations tchèques sont allées vers d'autres pays membres de l'Union européenne, tandis que plus de 65 % des importations tchèques en provenaient.

Avec un PIB de 342 milliards de dollars, la République tchèque serait la 49e économie mondiale d'ici 2050.

La Banque nationale tchèque, dont l'indépendance est garantie par la Constitution, est en charge de la politique monétaire. La couronne tchèque est la monnaie nationale et elle a flotté librement jusqu'au 7 novembre 2013, date à laquelle la banque centrale a temporairement fixé le taux de change à 27 couronnes par euro pour lutter contre la déflation. La République tchèque a accepté d'adopter l'euro lors de son adhésion à l'UE, bien que le calendrier n'ait pas encore été arrêté.

Le système éducatif tchèque est actuellement classé 15e au monde, supérieur à la moyenne de l'OCDE, selon le Programme international pour le suivi des acquis des élèves, qui est administré par l'OCDE. Dans l'indice de liberté économique 2015, la République tchèque est classée 24e.

koda Auto (automobiles), koda Transportation (tramways, trolleybus, métro), Tatra (troisième plus ancien constructeur automobile au monde), Karosa (bus), Aero Vodochody (avions) et Jawa Motors figurent parmi les principales entreprises de transport tchèques (motos) . Selon http://www.worlddiplomacy.org « Les élections de 2013 ont abouti à la formation d'une nouvelle administration en République tchèque. Bien que l'économie ait commencé 2013 assez mal, elle s'est considérablement redressée au cours des trimestres suivants, et plus récemment (T1,2015 2.8), l'économie a connu la croissance du PIB la plus forte de toute l'UE, atteignant 4,2014 % par rapport au T3.9 XNUMX, ou XNUMX %. "année après année."

La croissance du PIB tchèque en novembre 2015 était de 4.5 %, ce qui donne à l'économie tchèque le meilleur taux de croissance d'Europe.

La République tchèque a le taux de chômage le plus bas de toute l'Union européenne, à 4.1 %.

Conditions d'entrée pour la République tchèque

Visa et passeport pour la République tchèque

  • En tant qu'État signataire de l'espace Schengen, les ressortissants non membres de l'UE/AELE qui bénéficient d'une exemption de visa ne peuvent séjourner dans la zone Schengen (y compris la République tchèque) que pendant un maximum de 90 jours sur une période de 180 jours.
  • Citoyens non membres de l'UE/AELE dont le pays/territoire d'origine avait un accord bilatéral d'exemption de visa avec la République tchèque avant la mise en œuvre complète de l'acquis de Schengen, cependant, la durée maximale de séjour sur une exemption de visa, comme stipulé dans l'accord bilatéral, continue à appliquer plutôt que la réglementation Schengen. En pratique, cela implique que les personnes non membres de l'UE/AELE peuvent visiter la République tchèque sans visa jusqu'à 90 jours et ne sont pas limitées par la restriction Schengen de 90 jours sur une période de 180 jours.
  • Les citoyens non membres de l'UE/AELE dont le pays/territoire d'origine avait un accord bilatéral d'exemption de visa avec la République tchèque avant de rejoindre l'UE comprennent : Andorre, Argentine, Brésil, Brunei, Costa Rica, Chili, Croatie, El Salvador, Guatemala, Honduras, RAS de Hong Kong, Israël, Japon, RAS de Macao, Malaisie, Mexique, Monaco, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panama, Saint-Marin, Serbie, Singapour, Corée du Sud, Uruguay.

La République tchèque a signé l'accord de Schengen.

  • Les restrictions aux frontières ne sont généralement pas nécessaires entre les nations qui ont signé et mis en œuvre le pacte. Cela couvre la majorité de l'Union européenne ainsi que quelques nations supplémentaires.
  • Avant d'embarquer dans des avions ou des bateaux étrangers, l'identité des passagers est généralement vérifiée. Des restrictions frontalières temporaires sont parfois utilisées aux frontières terrestres.
  • Un visa délivré à tout membre Schengen est également valable dans tous les autres pays qui ont signé et mis en œuvre le traité.
  • Pour plus d'informations sur le fonctionnement du système, les pays membres et les critères de nationalité, veuillez consulter Se déplacer dans l'espace Schengen.

Exigences relatives aux documents de voyage

Les passeports et les cartes d'identité nationales pour les citoyens de l'UE, de l'EEE et de la Suisse ne doivent être valides que pour la durée de leur séjour en République tchèque.

Les passeports/documents de voyage doivent être valides pendant au moins 90 jours au-delà de la durée prévue du séjour en République tchèque/espace Schengen pour toutes les autres nationalités.

Les ressortissants étrangers séjournant en République tchèque pendant plus de 30 jours doivent s'enregistrer auprès de la police des étrangers et des frontières dans les 30 jours suivant leur arrivée. Si vous séjournez dans un hôtel ou un établissement similaire, l'hébergeur doit gérer cette inscription pour vous.

Les enfants de moins de 15 ans qui figurent sur le passeport de leurs parents sont autorisés à voyager avec eux. Un deuxième passeport est requis après que l'enfant ait atteint l'âge de 15 ans.

De plus amples informations sur ce qui rend un document de voyage valide et acceptable aux fins d'entrée en République tchèque peuvent être trouvées sur le Site du ministère des Affaires étrangères de la République tchèque.

Comment voyager en République tchèque

Monter - En avion

L'aéroport de Václav Havel, situé à environ 10 kilomètres à l'ouest du centre de Prague (Praha en tchèque), sert de plaque tournante pour Czech Airlines (SA), membre de SkyTeam.

Brno (avec des vols vers Londres, Moscou, Rome, Bergame, Eindhoven et Prague), Ostrava (avec des vols vers Vienne et Prague), Pardubice et Karlovy Vary (avec des vols vers Moscou et Uherské Hradit) sont les autres aéroports internationaux.

Il existe de nombreuses compagnies aériennes à bas prix qui volent vers et depuis Prague (par exemple EasyJet de Lyon). Ryanair vole de Londres et de Bergame à Brno. Nuremberg (200 km) et Munich (320 km) en Allemagne, Vienne (260 km de Prague, 110 km de Brno) en Autriche, Wroclaw (200 km) en Pologne (peut être une bonne option si vous souhaitez vous rendre dans les Monts des Géants) et Bratislava (280 km de Prague, à seulement 120 km de Brno) en Slovaquie sont tous des aéroports voisins.

Transferts Aéroport

Vous pouvez utiliser les options suivantes pour vous rendre de l'aéroport de Ruzyn au centre de Prague et au-delà :

  • PragueTransfert Un service de minibus est disponible. Les prix varient de 25 € pour une fête de 180 personnes à 49 € pour une fête de XNUMX personnes.
  • AirportShuttle.cz Un service de minibus est disponible. Les prix varient de 9 € pour une personne seule à 3 € par personne pour un groupe de 15 personnes (soit 45 €).
  • Airport express Les chemins de fer tchèques proposent un service de bus public. Le prix d'un billet est de 50 K. Ce bus fait deux arrêts aux terminaux 1 et 2. Il faut 35 minutes pour aller à la ligne A du métro (« station Dejvická ») et à la gare principale de Prague.
  • Lignes de bus publiques Les billets coûtent 32 Kč et peuvent être achetés dans les halls des arrivées des terminaux 1 et 2, ou aux distributeurs de billets situés aux arrêts de bus. Les billets peuvent également être achetés directement auprès du chauffeur pour 40 Kč. Aucun de ces services ne vous conduira directement au centre de Prague, mais vous conduira à la station de métro la plus proche, d'où vous pourrez continuer jusqu'au centre-ville. Le billet est valable 90 minutes dans tous les bus, trams et métro et doit être tamponné à l'entrée. Les lignes suivantes desservent l'aéroport :
    • 119 Il se termine à la station de métro « Nádra Veleslavn ». Pour vous rendre en ville, utilisez la ligne A du métro.
    • 100 En 18 minutes, il arrive à la station de métro « Zlin » à l'ouest de Prague. Pour vous rendre en ville, utilisez la ligne B du métro.
    • 510 Toutes les 30 minutes, un service de nuit est assuré. Il faut 42 minutes pour se rendre au sud de la ville mais passe à proximité du centre (stations « Jiráskovo námst » ou « IP Pavlova »).
  • Service de taxi agréé par l'aéroport. Les tarifs sont de 28 Kč par kilomètre + 40 Kč par trajet.

Monter - En bus

Un service de bus international est disponible depuis plusieurs villes européennes, avec des liaisons directes depuis l'Allemagne, la Pologne, les Pays-Bas, la Slovaquie, la Suisse et l'Autriche, entre autres. Eurolines et Student Agency offrent un excellent service. PolskiBus propose des billets à bas prix depuis la Pologne. Presque toutes les compagnies de bus longue distance modernes en Allemagne, ainsi que la Deutsche Bahn, proposent des bus depuis différents endroits en Allemagne ou en Autriche vers Prague ; pour une liste de prix, voir ce site Web allemand. Parce que l'industrie est encore extrêmement jeune et dynamique, les entreprises peuvent cesser leurs activités ou réapparaître à tout moment.

Monter - En train

Le service ferroviaire international est disponible depuis la majorité des pays européens, avec des liaisons directes depuis la Slovaquie, la Pologne, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse, l'Autriche, la Hongrie, la Serbie, la Biélorussie et la Russie ; en été, il est également disponible en Roumanie, en Bulgarie et au Monténégro.

De l'Allemagne

Toutes les deux heures, des trains EC circulent de Berlin ou Hambourg à Prague et Brno via Dresde et Bad Schandau en Suisse saxonne. Cologne, Francfort, Karlsruhe, Copenhague et Bâle sont toutes desservies par des trains de nuit directs. S'ils sont achetés à l'avance, des billets bon marché pour Prague (et parfois pour Brno) sont disponibles sur les chemins de fer allemands website. Les prix varient de 19 à 39 € pour un siège à 49 € pour une couchette.

Les chemins de fer allemands exploitent des bus rapides sans escale entre Nuremberg, Munich, Mannheim et Prague, qui sont complètement intégrés au tarif ferroviaire allemand. Si vous avez une carte InterRail ou Eurail, gardez à l'esprit que ces bus nécessitent une réservation.

Il y a quatre trains quotidiens de Munich à Prague, bien qu'ils soient plus lents que le bus décrit ci-dessus en raison de la voie lente et sinueuse (mais pittoresque) près de la frontière sud de la République tchèque. L'option la moins chère est de combiner un Billet Bayern  (21 € pour une personne, 29 € pour les groupes jusqu'à cinq personnes) jusqu'à la frontière tchèque avec un billet intérieur tchèque.

Pensez à acheter un Billet Bayern-Böhmen ou Billet Sachsen-Böhmen si vous traversez la frontière en train local (pas EC ou EN). Si vous habitez près de la frontière tchéco-germano-polonaise, vous pouvez profiter du tarif unique du système de transport ZVON.

De Pologne

Il n'y a qu'un seul train EC direct de Varsovie à Prague et Ostrava, ainsi que des trains-couchettes directs de Varsovie et de Cracovie. Le billet de train de midi coûte entre 19 et 29 € s'il est acheté au moins trois jours à l'avance. Il n'existe pas d'option aussi peu coûteuse pour les trains de nuit, mais vous pouvez utiliser une combinaison difficile.

Il n'y a que quelques trains locaux en plus des trains longue distance. Un train semi-rapide de Wroclaw à Pardubice peut être utile pour les voyages longue distance.

Les trains locaux (pas IC ou EC) vendent un billet transfrontalier spécial (polonais : bilet przechodowy) qui est valable entre les gares frontalières tchèques et polonaises (ou vice versa) et ne coûte que 15 K ou 2 PLN. Vous pouvez l'acheter auprès du conducteur du train (ou l'ignorer totalement si le conducteur ne se présente pas avant d'atteindre l'arrêt frontalier opposé, ce qui se produit) et le mélanger avec des billets nationaux des deux pays. Vous pouvez profiter de la ZVON système de transport tarif uniforme le long de la frontière tchéco-germano-polonaise.

De Slovaquie

Les trains circulent fréquemment entre la Tchéquie et la Slovaquie, qui sont toutes deux l'ancienne Tchécoslovaquie. Toutes les deux heures, des trains EC circulent de Bratislava à Prague et Brno, et toutes les deux heures d'Ilina à Prague et Ostrava. Il y a un train par jour qui relie Banská Bystrica, Zvolen et Koice à Prague et Ostrava. Toutes ces villes offrent également une liaison en train de nuit vers Prague.

Un aller simple pour Prague depuis Bratislava coûte 27 € et 42 € depuis Koice. CityStar est un programme de retour qui offre une remise (environ) de 30 %. Les chemins de fer slovaques proposent désormais des billets SparNight en ligne bon marché à l'avance - par exemple, un train de jour de Bratislava à Prague coûte 15 € et un train de nuit de Koice à Prague coûte 27 €.

D'Autriche

Les trains Railjet circulent toutes les deux heures de Graz et Vienne à Prague et Brno. Il existe deux liaisons directes de Linz à Prague et deux autres avec un changement à eské Budjovice.

S'ils sont achetés au moins trois jours à l'avance, des billets bon marché pour Prague, Brno et Ostrava sont disponibles sur le site Web des chemins de fer autrichiens. Le tarif commence à 19 € pour Vienne-Brno et monte à 29 € pour Vienne-Prague et Linz-Prague.

Si vous traversez la frontière dans un train local (pas un IC ou un EC), vous pouvez obtenir un billet aller-retour à prix réduit EURégio.

Combinaisons de billets bon marché

Les billets internationaux plein tarif sont très chers, donc si aucune offre commerciale ne vous convient, vous pouvez économiser de l'argent en combinant les vols intérieurs :

  • Achetez un billet intérieur depuis l'Allemagne/Autriche/Slovaquie/Pologne jusqu'à la frontière tchèque, puis demandez au conducteur tchèque un billet intérieur tchèque commençant au point frontière (les frais d'achat du billet dans le train sont de 40 K). N'oubliez pas qu'il existe un rabais de groupe substantiel à partir de deux personnes. Les conducteurs de trains étrangers doivent accepter les paiements en euros, selon la Site Web des chemins de fer tchèques.
  • Le week-end, en plus du billet intérieur tchèque régulier, un billet réseau appelé SONE + achetable en ligne pour 600 K. (valable jusqu'à 2 adultes et 3 enfants pour une journée de week-end). Ce billet doit être imprimé en ligne ou affiché sur l'écran de votre ordinateur portable.

Les noms des points frontaliers sont les suivants :

  • de Berlin: Schöna Gr.
  • de Vienne: Břeclav Gr.
  • de Linz: Summerau Gr.
  • de Bratislava: Kúty Gr.
  • de Nuremberg/Munich: Furth im Wald Gr.
  • de Košice: Horní Lideč Gr. (trains via Vsetín) ou Čadca Gr. (train via Ostrava)
  • de Warszawa et Cracovie : Zebrzydowice Gr.
  • de Wroclaw : Lichkov Gr.

Comment voyager en République tchèque

La République tchèque est desservie par le routeur de voyageurs multimodal IDOS, qui comprend tous les trains, bus et transports municipaux tchèques, ainsi que de nombreuses lignes ferroviaires et de bus d'autres pays.

Se déplacer - En bus

Les bus de l'agence étudiante sont un moyen peu coûteux et pratique de voyager entre Prague et d'autres grandes villes. Ces bus sont généralement plus rapides et moins chers que les chemins de fer tchèques (sans tenir compte des réductions). C'est mineur sur certaines lignes (par exemple, Prague à Brno), mais sur d'autres, comme Prague à Karlovy Vary ou Liberec, il n'y a pas de liaison ferroviaire directe, donc les bus sont de loin le meilleur choix. Normalement, vous n'avez pas besoin de réserver un siège, mais cela est conseillé si vous voyagez depuis ou vers Prague le vendredi ou pendant les vacances. Les places peuvent être réservées en ligne via le site Web de Student Agency. En dehors de cet opérateur, il existe de nombreuses autres compagnies de bus qui relient régulièrement Prague à d'autres villes, villages et même à des villages éloignés. La majorité des bus partent de la gare routière principale de Florenc, bien que d'autres gares routières importantes se trouvent à Na Knec (station de métro Andl), ern Most, Zlin et Roztyly, toutes situées à côté des stations de métro.

Le transport local par bus entre les petites villes et les villages voisins est souvent assuré par des entreprises appelées SAD (nom du district), une relique de l'entreprise publique nationale de l'ère communiste eskoslovenská Autobusová Doprava. Dans les bus locaux, il vous suffit de dire au chauffeur où vous souhaitez voyager et de payer les frais à l'embarquement.

Se déplacer - En voiture

Les conducteurs tchèques peuvent parfois sembler agressifs, en particulier à Prague, mais ils sont loin de la «folie» observée dans d'autres pays d'Europe du Sud.

La République tchèque a une politique de tolérance zéro pour les boissons alcoolisées. Il est interdit de conduire un véhicule à moteur sous l'influence d'une quelconque quantité d'alcool et les infractions sont sévèrement sanctionnées.

Pour voyager sur les autoroutes bien entretenues, cependant, vous devez acheter une vignette de péage, sauf si vous conduisez une moto. En 2014, ces autocollants coûtaient 310 Kč pour dix jours (pour les voitures de moins de 3.5 tonnes), bien qu'ils puissent être achetés pour des périodes plus longues (1 mois pour 440 Kč ou 1,500 5,000 Kč pour un an). Si vous n'avez pas d'étiquette de péage sur votre véhicule et que vous voyagez sur les autoroutes, vous pouvez faire face à une lourde charge (au moins XNUMX XNUMX Kč).

Assurez-vous d'avoir la bonne vignette de péage : il y a celles pour les voitures de moins de 3.5 tonnes et celles pour les véhicules de 3.5 à 12 tonnes. Les véhicules pesant plus de 12 tonnes doivent utiliser une unité embarquée (unité « premid ») pour payer les péages basés sur la distance.

De nombreuses routes sont constamment améliorées, mais si vous voulez être peu coûteux et rapides, voyagez sur les autoroutes autant que possible, mais si vous voulez vous rendre dans des régions isolées du pays, vous devrez utiliser des routes secondaires qui peuvent être un un peu rude parfois.

En République tchèque, les limites de vitesse sont généralement de 130 km/h sur les autoroutes, de 90 km/h en dehors des autoroutes et de 50 km/h en ville. L'essence est moins chère que dans le reste de l'Europe (36 Kč/1.40 €), bien qu'elle soit plus chère qu'aux États-Unis en raison des taxes élevées.

Même de jour, l'usage des feux diurnes ou des feux de croisement est obligatoire toute l'année. Ne pas allumer vos phares pendant la conduite peut entraîner une amende de la police.

Se déplacer - En voiture

Les trains en République tchèque sont principalement exploités par l'entreprise publique eské Dráhy (Chemins de fer tchèques). RegioJet (une filiale de Student Agency) a commencé à exploiter des trains modernisés entre Prague et Ostrava en 2011. LeoExpress les a rejoints sur la route Prague-Ostrava en 2012.

Les trains desservent même les régions les plus éloignées de la République tchèque et, contrairement aux bus, ils circulent généralement régulièrement pendant les heures creuses et le week-end. Cependant, en dehors des grands corridors rénovés, la qualité des déplacements reste souvent la même que dans les années 1970, rendant difficile l'accès aux villes ou villages régionaux, les trains préférant flâner dans la campagne.

Catégories de train

  • Osobni (Os) – Les trains locaux sont lents et s'arrêtent souvent. Les trains de banlieue à proximité des grandes villes sont inclus.
  • Spěšný (Esp.) – plus rapide que « osobni », évite généralement les petits hameaux
  • Rychlik (R) – Les trains qui vont vite et s'arrêtent dans des villes importantes sont plus fréquents que les trains qui parcourent de plus longues distances.
  • Express (Ex) – « Rychlk » qui est plus rapide et généralement un peu plus propre
  • Eurocité (CE) – Les trains internationaux sont très contemporains (mais pleinement utilisables également pour les voyages intra-étatiques), rapides et ne s'arrêtent que dans les grandes villes.
  • Supercité (SC) –Les trains les plus rapides exploités par les chemins de fer tchèques, offrant un accès Wi-Fi gratuit en plus d'autres commodités, fonctionnent exclusivement sur la ligne Prague – Ostrava et nécessitent soit un billet spécial, soit une réservation de siège de 200 CZK en plus d'un billet régulier. Avec une qualité de service comparable ou supérieure, il concurrence les trains privés LeoExpress (LE) et InterCity (IC) « Regiojet ».

Billets de train

Les billets doivent être achetés à l'avance en ligne - [www] pour les chemins de fer tchèques, qui exploitent des trains sur tous les itinéraires longue distance nationaux et internationaux, ainsi que la grande majorité (99 %) des chemins de fer locaux, ou [www] (Tchèque uniquement) et [www] pour les entreprises privées, qui exploitent des trains uniquement sur la ligne longue distance Prague-Ostrava. Dans chaque cas, il y a de nombreux avantages à acheter au guichet : les billets sont moins chers lorsqu'ils sont achetés à l'avance, et le système propose automatiquement l'option la plus basse (vous épargnant la peine de passer par les tarifs, souvent byzantins). La visite à la billetterie n'est requise que lors d'un paiement en espèces ou lorsque des tarifs spéciaux (comme les réservations de voitures-lits) ne sont pas disponibles en ligne. Les billets achetés en ligne n'ont pas besoin d'être imprimés : il suffit généralement de montrer au conducteur le fichier pdf sur l'écran d'un ordinateur portable ou d'une tablette. Le principal inconvénient de l'achat de billets en ligne est la nécessité de fournir le nom du voyageur et le numéro d'une pièce d'identité avec photo émise par le gouvernement, comme un permis de conduire ou un passeport.

Le prix du billet de train standard sur les trains D, qui est toujours disponible même juste avant le départ, peut sembler décourageant (environ 1.40 K par kilomètre), mais les chemins de fer tchèques (D) proposent de nombreuses réductions. Les billets aller-retour sont réduits de 5 % et un groupe de voyageurs (même deux personnes sont considérées comme un « groupe ») est traité approximativement comme « la première personne paie le plein tarif, les autres paient la moitié du prix ». Par conséquent, demandez « skupinová sleva » (réduction de groupe) et/ou « zpáten sleva » (réduction de prix) (réduction de retour).

Les voyageurs réguliers peuvent utiliser le In-karta IN25 CD carte de fidélité pour 150 K (3 mois), 550 K (1 an), ou 990 K. (3 ans). Il offre une réduction de 25 % sur les billets de train réguliers et aller-retour, ainsi qu'une réduction de 5 à 25 % sur les billets en ligne. Son coût sera bientôt rentabilisé. Au guichet, vous devez remplir un formulaire de demande et soumettre une photo. Vous obtiendrez instantanément une carte papier temporaire et pourrez commencer à profiter de la remise. Vous recevrez une carte à puce en plastique dans trois semaines.

Le Site Web de ČD a une liste complète d'offres.

Vous pouvez choisir entre trois transporteurs ferroviaires concurrents sur la route entre Prague et Ostrava : les chemins de fer tchèques du gouvernement (exploitant à la fois des trains réguliers « Ex » et des trains premium « SC ») et les trains privés IC RegioJet et LeoExpress (LE). En ce qui concerne les prix, les trains LE, Ex et IC sont à peu près similaires (environ 295 K), mais les trains SC sont souvent supérieurs d'environ 100 K. SC est le plus rapide, suivi de près par LE, tandis que IC et Ex sont à la traîne. Le service à bord des trains LE et IC est supérieur.

Conseils de voyage

Si vous voyagez en groupe le week-end, vous pouvez acheter un billet week-end groupe qui vous permet de voyager le samedi et le dimanche sans restriction. Il est éligible pour un groupe de deux adultes et trois enfants maximum. Le billet est utilisable sur tous les trains, y compris IC et EC, mais vous devez acheter une réservation de siège à SC pour un supplément de 200 K. (ou moins, pour les horaires moins fréquentés). La version tout réseau coûte 600 K, tandis que la déclinaison régionale coûte entre 200 et 275 K. Acheter en ligne et imprimer soi-même le billet vous fait économiser 3% et vous permet d'éviter l'attente en gare.

Malgré le fait que plusieurs gares ont été restaurées et mises à jour, le reste rappelle encore la période soviétique. Il n'y a pas lieu d'avoir peur, mais essayez de les éviter tard dans la nuit. Les trains sont un mode de transport populaire pour les étudiants et les navetteurs, et ils sont généralement sûrs (des gardes de police réguliers sont postés sur les trains rapides). En conséquence, en particulier pendant les périodes de pointe (vendredi et dimanche après-midi), l'axe ferroviaire principal Praha-Pardubice-Olomouc-Ostrava est bondé et les réservations de places sont conseillées.

Prague dispose d'un solide réseau de trains locaux nommé Esko qui la relient à sa banlieue et aux villes voisines (S-Bahn). Les tickets de transport en commun de Prague (par exemple, 32 K pour 90 minutes) sont valables sur ces trains (catégorie Os et Sp) pour les déplacements dans la région de Prague.

Si vous souhaitez visiter le wagon-restaurant d'un train des chemins de fer tchèques (eské dráhy) (le bleu), essayez de le faire pendant que le train est encore à l'intérieur de la République tchèque. Dans le train, vous pouvez prendre plusieurs repas excellents et savoureux (y compris des plats classiques comme "Svková") pour environ 150 K. Vous serez facturé presque le double du montant si vous achetez lorsque le train est en dehors de la République tchèque. Ce n'est pas une fraude; c'est la politique officielle de l'entreprise.

Prendre des vélos ou des animaux dans le train

Le billet vélo standard coûte 25 Kč pour un train ou 50 K pour toute la journée. Vous êtes responsable du chargement et du déchargement de votre vélo. Les trains longue distance (avec le panneau valise dans l'horaire) proposent un wagon à bagages où le personnel du train s'occupera de votre vélo, cependant le billet est de 30 K pour un train ou 60 Kč pour toute la journée. Certains trains (indiqués dans les horaires avec un vélo carré ou un emblème de valise) nécessitent une réservation obligatoire pour les vélos pour 15 Kč au comptoir ou 100 Kč auprès du personnel du train.

Les petits animaux de compagnie dans des cages ou des sacs sont autorisés à voyager gratuitement. Les chiens de grande taille doivent porter une muselière et être tenus en laisse. Les prix sont de 15 Kč par train ou 30 Kč pour toute la journée.

Se déplacer - En vélo

La République tchèque est une excellente destination cycliste. Il y a beaucoup de belles routes rurales, des itinéraires cyclables désignés et des villes attrayantes le long de ces chemins (toujours avec un bar…), il est simple de trouver son chemin, et les trains proposent des porte-vélos dans le coffre à bagages pour les moments où vous vous sentez fatigué. Essayez de rouler en Moravie du Sud (près de la frontière autrichienne), où il y a des centaines d'itinéraires bien balisés qui vous mèneront à travers de magnifiques paysages pleins de vignobles, de caves à vin et de villes colorées.

Les montagnes frontalières (Krkonoe, umava, Jesenky, etc.) sont également de plus en plus populaires parmi les vététistes. Il n'y a généralement pas de clôtures le long des sentiers, mais respectez les routes ou les pistes cyclables désignées, car ces montagnes sont des parcs nationaux / réserves et rouler «hors des sentiers battus» peut entraîner une amende.

CzechCycling.info [www] est un site Web à but non lucratif qui fournit des informations sur le cyclisme pour la ville de Prague et ses régions environnantes. Mapy.cz [www] est une autre bonne source - modifiez la carte (via Zmnit mapu - Turistická) pour afficher les itinéraires cyclables en violet.

Nous faisons du vélo à Prague propose des visites guidées et autonomes à vélo dans toute la République tchèque.

Se déplacer - Au pouce

L'auto-stop est extrêmement répandu et certains véhicules s'arrêtent même lorsqu'ils ne sont pas censés le faire.

Prenez soin de faire un mouvement distinct avec votre pouce pointant vers le haut. Une motion qui semble pointer vers le sol peut être interprétée à tort comme une demande de prostitution.

Si vous faites de l'auto-stop à travers la République tchèque du sud jusqu'à la ville allemande de Dresde, évitez de vous rendre à ou au-delà de Prague, sauf si vous faites un trajet jusqu'à Dresde. Parce que Prague n'a pas de grand périphérique continu, les gens doivent emprunter un anneau de routes principales et secondaires pour se déplacer dans la ville du sud au nord. Par conséquent, la grande majorité du trafic que vous rencontrerez se dirige vers la ville. Après Prague, l'autoroute principale devient une route de montagne à deux voies à travers de petites villes, la grande majorité du trafic étant local et les visiteurs étrangers réticents à s'arrêter.

Essayez une feuille de papier de format lettre (A4) avec la destination écrite dessus pour que vous sachiez où vous voulez aller.

Destinations en République tchèque

Villes de République tchèque

  • Prague est la capitale et la plus grande ville de la République tchèque, avec un centre historique vaste et attrayant.
  • Brno - la plus grande ville de Moravie et son ancienne capitale, elle possède plusieurs excellents musées, le Grand Prix annuel de Moto GP, le festival international annuel de feux d'artifice Ignis Brunensis, le deuxième plus grand centre historique de la République tchèque (après Prague), le deuxième- plus grand ossuaire d'Europe (après les Catacombes de Paris), l'un des plus grands centres d'exposition d'Europe, le plus ancien théâtre construit en Europe et le plus ancien théâtre construit en Europe.
  • Budejovice tchèque Est une belle grande ville de Bohême du Sud.
  • Krumlov tchèque - une charmante ville ancienne de Bohême du Sud qui possède le deuxième plus grand château du pays.
  • Karlovy Vary est une station thermale tchèque historique (et la plus grande) particulièrement appréciée des touristes allemands et russes.
  • Kutná Hora est une ville historique connue pour sa célèbre église Sainte-Barbe, ses anciennes mines d'argent et la chapelle de Tous les Saints, ornée de centaines d'ossements humains.
  • Olomouc est une ville universitaire riveraine avec une histoire millénaire et le deuxième plus grand centre historique de la République tchèque.
  • Ostrava a une sous-culture locale florissante ainsi qu'une longue histoire d'extraction de charbon et d'industries lourdes.
  • Pilsen est la plus grande ville de Bohême occidentale et le berceau de la bière Pilsner Urquell.

Autres destinations en République tchèque

  • Paradis bohème : (Paradis tchèque) Une zone au nord-est de Prague avec d'imposantes formations rocheuses et des châteaux solitaires. Bien que Jičín, la ville porte d'entrée, soit une destination fascinante à part entière, Turnov est plus proche de la majorité des châteaux et des formations rocheuses. Les tours jumelles du château en ruine de Trosky sont un point de repère de la région et peuvent être escaladées pour des vues spectaculaires.
  • Château de Karlštejn et monastère de la grotte sacrée : une randonnée vers le célèbre château ainsi qu'un monastère hors des sentiers battus.
  • Krkonoše : (monts des Géants) Les plus hautes montagnes de la République tchèque, bordant la Pologne. Les stations de ski tchèques les plus importantes, telles que Pindlerv Mln, sont situées ici, mais sont considérées comme chères par les habitants.
  • Litomyšl : Un charmant petit village de l'Est de la Bohême. La place principale et le château Renaissance de la ville sont parmi les plus beaux de la République tchèque et ont accueilli de nombreux artistes importants et influents, dont le compositeur Bedich Smetana, le sculpteur Olbram Zoubek et le peintre Josef Váchal. Chaque année, le château accueille deux festivals internationaux d'opéra.
  • Mariánské Lázně : En Bohême occidentale, il y a une ville thermale.
  • Région viticole de Mutěnice : Certains des meilleurs vignobles de la République tchèque, loin du chemin principal.
  • Nové Město na Moravě : Station de ski de fond. L'événement Tour de Ski a lieu ici.
  • Terezín : Un château baroque en briques rouges sur la rivière Ohe, à 70 kilomètres au nord de Prague. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été utilisé comme ghetto juif et camp de concentration.
  • Znojmo : La rotonde de la Vierge Marie et de Sainte Catherine possède les premières fresques de la République tchèque.

Choses à voir en République tchèque

Sites UNESCO

  • Prague est la capitale et possède un centre historique incroyable (et des monuments célèbres tels que l'horloge astronomique, le pont Charles et le château de Prague).
  • Olomouc est une ville universitaire animée avec le deuxième plus grand centre historique de la République tchèque après Prague.
  • Český Krumlov – Belle ville avec un château.
  • Holašovice – ville au style baroque préservé
  • Telč - ville renaissance magnifiquement entretenue
  • Zelená Hora - église au style baroque distinct
  • Litomyšl – château renaissance et centre historique
  • Kutná Hora - La ville est une ville minière d'argent avec une cathédrale gothique et d'autres attractions.
  • Vila Tugendhat à Brno
  • Třebíč – quartier juif préservé
  • Région de Lednice-Valtice – paysage culturel avec châteaux, châteaux forts, étangs et jardins…
  • Kroměříž – Jardin et palais de l'archevêque

Châteaux et châteaux

En République tchèque, il y a environ 2000 châteaux, ruines de châteaux et châteaux. Il y aura un château ou un château à proximité, peu importe où vous irez en République tchèque.

Châteaux

Les châteaux sont des éléments emblématiques de la campagne tchèque. La plupart des châteaux sont situés au sommet d'une colline et offrent une vue imprenable sur le paysage. Certains des châteaux sont simplement des ruines, tandis que d'autres ont été bien conservés avec des intérieurs, des meubles d'origine, etc. Par exemple, les plus pittoresques et intrigants sont : Coude Château, Karlstejn Château, Nourriture Château, Rabbi Ruine du château, Šternberk tchèque Château, Bezděz Château, Křivoklát Château, Bouzov Château et Pernštejn Château.

Châteaux

Chaque ville tchèque, qu'elle soit Renaissance, baroque ou néoclassique, possède son propre château. Par exemple: Konopiště' Château, Valtice Château, Réfrigérateur Château, Hluboká Château, Kuks Château, Mikulov Château, Vranov Château, Jaroměřice nad Rokytnou Château, Cervena Lhota Château, Decin Château et Orlik Château.

Églises

La République tchèque abrite une pléthore d'églises magnifiques. La cathédrale gothique Saint-Guy du château de Prague est peut-être la plus importante. Il est important pour le peuple tchèque car c'était le lieu de couronnement et de dernier repos des monarques de Bohême. Il abrite un dépôt abritant les reliques les plus précieuses du pays ainsi que les ossements du saint patron Venceslas.

Un autre joyau gothique est l'imposante église Sainte-Barbe de Kutná Hora, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Sainte Barbara est la patronne des mineurs, ce qui est particulièrement approprié à Kutná Hora, qui a pris de l'importance au Moyen Âge grâce à ses vastes mines d'argent.

Parmi les autres points forts, citons la cathédrale Saint-Barthélemy de Pilsen, la cathédrale du Saint-Esprit de Hradec Králové, la cathédrale Saint-Venceslas d'Olomouc et la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Brno.

Monastères

  • Monastère de Kladruby
  • Monastère de Brevnov
  • Monastère de Plasy - cistercien
  • Monastère de Vyssi Brod

Lieux de pèlerins

  • Svata Hora ou Pribrami
  • Hostin

Autres

  • Le Grottes de Macocha, situé au nord de Brno, valent bien une visite. Une visite guidée des cavernes est disponible, qui vous mènera à travers un labyrinthe de tunnels sinueux avec des vues rapprochées de stalactites et de stalagmites. Le voyage se termine par une promenade en bateau fluvial souterrain.
  • Le Bataille d'Austerlitz – Slavkovské bojiště est l'un des événements les plus significatifs de l'histoire européenne du XIXe siècle.
  • Musée technique de Brno (sympa et moderne)
  • Lacs sous Palava (montagnes). Ces lacs sont vraiment des barrages fluviaux, mais ils sont parfaits pour la voile et la pêche (vous devez avoir un permis de pêche) car ils regorgent de gros poissons.
  • Site archéologique de Mikulčice, capitale historique de l'empire de la Grande Moravie (vers 900 après JC).

Activités à République tchèque

Randonnée

La République tchèque possède un système d'exploration de sentiers formidable et complexe, avec des sentiers désignés presque partout. Choisissez une région de randonnée, procurez-vous une carte de randonnée (la meilleure marque est "Klub eskch turist", des cartes militaires au 1/50000 XNUMX couvrant l'ensemble du pays, disponibles dans la plupart des grandes librairies) et partez.

Natation

De nombreux endroits en République tchèque sont idéaux pour la baignade, et il existe de nombreux lieux de baignade publics agréés (connus sous le nom de koupalit). Une liste des lieux de baignade peut être trouvée ici: [www]. Cependant, gardez à l'esprit que par temps chaud, la qualité de l'eau dans certaines zones peut être inférieure aux normes de l'UE.

Nudisme / naturisme

En dépit d'être une nation enclavée, la République tchèque possède plusieurs plages nudistes/naturistes autour des lacs. Une liste complète peut être trouvée à [www]. La nudité complète est autorisée sur d'autres plages, bien qu'elle soit rare et se produise généralement dans des zones moins fréquentées.

Nourriture et boissons en République tchèque

Nourriture en République tchèque

L'écrasante majorité des excellents restaurants des grandes villes acceptent les cartes de crédit (EC/MC, VISA), mais ne soyez pas choqué si une poignée ne le font pas. En entrant dans le restaurant, recherchez les logos de carte appropriés sur la porte ou demandez au serveur avant de commander. Dans certains restaurants, les Tchèques paient avec des tickets-repas spéciaux (stravenky), fiscalement avantageux et subventionnés par les employeurs. Vous ne pourrez pas acquérir ces billets à moins que vous ne travailliez en République tchèque, alors ne soyez pas choqué si vous les voyez.

Cuisine locale traditionnelle

La cuisine tchèque traditionnelle est substantielle et satisfaisante après une longue journée dans les champs. C'est copieux et gras, et c'est fantastique en hiver. Il y a eu récemment une tendance vers une cuisine plus légère avec plus de légumes ; la nourriture traditionnelle tchèque lourde et grasse n'est plus consommée quotidiennement, et certaines personnes l'évitent complètement. Rien, cependant, ne complète la grande bière tchèque ainsi que certains des meilleurs exemples de cuisine tchèque traditionnelle, comme le porc, le canard ou les oies avec des knedlky (raviolis) et de la choucroute.

Le repas principal d'une journée typique (généralement le déjeuner) se compose de deux ou trois plats. Le premier plat est un bol de soupe chaude (polévka). Le deuxième plat est la portion la plus importante, et il est généralement centré sur de la viande et un plat d'accompagnement (tous deux servis dans la même assiette). Le troisième cours facultatif est quelque chose de sucré (avec du café) ou une petite salade de légumes ou quelque chose de similaire.

Il existe de nombreux types de soupe (polévka) dans la cuisine tchèque. Les plus populaires sont bramboraka - soupe de pommes de terre (parfois avec des champignons forestiers), hovz vvar - soupe de boeuf clair (parfois s játrovmi knedlky - avec des boulettes de foie), guláovka - soupe de goulache épaisse, zelaka - soupe de chou épaisse et aigre, esneka (forte à l'ail soupe, très saine et savoureuse, mais ne la mangez pas avant de vous embrasser), kula Drková polévka est un exemple unique qui n'est pas pour tout le monde (soupe de tripes). La soupe de Noël traditionnelle est la ryb polévka, une soupe de poisson épaisse préparée à partir de carpes (y compris la tête, quelques entrailles, les œufs et le sperme).

Certaines soupes sont servies avec du pain et de minuscules croûtons sont parfois placés dans la soupe peu de temps avant de manger. La soupe peut également être consommée comme plat unique, en particulier pour un souper modeste.

Le deuxième plat (plat principal, hlavn jdlo) d'un repas est généralement la célèbre portion lourde et grasse, très souvent à base de porc, mais parfois de bœuf, de poulet, de canard ou d'une autre viande. L'accompagnement (l'ensemble du repas, y compris l'accompagnement est présenté sur une seule assiette) est un élément important de la plupart des plats principaux - généralement des pommes de terre bouillies ou au four, des frites, du riz, des pâtes ou l'accompagnement le plus caractéristique de la cuisine tchèque. – knedlky.

Les Knedlky (boulettes) se présentent sous une variété de formes et de tailles. La plupart des types sont servis en accompagnement, tandis que d'autres farcis sont servis en plat principal. La variété la plus populaire, qui est toujours servie en accompagnement, est le houskové knedlky (boulettes de pain). Ceux-ci sont cuits sous forme de cylindre puis coupés en tranches circulaires d'environ 8 cm de diamètre qui ressemblent à du pain blanc. Les Houskové knedlky sont servis avec des classiques tchèques tels que le gulá, qui est similaire au goulasch hongrois mais avec une sauce plus fine et moins épicée ; Svková na smetan, qui est un surlonge de bœuf avec une sauce crémeuse aux légumes racines (carotte, céleri-rave, panais), servi avec une cuillère à soupe de sauce aux canneberges, une tranche d'orange et de la crème fouettée ; Ce dernier se marie bien avec les bières tchèques de renommée mondiale, notamment Pilsner Urquell, Gambrinus, Budvar, Staropramen, Velkopopovick Kozel et Kruovice. S'il vous arrive de tomber sur un bar qui sert du Svijany, vous devriez certainement le commander car il est largement considéré comme l'une des marques les plus délicieuses au monde.

Les Bramborové knedlky (boulettes de pommes de terre) sont un autre type populaire; les tranches sont plus petites et plus jaunes et sont toujours servies en accompagnement. Viande rôtie (par exemple, porc ou agneau) avec épinards et bramborové knedlky, ou canard avec choucroute et bramborové knedlky (ou un mélange de bramborové et de houskové knedlky). Moins fréquents sont les chlupaté knedlky (boulettes poilues, bien qu'il n'y ait pas de poils, rassurez-vous), qui sont préparées sous forme de boules plutôt que de tranches. Ils sont souvent servis avec du porc rôti et de la choucroute ou des épinards.

Parmi les autres plats tchèques, citons le peená kachna, qui est un canard rôti servi avec du pain ou des boulettes de pommes de terre et de la choucroute rouge et blanche ; moravsk vrabec, également connu sous le nom de «Moravian Sparrow», mais qui est en fait du porc cuit à l'ail et aux oignons; le smaen kapr, qui est une carpe frite panée et servie avec une très riche salade de pommes de terre et mangée la veille de Noël ; et peené vepové koleno, Si vous devez, hranolky - frites - sont disponibles. Et bien sûr, il y a le zel (chou cru) omniprésent, qui va avec tout. Le gibier est également excellent et des repas tels que kan, sanglier, baant, faisan et jelen ou da, les deux types de cerfs, sont disponibles. Presque généralement servi avec des boulettes et du chou rouge et blanc, ou comme gulá.

À moins que vous ne soyez à la campagne, ne vous attendez pas à une grande variété de zelenina, des légumes - les poivrons, les tomates et le chou sont les plats d'accompagnement les plus fréquemment vus, généralement présentés comme une petite garniture.

Les visiteurs peuvent être surpris de voir des « pommes de terre américaines » au menu. Ce sont des quartiers de pommes de terre vraiment épicés.

Repas que vous n'obtenez généralement pas dans les restaurants

En général, la meilleure façon de vraiment découvrir la cuisine tchèque est d'être invité à un dîner chez quelqu'un. Cependant, ce n'est pas si simple puisque les gens veulent aujourd'hui cuisiner des plats plus simples et plus cosmopolites. La nourriture tchèque traditionnelle est souvent conservée pour les dimanches ou certaines fêtes, ou est préparée par une grand-mère âgée lorsque ses petits-enfants viennent. Ce n'est pas une règle, mais c'est fréquent. La cuisine tchèque traditionnelle dans les restaurants ordinaires, même les meilleurs, est rarement comparable à ce que propose la vieille grand-mère. Cela ne veut pas dire que la cuisine est terrible ou peu attrayante, mais il lui manque quelque chose que la cuisine maison peut offrir. La nourriture peut être excellente dans les restaurants de luxe spécialisés dans la cuisine tchèque, mais le style opulent et les changements innovants du chef ne correspondent souvent pas à la manière de la vieille grand-mère. Encore une fois, ce n'est pas une règle absolue. Vous pouvez parfois faire l'éloge de la cuisine d'un restaurant « comme si ma grand-mère la cuisinait ».

Certains repas ne sont généralement pas proposés dans les restaurants ou les bars, mais sont préparés à la maison et valent la peine d'être goûtés si vous en avez l'occasion. Brambory na loupačku (« pommes de terre épluchées ») est un plat peu coûteux et facile qui est souvent préparé à la campagne. Les pommes de terre entières non pelées sont cuites dans une grande marmite et servies dans la marmite ou dans un bol à table. Retirez simplement une patate chaude de la cuisinière, épluchez-la vous-même, assaisonnez-la avec du sel, du beurre et/ou du lait caillé (tvaroh) et mangez-la. Buvez-le avec un verre de lait froid. Il peut être très délicieux pour un dîner aussi simple, surtout lorsqu'il est servi à la campagne après une journée passée à l'extérieur et à en parler.

La cueillette de champignons dans les bois est un passe-temps courant en République tchèque. Sans surprise, les champignons cueillis sont consommés. Dans les restaurants, seuls les champignons cultivés sont souvent utilisés. Si des champignons sauvages sont proposés dans un restaurant, ils ne sont généralement qu'un plat d'accompagnement. Les dîners aux champignons faits maison, en revanche, sont une toute autre histoire. Smaženice (le terme est basé sur le verbe 'smait' - faire frire), également connu sous le nom de mchanice (mélanger), est un exemple typique - les champignons sauvages, plus il y a de variétés, mieux c'est, sont coupés en petits morceaux, combinés et cuits ( avec un peu de graisse, d'oignon et de carvi). Le mélange est ensuite terminé avec l'ajout d'œufs. Le pain est servi avec du smaenice. Lit Smažené sont frits des chapeaux entiers de champignons parasols recouverts de chapelure. Cerny kuba (qui signifie « jimmy noir ») est un souper de jeûne de Noël traditionnel composé de champignons séchés et d'orge pelée. Houbová omáčka (sauce aux champignons) est également populaire, en particulier avec les boulettes de viande et de pain. Complément de champignons frais ou séchés houbami de bramboračka bien (soupe de pommes de terre aux champignons). Kulajda est une soupe aux champignons et à la crème. Parce qu'ils contiennent une quantité limitée de champignons, les soupes et les sauces sont les plats de champignons forestiers les plus probables à trouver dans un restaurant.

Soyez prudent si vous souhaitez récolter des champignons par vous-même. Il en existe des centaines de sortes, dont certaines sont extrêmement délicieuses, dont certaines sont juste comestibles, et d'autres sont toxiques voire mortelles. Une espèce est également utilisée comme drogue hallucinogène. Une espèce délicieuse et comestible peut ressembler à une espèce dangereuse. Si vous n'êtes pas familier avec les champignons, vous devriez être accompagné d'un cueilleur de champignons expert.

Collations à la bière

Goûtez aux traditionnelles bouchées à la bière, qui sont parfois le seul repas proposé dans certains bars (hospoda, pivnice) et sont destinées à être arrosées d'une bonne bière :

  • Utopenec – (en tchèque pour « homme noyé ») est une saucisse marinée à base d'oignon, d'ail et d'autres légumes et épices.
  • Zavináč – (rollmop) une tranche enroulée de poisson mariné, généralement du hareng ou du maquereau, farcie de différents légumes marinés (choucroute, oignon, parfois carotte ou poivron).
  • Cibulí de Tlačenka – (museau à l'oignon) un morceau de pouding au bœuf façon haggis garni de tranches d'oignon frais. À cause du vinaigre, il peut être très acide.
  • Nakládaný Hermelín est un fromage de type brie mariné qui est souvent assaisonné d'ail et de piment.
  • Pivní sýr est un fromage à pâte molle avec une forte saveur de Cheddar. Vous devriez écraser le fromage avec un peu de bière et le servir sur du pain tchèque traditionnel - Šumava (le nom d'une région du sud de la Bohême) est le pain le plus populaire, un pain épais très délicieux à base de seigle et de graines de carroway.
  • Tvarůžky or Syrečky – Fromage traditionnel au parfum puissant et à la saveur qu'il faut acquérir. Souvent frit, mais peut être consommé seul avec de l'oignon haché, de la moutarde et du pain grillé. De la bière est parfois ajoutée à la marinade ("syreky v pivu"). Ce fromage a pratiquement peu de matières grasses par nature (moins de 1 pour cent).
  • Romadur – Fromage avec un parfum piquant qui est typique. L'arôme et le Tvarky sont similaires, mais le Romadur est un type de fromage distinct.
  • Matesy s cibulí – Poisson froid (hareng sous-marin) servi avec des oignons.

Si vous voulez un dîner chaud, plus copieux et plus complexe qui se marie bien avec la bière, essayez quelques-uns des plats tchèques traditionnels à base de viande grasse (porc, canard ou oie) avec de la choucroute et du knedlky (raviolis). Un genou de porc entier avec du raifort et du pain (ovarové koleno s kenem) est un autre excellent choix.

Bonbons

Les Tchèques aiment les sucreries, mais leurs habitudes d'achat diffèrent de celles de la France, des États-Unis et du Royaume-Uni. Certaines spécialités traditionnelles sont devenues des productions de masse pour les visiteurs, tandis que d'autres sont très difficiles à obtenir.

Dans la rue

  • Gaufrettes Spa – Les gaufrettes thermales de Mariánské Lázn et Karlovy Vary (importantes villes thermales de Bohême occidentale connues sous leurs noms allemands de Marienbad et Karlsbad) sont destinées à être consommées en « prenant l'eau » dans un spa, mais elles sont tout aussi délicieuses seules . D'autres spas notables incluent Karlova Studánka (une destination préférée de l'ancien président tchécoslovaque Václav Havel), Frantikovy Lázn, Jánské Lázn, Karviná, Teplice et Luhaovice. On les trouve le plus facilement non seulement dans les destinations thermales, mais aussi à Prague. Vous pouvez les manger directement de l'emballage ou cuits et glacés avec du sucre, de la cannelle et d'autres épices.
  • Trdlo ou trdelník – est proposé dans des points de vente spécifiques dans les rues de Prague. C'est une brioche aux œufs et à la farine à la manière du moyen-âge.

Dans les restaurants

  • Jablkový závin or štrůdl, – Le strudel aux pommes, également connu sous le nom de jablkov závin ou trdl, est souvent servi chaud avec de la crème fouettée.
  • Medovnik - un débutant qui s'est rapidement propagé dans la plupart des restaurants Un gâteau brun fourré au pain d'épice, au miel et aux noix.
  • Ovocné knedlíky – Quenelles farcies aux fruits pouvant être servies en plat principal ou en dessert substantiel. Les plus petits ('tvarohové') sont fourrés à la prune, à la pomme ou à l'abricot, tandis que les plus gros ('kynuté') contiennent des fraises, des myrtilles, de la povidla (confiture de prunes) ou d'autres fruits. Les Knedlky sont servis avec du beurre fondu, du tvaroh (fromage blanc) et du glaçage au sucre, et de la crème fouettée sur le dessus.
  • Palacinka – Contrairement aux crêpes françaises, ces crêpes sont généralement plus épaisses et proposées avec une variété de garnitures telles que du chocolat, de la crème glacée, des fruits et de la crème fouettée.

Magasin de bonbon

Essayez la vaste gamme de délicieux gâteaux à la crème souvent disponibles dans un Kavárna (un café) ou un Cukrárna (une boulangerie) (un magasin qui vend toutes les choses sucrées ainsi que des glaces et des boissons, que l'on trouve dans toute la République tchèque et souvent le seul endroit ouvert dans les petites villes et villages le dimanche). En raison de leur histoire commune dans le cadre de l'empire austro-hongrois, les gâteaux tchèques sont comparables à leurs homologues viennois. Essayez le Vdeská káva (café viennois), qui est servi avec une montagne de crème fouettée.

  • Rakvička (littéralement, un petit cercueil) est un biscuit léger et croustillant avec de la crème.
  • Větrnik est un gâteau à la crème circulaire à la manière d'un éclair français,
  • Punčák est un gâteau aux biscuits jaune/rose imbibé de rhum glacé au sucre.
  • Laskonka est un gâteau sandwich à base de noix de coco et de crème, entre autres.

Fait maison

  • Babovka - Bábovka est un gâteau classique qui ressemble au gâteau marbré en ce sens qu'il est assez sec et qu'il est généralement servi saupoudré de sucre glace.
  • Buchty sont des petits pains traditionnels fourrés de tvaroh (fromage blanc), de mák (graines de pavot) ou de povidla (confiture de prunes)
  • Koláče - tartes plates populaires recouvertes d'une variété de garnitures sucrées telles que tvaroh, povidla, mak, confitures de fruits, pommes hachées et amandes. Leur taille varie de la taille d'une bouchée («svatebn koláky») à la taille d'une pizza («Chodsk kolá» ou «frgál»), avec de nombreux ingrédients mélangés dans un design complexe.

La nourriture végétarienne

Il n'est plus aussi difficile d'obtenir un dîner végétarien en République tchèque qu'auparavant. La plupart des menus des restaurants, du moins dans les régions touristiques comme Prague et le Paradis de Bohême, ont une catégorie de repas végétariens (bezmasá jdla ou vegetariánská jdla) avec 2-3 choix. Les interprétations du mot « végétarien » varient, et il n'est pas rare de voir des plats comme le « bacon de brocoli » ou les crevettes étiquetés comme « dîners végétariens ». Les options végétariennes dans les restaurants traditionnels se limitent généralement au fromage frit, aux boulettes (knedlky), à l'omelette, aux pommes de terre (bouillies, cuites au four, frites ou en « galettes de pommes de terre ») et parfois à une salade grecque ou à des légumes cuits. Sachez que les légumes doivent presque toujours être commandés séparément, même s'ils semblent faire partie du plat : par exemple, les légumes mentionnés dans une rubrique de menu nommée « galettes de pommes de terre aux légumes » sont le plus souvent une garniture composée de quelques feuilles de laitue et d'une tranche de tomate.

Les restaurants de cuisine étrangère, principalement italiens et chinois, peuvent proposer des repas sans viande tels que des spaghettis végétariens dans les grandes villes.

Boissons en République tchèque

Bière

La République tchèque est le berceau de la bière moderne (pivo en tchèque) (à Plze). Les Tchèques sont les plus grands consommateurs de bière au monde, consommant environ 160 litres par habitant chaque année. C'est une nécessité de s'arrêter dans un bar tchèque confortable pour souper et quelques verres!

Pilsner Urquell (Plzesk Prazdroj), Budweiser Budvar (Budjovick Budvar) et Staropramen sont les marques d'exportation les plus connues (librement traduisibles par "Oldspring"). Parmi les autres marques indigènes bien connues figurent Gambrinus, Kozel, Bernard (une petite brasserie traditionnelle avec une bière de très haute qualité), Radegast et Starobrno (fabriquée à Brno, la capitale de la Moravie). Svijany et Dobanská Hvzda sont deux autres excellentes bières à essayer. Bien que de nombreux Tchèques soient pointilleux sur les marques de bière, les visiteurs remarquent rarement une différence majeure. N'oubliez pas que la véritable bière tchèque n'est disponible qu'à la pression - la bière en bouteille est une toute autre expérience. De la bière de haute qualité est presque probablement disponible dans un hospoda ou un hostinec, qui sont de simples tavernes qui ne proposent que de la bière et de la nourriture légère. Prenez place et commandez vos boissons lorsque le serveur arrive - venir au bar pour commander des boissons est une tradition britannique ! Mais attention : la tenue de la bière est bien plus essentielle que sa marque. Même la meilleure bière peut être gâchée par un mauvais barman. La meilleure option est de demander des recommandations aux connaisseurs de bière locaux ou simplement de les rejoindre.

Les bières sont souvent classées en fonction de leur teneur initiale en sucre, qui est mesurée en degrés Plato (P/°). Le changement est le plus notable dans la concentration finale en alcool. La bière normale est d'environ 10° (comme Gambrinus et Staropramen, qui ont un ABV de 4 pour cent), tandis que la bière blonde est à 12°. (comme Pilsner Urquell, qui se traduit par environ 4.75 pour cent ABV). Ce dernier est plus puissant et plus coûteux, alors mentionnez celui que vous voulez lorsque vous placez votre achat.

La bière tchèque n'est pas comme les lagers effervescentes que l'on voit dans d'autres pays. Au lieu de cela, il a une saveur robuste, houblonnée, presque amère qui se marie bien avec des repas plus lourds comme le canard ou le porc avec des boulettes ou des fromages forts. Lorsqu'il est servi, il a toujours une tête épaisse sur le dessus, mais n'ayez pas peur de le boire « à travers » ; c'est amusant et ça disparaît lentement de toute façon ; cependant, ne buvez pas la bière trop lentement car le goût frais et froid (surtout pendant les étés chauds) s'estompe rapidement - les «vrais» connaisseurs tchèques ne finissent même pas cette «chèvre tiède», comme ils l'appellent.

La bonne bière n'est disponible que dans des bouteilles en verre brun d'un demi-litre avec un bouchon en feuille lorsqu'elles sont achetées dans un magasin. Les consommateurs expérimentés de bière terreuse la consomment directement de la bouteille. Certains brasseurs distribuent également de grandes bouteilles en plastique (deux litres ou 1.5 litre), bien que celles-ci soient considérées comme barbares et dégradées par les Tchèques, et les meilleures brasseries se moquent d'une telle pratique. La bière en feuilles est également considérée comme un extraterrestre.

Vin

Le vin (vno en tchèque) est une autre boisson populaire, en particulier le vin de Moravie dans la région sud-est du pays, où le climat est plus adapté aux vignobles. Les vins blancs sont souvent les meilleurs car les conditions de culture leur sont plus favorables. Essayer Veltlinské zelené (Veltliner vert), Muškát moravský (Muscat morave), Ryzlink rýnsky (Riesling du Rhin), ou Tramin (Traminer) pour les vins blancs, ou Frankovka (blaufrankisch), Modrý Portugal (Blue Portugal, appelé pour le raisin, pas la nation), ou Saint-Laurent pour les vins rouges (Saint-Laurent). Essayez le vin de glace (ledové vno), qui est produit après que les raisins ont gelé sur les vignes, ou le vin de paille (slámové vno), qui est fabriqué en laissant les raisins mûrir sur la paille) - ces vins sont plus coûteux et ont un goût similaire à vins de dessert. Bohême Sekt, un vin doux et pétillant semblable au Lambrusco très apprécié des Tchèques, est également apprécié lors des festivités. Un bar à vin (vinárna) ou un caviste (vinotéka), qui comprend parfois un petit bar, sont les meilleurs endroits pour se procurer du vin.

Spirits

Becherovka (liqueur aux herbes, comparable au Jägermeister, goût de clou de girofle et de cannelle, et se boit comme digestif), slivovice (eau-de-vie de prune, extrêmement populaire comme remontant), hruškovice(eau-de-vie de poire, moins fougueuse que Slivovice), et d'autres spiritueux sont disponibles. Presque tous les types de fruits peuvent être utilisés pour fabriquer des spiritueux (prunes, pêches, cerises, prunelles, etc.). tchèque rhum tuzemský (produit à partir de betterave à sucre, et non de canne à sucre comme dans le rhum cubain, et commercialisé sous des noms tels que Tuzemák pour se conformer aux réglementations du marché de l'UE). Soyez prudent car ils sont tous autour de 40% d'alcool.

Non alcoolique

Les eaux pétillantes aux fruits (ainsi que les eaux de coca) sont souvent appelées limonáda en Bohême ou sodovka en Moravie. Les « limonades » à la pression de différentes variétés étaient autrefois une boisson relativement peu coûteuse et largement accessible dans les tavernes communes des régions rurales et de randonnée. Désormais, des options « Cola-Fanta-Sprite » plus coûteuses, telles que le brouillon ou la bouteille de Kofola, sont généralement disponibles. Le kofola, une boisson qui ressemble à du coca, est très populaire et certains Tchèques considèrent que c'est la meilleure chose que les communistes leur aient jamais donnée.

Les eaux minérales sont populaires, bien qu'elles aient une saveur minérale distincte. Essayez Mattoni ou Magnesia, qui ont tous deux le goût de l'eau ordinaire mais promettent d'être bénéfiques pour votre santé. Demandez perlivá si vous voulez des bulles. Demandez du neperlivá si vous ne voulez pas qu'il soit gazéifié. Jemn perlivá - eau "légèrement bouillonnante" - peut être vue de temps en temps. De nombreux restaurants ne font pas la distinction entre « eau pétillante » et « eau minérale pétillante ». L'eau pétillante (sans saveur) est connue en Bohême sous le nom de sodovka (sodová voda, eau gazeuse) et en Moravie sous le nom de sifon.

En règle générale, certains jus de fruits sont également disponibles.

Du thé et du café sont également disponibles dans la plupart des restaurants et des bars. Le type de café de base est le turecká káva (café turc) moulu, bien que du café goutte à goutte, du café instantané ou du café au lait, en particulier avec de la crème fouettée (vdeská káva, café viennois) soient également disponibles. Une sélection plus large est disponible dans les cafés (kavárna) ou les salons de thé (ajovna). Les cafés sont fréquentés par des anciens, des femmes et des intellectuels ; les salons de thé ont une ambiance orientale et ont été populaires auprès des jeunes non alcooliques au cours des dernières décennies.

Des boissons froides et chaudes non alcoolisées sont fournies 24 heures sur XNUMX, XNUMX jours sur XNUMX dans des distributeurs automatiques situés dans de nombreuses gares, stations de métro et autres lieux.

Autres

Les restaurants et les bars ne fournissent pas d'eau gratuite. Sans surprise, puisque la bière est la boisson nationale, c'est généralement la boisson la moins chère que vous pouvez acheter, avec des coûts allant de 15 à 60 K (0.50 à 2 €) le demi-litre, selon l'attrait touristique du pub. Les boissons sont livrées à votre table, et chacune est généralement enregistrée sur un petit morceau de papier qui est placé sur la table devant vous afin que vous puissiez garder une trace de ce que vous avez consommé. Lorsque vous êtes prêt à partir, demandez l'addition au serveur; il le déterminera en fonction du nombre de marques sur la page. Dans les bars bondés, il est de coutume que les gens partagent les tables, et avant de s'asseoir, les Tchèques demandent Je tu volno? (Cette place est-elle libre?).

Essayez svařák, vin chaud proposé dans tous les bistrots et sur les marchés de Noël, grog, du rhum chaud et de l'eau servis avec une tranche de citron – ajoutez du sucre au goût, et de la medovina, de l'hydromel, qui est souvent servi chaud et est particulièrement excellent pour se réchauffer lors d'un marché d'hiver frisquet. Enfin, si vous prévoyez un voyage en Moravie, essayez Burčák, une spécialité d'été ou de début d'automne. C'est un vin très jeune, typiquement blanc, trouble et encore en fermentation pendant la période où le vin est très doux et onctueux à siroter. Il fermente dans l'estomac, de sorte que le taux d'alcool au moment de la consommation n'est pas clair, mais il est généralement élevé, se faufile sur vous et est extrêmement plus gourmand. Les Tchèques pensent qu'il ne doit être consommé que frais du vignoble, et de nombreux petits vignerons privés s'y consacrent, restant tard en attendant que le vin atteigne le stade "burák". On peut le trouver dans les festivals du vin à travers le pays, ainsi que dans les marchés et les bars à vin.

Argent et shopping en République tchèque

Devise

La monnaie de la République tchèque est la couronne (couronne), au pluriel koruny ou korun. Le signe monétaire K (pour Koruna eská) est utilisé à la fois au niveau mondial et local, tandis que le code de devise CZK est souvent utilisé à la fois au niveau international et local. Cependant, il est plus courant de voir des quantités écrites comme "37,-" sans "Kč" ajouté du tout. Une couronne est composée de 100 halé (haléřů), (anciennement abrégé en hal.), mais à partir d'octobre 2008, les pièces n'ont été produites qu'en valeurs de couronne complètes.

Les pièces sont disponibles en coupures de 1 Kč, 2 Kč, 5 Kč (tout en acier inoxydable), 10 Kč (couleur cuivre), 20 Kč (couleur laiton) et 50 Kč (anneau couleur cuivre, centre couleur laiton) . Les billets sont disponibles en coupures de 100 Kč (aqua), 200 Kč (orange), 500 Kč (rouge), 1000 Kč (violet), 2000 Kč (vert olive) et 5000 Kč. (vert-violet). Gardez à l'esprit que tous les billets de 20 Kč et 50 Kč, les pièces halé et les anciens billets de 1000 Kč et 5000 Kč de 1993 n'ont plus cours légal.

Certains magasins importants (principalement de grandes chaînes) acceptent les euros, et il est également assez courant que les hébergeurs proposent des prix en euros. Bien que la monnaie soit rendue en euros dans les zones commerçantes près de la frontière autrichienne et dans les stations-service à travers le pays, les supermarchés et les magasins comparables du centre de Prague (et vraisemblablement d'autres villes) ne rendent que Kč, bien qu'ils acceptent les euros.

Change de devises

N'échangez jamais d'argent en marchant dans la rue. Aussi, si vous êtes à Prague, évitez de changer votre argent dans les bureaux de change à vocation touristique. Il n'y a pas de "marché noir" avec des taux plus élevés, mais vous risquez de vous retrouver avec un rouleau de papier inutile. Lorsque vous échangez de l'argent dans un petit kiosque d'échange, soyez extrêmement prudent. Ils tentent d'employer la tromperie afin de vous fournir un taux de change médiocre. Demandez le montant total que vous obtiendrez et recalculez-le vous-même. Ne faites pas confiance aux grands panneaux indiquant « 0 % de commission » (souvent, il y a un amendement « uniquement lors de la vente de CZK » en minuscules, et l'achat de CZK inclut toujours une commission).

En général, les bureaux de change dans les aéroports, les gares et les principales rues touristiques ne proposent pas de tarifs compétitifs. Les habitants échangent de l'argent dans des bureaux de change situés dans des endroits moins fréquentés, tels que les rues "Politicch vz", "Opletalova" ou "Kaprova". Dans certains cas, l'utilisation de guichets automatiques au lieu de convertir des espèces peut entraîner un taux plus élevé. À la rigueur, vous pouvez également essayer une banque comme eská spoitelna - il y aura un petit supplément, mais les taux sont considérablement meilleurs que dans les bureaux de change "piège à touristes".

Les grandes entreprises à travers le pays, ainsi que tous les magasins touristiques de Prague, acceptent Visa et EC/MC.

Tipping

Bien que le pourboire soit traditionnel en République tchèque, il n'a rien à voir avec le montant de la facture et est plutôt un signe de gratitude. Pour égaliser l'addition, il est d'usage de l'arrondir à quelques couronnes. En dehors des lieux fréquentés par les étrangers, laisser un « pourboire » sur une table après un repas au restaurant n'est pas la norme ; en fait, les habitants peuvent protester contre cela.

Le pourboire dans les restaurants touristiques est habituellement de 10 % et n'est généralement pas inclus dans l'addition. Ne vous laissez pas induire en erreur par les pourcentages au bas de la facture; selon la législation tchèque, un reçu doit indiquer la TVA payée (21% dans la plupart des cas) - la TVA est déjà incluse dans le prix final, et vous devez y ajouter 10%. Il est de coutume de laisser un pourboire au serveur avant de quitter la table. Le pourboire n'est pas obligatoire ; si vous n'êtes pas satisfait des services fournis, ne donnez pas de pourboire.

Traditions & Coutumes en République Tchèque

La République tchèque est un pays d'Europe centrale, avec la Slovaquie, l'Autriche, la Pologne et la Hongrie. On l'appelle souvent à tort une nation « d'Europe de l'Est » en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord, et la plupart des Tchèques sont extrêmement sensibles à ce sujet. dites que la République tchèque est dedans ? » Répondez « Europe centrale », et non « Europe de l'Est », pour être de leur bon côté !

Les Tchèques n'aiment pas que des étrangers croient à tort que leur nation était membre de l'Union soviétique ou de l'Empire russe - ce qui est faux - malgré le fait qu'elle faisait partie du bloc soviétique et, avant 1918, une province austro-hongroise . Commenter que « tout est très bon marché ici » semble faire fi de la situation économique du pays.

Si vous êtes renseigné sur le gouvernement communiste tchécoslovaque après la Seconde Guerre mondiale, gardez à l'esprit qu'il s'agit toujours d'un sujet sensible pour de nombreuses personnes et qu'il est facile d'offenser les gens lors de conversations à ce sujet.

Les Tchèques font partie de la population la plus impie du monde. C'est particulièrement vrai dans les grandes villes de Bohême. Ne présumez pas que quelqu'un que vous ne connaissez pas croit en Dieu ou est chrétien. Respectez-le et votre religion sera également honorée.

Lorsque vous entrez et sortez d'une petite entreprise, dites toujours bonjour (Dobr den) et adieu (Na shledanou).

Lorsqu'ils mangent avec la famille d'un hôte dans un restaurant, il est d'usage qu'ils récupèrent l'addition, ce qui est contraire à la plupart des normes occidentales. Ne vous attendez pas à ce qu'ils le fassent, mais ne soyez pas choqué s'ils le font.

Enlevez toujours vos chaussures avant d'entrer dans une maison tchèque. Lorsqu'ils entrent dans la maison, les Tchèques portent généralement des pantoufles ou des sandales plutôt que leurs chaussures extérieures. Selon le degré de tradition de la famille d'accueil, elle peut insister pour que vous enfiliez immédiatement des chaussures de maison par mesure de précaution d'hygiène, mais cela est rare. Ils vous en donneront au moins pour garder vos pieds au chaud.

Lorsqu'on demande des directions, faire référence aux villes et localités tchèques par leurs anciens noms allemands (par exemple, Budweis au lieu d'eské Budjovice) peut créer de la confusion et être considéré comme insultant et irrespectueux envers le peuple tchèque.

Moravia

L'écrasante majorité des Moraves ne sont pas offensés par le terme "Tchèques" et se considèrent comme les deux. Si vous apprenez le tchèque, soyez conscient des subtilités et des distinctions subtiles entre les mots Bohême (Bohême) et Tchèque (République tchèque) (République tchèque). Un Morave peut s'opposer au mot Bohême ( Bohême ) étant utilisé pour désigner l'ensemble de la République tchèque, tout comme un Gallois s'opposerait à ce que sa nation s'appelle l'Angleterre. Parce qu'il n'y a pas de groupes séparatistes majeurs en Moravie, et qu'il n'y a pas de conflits ethniques, il est beaucoup plus probable que vous serez comblé d'amour et bourré de vin juste pour avoir essayé de parler tchèque.

Culture de la République tchèque

Art

La République tchèque est célèbre dans le monde entier pour son verre et son cristal d'art fabriqués à la main, soufflés à la bouche et décorés à la main. Alphonse Mucha (1860-1939) était un peintre et artiste décoratif tchèque bien connu, surtout connu pour ses affiches Art nouveau et son cycle de 20 immenses peintures intitulées l'épopée slave, qui dépeignait l'histoire des Tchèques et des autres Slaves. Depuis 2012, l'épopée slave peut être vue au Palais Veletrn de la Galerie nationale de Prague, qui abrite la plus grande collection d'art de la République tchèque.

Architecture

Les plus anciennes structures en pierre de Bohême et de Moravie datent des IXe et Xe siècles, pendant la période de christianisation. Les territoires tchèques ont utilisé les mêmes styles architecturaux que le reste de l'Europe occidentale et centrale depuis le Moyen Âge. Le style roman a été utilisé pour construire les plus anciennes églises encore existantes. Il a été remplacé par le style gothique au XIIIe siècle. Au XIVe siècle, l'empereur Charles IV fit venir à sa cour de Prague des constructeurs français et allemands renommés, Matthias d'Arras et Peter Parler. Au Moyen Âge, le monarque et la noblesse ont construit plusieurs châteaux forts, ainsi que de nombreux monastères. Beaucoup d'entre eux ont été endommagés ou détruits pendant les guerres hussites.

Le style Renaissance s'est glissé dans la couronne de Bohême à la fin du XVe siècle, lorsque le style gothique antérieur a été progressivement mélangé à des éléments de la Renaissance (architectes Matj Rejsek, Benedikt Rejt). Le Palais royal d'été, situé dans un jardin fraîchement créé du château de Prague, est un excellent exemple de l'architecture pure de la Renaissance en Bohême. Des châteaux spacieux avec de belles cours à arcades et des jardins géométriquement organisés témoignent de l'acceptation généralisée de la Renaissance en Bohême, qui comprenait un grand afflux d'architectes italiens. L'accent était mis sur le confort et des structures conçues à des fins d'amusement ont également émergé.

Le style baroque s'est répandu dans la couronne de Bohême au XVIIe siècle. Les conceptions architecturales du noble tchèque et généralissime impérial Albrecht von Wallenstein des années 17 sont particulièrement remarquables. Andrea Spezza et Giovanni Pieroni, ses architectes, représentaient la fabrication italienne la plus actuelle tout en étant extrêmement créatifs. L'architecture baroque tchèque est considérée comme un élément distinct du patrimoine culturel européen en raison de son ampleur et de son caractère exceptionnel. Les terres de Bohême étaient l'un des principaux centres créatifs du style baroque dans la première partie du XVIIIe siècle. L'évolution du style baroque radical établi en Italie par Francesco Borromini et Guarino Guarini d'une manière tout à fait unique a été achevée en Bohême. Jean-Baptiste Mathey, Frantiek Maxmilián Kaka, Christoph Dientzenhofer et son fils Kilian Ignaz Dientzenhofer comptent parmi les principaux architectes du baroque bohémien.

La Bohême a créé une bizarrerie architecturale au 18ème siècle - le style gothique baroque, une fusion des styles gothique et baroque. Ce n'était pas seulement un retour aux éléments gothiques, mais une toute nouvelle métamorphose baroque. Jan Blaej Santini-Aichel était le principal représentant et créateur de ce style, qui l'a utilisé pour rénover les structures du monastère médiéval.

Les styles architecturaux de renaissance étaient extrêmement populaires dans la monarchie de Bohême tout au long du XIXe siècle. De nombreuses églises ont été restaurées dans leur apparence médiévale supposée et de nombreuses nouvelles structures dans les styles néo-roman, néo-gothique et néo-Renaissance ont été construites. Au tournant du XIXe et du XXe siècle, un nouveau style artistique - l'Art nouveau - est apparu sur les terres tchèques. Les architectes tchèques les plus connus de l'Art nouveau étaient Osvald Polvka, qui a construit la Maison municipale de Prague, Josef Fanta, qui a conçu la gare principale de Prague, et Jan Kotra.

Lorsque les architectes tchèques ont essayé de traduire le cubisme de l'art et de la sculpture dans la construction, ils ont ajouté un style unique à l'histoire architecturale mondiale. Au cours des premières années de la Tchécoslovaquie indépendante (après 1918), un style architectural typiquement tchèque connu sous le nom de "Rondo-Cubisme" a émergé. Il est sans égal dans le monde, avec l'architecture cubiste tchèque d'avant-guerre. TG Masaryk, le premier président tchécoslovaque, a amené le célèbre architecte slovène Joe Plenik à Prague, où il a rénové le château et construit plusieurs autres structures. Le fonctionnalisme, avec ses formes austères et progressives, est devenu le style architectural dominant dans la République tchécoslovaque nouvellement formée entre la Première et la Seconde Guerres mondiales. L'un des chefs-d'œuvre fonctionnalistes les plus remarquables a été conservé à Brno - la Villa Tugendhat, construite par Ludwig Mies van der Rohe. Adolf Loos, Pavel Janák et Josef Goár étaient les architectes tchèques les plus importants de l'époque.

Après la Seconde Guerre mondiale et la prise de contrôle communiste en 1948, l'art tchécoslovaque a été fortement influencé par l'Union soviétique. L'Hôtel International de Prague est un exemple saisissant du soi-disant réalisme socialiste, le style artistique stalinien populaire dans les années 1950. Le style bruxellois (du nom de l'exposition universelle de Bruxelles 58) était une tendance créative d'avant-garde tchécoslovaque qui a gagné en popularité lors de la libéralisation politique des années 1960 en Tchécoslovaquie.

Aujourd'hui encore, la République tchèque ne craint pas les styles architecturaux internationaux les plus avant-gardistes. Plusieurs projets d'architectes de renommée mondiale témoignent de cette réalité (Frank Gehry, Jean Nouvel, Ricardo Bofill et John Pawson). Il existe également des architectes tchèques modernes dont le travail se retrouve dans le monde entier (Eva Jiiná, Jan Kaplick, par exemple).

Musique

L'histoire musicale des terres tchèques trouve son origine dans les premiers hymnes d'église, dont les premières traces se trouvent entre le Xe et le XIe siècle. Les premiers morceaux significatifs de la musique tchèque comprennent deux chorals, qui servaient d'hymnes à leur époque : "Hospodine pomiluj ny" (Seigneur, aie pitié de nous) d'environ 10, sans aucun doute le chant spirituel populaire le plus ancien et le plus fidèlement conservé à avoir survécu jusqu'à le présent, et l'hymne "Svat Václave" (Saint Venceslas) ou "Saint Wenceslas Chorale" d'environ 11. Ses origines remontent au 1050ème siècle, et il reste l'un des hymnes religieux les plus populaires à ce jour. La chanson a été considérée comme une option potentielle pour l'hymne national tchécoslovaque en 1250, au début de l'État tchécoslovaque. Certains historiens attribuent l'hymne "Seigneur, aie pitié de nous" à Saint Adalbert de Prague (sv.Vojtch), évêque de Prague qui vécut entre 12 et 1918.

La richesse de la culture musicale en République tchèque est enracinée dans un héritage musical classique de haute culture couvrant toutes les époques historiques, en particulier dans la musique classique baroque, classique, romantique et contemporaine, ainsi que dans la musique folklorique traditionnelle de Bohême, Moravie , et la Silésie. Les artistes et compositeurs tchèques se sont inspirés de la vraie musique folklorique des débuts de la musique artificielle (par exemple la polka originaire de Bohême). Parmi les compositeurs tchèques les plus notables figurent Adam Michna, Jan Dismas Zelenka, Jan Václav Antonn Stamic, Ji Antonn Benda, Jan Ktitel Vahal, Josef Mysliveek, Antonn Rejcha, Bedich Smetana, Antonn Dvoák, Gustav Mahler, Josef Suk, Leo Janáek, Bohuslav Martin , Alois Hába, Miloslav Kabelá et Petr Eben, non

La musique tchèque peut être considérée comme utile dans les contextes européen et mondial, ayant co-déterminé ou même déterminé une nouvelle période dans l'art musical, notamment l'ère classique, ainsi que par des attitudes originales dans la musique classique baroque, romantique et contemporaine. .

Le festival de musique le plus connu du pays est le Festival international de musique classique du Printemps de Prague, qui sert de plate-forme permanente aux meilleurs artistes, orchestres symphoniques et groupes de musique de chambre du monde.

En 2007, la République tchèque est devenue le premier pays à participer au Concours Eurovision de la chanson. Ils se sont qualifiés pour la grande finale pour la première fois en 2016, terminant 25e.

Théâtre

Le théâtre tchèque trouve ses origines au Moyen Âge, notamment dans la vie culturelle de l'époque gothique. Le théâtre a joué un rôle important dans le mouvement d'éveil national au XIXe siècle, et il est ensuite devenu une composante de l'art théâtral européen contemporain au XXe siècle. Les phénomènes culturels tchèques originaux sont apparus vers la fin des années 1950. Laterna magika (La lanterne magique) était l'idée du célèbre réalisateur de cinéma et de théâtre Alfred Radok, résultant en des performances qui ont fusionné le théâtre, la danse et le film de manière lyrique, et est largement considérée comme le premier projet d'art multimédia sur la scène mondiale.

Film

L'héritage cinématographique tchèque commence dans la seconde moitié des années 1890. Les pics de production pendant la période silencieuse incluent le drame historique "Le constructeur du temple", ainsi que la pièce sociale et sexuelle (assez controversée et originale à l'époque) "Erotikon", mise en scène par Gustav Machat. La première ère du film sonore du cinéma tchèque a été très productive, en particulier dans les genres grand public avec des rôles spéciaux de comédies de Martin Fri ou de Karel Lama, mais des films dramatiques, en particulier le célèbre film dramatique romantique "Ecstasy" de Gustav Machat, et romantique "The River" de Josef Rovensk, ont eu plus de succès à l'échelle internationale.

Après la période répressive de l'occupation nazie du pays et les premières dramaturgies officielles communistes du réalisme socialiste dans les films au tournant des années 1940 et 1950, à quelques exceptions près comme « Krakatit » d'Otakar Vávra ou « Hommes sans ailes » de Frantiek áp (récompensé par la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1946), une nouvelle ère du cinéma tchèque a commencé avec des films d'animation exceptionnels d'importants réalisateurs. A la fin des années 1950, un autre phénomène culturel tchèque émerge. Laterna magika (La lanterne magique), un projet qui a abouti à des performances intégrant le théâtre, la danse et le cinéma de manière poétique, est considéré comme le premier projet d'art multimédia dans un cadre international (mentionné également dans la section « Théâtre » ci-dessus).

La soi-disant Nouvelle Vague tchèque (également Nouvelle Vague tchécoslovaque) a acquis une reconnaissance mondiale dans les années 1960. Milo Forman, Vra Chytilová, Ji Menzel, Ján Kadár, Elmar Klos, Evald Schorm, Vojtch Jasn, Ivan Passer, Jan Schmidt, Juraj Herz, Jan Nmec, Jaroslav Papouek et d'autres y sont associés. De longues conversations parfois spontanées, une comédie sombre et bizarre et l'occupation de non-acteurs étaient les caractéristiques des films de ce mouvement. Les réalisateurs s'efforcent de maintenir une ambiance naturelle tout en évitant les mises en scène raffinées et artificielles. Le réalisateur Frantiek Vláil est une personnalité distinctive des années 1960 et du début des années 1970 avec un texte original, un effet psychologique profond et un art d'une qualité exceptionnelle. Marketa Lazarová, dol vel ("La vallée des abeilles") et Adelheid comptent parmi les sommets esthétiques de la production cinématographique tchèque. Dans une enquête renommée de 1998 auprès de critiques de cinéma et de publicistes tchèques, le film "Marketa Lazarová" a été nommé le plus grand film tchèque de tous les temps. Jan vankmajer, cinéaste et artiste dont le travail traverse de nombreux médiums, est un autre auteur mondialement connu (au début de sa carrière, il a été associé au projet susmentionné "Laterna Magika"). C'est un surréaliste autoproclamé, réputé pour ses dessins animés et ses longs métrages, qui ont inspiré de nombreux artistes à travers le monde.

Les films The Shop on Main Street (1965), Closely Watched Trains (1967) et Kolya (1996) ont remporté l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, tandis que six autres ont été nominés : Loves of a Blonde (1966), The Fireman's Ball ( 1968), My Sweet Little Village (1986), The Elementary School (1991), Divided We Fall (2000) et (2003). Le Lion tchèque est la plus haute distinction décernée aux réalisations cinématographiques tchèques.

Les studios Barrandov à Prague sont les plus grands studios de cinéma du pays et l'un des plus grands d'Europe, avec de nombreux lieux de tournage célèbres à travers le pays. Les cinéastes ont afflué à Prague pour filmer des décors qui ne sont plus disponibles à Berlin, Paris ou Vienne. La ville de Karlovy Vary a servi de toile de fond au film de James Bond Casino Royale, sorti en 2006.

Le Festival international du cinéma de Karlovy Vary est l'un des plus anciens au monde et est devenu le premier festival du film d'Europe centrale et orientale. C'est aussi l'un des rares festivals de cinéma à avoir reçu le statut compétitif de la FIAPF. Febiofest, Jihlava International Documentary Film Festival, One World Film Festival, Zln Film Festival et Fresh Film Festival font partie des autres festivals de cinéma organisés dans le pays.

Cuisine

L'héritage cinématographique tchèque commence dans la seconde moitié des années 1890. Les pics de production pendant la période silencieuse incluent le drame historique "Le constructeur du temple", ainsi que la pièce sociale et sexuelle (assez controversée et originale à l'époque) "Erotikon", mise en scène par Gustav Machat. La première ère du film sonore du cinéma tchèque a été très productive, en particulier dans les genres grand public avec des rôles spéciaux de comédies de Martin Fri ou de Karel Lama, mais des films dramatiques, en particulier le célèbre film dramatique romantique "Ecstasy" de Gustav Machat, et romantique "The River" de Josef Rovensk, ont eu plus de succès à l'échelle internationale.

Après la période répressive de l'occupation nazie du pays et les premières dramaturgies officielles communistes du réalisme socialiste dans les films au tournant des années 1940 et 1950, à quelques exceptions près comme « Krakatit » d'Otakar Vávra ou « Hommes sans ailes » de Frantiek áp (récompensé par la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1946), une nouvelle ère du cinéma tchèque a commencé avec des films d'animation exceptionnels d'importants réalisateurs. A la fin des années 1950, un autre phénomène culturel tchèque émerge. Laterna magika (La lanterne magique), un projet qui a abouti à des performances intégrant le théâtre, la danse et le cinéma de manière poétique, est considéré comme le premier projet d'art multimédia dans un cadre international (mentionné également dans la section « Théâtre » ci-dessus).

La soi-disant Nouvelle Vague tchèque (également Nouvelle Vague tchécoslovaque) a acquis une reconnaissance mondiale dans les années 1960. Milo Forman, Vra Chytilová, Ji Menzel, Ján Kadár, Elmar Klos, Evald Schorm, Vojtch Jasn, Ivan Passer, Jan Schmidt, Juraj Herz, Jan Nmec, Jaroslav Papouek et d'autres y sont associés. De longues conversations parfois spontanées, une comédie sombre et bizarre et l'occupation de non-acteurs étaient les caractéristiques des films de ce mouvement. Les réalisateurs s'efforcent de maintenir une ambiance naturelle tout en évitant les mises en scène raffinées et artificielles. Le réalisateur Frantiek Vláil est une personnalité distinctive des années 1960 et du début des années 1970 avec un texte original, un effet psychologique profond et un art d'une qualité exceptionnelle. Marketa Lazarová, dol vel ("La vallée des abeilles") et Adelheid comptent parmi les sommets esthétiques de la production cinématographique tchèque. Dans une enquête renommée de 1998 auprès de critiques de cinéma et de publicistes tchèques, le film "Marketa Lazarová" a été nommé le plus grand film tchèque de tous les temps. Jan vankmajer, cinéaste et artiste dont le travail traverse de nombreux médiums, est un autre auteur mondialement connu (au début de sa carrière, il a été associé au projet susmentionné "Laterna Magika"). C'est un surréaliste autoproclamé, réputé pour ses dessins animés et ses longs métrages, qui ont inspiré de nombreux artistes à travers le monde.

Les films The Shop on Main Street (1965), Closely Watched Trains (1967) et Kolya (1996) ont remporté l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, tandis que six autres ont été nominés : Loves of a Blonde (1966), The Fireman's Ball ( 1968), My Sweet Little Village (1986), The Elementary School (1991), Divided We Fall (2000) et (2003). Le Lion tchèque est la plus haute distinction décernée aux réalisations cinématographiques tchèques.

Les studios Barrandov à Prague sont les plus grands studios de cinéma du pays et l'un des plus grands d'Europe, avec de nombreux lieux de tournage célèbres à travers le pays. Les cinéastes ont afflué à Prague pour filmer des décors qui ne sont plus disponibles à Berlin, Paris ou Vienne. La ville de Karlovy Vary a servi de toile de fond au film de James Bond Casino Royale, sorti en 2006.

Le Festival international du cinéma de Karlovy Vary est l'un des plus anciens au monde et est devenu le premier festival du film d'Europe centrale et orientale. C'est aussi l'un des rares festivals de cinéma à avoir reçu le statut compétitif de la FIAPF. Febiofest, Jihlava International Documentary Film Festival, One World Film Festival, Zln Film Festival et Fresh Film Festival font partie des autres festivals de cinéma organisés dans le pays.

Il y a aussi un large choix de saucisses régionales, de wurst, de pâtés et de viandes fumées et salaisonnées. La crème fouettée, le chocolat et les pâtisseries et tartes aux fruits, les crêpes, les desserts à la crème et le fromage, les gâteaux fourrés aux graines de pavot et d'autres types de gâteaux traditionnels tels que le buchty, le koláe et le trdl sont tous des bonbons tchèques populaires.

Sports

De nombreux Tchèques sont fans de leurs équipes ou personnes préférées, et le sport joue un rôle important dans leur vie. Le hockey sur glace et le football sont les deux sports les plus populaires en République tchèque. Le tennis est également un sport de premier plan en République tchèque. Le basket-ball, le volley-ball, le handball en équipe, l'athlétisme et le floorball font partie des nombreux autres sports avec des ligues et des organisations professionnelles. L'équipe tchèque de hockey sur glace a remporté l'or aux Jeux olympiques d'hiver de 1998 et a remporté douze médailles d'or aux Championnats du monde (dont six en Tchécoslovaquie), dont trois médailles d'or consécutives de 1999 à 2001. En tout, la nation compte 14 médailles d'or du Jeux olympiques d'été (plus 49 en Tchécoslovaquie) et cinq médailles d'or aux Jeux olympiques d'hiver (plus deux en Tchécoslovaquie).

L'équipe nationale de football de Tchécoslovaquie était un artiste régulier sur la scène internationale, apparaissant dans huit finales de Coupe du Monde de la FIFA et a terminé deuxième en 1934 et 1962. De plus, l'équipe a remporté le Championnat d'Europe de football en 1976, a terminé troisième en 1980 et a remporté l'or olympique. en 1980. Après l'éclatement de la Tchécoslovaquie, l'équipe nationale tchèque de football a terminé deuxième (1996) et troisième (2004) du Championnat d'Europe de football.

Le sport génère de puissants élans de patriotisme, qui culminent généralement plusieurs jours ou semaines avant un événement. Les championnats du monde de hockey sur glace, le tournoi olympique de hockey sur glace, le championnat d'Europe de football de l'UEFA, la Ligue des champions de l'UEFA, la Coupe du monde de la FIFA et les matches de qualification pour des tournois similaires sont considérés comme les plus importants parmi les supporters tchèques. En général, chaque match international impliquant les équipes nationales tchèques de hockey sur glace ou de football suscite l'intérêt, en particulier lorsqu'il est joué contre un adversaire de longue date.

Les joueuses de tennis de la République tchèque incluent Tomá Berdych, Lucie afáová, Kvta Peschke, les championnes du simple féminin de Wimbledon Petra Kvitova et Jana Novotná, 8 fois championne du Grand Chelem en simple Ivan Lendl et 18 fois championne du Grand Chelem Martina Navratilova.

La randonnée est un sport tchèque de premier plan, en particulier dans les hautes terres tchèques. Le terme tchèque pour « touriste », turista, signifie aussi « randonneur » ou « randonneur ». Pour les novices, il existe un système de balisage unique en son genre, l'un des meilleurs d'Europe, en raison de son histoire vieille de plus de 120 ans. Un réseau d'environ 40,000 XNUMX km de sentiers balisés de courte et longue distance traverse tout le pays et tous les hauts plateaux tchèques.

L'équipe nationale masculine de volley-ball de la République tchèque a remporté une médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1964 et deux médailles d'or aux Championnats du monde de volley-ball FIVB en 1956 et 1966.

Restez en sécurité et en bonne santé en République tchèque

Restez en sécurité en République tchèque

Chauffeurs de taxi: Attention : Avant d'utiliser un taxi ou de faire appel à une entreprise fiable, négociez le prix (ex : Liftago, Uber). Les chauffeurs de taxi à Prague sont réputés pour vous conduire sur le trajet le plus long possible afin de gagner plus d'argent. Le conseil municipal de Prague a promulgué de nouvelles règles qui exigent que tous les taxis légaux soient peints en jaune. Le transport en commun est également extrêmement peu coûteux, rapide et fiable. À Prague, le métro fonctionne jusqu'à minuit et les tramways de nuit circulent toute la nuit, qui se rassemblent tous à Lazarská, une importante station de tramway.

Pickpockets: Gardez un œil sur vos poches, surtout s'il y a foule (sites touristiques, métro, tramways, en particulier les numéros 9, 10 et 22) Gardez un œil sur les foules immenses qui vous encombrent. Méfiez-vous des gangs de pickpockets opérant à Prague : ils sont majoritairement masculins, mais des femmes sont parfois présentes ; tous sont très en surpoids et dépendent de leur volume et de leur quantité pour confondre les visiteurs. Ils circulent généralement sur les tramways 9, 10 et 22, ainsi que sur les principales stations de métro, généralement au moment où les passagers montent et descendent ou sur les escalators. Ne sortez pas vos billets avant d'y être explicitement invité. De plus, gardez votre portefeuille et votre argent en toute sécurité et séparés à tout moment. Ne les affrontez pas car ils pourraient devenir hostiles, mais surveillez-les. Les poursuites pour vol à la tire sont rares puisque les autorités doivent capturer le voleur à la tire en train de commettre un crime.

Prostitution: En République tchèque, la prostitution n'est pas interdite. Cependant, en tant que commerce légal, la prostitution n'existe pas. Les prostituées ne paient pas d'impôts et l'État ne contrôle pas la prostitution. Le risque sanitaire est particulièrement important dans les maisons closes à bas prix ou dans la rue. Il a également été signalé que des prostituées donnaient à leurs clients une boisson mélangée à des somnifères, puis leur prenaient tout. Faites attention à l'âge de la prostituée; payer une personne de moins de 18 ans pour des relations sexuelles est un crime (sinon l'âge du consentement est de 15 ans).

Marijuana: La marijuana est fondamentalement illégale en République tchèque, mais elle est très populaire, surtout parmi les jeunes. Si la police vous surprend en train de fumer ou de posséder de la marijuana, vous devez être très poli avec eux. La raison en est qu'en vertu de la loi actuelle, la possession d'une quantité «plus que petite» de marijuana est une infraction pénale. Une quantité «plus grande que petite» de marijuana est définie comme plus de 15 g.

Des localités aux allures de ghetto habités en majorité par de purs gitans sont redoutés aussi par les concitoyens ordinaires. Dans de tels endroits, il existe un risque quelque peu accru de poches, de vols ou de viols. Des quartiers entiers sont touchés dans certaines villes de Bohême du Nord (Most, Litvínov, Ústí nad Labem) ou à Ostrava. Au cours des dernières décennies, le nombre de sans-abri occupant de nombreuses zones périphériques augmente en permanence mais ils ne sont généralement pas très dangereux.

Restez en bonne santé en République tchèque

Les médicaments en vente libre, comme l'aspirine, ne sont pas vendus dans les épiceries. Vous devez vous rendre dans une pharmacie (lékárna), qui est généralement ouverte de 08h00 à 19h00 du lundi au vendredi. Dans les grandes villes, il y a des pharmacies ouvertes 24 heures sur 24 et vous devriez pouvoir trouver l'adresse de la pharmacie la plus proche de chez vous affichée dans la vitrine de la pharmacie la plus proche de chez vous. Si vous êtes à Prague, le plus central ouvert 2h/XNUMX se trouve à Prague XNUMX - à l'intersection des rues Belgická et Rumunská - ils distribuent des médicaments sur ordonnance et en vente libre en dehors des heures d'ouverture depuis une petite fenêtre sur Rumunská - sonnez la cloche si personne n'est présent.

L'eau du robinet est potable, en particulier à Prague, mais la quantité de chlore ajoutée peut être très élevée dans les petits villages.

Nemocnice na Homolce, Roentgenova 37/2, Prague 5, est un hôpital réputé de Prague (tél. 257 272 350). Il existe une clinique pour étrangers (Cizinecké oddlen) avec des réceptionnistes anglophones qui peuvent vous aider à fixer des rendez-vous. La majorité des médecins connaissent un peu l'anglais et la qualité du traitement est extrêmement bonne.

Les tiques (Ixodes ricinus) dans toute l'Europe centrale et certaines parties de la République tchèque peuvent transmettre l'encéphalite ou la borréliose de Lyme. Les tiques se cachent dans l'herbe et les arbustes, alors restez sur les sentiers et vérifiez la peau exposée après une promenade. La vaccination contre l'encéphalite est disponible et recommandée. Si vous souhaitez faire du bushwhacking, assurez-vous d'avoir les vaccins nécessaires et de porter des pantalons longs. Un insectifuge décent (y compris le DEET) peut également être bénéfique.

Les tiques s'attacheront à n'importe quelle région douce, chaude et bien irriguée de votre corps (dessous des genoux et des coudes, peau autour des chevilles, aines, région du cou, derrière les oreilles, etc.) et suceront votre sang jusqu'à ce qu'elles atteignent environ 1 cm en taille. N'essayez jamais de gratter ou d'arracher une tique, car cela pourrait provoquer une maladie grave. Plus la tique est retirée tôt, plus le risque de maladie est faible. Demandez à un médecin de retirer une tique pour vous ou faites-le vous-même : graissez votre doigt avec n'importe quelle lotion grasse et remuez doucement une tique d'un côté à l'autre jusqu'à ce qu'elle se libère. Pour prévenir l'infection, ne l'écrasez jamais et ne le brûlez jamais avant de le jeter dans les toilettes. Gardez un œil sur la zone touchée : si vous voyez une plus grande tache rouge s'y former dans les mois à venir, contactez immédiatement votre médecin et informez-le que vous avez peut-être contracté la borréliose. Il est dangereux, bien qu'il puisse être traité avec des médicaments dans les premiers stades. Soyez averti que le vaccin américain contre la borréliose est peu susceptible de fonctionner contre les souches européennes (B. afzelii et B. garini). Il convient de noter que les tiques peuvent être trouvées dans les parcs de la ville, y compris ceux de Prague.

Suivant Lire

Brno

Brno est la deuxième ville la plus peuplée et la plus grande de la République tchèque, la plus grande ville de Moravie et la capitale historique du Margraviate...

Ceske Budejovice

En République tchèque, České Budějovice est une ville statutaire. C'est la plus grande ville de Bohême du Sud, ainsi que le centre politique de la région...

Cesky Krumlov

Český Krumlov (en allemand : Krumau) est une charmante ville de 14,600 XNUMX habitants située dans le sud de la Bohême, en République tchèque. La ville, comme Prague, est située sur la...

Montagnes

La chaîne de montagnes la plus haute et la plus visitée de la République tchèque est les monts Krkonoše (les monts des Géants). Ils courent le long de la frontière avec...

Liberec

Liberec est une ville de la République tchèque. C'est la cinquième plus grande ville de la République tchèque, située sur la Neisse de Lusace et flanquée de la...

Olomouc

Olomouc (Olomóc ou Holomóc dans le dialecte local, Olmütz en allemand) contient la deuxième plus grande et la deuxième plus ancienne zone de protection historique de la République tchèque (après...

Plzen

Plzeň, parfois connue sous le nom de Pilsen en anglais et en allemand, est une ville de la région de Bohême occidentale en République tchèque. Environ 90 kilomètres (56 milles)...

Prague

Prague est la capitale et la plus grande ville de la République tchèque. C'est la 14e ville la plus peuplée de l'Union européenne. C'est aussi la Bohême...