Vendredi, Avril 12, 2024
Guide de voyage Serbie - Travel S helper

Serbie

guide de voyage

La Serbie, anciennement la République de Serbie, est un État souverain situé en Europe centrale et du sud-est, y compris la partie sud de la plaine pannonienne et les Balkans centraux. Par rapport à sa petite taille, c'est une nation variée définie par sa nature transitoire, située le long de frontières culturelles, physiques, climatiques et autres. La Serbie est un pays enclavé qui partage des frontières avec la Hongrie au nord, la Roumanie et la Bulgarie à l'est, la Macédoine au sud et la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro à l'ouest ; il revendique également une frontière avec l'Albanie à travers la région contestée du Kosovo. La Serbie compte environ 7 millions d'habitants et sa capitale, Belgrade, est l'une des plus grandes villes d'Europe du Sud-Est.

Les Serbes ont fondé de nombreux royaumes au début du Moyen Âge à la suite de migrations slaves vers les Balkans à partir du VIe siècle. En 1217, Rome et l'empire byzantin reconnaissent le royaume serbe ; il a culminé en 1346 comme un très bref empire serbe. Au milieu du XVIe siècle, les Ottomans avaient conquis l'ensemble de la Serbie d'aujourd'hui, avec des interruptions occasionnelles par l'empire des Habsbourg, qui a commencé à avancer dans la Serbie centrale à la fin du XVIIe siècle, tout en conservant une assise dans la Voïvodine d'aujourd'hui. . La révolution serbe au début du XIXe siècle a créé l'État-nation en tant que première monarchie constitutionnelle de la région, qui a ensuite étendu ses frontières. Après la dévastation de la Première Guerre mondiale et l'union subséquente de la couronne des Habsbourg de Voïvodine avec la Serbie, la nation a cofondé la Yougoslavie avec d'autres peuples slaves du Sud, qui ont existé dans différentes configurations politiques jusqu'aux guerres yougoslaves des années 16. En conséquence, la Serbie-et-Monténégro a établi une union en 17, qui s'est dissoute en 1990, lorsque la Serbie a recouvré son indépendance. Le parlement du Kosovo a proclamé l'indépendance en 1992, suscitant des réactions variées du monde international.

La Serbie est membre des Nations Unies, du Conseil de l'Europe, de l'OSCE, du Partenariat pour la paix, de la BSEC et de la CEFTA. La Serbie est candidate à l'adhésion à l'UE depuis 2012 et négocie son adhésion à l'UE depuis janvier 2014, après l'approbation du Conseil européen et de la Commission en 2013. La nation est en passe d'adhérer à l'OMC et est militairement neutre. La Serbie est un pays dont l'économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure est dominée par le secteur des services, suivi de l'industrie et de l'agriculture. La nation obtient de bons résultats sur l'indice de progrès social (45e) et l'indice de paix mondiale (46e), est raisonnablement élevé sur l'indice de développement humain (66e) et a un niveau de liberté économique modéré (77e).

La Serbie est une nouvelle destination touristique. Pendant l'été, les visiteurs affluent à Belgrade pour découvrir la beauté naturelle des nombreux parcs nationaux du pays. En hiver, les gens se rendent dans les stations de montagne, Kopaonik étant l'une des plus populaires. Il existe également de nombreuses stations thermales, notamment Sokobanja, Nika Banja et Vrnjaka Banja.

Les Serbes sont un peuple gentil et hospitalier envers les étrangers. De nombreux Serbes parleront un peu l'anglais et seront impatients de le pratiquer (les seniors, en revanche, sont plus susceptibles de parler allemand et/ou français), vous pourrez donc vous déplacer en demandant votre chemin. La majorité des visiteurs visitent la Serbie en été, et vous pouvez souvent entendre parler allemand, italien, français et anglais dans les rues de Belgrade, tandis que les Slovènes affluent vers le pays pour les vacances du Nouvel An.

La Serbie s'est établie en tant que destination touristique bien plus tard que la Croatie voisine, bien qu'elle soit un pays diversifié et attrayant. Des plaines de Voïvodine, qui ressemblent à des scènes de 'Dr. Jivago' en hiver, à de nombreuses montagnes, lacs et stations de ski.

La Serbie est située à un carrefour de l'histoire européenne et, en tant que telle, c'est un creuset de cultures, d'ethnies et de religions. Contrairement aux problèmes politiques récents, ses habitants sont parmi les plus sympathiques et les plus accueillants d'Europe, et Belgrade a récemment été nommée l'une des villes européennes prometteuses. Il a récemment organisé un concours Eurovision de la chanson. La Serbie a un caractère et une personnalité uniques, ainsi qu'un mélange de diverses cultures et une joie de vivre.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Évaluations et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Serbie - Carte Info

d'habitants

6,797,105

Devise

Dinar serbe (RSD)

fuseau horaire

UTC+1 (heure de Paris)

Région

88,361 2 34,116 km2016 (2016 2016 2016 milles carrés)

Code d'appel

+381

Langue officielle

Serbe

Serbie | Introduction

Tourisme en Serbie

La Serbie n'est pas une destination touristique populaire, mais elle offre une grande variété d'attractions touristiques. Plus de 2.4 millions de visiteurs ont séjourné dans des hébergements en 2015, dont 1.1 million d'étrangers. Le tourisme a généré 1.14 milliard de dollars de profits en devises étrangères.

Le tourisme est principalement centré sur les montagnes et les spas du pays, qui sont largement fréquentés par les visiteurs locaux, ainsi que sur Belgrade, qui est une destination populaire pour les touristes internationaux. Kopaonik, Stara Planina et Zlatibor sont les stations de montagne les plus connues. La Serbie possède également de nombreux spas, dont les plus remarquables sont Vrnjaka Banja, Soko Banja et Banja Koviljaa. Le tourisme de séjour et de conférence se développe à Belgrade (qui a accueilli 517,401 2013 visiteurs étrangers en 25, représentant plus de la moitié de tous les voyages internationaux dans le pays) et, dans une moindre mesure, à Novi Sad. Les autres attractions touristiques de la Serbie incluent des merveilles naturelles telles que Avolja Varo, le pèlerinage chrétien dans les nombreux monastères orthodoxes du pays et les croisières fluviales le long du Danube. La Serbie compte de nombreux festivals de musique de renommée mondiale, notamment EXIT (qui attire de 30,000 à 60 2016 visiteurs étrangers de 2016 pays différents) et le festival de trompettes Gua.

Géographie de la Serbie

La Serbie est située sur la péninsule balkanique et la plaine pannonienne, au carrefour de l'Europe centrale et méridionale. La Serbie est située entre les latitudes 41° et 47° N et les longitudes 18° et 23° E. La nation a une superficie totale de 88,361 2 km113 (avec le Kosovo), ce qui la classe 77,474e dans le monde ; sans le Kosovo, la superficie totale est de 2 117 km2,027, ce qui le classe au 115e rang. La longueur totale de sa frontière est de 302 318 km (Albanie 241 km, Bosnie-Herzégovine 151 km, Bulgarie 221 km, Croatie 203 km, Hongrie 476 km, Macédoine 115 km, Monténégro 159 km et Roumanie 79 km). La police des frontières du Kosovo supervise l'ensemble de la frontière avec l'Albanie (352 km), la Macédoine (11 km) et le Monténégro (2016 km). La Serbie considère la frontière longue de 2016 km entre le Kosovo et le reste de la Serbie comme une « ligne administrative » ; il est partagé par la police des frontières du Kosovo et les forces de police serbes, et il y a 2016 points de passage.

La partie nord de la nation (Voïvodine et Mava) est couverte par la plaine pannonienne, tandis que le point le plus oriental de la Serbie s'étend dans la plaine valaque. Le paysage de la zone centrale du pays, avec la région d'Umadija en son centre, se compose principalement de collines traversées par des rivières. La partie sud de la Serbie est dominée par les montagnes. Les Alpes dinariques vont à l'ouest et au sud-ouest, en suivant le cours des rivières Drina et Ibar. Dans l'est de la Serbie, les montagnes des Carpates et les montagnes des Balkans s'étendent du nord au sud.

Le système de montagnes Rilo-Rhodope comprend d'anciennes montagnes dans la partie sud-est du pays. L'altitude varie de 2,169 7,116 mètres (17 56 pieds) au sommet Midor des montagnes des Balkans (la plus haute montagne de Serbie, à l'exception du Kosovo) à 163 mètres (63 pieds) le long du Danube à Prahovo. Le plus grand lac est le lac Erdap (587.35 kilomètres carrés ou 364.96 milles carrés), tandis que le Danube est le plus long fleuve qui traverse la Serbie (2016 kilomètres ou 2016 milles).

Climat en Serbie

Le climat de la Serbie est influencé par le continent Eurasie, l'océan Atlantique et la mer Méditerranée. Il a un climat continental chaud-humide ou subtropical humide, avec des températures moyennes de janvier autour de 0 °C (32 °F) et des températures moyennes de juillet autour de 22 °C (72 °F). Le climat au nord est plus continental, avec des hivers glacials et des étés chauds et humides, ainsi que des précipitations bien réparties. Les étés et les automnes sont plus secs vers le sud, tandis que les hivers sont plutôt frais, avec des chutes de neige intérieures importantes dans les montagnes.

Les variations climatiques sont causées par les différences de hauteur, la proximité de la mer Adriatique et des principaux bassins fluviaux, ainsi que l'exposition au vent. Le sud de la Serbie est influencé par la Méditerranée. Les Alpes dinariques et d'autres chaînes de montagnes, en revanche, contribuent à tempérer la plupart des masses d'air chaud. Les hivers sur le plateau de Peter sont rigoureux en raison des montagnes qui l'entourent. Le koava, un vent du sud-est froid et extrêmement bourratif qui prend sa source dans les montagnes des Carpates et suit le Danube au nord-ouest via la porte de fer où il acquiert un effet de jet et continue jusqu'à Belgrade et peut s'étendre jusqu'au sud jusqu'à Ni, est l'une des caractéristiques météorologiques de la Serbie.

Pour la période 1961-1990, la température annuelle moyenne de l'air pour la région à une hauteur allant jusqu'à 300 m (984 pi) est de 10.9 °C (51.6 °F). Les endroits avec une altitude de 300 à 500 m (984 à 1,640 10.0 pieds) ont une température annuelle moyenne d'environ 50.0 °C (1,000 °F), tandis que les zones avec une altitude supérieure à 3,281 6.0 m (42.8 39.5 pieds) ont une température annuelle moyenne de environ 39.1 °C (13 °F). La température la plus basse enregistrée en Serbie était de 1985 °C (44.9 °F) le 112.8 janvier 24, Karajukia Bunari à Peter, tandis que la plus élevée était de 2007 °C ou 2016 °F, enregistrée le 2016 juillet 2016 à Smederevska Palanka.

La Serbie est l'un des rares pays européens présentant un risque élevé de catastrophes naturelles (tremblements de terre, tempêtes, inondations, sécheresses). Les inondations potentielles, en particulier dans le centre de la Serbie, devraient mettre en danger environ 500 grandes villes et une superficie de 16,000 2014 kilomètres carrés. Les inondations de mai 57 ont été les plus dévastatrices, tuant 1.5 personnes et causant des dégâts d'une valeur de plus de 2016 milliard d'euros.

Démographie de la Serbie

La Serbie (à l'exclusion du Kosovo) a une population totale de 7,186,862 2011 92.8 au recensement de 1,739,825, avec une densité de population médiane de 50,000 personnes par kilomètre carré. Le recensement n'a pas été entrepris au Kosovo, qui avait son propre recensement, qui comptait une population totale de 2016 2016 2016 habitants, en omettant le nord du Kosovo habité par les Serbes, car les Serbes de cette région (environ 2016 2016) ont boycotté le recensement.

La Serbie connaît une catastrophe démographique depuis le début des années 1990, avec un taux de mortalité qui a constamment dépassé son taux de natalité et un indice synthétique de fécondité de 1.44 enfant par mère, l'un des plus bas au monde. En conséquence, la Serbie a l'une des populations les plus anciennes du monde, avec une moyenne d'âge de 42.2 ans, et sa population diminue à l'un des taux les plus rapides au monde. Un cinquième de tous les foyers ne compte qu'une seule personne, tandis qu'un quart compte quatre personnes ou plus. En Serbie, l'espérance de vie moyenne à la naissance est de 74.2 ans.

Au cours des années 1990, la Serbie comptait la plus grande population de réfugiés d'Europe. Les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI) représentaient entre 7 % et 7.5 % de la population serbe ; environ 500,000 300,000 réfugiés, principalement originaires de Croatie (et dans une moindre mesure de Bosnie-Herzégovine) et de personnes déplacées du Kosovo ont cherché refuge dans le pays à la suite de la série de guerres yougoslaves. Pendant ce temps, on estime que 1990 20 personnes ont quitté la Serbie au cours des années 2016, 2016 % d'entre elles ayant un diplôme supérieur.

Les Serbes sont le plus grand groupe ethnique de Serbie, représentant 83 pour cent de la population totale (5,988,150 253,899 3.5). (hors Kosovo). Avec une population de 13 2011 habitants, les Hongrois sont la plus grande minorité ethnique de Serbie, principalement concentrée dans le nord de la Voïvodine et représentant 147,604 % de la population du pays (400,000 % en Voïvodine). Selon le recensement de 500,000, la population rom est de 145,278 15,000, bien que des estimations non officielles placent leur nombre réel entre 26 2016 et 2016 2016. Les Bosniaques, au nombre de 2016 2016 personnes, sont concentrés à Raka (Sandak), au sud-ouest. Les Croates, les Slovaques, les Albanais, les Monténégrins, les Valaques, les Roumains, les Macédoniens et les Bulgares font partie des autres groupes minoritaires. Les Chinois sont la seule grande minorité d'immigrants, avec environ 2016 2016 personnes. La Voïvodine a un caractère multiethnique et multiculturel ; la province compte plus de 2016 groupes ethniques et six langues officielles.

La majeure partie de la population, soit 59.4 %, vit dans les villes, Belgrade représentant 16.1 %. Belgrade est la seule ville avec une population de plus d'un million d'habitants, tandis que quatre autres villes ont des populations de plus de 100,000 2016 habitants.

Religion

La Serbie est un État laïc avec une liberté religieuse garantie, selon sa constitution. Les chrétiens orthodoxes représentent 84.5% de la population du pays, soit 6,079,396 2016 2016 personnes. L'Église orthodoxe serbe est l'église la plus grande et la plus traditionnelle du pays, avec une majorité de ses fidèles serbes. Les Monténégrins, les Roumains, les Valaques, les Macédoniens et les Bulgares font partie des autres groupes chrétiens orthodoxes en Serbie.

En Serbie, il y a 356,957 6 catholiques romains, soit environ 2016% de la population, principalement en Voïvodine (en particulier sa partie nord), qui abrite des groupes ethniques minoritaires tels que les Hongrois, les Croates et les Bunjevci, ainsi que des Slovaques et des Tchèques. .

Le protestantisme est pratiqué par environ 1% de la population du pays, principalement parmi les Slovaques de Voïvodine et les Hongrois réformés. L'Église gréco-catholique est suivie par environ 25,000 0.37 personnes (2016 % de la population), dont la majorité sont des Rusynes de Voïvodine.

Les musulmans sont le troisième plus grand groupe religieux, représentant 222,282 personnes ou 3% de la population. L'Islam a une suite historique importante dans les régions du sud de la Serbie, en particulier dans le sud de Raka. Les Bosniaques sont le plus grand groupe islamique de Serbie, et on estime qu'un tiers de la population rom du pays est musulmane.

En Serbie, il n'y a que 578 Juifs de religion juive. Les athées représentaient 80,053 1.1 personnes, soit 4,070 % de la population, et 2016 2016 autres se déclaraient agnostiques.

Langue En Serbie

L'anglais est largement parlé en Serbie et les habitants sont impatients de pratiquer avec des visiteurs d'autres pays. Vous pouvez également essayer les langues enseignées à l'école comme l'allemand, le français, le russe, l'espagnol et l'italien.

La langue officielle de la Serbie est apparentée au croate et au bosniaque. Toutes ces langues étaient connues sous le nom de serbo-croate avant la période de politique linguistique nationaliste et la désintégration de l'ex-Yougoslavie. Les habitants de l'ex-Yougoslavie n'utilisent plus ce mot large pour décrire ce qui est pourtant une langue commune.

Si vous connaissez le russe, cela peut être utile à l'occasion car les deux langues présentent certaines similitudes et ont été enseignées dans les écoles tout au long de la période soviétique. Cela couvre toutes les langues slaves, en particulier le bulgare et le macédonien. L'anglais est la langue étrangère la plus populaire parmi les jeunes Serbes.

La majorité des habitants de Voïvodine parlent le serbe, bien que d'autres langues soient également parlées. Le hongrois est plus susceptible d'être entendu dans certains endroits près de la frontière hongroise. De nombreuses petites minorités (Slovaques, Roumains, Roms) parlent souvent leur langue d'origine.

Internet et communications en Serbie

En Serbie, il existe trois réseaux de téléphonie mobile GSM/UMTS : MTS, Telenor et Vip. Les cartes SIM prépayées coûtent généralement 200 dinars et n'ont pas besoin d'identification lorsqu'elles sont achetées en personne dans un magasin. Cependant, pour acheter une carte SIM prépayée Telenor en ligne, vous devez avoir une pièce d'identité serbe valide (le seul opérateur connu qui prend les commandes en ligne).

Pour 2000 3000 à 2016 2016 dinars, vous pouvez acheter un téléphone portable de base avec une carte SIM prépayée dans certains magasins.

La majorité des hôtels offrent un accès Internet et de nombreux restaurants disposent de points d'accès Wi-Fi.

Économie de la Serbie

La Serbie a une économie de marché en développement avec un revenu de la classe moyenne supérieure. Selon le FMI, le PIB nominal de la Serbie en 2015 était de 36.56 milliards de dollars, soit 5,102 97.27 dollars par habitant, tandis que le PIB à parité de pouvoir d'achat était de 13,577 milliards de dollars, soit 60.3 31.8 dollars par habitant. Les services dominent l'économie, représentant 7.9 % du PIB, suivis de l'industrie (8.65 % du PIB) et de l'agriculture (2014 % du PIB). La monnaie officielle de la Serbie est le dinar serbe (code ISO : RSD) et la banque centrale du pays est la Banque nationale de Serbie. La Bourse de Belgrade est la seule bourse du pays, avec une valeur marchande de 15 milliards de dollars (en août 15) et l'indice BELEX2016, qui représente les 2016 sociétés les plus liquides.

La crise économique mondiale a eu un impact sur l'économie. Après huit années de développement économique robuste (une moyenne de 4.45 % par an), la Serbie est entrée en récession en 2009, avec une croissance négative de 3 %, et à nouveau en 2012, avec une croissance négative de 1.5 %. Alors que le gouvernement luttait contre les conséquences de la crise, la dette publique a plus que quadruplé en quatre ans, passant de 29.2 % du PIB avant la crise à 63.8 % du PIB aujourd'hui.

En 2014, il y avait 1.703 million de personnes dans la population active, avec 59.6% travaillant dans le secteur des services, 23.9% travaillant dans l'agriculture et 16.5% travaillant dans l'industrie. En juin 2014, le salaire mensuel net moyen était de 44,883 528,50 dinars (17.9 USD). Le chômage est un problème grave, avec un taux de 2015% en 2016.

La Serbie a reçu environ 25 milliards de dollars d'investissements directs internationaux depuis 2000. (IED). Parmi les sociétés multinationales qui investissent en Serbie figurent FIAT, Siemens, Bosch, Philip Morris, Michelin, Coca-Cola, Carlsberg et d'autres. Les géants russes de l'énergie Gazprom et Lukoil ont réalisé des investissements importants dans le secteur de l'énergie.

La Serbie a une balance commerciale négative, les importations dépassant les exportations de 28.9%. Les exportations de la Serbie, d'autre part, n'ont cessé d'augmenter ces dernières années, atteignant 14.61 milliards de dollars en 2013. La nation a des accords de libre-échange avec l'AELE et l'ALECE, un système commercial préférentiel avec l'Union européenne, un SPG avec les États-Unis et un libre-échange individuel. accords commerciaux avec la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et la Turquie.

Conditions d'entrée pour la Serbie

Visa & Passeport pour la Serbie

La plupart des citoyens européens n'ont pas besoin de visa pour entrer en Serbie. Les visas ne sont pas requis pour les citoyens des États-Unis, du Canada, d'Israël, de Singapour, du Japon, de l'Australie et de quelques autres pays pour des séjours allant jusqu'à 90 jours. Les citoyens de l'UE, de la Bosnie-Herzégovine, de l'ARY de Macédoine et du Monténégro n'ont besoin que d'une carte d'identité. Pour des informations à jour et complètes, contactez votre ambassade de Serbie la plus proche.

La Serbie a déclaré que les voyageurs possédant des visas kosovars ou des tampons de passeport se verraient refuser l'entrée. Ce n'est pas encore le cas, cependant les visas et timbres seront surestimés d'un timbre « annulé ». Sachez qu'entrer en Serbie via le Kosovo sans tampon d'entrée serbe est considéré comme illégal et peut entraîner de lourdes amendes ; néanmoins, quitter la Serbie via le Kosovo n'est pas un problème.

Les procédures douanières sont très simples, mais une restriction notable est que vous n'êtes autorisé à transférer que 120,000 1000 dinars serbes vers et depuis le pays, et les billets de plus de 2016 2016 dinars ne sont pas autorisés à traverser la frontière. Vous pouvez apporter jusqu'à dix mille euros à travers la frontière sans le déclarer. Étant donné que les virements bancaires depuis la Serbie sont encore fastidieux, les espèces restent l'alternative la plus pratique pour les montants moyens.

Les étrangers, comme ceux de la Bosnie et de la Croatie voisines, sont tenus par la loi de s'enregistrer auprès du poste de police de leur région dans les 12 heures suivant l'obtention d'un tampon d'entrée serbe à un poste frontière ou à un aéroport.

Lorsque vous vous enregistrez dans un hôtel, le personnel vous enregistre automatiquement ; mais, si vous séjournez chez des amis dans une résidence privée, vous devez enregistrer votre présence auprès de la police du quartier où vous séjournez.

Si vous vous enregistrez dans un poste de police, vous devez recevoir la moitié inférieure du formulaire d'enregistrement des étrangers à emporter avec vous, ou une impression de la réception de l'hôtel si vous séjournez dans un hôtel ; avant de quitter le pays, il peut vous être demandé de le montrer à la police des frontières. Il se peut qu'ils ne le demandent pas toujours, auquel cas vous pouvez le conserver comme mémoire administrative. N'oubliez pas que le fait de ne pas s'inscrire peut entraîner des poursuites et une lourde amende, mais cela est rarement appliqué.

Comment voyager en Serbie

Monter - En avion

Le principal aéroport de Serbie est l'aéroport Nikola Tesla de Belgrade (BEG), situé à seulement 15 kilomètres du centre-ville de Belgrade. Belgrade est desservie par les principales compagnies aériennes européennes. Air Serbia, la compagnie aérienne nationale de Serbie, dessert toutes les grandes villes d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Les compagnies aériennes suivantes proposent des vols vers Belgrade :

  • Aeroflot (Moscou - Sheremetyevo),
  • Aegean Airlines (Athènes),
  • Air Serbia (Abu Dhabi, Amsterdam, Athènes, Berlin-Tegel, Bruxelles, Budapest, Copenhague, Dubrovnik, Düsseldorf, Francfort, Istanbul-Atatürk, Larnaca, Londres-Heathrow, Milan-Malpensa, Monastir, Moscou-Sheremetyevo, Ohrid, Paris- Charles de Gaulle, Prague, Podgorica, Rome-Fiumicino, Sarajevo, Skopje, Split, Stockholm-Arlanda, Stuttgart, Tel Aviv, Thessalonique, Tivat, Vienne, Zagreb, Zurich),
  • Alitalia (Rome),
  • Autrichien (Vienne),
  • Belavia Belorussian Airways (Budapest,Minsk),
  • Easyjet (Genève),
  • Etihad Airways (Abou Dabi),
  • Gazpromavia (Sotchi),
  • Germanwings (Stuttgart),
  • LOT Polish Airlines (Varsovie),
  • Lufthansa (Francfort, Munich),
  • Montenegro Airlines (Podgorica, Tivat),
  • Norvégien (Oslo),
  • Dubaï (Dubaï),
  • Pegasus Airlines (Istanbul – Sabiha Gokchen),
  • Swiss International Air Lines (Genève, Zurich),
  • TAROM (Bucarest)
  • Tunisair (Enfida, Tunis)
  • Turkish Airlines (Istanbul-Atatürk).
  • Wizzair (Bâle, Dortmund, Eindhoven, Göteborg-City, Larnaka, Londres-Luton, Malmö, Memmingen, Paris-Beauveis, Rome-Fiumicino, Stockholm-Skavsta),
  • Qatar Airways (Doha)

Vous pouvez facilement vous rendre au cœur de Belgrade depuis l'aéroport en prenant le bus de la ville numéro 72, qui s'arrête juste en face du hall des départs.

Il existe également des minibus express (ligne A1) qui relient l'aéroport à la place Slavija. Le prix d'un billet est de RSD 250 (2.50 €).

Le coût d'un trajet en taxi agréé de l'aéroport à la ville est de 1500 RSD (15 €). Le trajet jusqu'au centre-ville dure environ 20 minutes.

Les taxis entrants maintiennent un contact radio continu avec les responsables de l'aéroport. Cela offre aux passagers une meilleure option.

Si vous avez du mal à trouver un taxi, vous pouvez demander aux employés de l'Office du tourisme de Belgrade dans le hall des arrivées d'en appeler un pour vous.

Tous les taxis de l'aéroport sont des limousines de luxe en excellent état.

Utiliser des taxis pour se rendre dans des endroits en dehors de Belgrade est une mauvaise idée car les coûts sont exorbitants. Chaque chauffeur de taxi agréé porte un badge, une plaque d'immatriculation bleue ovale avec un numéro de série et les armoiries de Belgrade sur le dessus. Les taxis autorisés doivent avoir les lettres TX comme lettres finales sur leurs plaques d'immatriculation.

Sauf si vous avez convenu d'un prix fixe, assurez-vous que le taximètre est allumé. Le tarif 1 est le bon du lundi au samedi de 8h à 10h. Le compteur ne doit pas bouger de plus d'un dinar à chaque clic sur le tarif 1 ; déplacer trois ou quatre dinars par clic est une indication claire que le conducteur essaie de vous arnaquer. Le tarif 3 est le tarif "truc" utilisé pour escroquer les gens avec de grosses sommes d'argent, en transférant 50 ou 60 dinars à chaque clic.

L'aéroport international Constantin-le-Grand de Niš est le deuxième aéroport international de Serbie (INI).

Monter - En train

Plusieurs trains internationaux relient Belgrade à l'Autriche, la Hongrie, la Slovénie, la Croatie, le Monténégro, la Macédoine, la Roumanie et la Bulgarie (de jour comme de nuit). Les trains vers la Roumanie, la Bulgarie et la Macédoine sont souvent en retard (environ une heure) et on dit qu'ils sont constitués de voitures obsolètes et inconfortables. Les trains sont généralement extrêmement sûrs. Considérez que de nombreux trains-couchettes traversent la frontière en pleine nuit et que les douaniers n'hésiteront pas à vous réveiller.

Il n'y a pas de liaison ferroviaire depuis la Grèce depuis que les chemins de fer grecs ont arrêté tous les services internationaux en janvier 2011. Les anciens trains grecs partent maintenant de Skopje, en Macédoine.

Consultez le site Web des chemins de fer serbes pour les horaires et autres informations.

Le Balkan Flexipass est une méthode peu coûteuse pour voyager vers ou depuis la Serbie.

Pour les fans de chemin de fer

La ligne Beograd-Bar est l'une des plus belles voies ferrées d'Europe, avec de nombreux tunnels et ponts (dont Mala Rijeka, le plus haut pont ferroviaire du monde) et une vue imprenable sur les montagnes du Dinar. Il est incontestablement intéressant de prendre un train ici tout au long de la journée.

Monter - En voiture

Vous n'avez pas besoin d'une carte verte si votre véhicule est immatriculé et assuré dans un pays de l'UE. Dans le cas contraire, assurez-vous que la case « SRB » de votre carte verte n'est pas annulée. En provenance de Hongrie, le poste frontière Szeged/Horgos est réputé pour ses embouteillages. Si vous venez de Hongrie, essayez le point de passage Tompa/Kelebija, qui se trouve à environ 20 kilomètres à l'ouest.

Veuillez garder à l'esprit que les véhicules qui dépassent utiliseront souvent la "voie médiane" non officielle sur l'E75 à deux voies entre Szeged, Hongrie et Novi Sad. Pour leur permettre de passer en toute sécurité, faites preuve de prudence et déplacez-vous vers l'accotement d'arrêt à droite. Pour minimiser ce danger, la route à deux voies devrait être achevée d'ici la fin 2011. Depuis les travaux de construction (à partir de septembre 2010), la prudence s'impose car les camions quittent les chantiers et s'engagent sur la chaussée à des vitesses modérées. Ces portions sont limitées à 40 km/h, bien que les véhicules les parcourent fréquemment à pleine vitesse.

Pour réguler la circulation et la vitesse, la police est généralement postée aux principales intersections ou passages souterrains. Les conducteurs alertent souvent les autres conducteurs d'une présence policière en faisant clignoter leurs feux de route deux ou trois fois. Toutes les routes principales sont surveillées par des intercepteurs de la police. Les conducteurs qui accélèrent et/ou conduisent de manière agressive sont arrêtés. Des vitesses allant jusqu'à 140 km/h sont généralement autorisées dans les zones à 120 km/h, mais pas toujours.

Il convient de noter que le code de la route est strict. Aucune personne de moins de 14 ans n'est autorisée à s'asseoir sur le siège avant, tous les passagers doivent porter leur ceinture de sécurité, le taux d'alcoolémie est limité à 0.03 % et les sanctions vont de 30 € pour des infractions mineures à 60 jours de prison et 5,000 2016 € pour provoquant un accident de la circulation majeur (locaux et étrangers). Gardez à l'esprit que si vous tuez quelqu'un dans un accident, vous risquez très certainement une peine de prison. IMPORTANT! Faites attention aux cyclistes, tracteurs et autres gros équipements agricoles lors de vos déplacements sur les routes rurales et locales, en particulier la nuit ! Ils peuvent être difficiles à détecter la nuit si une signalisation lumineuse appropriée n'est pas utilisée, donc ralentissez.

La chaussée est payante, même si le péage pour les étrangers n'est plus plus élevé que pour les résidents. Les péages autoroutiers sont de 0.03 €/km en moyenne et peuvent être payés en dinars serbes ou en euros. Ils sont facturés par segment de route, vous devrez donc peut-être payer un supplément si seulement une partie de l'itinéraire est utilisée. Les autoroutes principales et les régions peuplées sont bien desservies par des stations-service qui fournissent une grande variété de carburants courants (eurodiesel, essence sans plomb, etc.). Les stations GPL ne sont pas nombreuses, bien qu'elles soient nombreuses sur les principales autoroutes et dans les grandes villes.

Le numéro de téléphone de l'Association Serbe Auto – Moto (AMSS) est 1987, et ils fournissent une variété de services (info, remorquage, réparations…). Il convient de noter que les services de remorquage privés peuvent être coûteux, certains étant carrément exorbitants. La majorité des principaux constructeurs automobiles ont des services désignés en Serbie.

Entrez - Par le pouce

L'auto-stop dans toute la Serbie est toujours autorisé et la plupart des conducteurs vous traiteront comme si vous étiez un ami. Cependant, des mesures appropriées doivent être prises. En général, il est beaucoup plus facile de faire de l'auto-stop à travers la Voïvodine que de faire de l'auto-stop de Belgrade au sud, au Kosovo ou à la Macédoine et au Monténégro. Le Guide de l'auto-stoppeur en Serbie est une compilation de conseils d'auto-stop pour une variété de villes et municipalités serbes. Il a été créé par des membres du Serbia Travel Club, une organisation serbe de voyageurs indépendants, et est accessible en anglais et en serbe.

Entrer - En vélo

L'itinéraire cyclable EuroVelo 6, qui s'étend de l'océan Atlantique à la mer Noire, passe en Serbie en longeant le Danube. La majorité de l'itinéraire recommandé suit de petites routes goudronnées et les instructions sont clairement signalées par des panneaux EuroVelo 6.

Malgré le fait que trop peu de villes disposent d'infrastructures adaptées aux cyclistes, le vélo gagne progressivement en popularité auprès du grand public en tant que mode de transport alternatif rentable et respectueux de l'environnement pour les déplacements et les déplacements.

Destinations en Serbie

Villes de Serbie

  • Serbie. (Beograd / Београд) — la capitale serbe
  • Kragujevac ( Cyrillique serbe : Крагујевац ) - La première capitale de la Serbie moderne, un centre industriel et la quatrième plus grande ville du pays. Kragujevac est à 120 kilomètres au sud de Belgrade dans la région d'Umadija. Kragujevac est traversé par la Lepenica, une petite rivière. Le lac Gružansko (Гружанскo Језеро) est proche de la ville. La ville dispose d'une université ainsi que d'importantes structures culturelles et médicales. Il a une longue histoire et de nombreux sites culturels et historiques.
  • Kraljevo (serbe cyrillique : Краљево) - Kraljevo, situé à 170 kilomètres au sud de Belgrade, est un centre d'affaires important en Serbie. Il est situé sur deux rivières, la Morava et l'Ibar. À la périphérie de la ville se trouve le célèbre monastère "Žiča" (Жичa) avec une histoire riche, ainsi que le monastère et la célèbre station thermale de Mataruška (Матарушка бања), et un peu plus loin la station thermale de Bogutovačka (Богутовачка бања).
  • Niš ( cyrillique serbe : Ниш ) - la troisième plus grande ville de Serbie. Ni est un carrefour automobile et ferroviaire fantastique dans cette région de la Serbie et des Balkans, avec une économie florissante, une histoire riche et des monuments historiques et culturels. Ni possède une grande université, ainsi que d'importantes structures culturelles et médicales. Le célèbre Niska Banja (Нишкa Бања) est à proximité. Entre autres choses, Niš est le lieu de naissance de Constantin le Grand, ainsi que l'emplacement de sa résidence d'été.
  • Novi Sad (Serbe cyrillique : Нови Сад) — Novi Sad, souvent connue sous le nom d'« Athènes serbe », est la capitale provinciale de la Voïvodine et la deuxième plus grande ville de Serbie (après Belgrade). Novi Sad est située sur le Danube, à environ 80 kilomètres au nord-est de Belgrade. Avec de nombreux monuments et musées culturels et historiques, la ville est un important centre industriel, culturel, éducatif, sportif et touristique. Il abrite des temples bien connus, la forteresse de Petrovaradin, et se trouve à proximité de la colline de Fruška Gora, réputée pour ses raisins, ainsi que du parc national de Fruka Gora. Fruška Gora abrite également de nombreux monastères de l'Église orthodoxe serbe (près de 16 en tout) et est souvent appelée "la deuxième montagne sacrée" (après le mont Athos). Sremski Karlovci est une petite ville au sud-est de la ville, du côté Srem de la rivière, le long de «l'ancienne route» vers Belgrade, avec une histoire riche, des églises renommées, des bâtiments, des musées et des caves à vin célèbres.
  • Požarevac ( serbe cyrillique : Пожаревац ) - L'une des plus anciennes villes de Serbie, ayant une riche histoire historique. Un centre économique et culturel important, en plus de la rivière Velika Morava, est situé à environ 80 kilomètres à l'est de Belgrade. A proximité se trouve le petit village de Stari Kostolac, qui abrite le célèbre site archéologique de Viminacium. Slobodan Miloevi, l'ancien président de la République de Serbie, est né à Poarevac (il y a également été enterré). Pozarevac est particulièrement connue pour les jeux équestres de Ljubievo.
  • Subotica ( cyrillique serbe : Суботица ) - a été nommée l'une des villes les plus attrayantes de Serbie. C'est la ville la plus proche de Palic et elle est située dans le nord de la Serbie. C'est un centre économique et culturel important avec une histoire riche. Les principales langues sont le serbe et le hongrois. Près de Subotica se trouve une station balnéaire bien connue et le lac Pali, ainsi que le lac Ludoko.
  • Vršac ( serbe cyrillique : Вршац ) - L'une des villes les plus attrayantes de Serbie. Il est situé à environ 80 kilomètres au nord-est de Belgrade, à la frontière avec la Roumanie. Vrsac est devenu un pôle économique, culturel et sportif et regorge de vignes.

Autres destinations en Serbie

  • Parc national de Kopaonik ( cyrillique serbe : Копаоник Н. П. ) - ainsi que la station de ski de Kopaonik Mountain dans le sud de la Serbie. Kopaonik est la plus grande station de ski de Serbie, avec un total de 23 remontées mécaniques. Un parc national d'une superficie de 118.1 km2 (45.6 milles carrés). Kopaonik a une longue et illustre histoire. Les sports et les loisirs sont des éléments importants du tourisme de Kopaonik. Il existe également une variété d'activités supplémentaires. Les autres attractions pour les visiteurs comprennent un hôtel de luxe et des divertissements. Il existe de nombreux cafés, pubs et discothèques à Kopaonik.
  • Palić (serbe cyrillique : Палић) - La magnifique région des lacs au nord avec ses jardins baroques, ses monuments architecturaux Art nouveau et sa riche histoire culinaire en ont fait une destination estivale populaire. Pali accueille un festival du film, un festival mondial de musique ethno et un certain nombre d'événements sportifs.
  • Soko Banja ( serbe cyrillique : Соко Бања ) - La route vers Sokobanja se sépare autour du 200e kilomètre de l'autoroute Belgrade-Athènes. Sokobanja est situé à 400 mètres d'altitude dans une dépression entre les montagnes Rtanj (1,560 1,117 m) et Ozren (2016 2016 m). Sokobanja est une destination thermale et touristique bien connue en Serbie en raison de son climat continental doux et de ses vastes étendues de forêts, de son air pur et d'une variété de sources thermo-minérales. Ils contribuent tous à la position de Sokobanja en tant que destination unique en Serbie.
  • Zlatibor ( cyrillique serbe : Златибор ) - une destination touristique de montagne bien connue et une station de ski dans le sud-ouest de Zlatibor se trouve près de la ville d' Uice , sur la route du Monténégro . Zlatibor est située à une altitude de 1000 mètres, avec des étés ensoleillés, de l'air pur et des hivers froids, ainsi que de magnifiques paysages, des prairies, des pâturages, des vallées, des communautés ethniques, des installations sportives, etc. Il y a un établissement médical spécialisé et un institut de réadaptation bien connu.
  • Tara, en Serbie (en serbe cyrillique : Тара), est une montagne de l'ouest de la Serbie (près de Zlatibor). Il est situé dans les Alpes dinariques et s'élève entre 1,000 1,500 et 800 2016 mètres d'altitude. Les pentes de la montagne sont densément boisées, avec plusieurs clairières et prairies à haute altitude, des falaises abruptes, des ravins profonds formés par la rivière Drina adjacente et de nombreuses grottes karstiques ou calcaires. La montagne est une destination touristique bien connue. La majorité de la montagne est désignée comme « Parc national de Tara ». À une altitude de 2016 mètres, la montagne Tara abrite un charmant lac Zaovine.

Choses à voir en Serbie

De beaux châteaux, des monastères médiévaux, de beaux villages ruraux et des villes animées avec des parcs baroques et une architecture art déco font partie des nombreuses attractions de la Serbie.

Villes et villages

Sa capitale, Belgrade, est une métropole européenne dynamique et en développement, traversée par les fleuves Sava et Danube. C'est loin d'être une ville ennuyeuse, avec une variété d'attractions fascinantes, à la fois anciennes et modernes. Promenez-vous le long de Prince Michael Thoroughfare, la principale rue piétonne de la ville, ou arrêtez-vous dans l'un des nombreux restaurants de Skadarlija pour prendre un verre. Il existe de nombreuses structures anciennes sur les quatre rives, notamment l'immense forteresse de Kalemegdan, qui a été construite, reconstruite et modifiée pendant 2000 ans par les Celtes, les Romains, les Byzantins, les Serbes, les Autrichiens et les Turcs. C'était autrefois un bastion militaire important, mais il sert actuellement de parc majeur à Belgrade, avec une vue imprenable sur le nord et l'ouest. Il y a un zoo, un musée militaire, quelques églises historiques, des galeries, des parcs, des terrains de sport, etc. à l'intérieur du fort. Il comporte une pléthore de tours et de ports différents, ainsi que deux longs itinéraires de marche/vélo qui longent les deux rivières. Le temple contemporain de Saint Sava, le musée national et l'ancien palais de la cour font partie des autres attractions de Belgrade. Si vous ne voulez pas vous baigner dans les piscines, l'île fluviale Ada Ciganlija offre un lac artificiel et une plage de gravier longue de 8 kilomètres. Au contraire, le parc Tasmajdan, qui comprend la célèbre église Saint-Marc, regorge de piscines et possède même une équipe de water-polo. C'est un quartier animé avec de nombreux sports et divertissements, ainsi que des cafés et des restaurants, dont certains sont ouverts toute l'année. Zemun, qui fait actuellement partie de la région métropolitaine de Belgrade, a grandi sous le contrôle hongrois puis habsbourgeois pendant la majeure partie de son histoire et est une belle région avec une ambiance unique qui diffère de Belgrade elle-même. Il y a beaucoup de divertissements et de restaurants sur le quai Zemun, qui se trouve sur la rive du Danube.

Novi Sad est une autre ville charmante, avec la forteresse de Petrovaradin (l'une des fortifications du XVIIIe siècle les plus grandes et les mieux entretenues d'Europe) comme attraction principale. La ville possède également de nombreux parcs magnifiques qui invitent à une promenade ou à un pique-nique l'après-midi. Sremski Karlovci, près de Novi Sad, a une histoire riche, ainsi que de nombreux monuments, musées, églises, galeries et caves à vin bien connues. Novi Pazar, votre dernière étape avant d'atteindre le Kosovo, a une histoire turque unique et une pléthore d'excellents monastères dans la région environnante.

Mokra Gora est un hameau de style traditionnel dans la célèbre région alpine de Zlatibor. Dans la même zone, il y a le hameau de Sirogojno, qui possède un beau musée en plein air et une variété d'artisanats traditionnels exposés. A proximité se trouve le hameau médiéval de Drvengrad, également connu sous le nom de Meavnik, qui a été créé pour le film du réalisateur serbe Emir Kusturica La vie est un miracle. Après avoir vu les villes, Zlatibor possède de fantastiques stations de ski, des itinéraires de randonnée et des paysages. Vous pouvez également utiliser l'argan Eight, un chemin de fer historique à voie étroite qui relie Mokra Gora à la gare d'argan Vitasi (montagnes Zlatibor et Tara). Sargan Eight est unique en Europe en termes de nombre de ponts et de tunnels, ainsi que la montée de 18 pour mille, et un tour sur la piste en forme de 8 est une attraction touristique célèbre.

Monastères

La Serbie abrite un grand nombre de monastères orthodoxes médiévaux, dont plusieurs comprennent des fresques exceptionnelles. L'un des meilleurs exemples est le monastère du XIIe siècle de Studenica (près de Kraljevo), qui a été désigné site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ses deux églises sont en marbre blanc et présentent de magnifiques œuvres d'art byzantines des XIIIe et XIVe siècles. ia, située à Kraljevo, a été construite vers 12 et peinte en rouge en signe du sang des premières victimes chrétiennes. Les fresques de Sopoani (près de Novi Pazar) sont considérées comme l'un des meilleurs exemples de leur période, et le monastère est inscrit sur la liste du patrimoine mondial avec les vestiges de l'ancienne Stari Ras, ancienne capitale du royaume serbe de Raka mais abandonnée en le 13ème siècle. Le monastère fortifié de Manasija à Despotovac est défendu par d'immenses murs et tours, et bien que nombre de ses fresques originales aient été détruites au-delà de toute restauration sous le contrôle ottoman, il vaut néanmoins bien une visite. Ravanica près d'Uprija, située dans les magnifiques montagnes de Kuaj, a été attaquée, détruite et reconstruite à plusieurs reprises au cours de l'histoire. C'est le dernier lieu de repos de Lazar de Serbie, un saint de l'église orthodoxe serbe et un héros de la poésie épique serbe. Le monastère de Mileeva à Prijepolje, avec sa célèbre fresque "White Angel", et Kruedol près de Srem sont deux autres beaux monastères. Les monastères médiévaux notables qui ont été préservés par l'UNESCO sont : le patriarcat de Pec (monastère), le monastère de Gracanica, le monastère de Visoki Decani,…

Si vous n'avez que du temps à Belgrade, assurez-vous de visiter le musée des peintures murales dans le centre-ville, qui vous donnera un avant-goût des fresques serbes en affichant des répliques des fresques les plus célèbres et les plus magnifiques de différents monastères.

parcs nationaux

Fruska Gora est sans aucun doute l'un des plus beaux parcs nationaux et sites naturels du pays. Ses vastes plaines sont parsemées d'anciens monastères et caves, et mêlent vergers et vignobles à des bois denses. Le parc national de Tara, situé à l'ouest du pays, s'étend sur 20.000 2016 hectares. Les gorges profondes de la rivière Drina et les sommets des hautes montagnes offrent de magnifiques panoramas qui valent la peine d'une longue marche. Le terrain vallonné de Kopaonik au sud offre d'excellentes possibilités de ski et de snowboard, ainsi que de belles vues et une flore diversifiée.

Erdap est le plus grand parc national du pays. Situé à l'est du pays, près de la frontière avec la Roumanie. Il comprend le canyon de Djerdap (porte de fer), à travers lequel coule le Danube, et ses magnifiques environs naturels presque intacts. C'est absolument magnifique, et c'est mieux vu d'un bateau. Il se visite également en bus ou en véhicule, avec de nombreux belvédères pour s'arrêter et profiter du paysage. Il est également traversé par l'itinéraire cyclable EuroVelo 6.

Spas et centres de villégiature

La Serbie est un pays thermal. Il existe de nombreuses sources d'eau thermale et minérale, et la plupart d'entre elles ont été converties en stations thérapeutiques et relaxantes. Vrnjaka Banja est la plus grande et la plus populaire d'entre elles, et elle est depuis longtemps une destination touristique préférée pour la détente et le plaisir. C'est le seul spa minéral dont l'eau est à 36.5 degrés Celsius, la température du corps humain. Sokobanja est une autre destination thermale et touristique bien connue en Serbie, réputée pour sa température continentale douce et son environnement préservé - de vastes étendues de forêts, un air pur et une variété de sources thermo-minérales. Pali est une belle ville du nord. Ses jardins baroques, ses monuments architecturaux Art nouveau et sa longue histoire culinaire en ont fait une station balnéaire et un spa populaires pour l'aristocratie des XIXe et XXe siècles.

Sites archéologiques

Viminacium, près de la ville de Stari Kostolac, est un site archéologique important qui a été le lieu des premières fouilles de la Serbie dans les années 1880. C'était la capitale provinciale de la province romaine de Mésie (la Serbie actuelle) au premier siècle. Il y a des vestiges archéologiques de temples, de rues, de places, d'un immense amphithéâtre, de palais, d'hippodromes et de thermes romains sur le site. Gamzigrad est un autre site archéologique important qui sert également de station balnéaire. Il abrite les ruines de Felix Romuliana, un ancien complexe romain de palais et de temples, et est considéré comme l'un des monuments romains tardifs les plus importants et les mieux conservés.

Lepenski Vir, situé dans le parc national Erdap, à 160 kilomètres à l'est de Belgrade, entre les villages de Golubac et Donji Milanovac, est le site de la première colonie néolithique d'Europe et est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est très bien entretenu et bien connu pour ses sculptures en forme de poisson. Il y a aussi un site archéologique Vina de l'époque néolithique, moins impressionnant mais qui vaut néanmoins le détour. Il est situé dans le quartier Belgrede de Vina, à 20 kilomètres du centre-ville.

Activités à Serbie

Pendant l'été, Ada Ciganlija est également un endroit idéal pour se détendre et se détendre. C'est la mer de Belgrade, comme l'appellent les locaux. Il existe de nombreux terrains et terrains de sport (foot, basket, golf, volley, etc.). Sur les rives de cette zone lac-plage, les cafés vendant des glaces et de la bière abondent.

L'activité de loisirs la plus populaire à Belgrade est de boire du café dans l'un des nombreux pubs, bistros et cafés (en particulier dans la rue Strahinjia Bana, souvent connue sous le nom de Silicon Valley). C'est curieux, pourtant la plupart des établissements sont remplis toute la journée, c'est-à-dire pendant les heures de travail. Le café du centre-ville, le bar Buka, le bar cinéma, le café Iron, le café Biblioteka, le bateau-café Monza, le bateau-café Bibis et bien d'autres devraient être visités. Les gens qui n'aiment pas la musique folk ou MTV et qui n'aiment pas le café cher devraient éviter cette rue. Il y a des cafés à presque tous les coins de Belgrade qui offrent un environnement plus calme et sont construits avec plus de goût que ceux du boulevard Strahinjia Bana.

Smederevo est à environ 50 kilomètres de Belgrade. Il y a des lignes de bus directes presque toutes les demi-heures et le trajet depuis Belgrade prend environ une heure. Elle est considérée comme la capitale non officielle du rock 'n' roll de Serbie en raison du grand nombre d'artistes et de groupes de rock qui y résident ou y sont nés. Découvrez la plus grande forteresse médiévale de plaine d'Europe (en particulier la nuit lorsque ses lumières créent une ambiance romantique et magique unique) ou assistez à un spectacle de rock au "Moto Club Street Fighter", situé sur la rive même du Danube. La ville organise un festival historique nommé "Smederevska Jesen" (Automne Smederevo) à la fin du mois de septembre, qui est une célébration du raisin et de la culture serbe avec de nombreux concerts et autres événements. Pendant le festival, il y a un carnaval à la fin de la ville, mais ÉVITEZ-LE car c'est bruyant et animé, et il n'y a pas grand-chose à voir ou à faire. Restez simplement dans le centre-ville. Le musée de Smederevo possède de nombreux artefacts et collections romains et médiévaux, ce qui en fait un incontournable pour les passionnés d'histoire.

Festivals et vie nocturne

Fête de la mousse - L'événement de scène de musique électronique le plus étonnant est le Belgrade Foam Fest. Il a été fondé en 2009 et plus de 60,000 2016 personnes l'ont visité depuis lors. Des écrans LED disposés dans toute l'arène, ainsi que des centaines de pistolets légers, de lasers, de têtes robotisées et d'autres équipements lumineux et sonores, ainsi que de nombreuses chutes de mousse et pistolets à mousse, distingueront une fois de plus cet événement comme une manifestation qui établit de nouvelles normes de production dans Serbie et région Belgrade Foam Fest.

EXIT festival – Le plus grand festival de musique d'Europe du Sud-Est a lieu début juillet à Novi Sad, au sommet de la forteresse de Petrovaradin.

Chaque année au début du mois d'août, le village de Guca accueille un festival de fanfares traditionnelles connu sous le nom de "Festival de la trompette". «Festival de trompette» de fanfares traditionnelles dans le hameau de Guca, à 20 kilomètres de Cacak. Plus d'un demi-million de personnes ont assisté à l'événement dans cette petite ville en quelques jours. Le festival de Guca est peut-être le plus grand du genre, avec un grand nombre de touristes étrangers.

Chaque mois d'août, le Belgrade Beer Fest, qui a lieu à Ue, propose un échantillon de bières locales et internationales bières ainsi que de l'excellente musique rock.

Belgrade est bien connue pour ses clubs de fête toute la nuit. Visitez la rue bohème "Skadarlija" si vous voulez découvrir l'atmosphère locale et les sensations agréables. Veuillez consulter l'article de Belgrade pour plus d'informations.

réveillon de Nouvel an

Les restaurants, les clubs, les cafés et les hôtels sont généralement complets pour les festivités du Nouvel An qui incluent de la nourriture et de la musique live.

Cependant, les événements en plein air à Belgrade et dans de nombreuses autres grandes villes comme Novi Sad, Niš et Jagodina sont les célébrations du Nouvel An serbe les plus connues. Les villes sont fortement ornées et illuminées à partir de la mi-décembre. En raison de l'impact persistant de l'ancien calendrier julien, les décorations restent jusqu'en janvier. Belgrade est réputée dans toute la région, en particulier parmi les anciens pays yougoslaves, comme l'endroit où aller pour les grandes fêtes, les concerts et les événements. Il est maintenant de coutume que de grands groupes de Slovènes se rendent dans leur ancienne capitale pour marquer le début d'une nouvelle année. Les festivités de rue se sont transformées en immenses rassemblements de centaines de milliers de personnes, surtout depuis le milieu des années 1990, pour célébrer le Nouvel An sur l'un des nombreux sites autour de Belgrade.

De plus, le 14 janvier, les Serbes observent le soi-disant Nouvel An serbe, qui est en réalité le Nouvel An selon le calendrier de l'Église d'Orient. Vous pourrez vraiment revivre le Nouvel An entre le 13 et le 14 janvier.

Nourriture et boissons en Serbie

Nourriture en Serbie

La cuisine serbe est un mélange typique des Balkans d'aliments d'Europe centrale, de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Les Serbes sont extrêmement fiers de leur cuisine, qui se compose principalement de viandes grillées et de saucisses, ainsi que de fromages et de pain locaux. La Serbie est principalement un pays amateur de viande. De nombreux restaurants étrangers, tels que l'italien, le chinois, le mexicain, le thaï et le libanais, se trouvent dans toutes les grandes villes. Des sushis et une cuisine casher sont également disponibles à Belgrade.

McDonald's, KFC et Pizza Hut sont des exemples de chaînes mondiales de restauration rapide. En général, les coûts sont faibles par rapport à l'Europe occidentale, avec des plats principaux allant de 5 à 20 € par personne.

Plats serbes typiques

La plupart des restaurants serbes servent du rotilj, qui est un grand plat de différentes viandes grillées ou de tout type de poulet grillé enveloppé de bacon et rempli de fromage. Si vous n'êtes pas un mangeur de viande, vous pouvez avoir des salades fraîches, des plateaux de légumes grillés, des crêpes ou des omelettes. La cuisine serbe est bien connue pour son utilisation intensive de légumes frais et préparés.

Les boulangeries, connues sous le nom de pekara, sont courantes dans le centre-ville et proposent une grande variété de pains, de pâtisseries sucrées et salées, de sandwichs et de pizzas. Certains sont ouverts 24h/2016 et 2016j/2016. Lors d'une promenade dans le centre-ville, une collation ou un léger souper composé d'un croissant et d'un yaourt à boire (semblable au kéfir mais plus doux) peut apporter un supplément nutritionnel.

Les sucreries turques comme le baklava, le tulumba et d'autres délices sucrés sont extrêmement populaires.

Les végétariens et les mangeurs de viande peuvent goûter au kajmak (semblable au fromage à la crème et au beurre) et à l'ajvar, une délicieuse tartinade préparée à partir de poivrons rouges rôtis. Il vaut également la peine de visiter une pijaca (marché vert) pour obtenir des fruits frais, des légumes et d'autres produits d'épicerie.

Pljeskavica (prononcé grossièrement : PLYES-ka-vitsa) est l'équivalent serbe d'un hamburger disponible dans les restaurants de restauration rapide.

Le plat le plus connu en Serbie est l'evapii (prononcé : chay-VAH-pee, chay-VAP-chitchee). C'est un plat typique des Balkans, également connu sous le nom d'evapi. Il est composé de plusieurs sortes de viandes hachées (porc et bœuf) qui sont combinées et formées en petites saucisses avant d'être grillées. Il est souvent servi avec de l'oignon haché et est extrêmement délicieux. Un morceau d'evapii dans un somun (pain pita), éventuellement avec de l'oignon, de l'ajvar ou du kajmak, coûte entre 1.5 et 4 € selon la taille.

Ne manquez pas la nicla Karaoreva. C'est du bœuf qui a été farci de kajmak et de bacon avant d'être poêlé. C'est un autre plat traditionnel serbe qui rend hommage au commandant de la première révolte serbe contre les Ottomans.

D'autres plats serbes typiques à essayer sont le peenje (cochon ou agneau rôti), la soupe de veau et la soupe de poisson.

Burek (prononcé BOO-rek) est un plat traditionnel polonais. Il vient avec une variété de garnitures telles que le bœuf, le fromage, les épinards, la pomme ou la cerise. Il ne convient pas aux personnes au régime en raison de sa forte teneur en matières grasses. Il est souvent consommé le matin et peut être épuisé le soir.

  • evapi (Ћевапи) -quelque chose comme un mélange de viande grillée (une portion contient 5 ou 10 morceaux)
  • Rôti (печење) - Rôti de porc ou d'agneau
  • Rouleaux (кифлице) (KEE-flitsay) petits pains en forme de croissant
  • Ragoût (Паприкаш) (PAP-rik-ahsh) - ragoût de paprika, souvent avec du poulet
  • Gulas (Гулаш) (GOO-lash)) - ragoût au paprika au bœuf
  • Sarma (сарма) (SAR-ma) Rouleaux de chou façon Dolmades faits avec de la choucroute au lieu de feuilles de vigne.
  • Gibanica (Гибаница) (GHEE-ban-itsa) - pâte phillo remplie d'épinards et de fromage ou simplement de fromage (comme la spanakopita ou la tiropita en Grèce)
  • Chignon (комплет лепиња или лепиња са све) - Oeuf au four avec de la crème à l'intérieur d'une miche de pain
  • Paprike Punjene] (Пуњене паприке) - poivrons farcis (POON-yennay PAP-rik-ay)
  • Paprike Pohovane (Поховане паприке (PO-ho-vah-nay PAP-rik-ay) – Pour les végétaliens, paprika enveloppé dans de l'huile de soja et de la fleur de blé et cuit dans de l'huile de tournesol.
  • Haricots (Пасуљ)(PAS-ooy) – haricots. C'est une spécialité nationale. Cuit pendant une longue période de temps avec de l'oignon et du paprika.
  • Riblja corba (рибља чорба) (RIB-yah CHOR-ba) Soupe à base de poisson d'eau douce.
  • Barbecue (Роштиљ) (ROSH-teel) - viandes grillées.
  • Prébranac (пребранац) (pré-BRAH-nats) – est destiné aux végétaliens. Il se compose de haricots bouillis et rôtis avec une variété d'épices et de légumes. En règle générale, aucune viande n'est utilisée.
  • Soupe de veau (Телећа чорба) - soupe de veau
  • Proja (Проја) (PRO-ya) – une sorte de pain de maïs garni de fromage blanc C'est une spécialité nationale.
  • Ajvar (Ајвар) - poivron rouge commun, fraîchement écrasé et rôti avant d'être transformé en chutney
  • Fromage Frais (Кајмак) -quelque chose comme un croisement entre le fromage à la crème et le beurre

Aliments végétariens

Bien que les restaurants végétariens purs soient rares, de nombreux établissements proposent une cuisine sans viande (demandez simplement «posno», un mot générique pour les plats sans viande). De nombreux fast-foods (burgers, barbecues, pizzas, hot dogs, crêpes, etc.) et boulangeries (pâtisserie orientale et européenne, pitas, etc.) sont généralement tout à fait excellents et répondront à vos exigences à un prix équitable. Les pizzas, les sandwichs et les crêpes (pancakes) sont également populaires. Les salades sont généralement composées de tomates, de concombres, d'oignons ou de choux. Des aliments frais et biologiques sont disponibles localement.

Café à la serbe

La culture du café de Belgrade est particulièrement développée ; flâner dans les quartiers centraux de la ville vous fera découvrir de vastes terrasses et cafés proposant différentes sortes de cafés et de douceurs, notamment des viennoiseries et des spécialités locales. Essayez le café turc serbe avec de la purée de marrons à la crème fouettée, une spécialité locale, en particulier sur la place de la République (disponible principalement en hiver).

Boissons en Serbie

  • Rakija/Ракија/ (excellente eau-de-vie aux nombreuses saveurs, comme la prune /Шљивовица/ (prononcé comme SHLYEE-va), le coing /Дуњевча/(DOO-nyah), l'abricot/Кајсијевача/ (KAI-see-yah), la poire /Крушковача/ , prune-genévrier/Клековача/(mélange entre rakija et Gin)… – Certaines grandes marques de rakija peuvent être très coûteuses, comme uta Osa (ZHOO-tah O-sah), qui signifie Yellow Wasp, et Viljamovka (VEE-lyam -ovka), qui est faite de poire William, les plus chères et de la plus haute qualité contiennent une poire dans la bouteille.
  • Loza (eau-de-vie de raisin, grappa, un type de rakija)
  • Voda = Eau
  • Slivovitza / Шљивовица / (eau-de-vie de prune - l'eau-de-vie nationale de Serbie et le type le plus fréquent de Rakija, une boisson alcoolisée populaire et plus ou moins puissante)
  • Le vin est délicieux et provient de nombreuses régions viticoles : Srem (en particulier la ville de Sremski Karlovci, également Irig), Oplenac, Župa, Smederevo, Negotin, Metohija, …
  • Bière (Пиво). Jelen (Cerf) et Lav (Lion) sont les deux variétés de bière serbe les plus populaires, bien que Nikšićko du Monténégro voisin semble également très populaire.
  • Eau minérale de source (Вода) - Il existe de nombreuses bonnes eaux minérales de source en bouteille provenant de ressources naturelles et de lieux protégés.
  • Eau minérale(Минерална Вода) - Il existe de nombreuses sources d'eau minérale (spa) bien connues en Serbie (légèrement acide, avec un carbone naturel)

L'eau du robinet est parfaitement potable et, pour la plupart, de haute qualité. Il existe également plusieurs sources et fontaines d'eau potable de haute qualité, dont les plus célèbres sont la fontaine de Knez Mihailova à Belgrade et les nombreuses fontaines de Nis. Quand il s'agit de l'eau en Voïvodine, il faut être prudent. Certaines zones (telles que Kikinda et Zrenjanin) ont de l'eau fortement contaminée qui n'est utilisée qu'à des fins techniques et n'est même pas utilisée pour la cuisine.

Argent et shopping en Serbie

Devise

La monnaie de la Serbie est le dinar (RSD, динаp, pl. dinari/динари). Les billets sont émis en coupures de 10, 20, 50, 100, 200, 500, 1000, 2000 et 5000 dinars, tandis que les pièces sont frappées en coupures de 1, 2, 5, 10 et 20 dinars. Les billets de banque sont plus fréquents que les pièces de monnaie, soyez donc prêt à transporter une grande quantité de billets de banque dans diverses circonstances.

L'argent peut être échangé dans les bureaux de change officiels, connus localement sous le nom de menjačnica, qui affichent souvent le symbole de la Banque nationale de Serbie à l'extérieur du bâtiment. Les taux sont souvent inférieurs à ceux proposés par les banques. La conversion d'euros ou d'autres devises majeures est considérablement plus simple. De nombreux guichets automatiques acceptent sans problème les cartes bancaires et de crédit internationales. Visa, Visa Electron, Mastercard et Maestro sont tous des modes de paiement couramment acceptés. Les cartes American Express et Diners Club, en revanche, sont rarement acceptées. De même, les chèques de voyage ne sont pas souvent acceptés en Serbie et leur encaissement peut être difficile.

En dehors de la Serbie, le dinar n'est pas facilement convertible ; il est recommandé de reconvertir les dinars restants en euros ou dans d'autres devises principales avant de quitter le pays.

L'ancien argent yougoslave peut être acheté auprès de vendeurs ambulants. Un billet de 500,000,000,000 500 2016 2016 RSD est un souvenir unique. Une collection de dix billets de la période d'hyperinflation peut être achetée pour RSD2016 à Kalemegdan, près du château de Belgrade.

Tipping

Étant donné que les frais de service sont toujours inclus dans la facture, les pourboires ne sont jamais considérés comme une exigence formelle; néanmoins, arrondir ou laisser un pourboire (10-15 %) est d'usage dans les restaurants (mais pas dans les fast-foods) si le client est satisfait du service. Dans les pubs et les taxis, les pourboires sont également acceptés (généralement en arrondissant le montant payé – par exemple, si le taximètre affiche 592 RSD, donnez 600).

Shopping

De nombreux supermarchés, en particulier la chaîne « Idea », vendent de la cuisine occidentale importée.

Les médicaments sur ordonnance sont disponibles sans ordonnance dans presque toutes les pharmacies serbes (apoteka).

Les prix sont généralement comparables au reste des Balkans. Cependant, les tarifs d'importation rendent les vêtements et les chaussures extrêmement coûteux en Serbie.

Traditions & Coutumes en Serbie

Les Serbes sont un peuple très agréable, courtois et hospitalier, en particulier dans le sud du pays.

Si vous êtes accueilli dans une maison serbe pour la première fois, n'oubliez pas de leur apporter un cadeau. Tout, des fleurs au chocolat ou/et tout ce qui symbolise votre nation est acceptable. Si vous arrivez dans une maison rurale, enlevez vos chaussures à moins que le propriétaire ne vous demande expressément de le faire. Lorsque vous êtes à l'intérieur de la maison, ne demandez rien car ils vous le donneront presque certainement. Il est poli de demander un verre d'eau si vous avez soif. L'hôte a probablement oublié de vous donner un verre et le fera bientôt.

Il est considéré comme courtois de donner à une personne âgée ou à une femme enceinte une place dans un bus ou un tram.

Étant donné que de nombreux Serbes sont mécontents des récents événements historiques des Balkans, il vaut mieux éviter de discuter des guerres yougoslaves des années 1990 ou du bombardement de la Serbie par l'OTAN. Si le sujet est abordé, essayez de vous abstenir d'exprimer des idées fortes jusqu'à ce que vous ayez eu l'occasion d'évaluer le point de vue de votre connaissance. N'exprimez pas votre soutien à l'indépendance du Kosovo. En plus des frappes aériennes de 1999, le soutien franc des États-Unis à l'indépendance du Kosovo a généré une mauvaise volonté considérable contre l'Occident, en particulier les États-Unis (bien que cela soit rarement extrapolé aux Américains individuellement). Cependant, si vous partagez les opinions de la majorité des Serbes, certains seront peut-être prêts à débattre de la question, et beaucoup seraient ravis de parler avec un Occidental qui partage leurs points de vue.

Parler de la Yougoslavie socialiste et de Tito, en revanche, ne soulèverait pas autant de sourcils, car la plupart des gens n'hésiteront pas à en parler, et certains pourront même l'aborder avec un grand amour pour cette période plus stable et tranquille. Rappelons que la Serbie ne reconnaît pas l'indépendance du Kosovo mais entretient des liens avec la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Macédoine.

Les Serbes, comme ceux des autres pays de l'ex-Yougoslavie, n'aiment pas que leur pays soit qualifié d'"Europe de l'Est". Un malentendu répandu est que la Serbie était membre de l'Union soviétique (en fait, elle faisait partie de la Yougoslavie, qui s'est séparée du bloc de l'Est en 1948). Alors que la Russie reste détestée dans d'autres pays d'Europe de l'Est en raison de son impact sur la guerre froide, les Russes de Serbie ont toujours été considérés comme des gens gentils et fraternels. Les gens n'hésitent pas à parler de l'ère communiste ou de Tito, et ils en expriment souvent la nostalgie.

Lorsque vous portez un toast en Serbie, comme dans la plupart des autres pays européens, établissez un contact visuel. On peut vous demander de boire des gallons, mais vous devez être capable de garder votre boisson stable. Être visiblement en état d'ébriété est le signe d'un mauvais jugement, d'un manque de caractère et pire encore. Soyez prudent : le « rakija », un alcool de prune (typiquement à une concentration d'environ 53 % d'alcool), est plus fort que vous ne le pensez et peut vous saouler rapidement ! Il est toujours bon de trinquer dans la langue de votre partenaire. En serbe, acclamations est iveli.

Ne pointez personne du doigt. Ceci est considéré comme impoli.

Socialement, les manifestations d'amour chez les plus jeunes sont comparables à celles observées en Europe occidentale, tandis que la génération plus âgée (plus de 65 ans) reste très conservatrice.

En serbe, l'expression molim (s'il vous plaît) est essentielle pour une communication polie. Cela signifie essentiellement « s'il vous plaît », mais cela implique également « de rien », ce qui est une réponse acceptable lorsque quelqu'un vous remercie (et dit hvala). Cela implique également que je vous demande humblement pardon ? Dire simplement ta? (Quoi ?) peut sembler impoli. On peut soutenir que l'utilisation du terme molim est analogue à l'utilisation de bitte en allemand.

a des façons à la fois formelles et informelles de vous exprimer, comme la plupart des langues européennes (Vi et ti). Lorsque vous vous adressez à des personnes âgées, utilisez la version formelle de Vi. Sauf entre amis ou en famille, les gens ne sont généralement pas appelés ou désignés par leur prénom.

Culture de la Serbie

Pendant des siècles, le territoire de la Serbie a été divisé entre les parties orientale et occidentale de l'Empire romain ; puis entre Byzance et le Royaume de Hongrie ; puis, au début de l'ère moderne, entre l'Empire ottoman et l'Empire des Habsbourg. Ces influences qui se chevauchent ont entraîné des variations culturelles à travers la Serbie; le nord ressemble plus à l'Europe centrale, tandis que le sud ressemble plus aux Balkans et même à la Méditerranée. L'impact byzantin sur la Serbie a été significatif, à commencer par l'arrivée du christianisme oriental (orthodoxie) au début du Moyen Âge. L'Église orthodoxe serbe a une longue histoire en Serbie, avec de nombreux monastères serbes parmi les trésors culturels les plus importants laissés par le Moyen Âge.

La Serbie compte cinq sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO : la capitale médiévale Stari Ras et le monastère Sopoani du XIIIe siècle ; le monastère de Studenica du XIIe siècle; le complexe romain de Gamzigrad–Felix Romuliana ; pierres tombales médiévales Steci; et enfin les monuments médiévaux en voie de disparition au Kosovo (les monastères de Visoki Deani, Notre-Dame de Ljevi, Graanica et Graanica).

Le programme Mémoire du monde de l'UNESCO comprend deux monuments littéraires : l'Évangile de Miroslav du XIIe siècle et l'importante collection du physicien Nikola Tesla. La slava (dévotion du saint patron) est inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. Le ministère de la Culture et de l'Information est chargé de la conservation et du développement du patrimoine culturel de la nation. D'autres initiatives de développement culturel sont menées au niveau du gouvernement local.

L'art

De nombreuses villes et palais royaux de Serbie, tels que Sirmium, Felix Romuliana et Justiniana Prima, ont des traces architecturales des empires romain et byzantin.

Les monastères serbes représentent le summum de l'art médiéval serbe, avec ses fresques et ses peintures d'icônes. Au début, ils ont été influencés par l'art byzantin, particulièrement visible après la chute de Constantinople en 1204, lorsque de nombreux peintres byzantins ont fui vers la Serbie. Studenica est le plus connu de ces monastères (construit vers 1190). Il a servi de modèle pour les monastères ultérieurs tels que Mileeva, Sopoani, ia, Graanica et Visoki Deani. La fresque Mironosnice na Grobu (ou "Ange blanc") du monastère de Mileeva est la fresque médiévale serbe la plus connue. À la fin du XIVe et au début du XVe siècle, un style architectural autochotone connu sous le nom de style Morava a émergé dans la région de la vallée de la Morava. L'ornementation somptueuse des murs frontaux de l'église était une caractéristique de ce style. Les monastères de Manasija, Ravanica et Kaleni en sont des exemples. Le pays est parsemé de nombreuses forteresses et châteaux médiévaux bien conservés, notamment la forteresse de Smederevo (la plus grande forteresse de plaine d'Europe), Golubac, Magli et Ram.

L'art serbe était pratiquement inexistant sous l'Empire ottoman, à l'exception de quelques peintres serbes qui résidaient dans les territoires contrôlés par la monarchie des Habsbourg. L'art traditionnel serbe, comme le montrent les œuvres de Nikola Nekovi, Teodor Kraun, Zaharije Orfelin et Jakov Orfelin, a présenté des influences baroques vers la fin du XVIIIe siècle.

Au XIXe siècle, l'art serbe reflète l'influence de Biedermeier, du néoclassicisme et du romantisme. Paja Jovanovi et Uro Predi du réalisme, le cubiste Sava umanovi, Milena Pavlovi-Barili et Nadeda Petrovi de l'impressionnisme et l'expressionniste Milan Konjovi étaient les artistes serbes les plus en vue de la première moitié du XXe siècle. Marko Elebonovi, Petar Lubarda, Milo Milunovi et Vladimir Velikovi comptent parmi les artistes les plus connus de la seconde partie du XXe siècle.

Anastas Jovanovi a été l'un des premiers photographes au monde et Marina Abramovi est une artiste de performance de renommée mondiale. Le tapis Pirot est considéré comme l'un des objets artisanaux traditionnels les plus importants de Serbie.

La Serbie compte environ 100 musées d'art, dont le plus important est le Musée national de Serbie, fondé en 1844 ; il abrite l'une des plus grandes collections d'art des Balkans, avec plus de 400,000 5,600 expositions, plus de 8,400 2016 peintures et 2016 2016 dessins et estampes, dont de nombreuses collections de chefs-d'œuvre étrangers. Parmi les autres institutions artistiques notables de Serbie, citons le Musée d'art contemporain de Belgrade et le Musée de Voïvodine à Novi Sad.

Littérature

Les origines de l'alphabétisation serbe remontent aux aventures balkaniques des frères Cyril et Methodius. Il existe des monuments de l'alphabétisation serbe du début du XIe siècle, écrits en glagolitique. Les livres ont été écrits en cyrillique à partir du 11ème siècle. Les évangiles de Miroslav sont le premier éditorial de livre cyrillique serbe de cette période. Les évangiles de Miroslav sont souvent considérés comme la littérature la plus ancienne de l'histoire médiévale serbe.

Saint Sava, Nun Jefimija, Stefan Lazarević, Constantin de Kostenetsand et d'autres sont des exemples d'écrivains médiévaux notables. La fin du XVIIe siècle a vu l'émergence de tendances baroques dans la littérature serbe. Gavril Stefanović Venclović, Jovan Rajić, Zaharije Orfelin, Andrija Zmajević et d'autres étaient des écrivains notables influencés par le baroque. Dositej Obradović était la personne la plus célèbre du siècle des Lumières, tandis que Popović était l'écrivain classique le plus remarquable, mais ses écrits comprenaient également des aspects du romantisme. Vuk Stefanović Karadžić a rassemblé la littérature populaire serbe et corrigé la langue et l'orthographe serbes pendant la période de renaissance nationale de la première moitié du XIXe siècle, préparant la voie au romantisme serbe. La première moitié du XIXe siècle a été dominée par le romantisme, les représentants les plus notables étant Branko Radičević, Đura Jakšić, Jovan Jovanović Zmaj et Laza Kostić, tandis que la seconde moitié du siècle a été marquée par des écrivains réalistes tels que Milovan Glišić, Laza Lazarević. , Simo Matavulj, Stevan Sremac, Vojislav Ilić, Branislav Nušić, Radoje Domanović et Borisav Stanković.

Miloš Crnjanski, Isidora Sekulić, Ivo Andrić (qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1961), Branko Ćopić, Miodrag Bulatović, Meša Selimović, Borislav Pekić, Danilo Kiš, Dobrica Ćosić, Aleksandar Tišma, Dragoslav Mihailović, Milorad Pavić, etc. dominé le XXe siècle. Comme le montrent les travaux de Milan Rakić, Jovan Dučić, Vladislav Petković Dis, Rastko Petrović, Stanislav Vinaver, Dušan Matić, Desanka Maksimović, Branko Miljković, Vasko Popa, Oskar Davičo, Miodrag Pavlović, Stevan Raičković, et d'autres, il y avait beaucoup de grands réalisations littéraires. David Albahari, Svetislav Basara, Goran Petrović, Vladimir Arsenijević, Zoran Živković et d'autres sont parmi les écrivains modernes les plus connus.

La Serbie (hors Kosovo) compte 551 bibliothèques publiques, dont les plus importantes sont deux bibliothèques nationales : la Bibliothèque nationale de Serbie à Belgrade, qui compte environ 5 millions de volumes, et Matica Srpska (la plus ancienne institution culturelle serbe, fondée en 1826) à Novi Sad, qui compte près de 3.5 millions de volumes. En 2010, 10,989 158,128 livres et brochures ont été publiés. L'activité d'édition de livres est contrôlée par plusieurs grands éditeurs, dont Laguna et Vulkan (qui gèrent tous deux leurs propres chaînes de librairies), et la Foire annuelle du livre de Belgrade est l'événement culturel le plus fréquenté en Serbie, avec 2013 1954 personnes en 2016. L'octroi de le prix NIN, décerné chaque année en janvier depuis 2016 au meilleur livre nouvellement publié en serbe, est le point culminant de la scène littéraire (du temps de la Yougoslavie, en langue serbo-croate).

Théâtre et cinéma

La Serbie a une longue histoire dramatique, Joakim Vujić étant considéré comme le pionnier du théâtre serbe contemporain. Les théâtres professionnels les plus importants de Serbie sont le Théâtre national de Belgrade, le Théâtre national serbe de Novi Sad, le Théâtre national de Subotica, le Théâtre national de Ni et le Knjaevsko-srpski teatar de Kragujevac (le plus ancien théâtre de Serbie, établi en 1835). Le Festival international de théâtre de Belgrade - BITEF, créé en 1967, est l'un des plus anciens festivals de théâtre au monde et est devenu l'un des cinq meilleurs d'Europe. Sterijino pozorje, quant à lui, est un festival qui présente des pièces de théâtre nationales. Les dramaturges serbes les plus importants étaient Jovan Sterija Popović et Branislav Nušić, tandis que les noms célèbres incluent aujourd'hui Dušan Kovačević et Biljana Srbljanović.

Le cinéma serbe est l'une des micro-cinématographiques les plus actives d'Europe. Le gouvernement soutient activement l'industrie cinématographique serbe, principalement via des subventions autorisées par le Centre cinématographique de Serbie. En 2011, 17 longs métrages ont été produits aux États-Unis. Le pays compte 20 cinémas opérationnels, dont 10 sont des multiplexes, avec une fréquentation totale dépassant 2.6 millions et une proportion relativement élevée du nombre total de billets vendus pour les films locaux de 32.3 %. Les studios modernes PFI, situés à Imanovci, sont actuellement le seul complexe de studios de cinéma de Serbie; il comprend 9 scènes sonores à la pointe de la technologie et attire principalement des films étrangers, en particulier des États-Unis et d'Europe occidentale. Les archives cinématographiques yougoslaves étaient autrefois celles de l'ex-Yougoslavie et sont aujourd'hui les archives cinématographiques nationales de la Serbie. avec plus de 95 2016 copies de films, c'est l'une des cinq plus grandes archives cinématographiques au monde.

Le cinéma serbe a commencé en 1896 avec la publication du plus ancien film des Balkans, La vie et les actes de l'immortel Vod Karaore, un biopic du héros révolutionnaire serbe, Karaore.

Emir Kusturica est le réalisateur serbe le plus connu, ayant remporté deux Palmes d'or du meilleur long métrage au Festival de Cannes, d'abord pour When Father Was Away on Business en 1985, puis à nouveau pour Underground en 1995. Parmi les autres réalisateurs bien connus les réalisateurs sont Goran Paskaljević, Dušan Makavejev, Goran Marković, Srđan Dragojević et Srdan Golubović. Steve Tesich, scénariste serbo-américain, a reçu l'Oscar du meilleur scénario original pour Breaking Away en 1979.

Cuisine

La cuisine serbe est très diversifiée, comprenant des éléments des cuisines des Balkans (en particulier de l'ex-Yougoslavie), méditerranéenne (en particulier grecque), turque et d'Europe centrale (en particulier autrichienne et hongroise). La nourriture est extrêmement importante dans la vie sociale serbe, en particulier lors des fêtes religieuses comme Noël et Pâques, ainsi que des jours de fête comme la slava.

Le pain, la viande, les fruits, les légumes et les produits laitiers sont des incontournables de la cuisine serbe. Le pain est la base de tous les repas serbes et il est utilisé dans les cérémonies religieuses ainsi que dans la cuisine serbe. Les invités sont traditionnellement accueillis avec du pain et du sel en Serbie. La viande, ainsi que le poisson, sont fréquemment consommés. evapii (saucisses sans étui à base de viande hachée qui sont toujours grillées et assaisonnées), pljeskavica, sarma, kajmak (un produit laitier similaire à la crème caillée), gibanica (tarte au fromage et au kajmak), ajvar (une tartinade de poivrons rouges rôtis), proja ( pain de maïs) et kačamak sont toutes des spécialités serbes (bouillie de farine de maïs).

Les Serbes prétendent être à l'origine du rakia (rakija), une boisson très alcoolisée à base principalement de fruits. Rakia peut être trouvé dans une variété de variétés à travers les Balkans, notamment en Bulgarie, en Croatie, en Slovénie, au Monténégro, en Hongrie et en Turquie. Slivovitz (šljivovica), une eau-de-vie de prune, est une sorte de rakia qui est considérée comme la boisson nationale de la Serbie.

Sports

Le sport est très important dans la culture serbe et la nation a un riche passé sportif. Le football, le basket-ball, le tennis, le volley-ball, le water-polo et le handball sont les sports les plus populaires en Serbie.

Les fédérations et ligues sportives organisent des sports professionnels en Serbie (en cas de sports d'équipe). L'une des caractéristiques distinctives du sport professionnel serbe est l'existence de nombreux clubs multisports (appelés «sociétés sportives»), dont les plus grands et les plus prospères sont Red Star, Partizan et Beograd à Belgrade, Vojvodina à Novi Sad, Radnički à Kragujevac et Spartak à Subotica.

Le football est le sport le plus populaire en Serbie et l'Association serbe de football est la plus grande organisation sportive du pays, avec 146,845 19 joueurs inscrits. Dragan Džajić a été nommé "le meilleur joueur serbe de tous les temps" par l'Association de football de Serbie, et plus récemment, des joueurs comme Nemanja Vidić, Dejan Stanković et Branislav Ivanović ont joué pour les clubs d'élite européens, consolidant la réputation de la Serbie comme l'un des meilleurs au monde. grands exportateurs de footballeurs. Bien qu'elle se soit qualifiée pour trois des quatre dernières Coupes du Monde de la FIFA, l'équipe nationale de football de Serbie a eu peu de succès. Les équipes nationales de football junior de Serbie ont remporté le Championnat d'Europe U-2013 en 20 et la Coupe du monde U-2015 en 1991. Les deux équipes de football les plus importantes de Serbie sont l'étoile rouge de Belgrade (vainqueur de la Coupe d'Europe 1966) et le Partizan Belgrade (finaliste de la Coupe d'Europe 2016). La rivalité des deux clubs est connue sous le nom de "Derby éternel", et elle est souvent considérée comme l'une des rivalités sportives les plus excitantes au monde.

La Serbie est l'une des puissances mondiales du basketball traditionnel, ayant remporté deux championnats du monde (en 1998 et 2002), trois championnats d'Europe (1995, 1997 et 2001) et deux médailles d'argent olympiques (en 1996 et 2016). En 2015, l'équipe nationale féminine de basketball a remporté le Championnat d'Europe et en 2016, elle a remporté une médaille de bronze aux Jeux olympiques. Au cours des deux dernières décennies, 22 joueurs serbes ont joué dans la NBA, notamment Predrag "Pedja" Stojaković (trois fois NBA All-Star) et Vlade Divac (2001 NBA All-Star et FIBA ​​Hall of Famer). La célèbre «école d'entraînement serbe» a produit plusieurs des entraîneurs de basket-ball les plus titrés d'Europe, comme Željko Obradović, qui a remporté un record de huit championnats de l'Euroligue en tant qu'entraîneur. Le club de basket KK Partizan a remporté le championnat d'Europe en 1992.

Le récent succès des joueurs de tennis serbes a entraîné une augmentation massive de la popularité du tennis en Serbie. Novak Đoković, douze fois vainqueur du Grand Chelem, a été n ° 1 mondial en 2011, 2012, 2014 et 2015, et il est actuellement n ° 1 au classement ATP. Ana Ivanovic (gagnante de l'Open de France en 2008) et Jelena Janković ont toutes deux été classées n ° 1 au classement WTA. Il y avait également deux joueurs de tennis n ° 1 en double: Nenad Zimonjić (trois fois double masculin et quatre fois double mixte vainqueur du Grand Chelem) et Slobodan Živojinović. L'équipe de tennis masculine de Serbie a remporté la Coupe Davis en 2010, tandis que l'équipe de tennis féminine de Serbie a atteint la finale de la Fed Cup en 2012.

La Serbie est l'une des meilleures nations de volley-ball au monde. Son équipe nationale masculine a remporté l'or aux Jeux olympiques de 2000 et a remporté deux fois le championnat d'Europe. L'équipe nationale féminine de volley-ball a remporté le Championnat d'Europe en 2011 et une médaille d'argent aux Jeux olympiques en 2016.

L'équipe nationale masculine de water-polo de Serbie est la deuxième plus titrée au monde, derrière la Hongrie seulement, ayant remporté une médaille d'or olympique en 2016, trois championnats du monde (2005, 2009 et 2015) et six championnats d'Europe en 2001, 2003, 2006 , 2012, 2014 et 2016. Le VK Partizan a remporté sept championnats d'Europe, un record commun.

Nageurs Milorad Čavić (champion du monde 2009 au 50 mètres papillon et médaillé d'argent au 100 mètres papillon ainsi que médaillé d'argent olympique 2008 au 100 mètres papillon dans une course historique avec le nageur américain Michael Phelps) et Nađa Higl (championne du monde 2009 au 200 mètres brasse - la première femme serbe à devenir championne du monde de natation) font partie des autres athlètes serbes notables (médaillée d'or olympique en 2012).

Au cours des dix dernières années, la Serbie a accueilli un certain nombre d'événements sportifs majeurs, notamment le Championnat d'Europe de basketball masculin 2005, le Championnat d'Europe de volleyball masculin 2005, les Championnats d'Europe de water-polo masculin 2006 et 2016, l'Universiade d'été 2009, le Championnat d'Europe masculin de 2012 Championnat de handball et Championnat du monde de handball féminin 2013. Le marathon de Belgrade et la course cycliste du Tour de Serbie sont les deux événements sportifs annuels les plus importants du pays.

Restez en sécurité et en bonne santé en Serbie

En général, la Serbie est un endroit sûr à visiter. Au cas où vous auriez besoin d'aide, les gens sont très courtois et amicaux. (Si vous avez besoin d'aide pour trouver / vous rendre à un endroit, il est préférable de demander à une personne plus jeune, car elle est plus susceptible de connaître l'anglais.) Les pickpockets doivent être évités à tout prix, en particulier dans les zones touristiques très fréquentées et dans les transports en commun. Les vols de rue, les meurtres ou les agressions sont très rares, en particulier dans les zones isolées ou sombres d'une ville/village. Les conducteurs irrespectueux envers les piétons ou les cyclistes doivent être évités à tout prix. Il y a aussi une hostilité considérable contre les homosexuels.

Les numéros de téléphone d'urgence sont le 192 pour la police, le 193 pour les pompiers et le 194 pour les ambulances.

Suite aux conflits yougoslaves des années 1990, des UXO (munitions non explosées) ont été signalés à l'extérieur des grandes villes. Lorsque vous voyagez en dehors des villes, gardez un œil sur les marques qui peuvent indiquer une zone UXO possible et respectez toujours les itinéraires bien fréquentés. Si vous tombez sur un objet étrange qui ressemble à une bombe/un mortier/une mine terrestre, NE LE TOUCHEZ PAS. Prévenez immédiatement le poste de police le plus proche. Bien que la majorité des UXO aient été retirées, il est extrêmement improbable que vous en découvriez l'une, même dans les zones les moins fréquentées de Serbie.

Asia

Afrique

Europe

Suivant Lire

Serbie.

Belgrade, qui se traduit par "ville blanche", est la capitale de la République de Serbie et la plus grande ville du pays, avec une population de plus de...

Cacak

Čačak est une ville de l'ouest de la Serbie et le siège administratif du district de Moravica. Čačak est situé dans la vallée de Čačak-Kraljevo, sur la...

Kopaonik

Kopaonik est l'une des plus grandes chaînes de montagnes de Serbie et du Kosovo. Il est situé dans le centre de la Serbie et dans les régions du nord du Kosovo. Pic de Pančić,...

Kragujevac

Kragujevac est la quatrième plus grande ville de Serbie et le centre administratif du district de Šumadija. Il est situé sur les rives de la rivière Lepenica. La ville...

Niš

Niš est la troisième plus grande ville de Serbie et la capitale du sud de la Serbie (après Belgrade et Novi Sad). Il sert de centre administratif...

Novi Sad

Novi Sad est la capitale de la province de Voïvodine et le centre administratif du district sud de Bačka en Serbie. Il est situé dans...

Zlatibor

Zlatibor est une destination touristique populaire en Serbie, offrant des possibilités de tourisme de santé, de ski et de randonnée. La plus grande ville de la région est Užice, qui est...