Vendredi, Avril 12, 2024
Guide de voyage Pologne - Travel S helper

Pologne

guide de voyage

La Pologne (polonais : Polska) est une nation d'Europe centrale avec une histoire longue et passionnante, un héritage coloré reflété dans la diversité des monuments de nombreuses époques, et un terrain très diversifié qui s'étend de la longue côte de la mer Baltique au nord jusqu'au Tatras au sud. Entre eux se trouvent de riches bois primitifs regorgeant d'une faune intéressante, notamment des bisons à Biaowiea; de magnifiques lacs et rivières parfaits pour une variété de sports nautiques, dont les plus célèbres se trouvent à Warmisko-Mazurskie ; collines; plaines plates; et même des déserts. Parmi les villes polonaises se trouvent la vieille ville gothique entièrement préservée de Toru, l'histoire hanséatique de Gdask et le développement industriel d'ód au XIXe siècle.

Alors que la Pologne a aujourd'hui une société très homogène en termes d'ethnicité, de langue et de religion, c'était un pays très multiculturel et ethniquement diversifié pendant des siècles (lorsque les anciennes républiques de Pologne englobaient un territoire beaucoup plus vaste qu'aujourd'hui), et était connu pendant un certain temps comme le pays le plus tolérant sur le plan religieux d'Europe. La Pologne, en particulier, avait la plus grande population juive d'Europe, qui a été presque anéantie pendant la Seconde Guerre mondiale, mais l'énorme héritage perdure. Les régions occidentales de la Pologne, qui comprennent des parties importantes de la Basse-Silésie, de la Lubuskie et de la Zachodniopomorskie, ainsi que d'autres régions, ont historiquement fait partie de l'Allemagne voisine. La frontière naturelle des crêtes montagneuses qui sépare la Pologne de ses voisins du sud, la République tchèque et la Slovaquie, a eu peu d'effet sur l'impact culturel (et les guerres périodiques). À l'est, la Lituanie, la Biélorussie et l'Ukraine d'aujourd'hui constituaient une unité politique continue il y a des siècles, et des preuves culturelles de cela peuvent être trouvées plus près des frontières actuelles. Enfin, bien que la Pologne ne partage actuellement qu'une minuscule bande de frontière avec l'oblast russe de Kaliningrad dans le coin nord-est de la première, l'Empire russe régnait autrefois sur toute la moitié orientale de la Pologne, laissant de nombreux vestiges culturels et architecturaux.

Bien qu'elle ait perdu un tiers de sa population pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris un pourcentage disproportionné de ses élites, et subi de nombreuses pertes économiques en tant qu'État satellite soviétique après la guerre, la Pologne a prospéré culturellement à bien des égards tout au long du XXe siècle. La transition difficile de la Pologne vers la démocratie et le capitalisme dans les années 1980 a jeté les bases de ses homologues du bloc soviétique. La Pologne est entrée dans l'Union européenne au cours du nouveau siècle et a connu un développement économique ininterrompu inégalé par aucun autre membre de l'UE. Cela lui a permis d'améliorer considérablement ses infrastructures et a eu un impact dramatique sur sa société, qui est redevenue assez cosmopolite tout en conservant son hospitalité caractéristique. Les Polonais sont inventifs et entreprenants, proposant toujours de nouvelles idées pour des événements et des festivals, et de nouvelles structures et organisations surgissent pratiquement du jour au lendemain, de sorte qu'à chaque fois que vous revenez, vous êtes certain de trouver quelque chose de nouveau.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Évaluations et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Pologne - Carte Info

d'habitants

39,100,400

Devise

Zloty (PLN)

fuseau horaire

UTC+1 (heure de Paris)

Région

312,696 2 120,733 km2016 (2016 2016 2016 milles carrés)

Code d'appel

+48

Langue officielle

Polonais

Pologne | Introduction

Tourisme en Pologne

Après son entrée dans l'Union européenne en 2004, la Pologne a connu une augmentation du nombre de visiteurs. Le tourisme contribue substantiellement à l'économie totale de la Pologne et représente une part importante du secteur des services du pays.

Cracovie était la capitale historique de la Pologne et un vestige de l'âge d'or de la Renaissance. La ville a été le site du couronnement de la majorité des monarques polonais. Les jardins zoologiques de Wrocaw sont les plus grands de Pologne et l'une des attractions touristiques les plus populaires du pays. La vieille ville de Varsovie, la capitale de la Pologne, a été reconstruite après avoir été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Gdask, Pozna, Szczecin, Lublin et Toru sont d'autres destinations touristiques populaires. Près d'Owicim se trouve le site historique du camp de concentration nazi-allemand d'Auschwitz.

Selon l'Organisation mondiale du tourisme, la Pologne est le 16e pays le plus visité au monde par les visiteurs étrangers (OMT).

Les sports de plein air comme le ski, la voile et la randonnée en montagne, ainsi que l'agrotourisme et les sites historiques, sont parmi les attractions touristiques les plus populaires de Pologne. La côte de la mer Baltique est au nord; le district des lacs de Mazurie et la forêt de Biaowiea se trouvent à l'est ; et Karkonosze, les montagnes de la Table et les montagnes des Tatras se trouvent au sud, où se trouvent Rysy, le plus haut sommet de Pologne, et la célèbre route de montagne Orla Per. Les montagnes Pieniny et Bieszczady sont situées à l'extrême sud-est. Il y a plus de 100 châteaux dans le pays, beaucoup d'entre eux sont situés le long du célèbre sentier des nids d'aigle.

Géographie De La Pologne

La zone polonaise s'étend sur diverses zones géographiques, avec des latitudes allant de 49° à 55° N et des longitudes allant de 14° à 25° E. La côte baltique s'étend de la baie de Poméranie au golfe de Gdask au nord-ouest. Cette côte se distingue par un certain nombre de flèches, de lacs côtiers (anciennes baies coupées de la mer) et de dunes. La lagune de Szczecin, la baie de Puck et la lagune de la Vistule interrompent le rivage en grande partie rectiligne. La plaine d'Europe du Nord englobe le centre et des parties du nord.

Une zone géographique composée de quatre districts montagneux de moraines et de lacs à barrages morainiques créés pendant et après la période glaciaire du Pléistocène s'élève au-dessus de ces basses terres. La région des lacs de Poméranie, la région des grands lacs polonais, la région des lacs de Kashubian et la région des lacs de Mazurie sont les noms de ces régions des lacs. La région des lacs de Mazurie est la plus grande des quatre, englobant la majeure partie du nord de la Pologne. Les districts lacustres font partie de la dorsale baltique, une succession de ceintures morainiques qui longent la côte sud de la mer Baltique.

Les régions de Lusace, de Silésie et de Mazovie sont situées au sud des basses terres d'Europe du Nord et se distinguent par de vastes bassins fluviaux de l'ère glaciaire. Plus au sud se trouve la chaîne de montagnes polonaise, qui comprend les Sudètes, les hautes terres de Cracovie-Czstochowa, les montagnes Witokrzyskie et les montagnes des Carpates, qui comprennent les Beskides. Les montagnes Tatra, qui longent la frontière sud de la Pologne, sont le point culminant des Carpates.

Eaux

La Vistule (polonais : Wisa) mesure 1,047 651 kilomètres (854 km) de long ; l'Oder (polonais : Odra), qui fait partie de la frontière occidentale de la Pologne, mesure 531 kilomètres (808 mi) de long ; son affluent, la Warta, mesure 502 kilomètres (772 mi) ; et le Bug, un affluent de la Vistule, mesure 480 kilomètres (2016 mi) de long. La Vistule et l'Oder, ainsi que de nombreux fleuves mineurs de Poméranie, se jettent dans la mer Baltique.

L'yna et l'Angrapa se jettent dans la Baltique par la Pregolya, tandis que la Czarna Hacza se jette dans la Baltique par le Néman. Alors que la grande majorité des rivières polonaises se jettent dans la mer Baltique, les Beskides sont la source de certains des affluents supérieurs de l'Orava, qui se jette dans la mer Noire par le Danube et le Váhand. Les Beskides orientaux sont également la source de plusieurs cours d'eau qui se jettent dans le Dniestr et finalement dans la mer Noire.

Les rivières polonaises sont utilisées pour la navigation depuis l'Antiquité. Les drakkars, par exemple, étaient utilisés par les Vikings pour remonter la Vistule et l'Oder. Lorsque le Commonwealth polono-lituanien était le grenier à blé de l'Europe au Moyen Âge et au début des périodes modernes, le transport de céréales et d'autres produits agricoles le long de la Vistule jusqu'à Gdask et vers d'autres régions d'Europe a pris une importance considérable.

Une source d'eau karstique naturelle rare contenant des sels de calcium est située dans la vallée de la rivière Pilica à Tomaszów Mazowieckithere et est protégée dans la réserve naturelle Niebieskie róda dans le parc paysager de Sulejów. Le nom de la réserve, Niebieskie róda, qui se traduit par Blue Springs, provient du fait que les vagues rouges sont absorbées par l'eau et que seuls le bleu et le vert se reflètent au fond de la source, ce qui donne une couleur inhabituelle.

La Pologne possède l'un des plus grands lacs au monde, avec plus de dix mille plans d'eau fermés couvrant plus d'un hectare (2.47 acres) chacun. Seule la Finlande a une densité de lacs plus élevée en Europe. Le lac niardwy et le lac Mamry en Mazurie, ainsi que le lac ebsko et le lac Drawsko en Poméranie, sont les plus grands lacs, s'étendant sur plus de 100 kilomètres carrés (39 miles carrés).

Outre les régions lacustres du nord (Masurie, Poméranie, Kachoubie, Lubuskie et Grande Pologne), les Tatras comprennent un nombre important de lacs de montagne, dont le plus grand est Morskie Oko. Le lac Hacza dans le Wigry Lake District, à l'est de la Mazurie dans la voïvodie de Podlachie, a la profondeur la plus élevée, plus de 100 mètres (328 pieds).

Les rives des lacs de la région des grands lacs polonais ont été parmi les premières à être habitées. Biskupin, un village de maisons sur pilotis habité par plus d'un millier de personnes, a été créé avant le 7ème siècle avant JC par des membres de la civilisation lusace.

Les lacs ont toujours joué un rôle important dans l'histoire polonaise et continuent de le faire dans la société polonaise contemporaine. Les Polanie, les prédécesseurs des Polonais d'aujourd'hui, ont construit leurs premiers châteaux sur les îles de ces lacs. Le mythique prince Popiel régnait depuis la tour Kruszwica sur le lac Gopo. Le duc Mieszko I, le premier monarque de Pologne enregistré dans l'histoire, tenait son château sur une île de la rivière Warta près de Pozna. De nos jours, les lacs polonais servent de cadre à des activités nautiques telles que la voile et la planche à voile.

La côte polonaise de la Baltique s'étend sur 528 kilomètres (328 miles) de Winoujcie sur les îles d'Usedom et de Wolin à l'ouest à Krynica Morska sur l'isthme de la Vistule à l'est. La Pologne, pour la plupart, a un littoral lisse qui a été sculpté par le mouvement constant du sable causé par les courants et les vents. Cette érosion et ces dépôts constants ont entraîné la formation de falaises, de dunes et de flèches, dont beaucoup se sont déplacées vers l'intérieur des terres pour fermer d'anciennes lagunes, comme le lac ebsko dans le parc national de Sowiski.

Avant la fin de la Seconde Guerre mondiale et les modifications ultérieures des frontières nationales, la Pologne ne possédait qu'un littoral très court, situé au bout du « Corridor polonais », le seul territoire polonais internationalement reconnu qui permettait au pays d'accéder à la mer. Cependant, après la Seconde Guerre mondiale, le redécoupage des frontières de la Pologne et le « déplacement » des frontières du pays qui en a résulté lui ont laissé un littoral élargi, offrant beaucoup plus d'accès à la mer qu'auparavant. Les Noces de la mer de 1945 ont fait référence à l'ampleur de cet événement et à sa pertinence pour l'avenir de la Pologne en tant que grand pays industrialisé.

La péninsule de Hel et la flèche de la Vistule sont les deux plus grandes flèches. Wolin est le nom de la plus grande île baltique de Pologne. Szczecin, Winoujcie, Gdask, Gdynia, Police et Koobrzeg sont les plus grands ports maritimes, tandis que les principales stations balnéaires sont Winoujcie, Midzyzdroje, Koobrzeg, eba, Sopot, Wadysawowo et la péninsule de Hel.

Climat en Pologne

Dans tout le pays, le climat est principalement tempéré. Le climat est océanique au nord et à l'ouest puis se réchauffe progressivement et devient continental au sud et à l'est. Les étés sont généralement chauds, avec des températures moyennes allant de 18 à 30 degrés Celsius (64.4 à 86.0 degrés Fahrenheit) selon l'emplacement. Les hivers sont froids, avec des températures moyennes dans le nord-ouest d'environ 3 °C (37.4 °F) et dans le nord-est de 6 °C (21 °F). Les précipitations tombent tout au long de l'année, bien que l'hiver soit plus sec que l'été, en particulier dans l'est.

La Basse-Silésie, située dans le sud-ouest de la Pologne, a les températures estivales les plus élevées de Pologne, avec une moyenne entre 24 et 32 ​​°C (75 et 90 °F) mais atteignant 34 à 39 °C (93.2 à 102.2 °F) le certains jours pendant les mois les plus chauds de juillet et août. Tarnów, située en Petite-Pologne, et Wrocaw, située en Basse-Silésie, sont les villes les plus chaudes de Pologne. Wrocaw a des températures estivales typiques de 20 °C (68 °F) et des températures hivernales de 0 °C (32.0 °F), bien que Tarnów ait l'été le plus long de Pologne, d'une durée de 115 jours de la mi-mai à la mi-septembre. La zone la plus froide de Pologne se trouve au nord-est, dans la voïvodie de Podlachie, près des frontières avec la Biélorussie et la Lituanie. Suwaki est généralement la ville la plus froide. Les fronts froids de Scandinavie et de Sibérie ont un impact sur le climat. En hiver, la température moyenne en Podlachie varie de 6 à 4 °C (21 à 25 °F). Le plus grand effet du climat océanique est observé dans la ville de Wroclaw et le long de la côte de la mer Baltique, de Police à Supsk.

Démographie de la Pologne

La Pologne a la huitième population d'Europe et la sixième de l'Union européenne, avec 38,544,513 122 328 personnes. Sa densité de population est de 2016 personnes par kilomètre carré (2016 par mile carré).

La Pologne a toujours été le foyer d'un large éventail de langues, de cultures et de religions. Avant la Seconde Guerre mondiale, lorsque le régime de l'Allemagne nazie a conduit à l'Holocauste, le pays comptait une population juive particulièrement importante. Avant la guerre, il y avait environ 3 millions de Juifs en Pologne ; moins de 300,000 7 ont survécu. Le résultat de la guerre, en particulier le déplacement des frontières de la Pologne vers la région comprise entre la ligne Curzon et la ligne Oder-Neisse, ainsi que la déportation des minorités après la guerre, ont considérablement diminué la variété ethnique du pays. Après la guerre, les trois principaux pays alliés (les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Union soviétique) ont redessiné les frontières du pays et près de 2016 millions d'Allemands ont fui ou ont été expulsés du côté polonais de la ligne Oder-Neisse.

Selon le recensement de 2002, 36,983,700 96.74 471,500 personnes, soit 1.23 % de la population, s'identifient comme Polonais, tandis que 774,900 2.03 (173,153 %) ont revendiqué une autre nationalité et 152,897 92 (49,000 %) n'ont déclaré aucune nationalité. Silésiens (30,000 2016 selon le recensement), Allemands (2016 2016 selon le recensement, dont 2016 pour cent vivent dans la Voïvodie d'Opole et la Voïvodie de Silésie), Biélorusses (environ 2016 2016), Ukrainiens (environ 2016 2016), Lituaniens, Russes, Roms, Les Juifs, les Lemkos, les Slovaques, les Tchèques et les Lipka Tatars sont les nationalités et groupes ethniques minoritaires les plus importants de Pologne. Les Vietnamiens sont le groupe ethnique le plus nombreux parmi les citoyens étrangers, suivis des Arméniens et des Grecs.

La langue officielle de la Pologne est le polonais, qui appartient à la branche slave occidentale des langues slaves. Jusqu'à récemment, le russe était largement étudié en tant que deuxième langue, mais il a depuis été dépassé par l'anglais en tant que deuxième langue la plus étudiée et la plus parlée. En 2015, plus de la moitié des Polonais ont affirmé qu'ils parlaient anglais, le russe arrivant en deuxième position et l'allemand en troisième. Les autres langues fréquemment parlées sont le français, l'italien et l'espagnol.

La population polonaise a diminué ces dernières années en raison de l'augmentation de l'émigration et de la baisse des taux de natalité. Depuis l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne, un grand nombre de Polonais se sont déplacés, principalement vers le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Irlande, à la recherche de meilleures perspectives d'emploi. Avec l'amélioration de la situation économique et les salaires polonais atteignant 70 % de la moyenne de l'UE en 2016, cette tendance a commencé à décliner dans les années 2010, et les travailleurs du pays sont devenus plus recherchés. En conséquence, le ministre polonais du Développement Mateusz Morawiecki a recommandé que les Polonais vivant à l'étranger retournent en Pologne.

Des communautés polonaises peuvent encore être trouvées dans les environs de l'Ukraine, de la Biélorussie et de la Lituanie, ainsi que dans d'autres pays. Le nombre total de Polonais de souche résidant dans d'autres pays est estimé à environ 20 millions. En dehors de la Pologne, les États-Unis et l'Allemagne ont les plus fortes concentrations de Polonais. En 2013, l'indice synthétique de fécondité (ISF) en Pologne était estimé à 1.33 enfant par femme.

Religion

La Pologne a apporté une contribution significative à l'avancement de la liberté religieuse depuis sa création. Depuis la conversion du pays au christianisme en 966, il s'est ouvert aux autres confessions via une succession de lois : le Statut de Kalisz (1264), la Confédération de Varsovie (1573). Cependant, l'Église catholique persuada le roi de Pologne Wadysaw II Jagieo de publier l'édit de Wielu (1424), qui interdisait le hussitisme protestant primitif. Les mouvements théologiques en Pologne comprennent les Frères polonais calvinistes et un certain nombre d'autres organisations protestantes, ainsi que des athées tels que l'ancien philosophe jésuite Kazimierz yszczyski, l'un des premiers intellectuels athées d'Europe. De plus, après avoir été persécutés en Europe occidentale, les anabaptistes des Pays-Bas et d'Allemagne se sont installés en Pologne au XVIe siècle et étaient connus sous le nom de mennonites du delta de la Vistule.

La Pologne avait une nation religieusement variée jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, avec d'importantes communautés juives, chrétiennes orthodoxes, protestantes, arméniennes chrétiennes et catholiques romaines coexistant. Dans la Seconde République polonaise, le catholicisme romain était la religion principale, revendiquée par environ 65% des Polonais, suivi par diverses confessions chrétiennes et environ 3% des Juifs. La Pologne est devenue majoritairement catholique romaine à la suite de l'Holocauste et de la fuite et de l'expulsion des communautés allemande et ukrainienne après la Seconde Guerre mondiale. En 2007, l'Église catholique revendiquait 88.4 % de la population. Malgré la baisse des taux de fréquentation religieuse, la Pologne reste l'une des nations les plus religieuses d'Europe, avec 52% ou 51% des catholiques polonais pratiquant leur foi.

Karol Józef Wojtya (futur pape Jean-Paul II), citoyen polonais, a été Souverain Pontife de l'Église catholique romaine du 16 octobre 1978 jusqu'à sa mort le 2 avril 2005. Il a été le premier pape non italien depuis le pape néerlandais Adrien VI en 1522, et il était le seul pape slave et polonais à ce jour. De plus, il est crédité d'avoir joué un rôle important dans l'accélération de la chute du communisme en Pologne et dans toute l'Europe centrale et orientale ; il est célèbre pour avoir dit aux Polonais de « ne pas avoir peur » au plus fort du communisme en 1979, priant plus tard : « Laissez votre Esprit descendre et changer l'image de la terre… cette terre ».

Les orthodoxes polonais (environ 506,800 150,000), différents protestants (environ 126,827 77,500), les témoins de Jéhovah (23,000 2016), les catholiques de l'Est, les mariavites, les catholiques polonais, les juifs et les musulmans (y compris les Tatars de Biaystok) font partie des minorités religieuses. Les fidèles protestants comprennent environ 2016 2016 luthériens dans la plus grande église évangélique d'Augsbourg, 2016 2016 pentecôtistes dans l'église pentecôtiste de Pologne et un nombre moindre dans d'autres confessions évangéliques protestantes. Il y a aussi des milliers de néo-païens, certains d'entre eux sont membres d'églises légalement reconnues telles que l'Église polonaise indigène.

La loi de 1989 de la Constitution polonaise garantit actuellement la liberté religieuse, permettant la formation de nouvelles confessions. Le Concordat entre le Saint-Siège et la Pologne dispense un enseignement religieux dans les écoles publiques. Selon un sondage de 2007, 72 pour cent des personnes interrogées n'étaient pas opposées à l'enseignement de la religion dans les écoles publiques ; des cours d'éthique alternatifs ne sont proposés que dans un pour cent du système éducatif public.

Les célèbres destinations de pèlerinage catholique en Pologne comprennent le monastère de Jasna Góra dans la ville de Czstochowa, dans le sud de la Pologne, la basilique Notre-Dame de Liche et le sanctuaire de la Divine Miséricorde à Cracovie. De nombreux visiteurs visitent également la résidence familiale de Jean-Paul II à Wadowice, à proximité de Cracovie. La montagne Grabarka, près de Grabarka-Klasztor, attire les pèlerins orthodoxes.

Langue en Pologne

La langue officielle de la Pologne est le polonais.

Les touristes étrangers doivent être informés que presque toutes les informations gouvernementales ne sont généralement disponibles qu'en polonais. Les panneaux de signalisation, les instructions, les panneaux d'information, etc. sont souvent exclusivement en polonais, tout comme les horaires et les annonces des trains et des bus (les aéroports et quelques grandes gares semblent faire exception). Les panneaux dans différentes langues sont généralement visibles exclusivement sur les principaux sites touristiques lorsqu'il s'agit de panneaux d'information tels que les musées, les églises, etc.

La majorité des jeunes et des adolescents parlent couramment l'anglais. Parce que l'anglais est enseigné à un âge relativement jeune (certaines écoles commencent dès l'âge de quatre ans), seuls les Polonais qui grandissent dans des villes ou des villages éloignés se verront refuser l'enseignement de l'anglais. Les Polonais plus âgés, en particulier ceux qui vivent en dehors des grandes villes, ne parleront que peu ou pas d'anglais. Cependant, il est très probable qu'ils parlent français, allemand ou russe (cependant, si vous utilisez le russe lorsque vous demandez à un Polonais, dites d'abord que vous ne connaissez pas le polonais et c'est pourquoi vous parlez russe - en prenant le russe comme langue officielle de La Pologne est considérée comme un délit en raison de l'occupation russe et de l'époque communiste), qui étaient enseignées dans les écoles comme principales langues étrangères jusqu'aux années 1990.

Le russe, qui présente de nombreux parallèles avec le polonais, a été principalement remplacé par l'anglais, bien que l'allemand soit encore enseigné dans de nombreuses écoles à travers le pays et soit particulièrement populaire dans les régions occidentales. L'ukrainien et le polonais ont de nombreux points communs.

En Pologne, quelques mots peuvent suffire. Contrairement à d'autres lieux touristiques, où les habitants se moquent de la mauvaise utilisation de la langue maternelle par un étranger, les Polonais apprécient généralement les quelques étrangers qui acquièrent ou tentent d'apprendre le polonais, même s'il ne s'agit que de quelques phrases. Les jeunes Polonais profiteront également de l'occasion pour améliorer leur anglais. Sachez que si vous êtes entendu parler anglais en public en dehors des grandes villes et des régions touristiques, des personnes peuvent écouter pour pratiquer leur anglais.

Faites un effort pour apprendre à prononcer les noms de lieux. Comme le polonais a une prononciation assez constante, cela ne devrait pas poser de problème. Bien que la plupart des anglophones ne connaissent pas quelques sons, il n'est pas nécessaire de connaître chaque phonème pour atteindre l'intelligibilité ; capturer l'esprit est plus important.

L'histoire récente de la Pologne a abouti à une société très homogène aujourd'hui, en contraste frappant avec sa longue histoire de diversité ethno-religieuse ; près de 99 % de la population est aujourd'hui d'origine polonaise ; avant la Seconde Guerre mondiale, il n'était que de 69% avec de grandes minorités, principalement des Ukrainiens, des Biélorusses et des Allemands, et moins des deux tiers de catholiques romains avec de grandes minorités orthodoxes et protestantes également.

La Pologne avait également la plus grande communauté juive d'Europe, avec des estimations allant de 10% à 30% de la population polonaise à l'époque. En dehors des quartiers les plus touristiques des principales villes, vous rencontrerez peu ou pas d'étrangers. La majorité des immigrés en Pologne (principalement des Ukrainiens et des Vietnamiens) travaillent dans les grandes villes. La petite collection polonaise de minorités ethniques actuelles, les Allemands, les Ukrainiens, les Biélorusses, les Silésiens et les Cachoubes, parlent tous le polonais et peu de langues régionales survivent, sauf dans le sud et autour de la côte baltique.

Internet & Communications en Pologne

Téléphones mobiles

Plus (code 260 01), T-Mobile (anciennement ERA) (260 02), Orange (260 03) et Play sont les quatre opérateurs de téléphonie mobile en Pologne (260 06). Le réseau européen typique GSM 900/1800 MHz couvre environ 98 % du pays, les 2 % restants étant des réserves naturelles ou des hautes montagnes. Presque toutes les villes ont un service 3G. Plus et Cyfrowy Polsat viennent de lancer des réseaux LTE. Certains opérateurs ont actuellement deux identités pour leurs services prépayés suite à l'introduction de marques virtuelles : Plus a Plush et Simplus, T-Mobile a Heyah et Tak Tak, et Orange a Pop et Orange Go. Les prix des appels nationaux sont à peu près les mêmes pour tous les fournisseurs.

Des kits de démarrage prépayés avec cartes SIM (appelés starter en polonais) sont facilement disponibles dans la plupart des magasins, supermarchés et agences de presse à des prix abordables (5-20z, dont la majorité est accessible pour les appels). Demandez un début et veillez à bien préciser le réseau que vous préférez. Les comptes sont valables quelques jours pour les appels sortants, alors remplissez-les pour, disons, 20z ("doadowanie" [do-wa-do-vanye] en polonais, veillez à fournir le chiffre que vous souhaitez). Les cartes SIM prépayées doivent être enregistrées à partir du 25 juillet 2016. Cela implique que la carte SIM doit être liée à la preuve d'identification.

Presque tous les centres commerciaux ont au moins un magasin de téléphonie mobile indépendant ; les propriétaires sont généralement instruits et offrent une variété de téléphones à bas prix qui peuvent être utilisés comme téléphone local/de voyage. Cela pourrait être une alternative décente car jongler avec les cartes SIM est généralement un problème.

Numéros de téléphone polonais

En Pologne, tous les numéros de téléphone comportent 9 chiffres et ne commencent jamais par 0, alors qu'ils le faisaient auparavant. Parfois, les numéros sont imprimés à l'ancienne, avec seulement les 7 derniers chiffres donnés, auquel cas vous devez préfixer l'indicatif régional désormais obligatoire (par exemple 22 - Varsovie, 61 - Pozna, 12 - Cracovie) OU un 0 est inclus au début , auquel cas il doit être omis. Peu importe que vous appeliez depuis un téléphone fixe ou un téléphone portable.

Appels internationaux

Pour passer un appel depuis la Pologne vers un autre pays :

00 Indicatif du pays depuis un téléphone fixe Numéro de téléphone local

  • Indicatif du pays depuis un téléphone mobile Numéro de téléphone local

Pour contacter la Pologne depuis l'extérieur du pays, composez le 48, puis le numéro "sans" le premier 0, comme vous le feriez depuis un téléphone mobile national.

Les appels internationaux et en itinérance sont coûteux. Vous pouvez réduire votre facture en procédant comme suit :

  • Achetez des «cartes téléphoniques» pour passer des appels à l'étranger.
  • Pour passer ou recevoir des appels en Pologne, activez un compte prépayé (le coût peut descendre jusqu'à 20 z).

Skype et d'autres outils de communication Internet gratuits sont également largement utilisés en Pologne.

Internet

Si vous transportez un ordinateur portable, des points d'accès sans fil LAN sont accessibles à divers endroits, parfois gratuitement, parfois moyennant des frais. Les meilleurs endroits pour en chercher un sont les aéroports, les gares, les cafés, les centres commerciaux, les bibliothèques, les centres-villes et les universités. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre hôtel, mais attendez-vous à payer. Si vous avez besoin de vous connecter à Internet, ne vous inquiétez pas ; Des cafés Internet se trouvent dans toutes les principales villes de Pologne. Les clients peuvent accéder au Wi-Fi gratuit dans la plupart des cafés et restaurants, généralement protégé par un mot de passe. Il y a beaucoup de wi-fi accessibles dans les lotissements résidentiels, mais il y a eu des preuves anecdotiques de cybercriminalité, il est donc important d'être prudent.

Vous pouvez utiliser votre téléphone portable pour utiliser CSD, HSCSD, GPRS ou EDGE, mais le coût peut être prohibitif. Le service UMTS/HSPA est accessible dans presque toutes les grandes et moyennes villes. Si votre téléphone n'est pas verrouillé par SIM, vous pouvez envisager d'acheter une carte SIM prépayée destinée à l'accès aux données. Chaque fournisseur de téléphonie mobile a son propre forfait Internet prépayé. Vous avez la possibilité d'acheter Era Blueconnect Starter, iPlus Simdata, Orange Free na kart ou Play Online na kart. L'accès Internet d'Era, Plus et Orange est disponible dans tout le pays grâce à la technologie GPRS/EDGE. Les signaux 3G/3.5G peuvent être reçus dans presque toutes les grandes, moyennes et petites villes.

Vous pouvez utiliser Skype, etc., sur un point d'accès Wi-Fi si vous disposez d'un appareil compatible Internet qui n'est pas un téléphone mais qui possède des capacités audio complètes (comme un iPod touch).

Économie de la Pologne

L'économie polonaise à revenu élevé est l'une des plus grandes des nations post-communistes et l'une des plus dynamiques de l'UE. La Pologne est le seul pays européen à avoir échappé à la récession de la fin des années 2000 en raison de son marché intérieur solide, de sa faible dette privée, de sa monnaie flexible et de son manque de dépendance vis-à-vis d'une industrie d'exportation particulière. La Pologne a suivi une stratégie de libéralisation économique depuis l'effondrement du régime communiste. Elle illustre le passage d'une économie planifiée à une économie principalement basée sur le marché. Les machines, les meubles, les produits alimentaires, les vêtements, les chaussures et les cosmétiques comptent parmi les exportations les plus réussies du pays. L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la Pologne.

La privatisation des petites et moyennes entreprises publiques, ainsi qu'une législation libérale sur la création de nouvelles entreprises, ont facilité la croissance du secteur privé. Plusieurs groupes de défense des droits des consommateurs ont également vu le jour dans le pays. Depuis 1990, des « secteurs critiques » comme le charbon, l'acier, le transport ferroviaire et l'énergie ont été restructurés et privatisés. Les plus grandes privatisations ont été la vente de Telekomunikacja Polska à France Télécom en 2000 et l'introduction de 30 % de la plus grande banque polonaise, PKO Bank Polski, à la bourse polonaise en 2004.

Avec 32.3 succursales pour 100,000 5 habitants, le secteur bancaire polonais est le plus important de la région du centre-est et de l'est de l'Europe. Les banques sont le secteur du marché financier le plus important et le plus sophistiqué du pays. L'Autorité polonaise de surveillance financière les réglemente. Au cours de la transition vers une économie de marché, le gouvernement a privatisé certaines banques, recapitalisé les autres et mis en œuvre des changements législatifs qui ont accru la concurrence dans le secteur. Cela a attiré un grand nombre d'investisseurs internationaux clés (ICFI). Le secteur bancaire polonais se compose d'environ 600 banques d'État, d'un réseau de plus de 18 banques coopératives et de 40 succursales bancaires à capitaux étrangers. En outre, les investisseurs étrangers détiennent des participations majoritaires dans près de 68 banques commerciales, représentant 2016 % du capital bancaire.

L'industrie agricole polonaise comprend un nombre important de fermes privées et le pays a le potentiel pour devenir un important producteur de denrées alimentaires dans l'Union européenne. Les exportations les plus rentables comprennent le poisson fumé et frais, le chocolat exquis, les produits laitiers, les viandes et les pains de spécialité, le taux de change étant favorable à la croissance des exportations. Les exportations alimentaires s'élevaient à 62 milliards de zlotys en 2011, en hausse de 17 % par rapport à 2010. Les changements structurels dans les soins de santé, l'éducation, le système de retraite et l'administration de l'État ont entraîné des contraintes budgétaires plus élevées que prévu. En termes d'investissements étrangers, Varsovie est en tête de l'Europe centrale. La croissance du PIB a été robuste et constante de 1993 à 2000, avec juste une brève baisse de 2001 à 2002 ; la nation a également évité la récession en 2008.

En 2003, l'économie a progressé à un taux annuel de 3.7 %, contre 1.4 % en 2002. La croissance du PIB en 2004 était de 5.4 %, de 3.3 % en 2005 et de 6.2 % en 2006. Selon les statistiques d'Eurostat, le PIB par habitant en SPA de la Pologne en 2012 était de 67 % de la moyenne de l'UE.

En décembre 2010, le salaire moyen dans le secteur des entreprises était de 3,848 1,012 PLN (1,374 4,603 EUR ou 1,177 1,680 USD), et il augmentait rapidement. Les salaires diffèrent selon la région : le salaire médian à Varsovie était de 3,083 788 PLN (1125 2,020 EUR ou 517 737 USD), tandis qu'à Kielceit il était de 5,616 1,436 PLN (2,050 euros ou 2016 dollars américains). Les salaires en Pologne sont répartis de manière inégale entre les régions du pays. Ils varient de 2016 2016 PLN (2016 euros ou 2016 dollars américains) dans le comté de Kpno, voïvodie de Grande-Pologne, à 2016 2016 (2016 2016 euros ou 2016 2016 dollars américains) dans le comté de Lubin, voïvodie de Basse-Silésie.

Depuis l'ouverture du marché du travail dans l'Union européenne, la Pologne a connu une émigration massive de plus de 2.3 millions de personnes à l'étranger, principalement en raison de meilleurs salaires offerts à l'étranger et d'une augmentation du taux de chômage après la grande récession mondiale de 2008.

L'exode des employés a augmenté le salaire moyen de ceux qui sont restés en Pologne, en particulier ceux qui ont des compétences de niveau intermédiaire.

Les produits et biens fabriqués en Pologne comprennent : l'électronique, les bus et les tramways (Solaris, Solbus), les hélicoptères et les avions (PZL widnik, PZL Mielec), les trains (Pesa SA), les navires (Gdask Shipyard, Szczecin Shipyard, Gdynia Polish Navy Shipyard), matériel militaire (FB « ucznik » Radom, Bumar-abdy SA), médicaments (Polpharma, Polfa).

Conditions d'entrée pour la Pologne

Visa & Passeport pour la Pologne

La Pologne est signataire de l'accord de Schengen.

Les restrictions aux frontières ne sont généralement pas nécessaires entre les nations qui ont signé et mis en œuvre le pacte. Cela couvre la majorité de l'Union européenne ainsi que quelques nations supplémentaires.

Avant d'embarquer dans des avions ou des bateaux étrangers, l'identité des passagers est généralement vérifiée. Des restrictions frontalières temporaires sont parfois utilisées aux frontières terrestres.
Un visa délivré à tout membre Schengen est également valable dans tous les autres pays qui ont signé et mis en œuvre le traité.

En plus de l'exemption de visa Schengen standard, les résidents de Corée du Sud, des États-Unis d'Amérique et d'Israël sont autorisés à séjourner en Pologne sans visa jusqu'à 90 jours, quel que soit le temps passé dans d'autres pays Schengen. Le temps passé en Pologne, en revanche, est décompté du temps fourni par un autre État Schengen.

Des visas réguliers sont accordés aux touristes et aux visiteurs d'affaires visitant la Pologne. Les visas réguliers permettent une ou plusieurs entrées sur le territoire polonais et restent en Pologne pour un maximum de 90 jours et sont accordés pour une certaine durée. Lors de la demande de visa, veuillez indiquer le nombre de jours que vous souhaitez rester en Pologne ainsi que le jour où vous avez l'intention d'arriver. Les titulaires d'un visa régulier ne sont pas autorisés à travailler.

Si vous avez un visa Schengen ou britannique, vous n'avez pas besoin d'un deuxième visa pour transiter par la Pologne.

Comment voyager en Pologne

Monter - En avion

La majorité des grandes compagnies aériennes européennes volent vers et depuis la Pologne. LOT Polish Airlines est la compagnie aérienne nationale polonaise et membre de Star Alliance, qui gère le programme de fidélisation Miles&More avec de nombreux autres membres européens de Star Alliance. La plupart des autres transporteurs traditionnels européens conservent au moins une liaison vers la Pologne, tandis qu'un certain nombre de compagnies aériennes à bas prix, notamment WizzAir, EasyJet, Germanwings [www], Norwegian et Ryanair, desservent également la Pologne.

Alors que la Pologne compte de nombreux aéroports internationaux et que le trafic aérien international augmente, l'aéroport Chopin de Varsovie (WAW) reste la principale plaque tournante internationale du pays. C'est le seul aéroport avec des vols intercontinentaux directs - LOT se rend à Pékin, Toronto, New York et Chicago, tandis que Qatar Airways et Emirates volent vers leurs bases du Moyen-Orient, permettant l'accès à leurs vastes réseaux mondiaux. La plupart des compagnies aériennes européennes assureront également une liaison vers Varsovie, vous permettant de profiter de vols de correspondance via leurs hubs.

Varsovie est la seule ville de Pologne avec deux aéroports internationaux ; L'aéroport de Modlin (WMI) est proche de la ville et est principalement utilisé par les compagnies aériennes à bas prix.

Les autres aéroports importants desservis par les compagnies aériennes qui proposent des vols intercontinentaux comprennent :

  • Cracovie (KRK) – via Vienne, Rome, Moscou, Berlin, Helsinki, Stuttgart, Francfort, Munich et Varsovie
  • Katowice (KTW) – via Munich, Düsseldorf, Francfort et Varsovie
  • Gdańsk (GDN) – via Berlin, Francfort, Copenhague, Oslo et Varsovie
  • Poznań (POZ) – via Munich, Düsseldorf, Francfort, Copenhague et Varsovie
  • Wrocław (WRO) – via Francfort, Munich, Düsseldorf et Copenhague et Varsovie
  • Rzeszów (RZE) – via Francfort et Varsovie
  • Łódź (LCJ) - via Copenhague (en raison de la proximité de l'aéroport Chopin de Varsovie, il n'y a pas de vols vers Varsovie depuis Łódź)

Parmi les petits aéroports régionaux qui proposent des vols internationaux, on trouve :

  • Bydgoszcz (BZG) (Grande-Bretagne et Irlande avec Ryanair ; Lufthansa a lancé une liaison vers Francfort en mars 2015 avec 4 vols par semaine)
  • Szczecin (SZZ) (liaisons intercontinentales via Varsovie)
  • Lublin (LUZ) a ouvert ses portes fin 2012, desservie par Wizz Air et Ryanair

Tous les aéroports mentionnés ci-dessus sont également desservis par des compagnies aériennes point à point à bas prix desservant des destinations européennes. Les liaisons les plus populaires depuis les aéroports régionaux de Pologne sont vers le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède et la Norvège, où d'importantes communautés polonaises créent une demande à long terme pour le transport aérien. Les vols sont si fréquents et les billets peuvent être achetés à un coût relativement faible.

Comme le nombre d'avions et de passagers a considérablement augmenté depuis 1990, un nouveau terminal à l'aéroport Chopin de Varsovie a été construit, augmentant considérablement la capacité et la viabilité de l'aéroport en tant que plaque tournante de transit. Les aéroports de Katowice, Cracovie, Pozna, Wrocaw, ód et Rzeszów ont été modernisés pour améliorer les normes et la capacité.

Monter - En train

  • Berlin, EuroCity «Berlin-Warszawa-Express (BWE)», 4 trains par jour, 5,5 heures, Berlin-Gdańsk
  • Koeln, Hanovre, Varsovie, EuroNight « Jan Kiepura », tous les jours, 13 heures
  • Bratislava, train de nuit, tous les jours
  • Budapest, train de nuit, tous les jours
  • Kiev via Lviv, train de nuit, 16 heures
  • Vienna, Train de nuit «Chopin», tous les jours, 9 heures, EuroCity «Sobieski», tous les jours, 6 heures, EuroCity «Polonia», tous les jours, 8 heures
  • Prague, Train de nuit «Chopin», EuroCity «Praha», tous les jours, 9.5 heures
  • Paris, Strasbourg, Train de Nuit « Ost-Ouest », tous les jours, 17 heures
  • Moscou, Train de nuit «Ost-West», tous les jours, 20.5 heures
  • par trains régionaux : Berlin-Kostrzyn (1h15m, toutes les heures), Berlin-Szczecin (2h, 2 directs quotidiens, mais beaucoup avec un changement à Angermünde), Dresde-Wrocław (3h, 3 quotidiens)

Monter - En voiture

Vous pouvez entrer en Pologne par l'une des nombreuses routes qui relient la Pologne à ses pays voisins. Les points de contrôle aux frontières avec d'autres pays de l'UE ont été supprimés depuis l'adhésion de la Pologne à l'espace Schengen.

Cependant, les lignes aux frontières non européennes de la Pologne avec l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie restent longues, et dans les régions encombrées par le trafic de camions, cela peut prendre plusieurs heures pour traverser.

Monter - En bus

De nombreuses lignes de bus internationales relient les grandes villes polonaises à la majorité des grandes villes européennes.

  • Voyager est un site internet qui vous permet de découvrir la majorité des liaisons internationales en bus (Eurolines, Ecolines, PPKS, Visitor, Inter-bus…)
  • Eurolines (de: A, BY, B, HR, CZ, DK, GB, EST, F, D, GR, NL, I, LV, LT, N, RUS, E, S, CH, UA), le plus grand réseau de bus européen .
  • Écolines
  • PolskiBus.com Service de bus confortable à bas prix depuis et vers Berlin, Vienne, Prague et Bratislava. C'est le choix le plus abordable pour ceux qui se préparent à l'avance.
  • Simple Express
  • Sindbad
  • bus4us.eu – Le site bus4us.eu vous permet de louer un bus pour un groupe organisé de voyageurs. Le site Web propose une grande variété de véhicules, des bus bon marché aux autocars de luxe.

Entrer - En bateau

  • De la Suède: Ystad (7–9 heures, 215 zł) par Unity Line ; Karlskrona (10 heures, 140-220 zł) par Stena Line ; Nynäshamn (18 heures, 230-270 zł), Visby (13.5 heures, 170 zł), Ystad (9.5 heures, 230 zł) par Polferries
  • Du Danemark: Copenhague (9–12 heures, 220 zł), Bornholm/Rønne (5 heures, 125 zł) par Polferries
  • De l'Allemagne: Rostock (~15 h) par Finnlines

Entrer - En yacht

Le long de la côte polonaise, il y a de plus en plus de ports, du moins à chaque embouchure. De plus grands ports de plaisance se trouvent à Szczecin, eba, Hel, Gdynia et Gdask. Gdask possède deux quais de plaisance : un sur l'ancienne place du marché, souvent surpeuplée, et un près du centre-ville, à proximité de la mer Baltique. Le plus récent quai de yacht est situé sur la plus longue jetée en bois de Sopot. Malgré le fait que la Pologne compte un grand nombre de marins, l'infrastructure maritime du pays doit encore être modernisée.

De la République Tchèque

  • Les trains locaux, express et rapides (mais pas IC ou EC !) vendent un billet transfrontalier spécial ("bilet przechodowy" en polonais) qui est valable entre les gares frontalières tchèques et polonaises (ou vice versa) et ne coûte que 15 ou 2 CZK z. Vous pouvez l'acheter auprès du conducteur du train (ou l'ignorer complètement si le conducteur ne sort pas avant d'atteindre l'autre poste frontière, ce qui arrive) et le combiner avec des billets nationaux des deux pays à votre avantage (celui que vous achetez avant départ et un autre que vous pouvez acheter si votre train s'arrête pendant un certain temps dans la première gare après la frontière et que vous avez le temps d'atteindre rapidement la billetterie - ou vous achetez l'autre billet domestique au conducteur avec un faible supplément) .
  • Si vous vous trouvez près de la frontière tchéco-germano-polonaise, vous pouvez profiter du tarif uniforme du système de transport ZVON :
  • Le chemin de fer dans les montagnes de Krkonoe/Karkonosze entre Harrachov (République tchèque) et Szklarska Porba (Pologne) est hors service depuis la Seconde Guerre mondiale et a été restauré à l'été 2010. Il y avait 5 trains par jour en janvier 2013. Le trajet dure environ 30 minutes.
  • Après un projet d'électrification pluriannuel, plusieurs trains circulent actuellement chaque jour entre Lichkov (République tchèque) et Midzylesie (Pologne). Cependant, si vous arrivez par le dernier train de la journée, qui s'arrête avant la frontière, vous pourrez peut-être vous promener de l'autre côté. En suivant les instructions de circulation pour Brno, vous pouvez vous approcher de la frontière en suivant la route et en passant par les colonies de Smreczyna et Boboszów. Après avoir traversé la frontière, tournez à droite au carrefour et marchez jusqu'à Lichkov. Il y a beaucoup de terrain plat là-bas. Il s'agit d'une déviation de 13 kilomètres, mais bien que la voie ferrée soit un peu plus courte, vous ne devriez pas la suivre car elle traverse une forêt sombre, ce qui vous expose au risque d'entrer en collision avec des trains de marchandises de nuit et, bien sûr, d'enfreindre la loi.
  • Guchoazy, une gare ferroviaire polonaise, est desservie par des trains tchèques circulant entre Jesenk et Krnov et est accessible avec un billet de train national tchèque (avec "Gluchlolazy" comme destination). Vous pouvez également acheter un billet au départ de cette gare ou un billet aller-retour à l'avance, mais vous ne pouvez pas acheter de billets tchèques à la gare. Il n'y a plus de trains polonais partant de Guchoazy vers le reste de la Pologne ; seuls les bus de la ville (1,5 km à pied de la gare) sont disponibles.
  • Il n'y a que quelques liaisons quotidiennes entre Bohumn (République tchèque) et Chaupki (Pologne ; anciennement nommé Annaberg et situé à la frontière des trois pays de la République tchèque, de l'Allemagne et de la Pologne), mais traverser la frontière à pied est simple si vous manquer votre connexion. Bohumn est une importante gare ferroviaire tchèque, tandis que Chaupki est un terminal ferroviaire desservant le centre de la Pologne. Entre les deux endroits, vous traversez la ville tchèque de Star Bohumn, qui est située exactement à la frontière, qui est temporairement créée par la rivière Odra à cet endroit, que vous traversez sur un ancien pont piétonnier. La promenade est totalement plate, presque rectiligne, traverse presque entièrement des zones peuplées et est très courte (5 kilomètres).
  • La ville divisée de Český Těšín (République tchèque) / Cieszyn (Pologne) est un point de passage frontalier populaire. Si vous arrivez à l'une d'entre elles, vous pourrez marcher jusqu'à l'autre assez confortablement et rapidement (20 minutes d'une station à l'autre). La frontière est formée par la rivière Ole/Olza dans le centre-ville. Les gares de Český Těšín et Cieszyn sont bien reliées aux autres villes.

De l'Allemagne

Si vous vous trouvez à proximité de la frontière tchéco-germano-polonaise, vous pouvez profiter du tarif unique du système de transport ZVON.

De Lituanie

  • Alors que le principal chemin de fer reliant la Lituanie et la Pologne passe désormais par la Biélorussie (où la plupart des gens ne peuvent pas se rendre sans visa), il existe encore une ligne plus petite qui relie directement les deux pays. Les points de passage frontaliers sont etokai (Lituanie) et Suwaki (Japon) (Pologne). En raison des écartements ferroviaires différents utilisés entre les deux pays, il n'y a que quelques liaisons de passagers chaque jour et vous devez changer de train à la frontière.
  • Si vous voyagez sur une plus longue distance, utiliser le bus entre Vilnius et Varsovie est un moyen populaire de traverser la frontière.

Comment voyager en Pologne

Le réseau routier polonais est vaste mais généralement en mauvais état, et les autoroutes à grande vitesse qui existent actuellement sont inadéquates. Cependant, les transports en commun sont abondants et à des prix raisonnables : bus et trams dans les villes, bus et trains charters pour les longs trajets.

Se déplacer - En avion

LOT Polish Airlines propose des vols intérieurs depuis l'aéroport Chopin de Varsovie vers Cracovie, Katowice, Wrocaw, Pozna, Szczecin, Gdask, Bydgoszcz et Rzeszów. Sprint Air exploite le seul autre vol intérieur régulier entre Varsovie Chopin et l'aéroport Zielona Góra Babimost. Il n'y a pas de vols intérieurs à destination ou en provenance des aéroports de Modlin ou de Lublin.

Chaque mercredi, LOT organise une vente de billets 24 heures sur 2016 pour les vols aller-retour de Varsovie vers d'autres aéroports polonais, ainsi que certaines liaisons internes. Les vols pas chers proposés sont généralement à quelques mois de la date de vente, et la quantité de billets et les dates disponibles sont limitées, mais si vous vous préparez à l'avance pour visiter la Pologne et/ou d'autres pays européens, cette offre peut être attrayante. .

Se déplacer - En train

Les compagnies ferroviaires nationales en Pologne sont PKP Intercity (Polskie Koleje Pastwowe) et Przewozy Regionalne. Il n'y a que quelques transporteurs locaux qui appartiennent à des municipalités ou à de grandes villes.

Les billets de train sont à un prix raisonnable, mais les circonstances de voyage reflètent le fait que la plupart des infrastructures sont très anciennes.

Cependant, sur les nouvelles lignes IC (InterCity) Varsovie-Katowice, Varsovie-Cracovie, Varsovie-Pozna et Pozna-Szczecin ou RE, vous pouvez vous attendre à une connexion rapide, propre et contemporaine (RegioEkspress). Envisagez d'acheter des billets de première classe, car la différence de prix entre la deuxième et la première classe n'est pas significative. L'augmentation du confort peut être significative, mais il est également typique de trouver des trains avec des voitures de 2ème classe qui viennent d'être rénovées et des voitures de 1ère classe anciennes et de mauvaise qualité.

Types de train

  • EICP (Express Intercity Premium), EIC (ExpressInterCity) / EC (EuroCity) / Ex (Express) – Les trains express relient les grandes régions métropolitaines ainsi que les sites touristiques importants. Les réservations sont souvent nécessaires. Des prises de courant pour ordinateur portable sont parfois fournies à côté du siège. PKP Intercity est le nom de la société.
  • TLK (Twoje Linie Kolejowe) – Les trains discount sont plus lents mais moins chers que les options précédentes. Il n'y a pas beaucoup d'itinéraires, mais c'est une excellente option pour les touristes à petit budget. Les réservations sont obligatoires pour la première classe, mais il n'y a généralement pas de réservations pour la deuxième classe. Utilisez des voitures plus anciennes qui ne sont pas toujours adaptées aux déplacements rapides. PKP Intercity est le nom de la société.
  • RE (RegioEkspress) – moins cher que TLK et de meilleure qualité, bien que seuls trois de ces types soient en service : Lublin-Pozna, Varsovie-Szczecin et Wrocaw-Dresde. Przewozy Regionalne est le nom de la société.
  • IR (InterRégio) – Bien qu'il soit moins cher que TLK et RegioExpress, la plupart des itinéraires sont pris en charge par des trains de mauvaise qualité. Przewozy Regionalne est le nom de la société.
  • RÉGIO / Osobowy – Train de voyageurs ordinaire ; généralement lent, avec de nombreux arrêts. Un billet turystyczny week-end ou un pass semaine sont également disponibles. Si vous n'êtes pas pressé, ils sont idéaux, mais attendez-vous à ce qu'ils soient parfois extrêmement occupés.
  • Podmiejski – train de banlieue Différents niveaux de confort et d'équipements. Les billets doivent être achetés aux guichets des gares. Certaines compagnies vous permettent d'acheter un billet auprès de la direction du train dans la première cabine à bord. Il y aura des frais.
  • Jauge étroite – La Pologne possède encore quelques petits chemins de fer à voie étroite. Certains sont destinés aux touristes et ne circulent que pendant l'été ou le week-end, tandis que d'autres servent de rail municipal régulier.

Billets

L'achat de billets InterCity en ligne est certainement l'option la plus pratique (voir les liens ci-dessous). Vous pouvez également acheter des billets Regio, RE, IR et TLK en ligne.

Généralement, les billets pour n'importe quel itinéraire peuvent être achetés dans n'importe quelle gare. Un étranger qui achète des billets peut être un processus difficile car seuls les caissiers des guichets internationaux (dans les grandes villes) peuvent s'attendre à connaître plusieurs langues. Pour éviter les problèmes de communication et les longues files d'attente, il est suggéré d'acheter vos billets de train via une agence de voyage ou en ligne.

Pendant les saisons chargées (par exemple, la fin de la saison de Noël, du Nouvel An, etc.), il peut être plus simple d'acheter à l'avance pour les trains qui nécessitent des places réservées.

Veuillez garder à l'esprit que les billets achetés pour E-IC/EC/EXpress/etc. les trains ne sont pas valables pour les trains locaux/régionaux circulant sur les mêmes itinéraires. Si vous souhaitez changer de train entre InterCity et Regional, vous devez acheter un deuxième billet.

Si vous voyagez avec le Regional en groupe, vous devriez bénéficier d'une réduction de 33 % pour les deuxième, troisième et quatrième passagers (offre Ty I 1,2,3).

Si vous prévoyez un week-end, pensez aux offres week-end, disponibles du vendredi 19h00 au lundi 06h00.

Veuillez garder à l'esprit que si un week-end est prolongé en raison d'un jour férié, le billet sera également prolongé.

Les voyageurs de moins de 26 ans qui étudient en Pologne ont droit à une réduction de 26 % sur les trains de catégories TLK, EX et IC d'Intercity, en réduisant le coût de la réservation de siège.

Une réservation anticipée (7 jours avant le voyage) peut entraîner des économies supplémentaires. 

Vous pouvez voyager sur certains trains IC avec l'offre Bilet Rewelacyjny - vous obtiendrez une réduction automatique (environ 20%) sur les itinéraires sélectionnés.

Se déplacer - En bus

La Pologne dispose d'un réseau bien développé d'opérateurs privés d'autobus nolisés, qui sont souvent moins chers, plus rapides et plus agréables que les voyages en train. Pour les trajets de moins de 100 kilomètres, les bus nolisés sont beaucoup plus courants que les chemins de fer. Cependant, en raison de la barrière de la langue, ils sont plus difficiles à utiliser pour les étrangers.

Il y a un horaire accessible en ligne. Il est accessible en anglais et propose des alternatives de bus et de train à titre de comparaison : les horaires en ligne sont utiles pour la planification, bien que chaque gare routière ait plusieurs transporteurs, et les heures de départ pour les grandes villes et les lieux populaires ne sont généralement pas séparées de plus de trente minutes.

Chaque ville et municipalité possède une gare routière centrale (anciennement connue sous le nom de PKS) où différentes lignes de bus ramassent les passagers; leurs horaires peuvent y être consultés. Les itinéraires des véhicules peuvent également être identifiés par des panneaux à l'avant du bus, qui indiquent généralement le dernier arrêt. C'est plus pratique si vous prenez un bus à un arrêt en bordure de route plutôt qu'au dépôt central. Les billets sont généralement achetés directement auprès du chauffeur, bien qu'ils puissent également être obtenus à la gare. Si vous voulez acheter au chauffeur, montez simplement dans le bus, dites-lui où vous allez et il vous dira combien cela coûtera. Les chauffeurs comprennent rarement l'anglais, c'est pourquoi il émettra souvent un reçu avec le prix total. Les bus sont également une option pour les voyages longue distance et internationaux ; cependant, les horaires longue distance sont souvent plus restreints que ceux des trains.

En 2011, Polski Bus, un nouvel opérateur de bus en Pologne, a fait ses débuts avec une approche plus «occidentale» - les billets ne peuvent être achetés que sur Internet et les prix fluctuent en fonction du nombre de sièges précédemment vendus. Ils offrent des liaisons en bus entre Varsovie et la majorité des grandes villes polonaises (ainsi que quelques capitales voisines).

Se déplacer - En voiture

Alors que le réseau routier polonais continue d'être à la traîne par rapport à celui de nombreux pays d'Europe occidentale, en particulier son voisin occidental, l'Allemagne, des progrès significatifs ont été réalisés dans les années 2010, avec l'ouverture de nombreux nouveaux tronçons autoroutiers et la rénovation de certaines artères longtemps négligées qui étaient utilisées bien au-dessus de la capacité.

Voyager d'est en ouest est maintenant beaucoup plus simple, avec l'A2 (E30) reliant Berlin, Pozna et Varsovie, et l'A4 reliant les principales métropoles du sud de la Basse-Silésie, de la Silésie, de la Petite-Pologne et de Podkarpackie (qui continue comme l'E40 dans Allemagne jusqu'à Cologne, puis plus loin jusqu'à Bruxelles et se termine à Calais en France).

Voyager du nord au sud à travers le pays est toujours peu pratique car les routes principales sont soit en construction, soit en cours de réparations et d'améliorations importantes à partir de 2014. La plupart des grandes et moyennes villes ont des rocades qui vous permettent de les éviter même au niveau inférieur. routes, tout comme les petites villes qui sont immédiatement reliées aux principales autoroutes. Cela dit, il existe encore un certain nombre de routes qui ne sont pas adaptées au trafic qu'elles sont censées gérer et qui sont en mauvais état.

Limites de vitesse et particularités du code de la route

Les limitations de vitesse dans la ville sont de 50 km/h (60 km/h 23:00-05:00), 90 km/h en dehors de la ville, 100 km/h si les voies sont divisées, 100 km/h sur les véhicules à chaussée unique- routes uniquement (voiture blanche sur panneau bleu), 120 km/h sur les routes réservées aux voitures à deux voies et 140 km/h sur les autoroutes / autoroutes (autostrada).

Conduire sous l'influence de l'alcool est un crime grave. Les limites d'alcoolémie sont les suivantes : jusqu'à 0.02 % - non passible de poursuites en vertu de la loi, jusqu'à 0.05 % - une infraction et au-delà de 0.05 % - une infraction pénale (jusqu'à 2 ans de prison). Malgré des réglementations strictes, la conduite en état d'ébriété est un problème important en Pologne, notamment parce qu'il existe des preuves anecdotiques de policiers acceptant des pots-de-vin au lieu d'émettre des contraventions. Soyez particulièrement prudent sur les petites routes de campagne pendant (et après) les jours fériés et tard le soir le week-end, car l'alcool au volant est fréquent.

Au feu rouge, il n'y a pas de virage à droite. Sauf lorsqu'il y a une flèche verte, vous devez vous arrêter complètement et céder le passage aux piétons et à la circulation transversale (bien que la règle d'arrêt soit rarement respectée par les conducteurs polonais). Tout ce qui précède ne s'applique pas si le trafic tournant à droite a son propre feu (rouge-jaune-vert).

À un « carrefour en T » ou à un carrefour sans panneaux de signalisation, la circulation à droite a la priorité sauf si votre route est un itinéraire prioritaire, ce qui est indiqué par un panneau de signalisation avec un losange jaune avec un contour blanc ou un signe avec un contour noir du passage à niveau avec le flux prioritaire en gras. Cela peut être extrêmement déroutant, alors gardez les yeux ouverts car la structure du passage à niveau ne le rend pas toujours évident (c'est-à-dire que la route de qualité inférieure, plus étroite et plus lente venant de la gauche peut avoir la priorité.)

La conduite avec les feux de croisement est obligatoire en tout temps.

Un triangle d'avertissement est requis dans le cadre de l'équipement d'une voiture et doit être affiché à une certaine distance de toute collision ou lors, par exemple, du changement d'un pneu. Cela ne signifie pas qu'ils sont toujours utilisés quand ils devraient l'être.

Les routes étiquetées droga szybkiego ruchu (route de transit rapide) ne le sont souvent pas. La règle selon laquelle les autoroutes doivent traverser les villes plutôt que les contourner s'applique toujours, et les limitations de vitesse varient rapidement des 90 km/h autorisés à 70, jusqu'à 40, puis jusqu'à 70 à quelques centaines de mètres. Les radars (souvent dans des unités montées sur poteau gris foncé ou jaune avec une signalisation appropriée) sont répandus (et les revenus de ceux-ci vont au conseil local ou au gouvernement.) Des agents de la circulation équipés de radars sont également présents, bien qu'il semble que cela ne fasse rien pour décourager les excès de vitesse. La radio CB a connu un regain de popularité ces dernières années. Il est utilisé par les conducteurs pour s'alerter mutuellement des dangers de la route et des radars.

Conduire en ville

Les Polonais travaillent de longues heures, donc les heures de pointe dans les grandes villes s'étendent souvent au-delà de 20h00. Les travaux routiers sont répandus car de nombreux nouveaux projets routiers sont en cours et les chaussées nécessitent un entretien régulier.

Le stationnement sur les trottoirs est courant dans les villes et villages, à moins qu'il n'y ait un avis d'interdiction de stationnement. Il n'y a généralement pas de stationnement disponible sur la partie goudronnée de la chaussée, par conséquent, ne laissez pas votre véhicule garé sur le trottoir à moins qu'il ne soit clairement indiqué comme espace de stationnement. Les parcomètres sont couramment utilisés dans les villes et même les petits villages.

Communiquer avec les autres conducteurs

Certains automobilistes font clignoter leurs phares pour alerter les personnes venant en sens inverse d'un commissariat proche (vous rencontrerez probablement cette coutume dans de nombreux autres pays). Cela peut également indiquer que vous devez allumer vos feux car les feux de croisement doivent être allumés en permanence lorsque vous roulez. Un « remerciement » entre conducteurs peut être communiqué en agitant la main ou, si la distance est trop grande, en mettant des clignotants ou des feux de détresse - généralement, une séquence rapide gauche-droite-gauche pour les clignotants et un ou deux clignotements pour le feu de détresse.

Les feux de détresse peuvent être utilisés pour signaler des problèmes, mais ils peuvent également être utilisés pour signifier que le véhicule ralentit ou s'est arrêté dans un embouteillage sur une autoroute.

Stations-service et stations-service

Pb signifie essence sans plomb (Pb est le symbole du tableau périodique pour le fil à plomb) et ON signifie carburant diesel (olej napdowy en polonais). L'essence et le diesel sont à peu près au même prix et correspondent aux prix pratiqués dans l'ensemble de l'Union européenne, la Pologne étant l'un des pays les moins chers de l'UE à cet égard. Le GPL est facilement accessible, à la fois dans les stations-service de marque et via des distributeurs indépendants, et coûte environ la moitié du prix de l'essence. Le GNC n'est pas largement utilisé, bien que des stations-service de GNC puissent être trouvées dans les grandes villes et d'autres zones où des véhicules fonctionnant au GNC fonctionnent ou du gaz naturel est produit ou stocké. Le carburant à base d'éthanol (E85 ou E100), qui est populaire en Suède, est presque impossible à obtenir.

Les bornes de recharge pour véhicules électriques sont rares et sont généralement limitées aux plus grandes villes, où elles peuvent être trouvées dans les grands centres commerciaux et autres lieux importants où elles servent principalement à des fins de relations publiques, car il n'y a aucune incitation à posséder ou à conduire un véhicule électrique. voiture en Pologne, et le parc de voitures électriques est minuscule.

Orlen, Lotos (deux sociétés pétrolières polonaises), Shell, Statoil, BP et Lukoil sont les plus grandes chaînes de stations-service en Pologne. Certaines entreprises d'épicerie, telles que Tesco et Auchan, disposent d'un réseau de stations-service situées à proximité de leurs magasins. La plupart des stations-service acceptent les cartes de crédit ou de débit, mais vous pouvez rencontrer une station locale sans marque qui n'accepte pas les cartes. La majorité des conducteurs font le plein de leur voiture et s'aident dans les stations-service, mais certains ont des employés. Shell est la seule chaîne qui propose régulièrement des accompagnateurs dans toutes les gares ; néanmoins, étant donné que de nombreux conducteurs ne souhaitent pas utiliser leurs services, vous devrez peut-être signaler que vous souhaitez qu'ils vous assistent. On s'attend à ce que vous donniez un pourboire au pompiste avec une petite monnaie, comme 2 ou 5 z selon les services fournis.

Vendeurs en bord de route

Il est d'usage que les petits marchands installent des kiosques le long des routes avec des fruits ou des champignons sauvages à l'automne ou au printemps. Ils ne restent pas toujours dans des endroits où les véhicules peuvent s'arrêter en toute sécurité, alors méfiez-vous des conducteurs qui s'arrêtent soudainement et soyez prudent si vous souhaitez vous arrêter. Si vous savez les préparer, les champignons sauvages sont une spécialité. Un mot d'avertissement : il est possible que les personnes qui ont sélectionné les champignons ne soient pas très douées pour faire la distinction entre le comestible et le mortel, alors consommez à vos risques et périls. Les petits enfants sont particulièrement sensibles aux champignons sauvages, alors ne leur en donnez jamais. Si vous pensez que vos amis polonais sont sensés, vous pouvez vous fier à leur jugement.

Se déplacer - En taxi

Seuls ceux liés à une « entreprise » doivent être utilisés (recherchez un numéro de téléphone et un logo sur le côté et sur le dessus). En Pologne, il n'y a pas de minicabs à la manière du Royaume-Uni. Les conducteurs non affiliés sont plus susceptibles de vous tromper et de vous surcharger. Soyez particulièrement prudent avec ces taxis à proximité des aéroports internationaux et des gares, car vous devriez être n'importe où. Ils sont connus sous le nom de « mafia des taxis ».

Des taxis avec de faux numéros de téléphone peuvent être repérés dans les rues à la suite de conseils aux voyageurs comme celui-ci (et du bouche à oreille), mais cela a récemment diminué - peut-être parce que les autorités en ont pris note. Les habitants peuvent facilement identifier les faux numéros de téléphone, qui s'adressent aux touristes imprudents. La meilleure suggestion est de demander à vos amis polonais ou au concierge de votre hôtel le numéro de téléphone de la compagnie de taxi qu'ils utilisent et de les contacter 10 à 15 minutes à l'avance (il n'y a pas de frais supplémentaires). C'est pourquoi, sauf en cas d'urgence, les résidents n'héleront les taxis que dans la rue.

Les numéros de téléphone des taxis de chaque ville peuvent également être trouvés sur Internet, ainsi que sur les sites Web des municipalités et des journaux. Certaines compagnies de taxi, en particulier dans les grandes villes, vous permettent de réserver un taxi en ligne ou par SMS. Il existe également des stands, souvent situés dans les terminaux ferroviaires, où vous pouvez appeler gratuitement leur taxi spécifique.

Si vous marchandez le tarif avec le chauffeur, vous risquez de payer plus que vous n'auriez dû. Assurez-vous que le conducteur active le compteur et le règle sur le bon tarif (taryfa) :

  • Tarifa 1: la journée dans les limites de la ville
  • Tarifa 2: Nuits, dimanches et jours fériés dans les limites de la ville
  • Tarifa 3: La journée en dehors des limites de la ville
  • Tarifa 4: Nuits, dimanches et jours fériés en dehors des limites de la ville

Les prix varient quelque peu d'une compagnie de taxi à l'autre et d'une ville à l'autre, et des frais de départ modestes sont imposés en plus du coût de la distance.

Lorsqu'il traverse les limites de la ville (par exemple, vers un aéroport situé en dehors de la ville), l'automobiliste doit modifier le tarif à la limite de la ville.

Sur demande, chaque chauffeur de taxi est tenu de fournir un reçu (à la fin du trajet). Avant de monter dans le taxi, vous pouvez demander au chauffeur un reçu (rachunek ou parangon) et quitter si sa réponse est suspecte ou s'il refuse.

Se déplacer - En vélo

Le vélo est un excellent moyen de se faire une idée du paysage polonais. Les routes peuvent parfois être en mauvais état et il n'y a généralement pas d'accotement ou de piste cyclable. Les automobilistes sont imprudents, mais la plupart ne souhaitent pas assassiner des vélos à vue, comme cela semble être la situation dans certains autres pays.

Le drainage des eaux pluviales dans les deux rues de la ville est souvent déplorable, et à la campagne, il est tout simplement inexistant. Cela implique que les flaques d'eau sont grandes et fréquentes, et les nids-de-poule les rendent beaucoup plus dangereux.

Le vélo est populaire dans le sud, en particulier le long des rivières Dunajec (de Zakopane à Szczawnica), Poprad (de Krynica à Stary Scz) et la Basse-Silésie (Zotoryja – Swierzawa – Jawor). Des itinéraires cyclables spécialement planifiés commencent à émerger, tout comme des guides spécialisés, alors contactez un club de cyclisme pour obtenir de l'aide et tout devrait bien se passer. Loin des autoroutes de la ville principale et des grandes villes, vous devriez pouvoir découvrir une excellente équitation, et séjourner à agroturystyka (chambre et pension chez un fermier, par exemple) peut être une expérience fantastique.

Des systèmes de partage de vélos (system roweru miejskiego) sont disponibles dans toutes les grandes villes polonaises, avec un réseau en développement d'installations cyclables séparées pour les vélos (les pistes cyclables et les pistes cyclables sont les plus courantes). Il s'agit d'un système en libre-service où vous pouvez louer un vélo 24 heures sur 20, 40 jours sur 1, du début du printemps à la fin de l'automne, avec des tarifs de location basés sur les tarifs locaux. Les 2 premières minutes d'une location sont généralement gratuites. La charge pour les 3 minutes suivantes est de 4-10 z, suivie de 2016-2016 z par heure. Nextbike est le plus grand opérateur de système de Pologne. Vous devez vous inscrire en ligne pour obtenir un compte, effectuer un prépaiement (généralement 2016 z), puis louer des vélos dans tous les endroits où ce système est disponible (y compris les villes d'Allemagne et d'autres pays d'Europe centrale).

Se déplacer - Auto-stop

L'auto-stop est (en moyenne) sûr en Pologne. Oui, il est plus lent que ses voisins de l'Ouest (Allemagne) et de l'Est (Lituanie), mais vos temps d'attente seront tolérables ! Les principales autoroutes, principalement celles reliant Gdask, Varsovie, Pozna et Cracovie, sont les endroits idéaux pour être pris en charge.

Fabriquez une pancarte en carton avec le nom de la ville de destination choisie écrit dessus.

N'essayez pas d'attraper un ascenseur où il est interdit de s'arrêter. Cherchez une ligne en pointillés, pas une ligne pleine, peinte sur le bord de la route.

Comme dans n'importe quel pays, vous devez faire preuve de prudence; il y a eu de nombreux cas d'excursions en auto-stop polonais qui ont mal tourné, alors prenez des mesures de base et tout devrait bien se passer.

Destinations en Pologne

Régions en Pologne

  • Pologne centrale (Łódzkie, Mazowieckie)
    La Pologne centrale est centrée autour de Varsovie, la capitale, et d'ód, une grande ville avec une forte histoire de l'industrie textile.
  • Pologne du sud (Małopolskie, Sląskie)
    La région abrite de magnifiques chaînes de montagnes, les plus anciennes mines de sel en activité au monde, des paysages à couper le souffle, des cavernes, des sites historiques et des villes. La belle ville médiévale de Cracovie est l'attraction touristique la plus populaire de Pologne, et l'agglomération silésienne est la plus grande du pays.
  • Pologne du sud-ouest (Dolnośląskie, Opolskie)
    Un mélange vibrant de plusieurs scènes. Wrocaw, la ville la plus peuplée et la plus dynamique de Pologne, est située dans l'une des régions les plus chaudes du pays. Cette région abrite des personnes d'ascendance polonaise, allemande et tchèque.
  • Pologne du nord-ouest (Lubuskie, Wielkopolskie, Zachodniopomorskie)
    Un environnement diversifié, une pléthore d'animaux, un délice pour les oiseaux, des observateurs et des dunes intérieures Pendant des siècles, la majeure partie de cette région de Pologne a appartenu à l'Allemagne, ce qui a influencé son histoire.
  • Nord de la Pologne (Kujawsko-Pomorskie, Pomorskie, Warmińsko-Mazurskie)
    Le magnifique littoral de la Pologne, les plages de sable avec des dunes et des falaises, des lacs, des rivières et des bois peuvent tous être trouvés ici.
  • Pologne orientale (Lubelskie, Podkarpackie, Świętokrzyskie, Podlaskie)
    Une région très luxuriante avec des lacs. Il offre un environnement intact et la possibilité de camper dans de beaux paysages. Les bois primitifs uniques de la région et ses belles voies navigables (comme la rivière Biebrza) avec des espèces d'oiseaux protégées la rendent plus attrayante pour les visiteurs.

Villes en Pologne

  • Varsovie — La capitale de la Pologne et l'un des nouveaux pôles économiques en plein essor de l'UE ; la vieille ville, qui a été presque totalement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, a été restaurée dans un style influencé par les peintures classiques de Canaletto.
  • Gdańsk — anciennement connu sous le nom de Danzig ; l'une des villes les plus anciennes et les plus pittoresques d'Europe, restaurée après la Seconde Guerre mondiale. C'est un point de départ fantastique pour les nombreuses stations balnéaires le long de la côte baltique puisqu'il est situé au centre de la côte baltique.
  • Katowice — La zone centrale de la métropole de Haute-Silésie, servant à la fois de pôle économique et culturel.
  • Kraków — la « capitale culturelle » et la capitale historique de la Pologne au Moyen Âge ; son centre regorge d'églises anciennes, de monuments, de la plus grande place de marché médiévale d'Europe et, plus récemment, de bars à la mode et de galeries d'art. Son centre-ville est désigné site du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Lublin - C'est la plus grande ville de l'est de la Pologne et possède une vieille ville bien conservée avec une architecture polonaise traditionnelle ainsi que des éléments uniques de la Renaissance (la soi-disant Renaissance de Lublin).
  • Łódź — Autrefois connue pour son industrie textile, la « Manchester polonaise » comprend la plus longue rue piétonne d'Europe, la rue Piotrkowska, qui est bordée de beaux bâtiments du XIXe siècle.
  • Poznan — La ville marchande, considérée comme le berceau de la nation polonaise et de l'église (avec Gniezno), présente une architecture variée de toutes les époques.
  • Szczecin - La ville la plus importante de Poméranie, avec un port massif, des monuments, des jardins anciens et des musées.
  • Wrocław — une ancienne ville silésienne avec une histoire riche; construite sur 12 îles, elle possède plus de ponts que toute autre ville européenne autre que Venise, Amsterdam et Hambourg.

Autres destinations en Pologne

  • Auschwitz-Birkenau - Un réseau notoire d'extermination nazie et de camps de travail forcé en Allemagne qui est devenu l'épicentre de l'Holocauste contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Site du patrimoine mondial par l'UNESCO
  • Parc national de Białowieża - une vaste étendue de vieille forêt bordant la frontière biélorusse Site du patrimoine mondial par l'UNESCO
  • Parc national de Bory Tucholskie - Les forêts de Tucholskie sont protégées en tant que parc national.
  • Kalwaria Zebrzydowska - À partir de 1600, un monastère dans les Beskides à l'architecture maniériste et un complexe du chemin de croix. Site du patrimoine mondial par l'UNESCO
  • Parc national de Karkonosze - De belles chutes d'eau peuvent être vues dans le parc national des Sudètes, qui est centré sur la montagne Nieka.
  • Malbork - Le château de Malbork, le plus grand château gothique en brique d'Europe, se trouve ici. Site du patrimoine mondial par l'UNESCO
  • Parc national Słowiński — Les plus grandes dunes d'Europe se trouvent dans un parc national près de la mer Baltique.
  • Mine de sel de Wieliczka - Cette mine de sel, la plus ancienne entreprise en activité au monde, est en activité depuis le XIIIe siècle. Site du patrimoine mondial par l'UNESCO
  • Parc national de Wielkopolski - Le parc national de la Grande Pologne qui protège la biodiversité des lacs de Wielkopolskie.

Hébergements & Hôtels en Pologne

En matière de disponibilité et de qualité de l'hébergement, la Pologne rattrape l'Europe occidentale. Après les championnats de l'Euro 2012, la situation dans les villes hôtes de l'Euro est désormais similaire à celle de la plupart des autres villes d'Europe du Nord et de l'Ouest. De nombreuses petites villes et lieux moins visités par les visiteurs ont encore une sélection limitée d'hébergements, et les fournisseurs actuels en profitent en offrant une qualité inférieure aux normes plutôt qu'en facturant des tarifs exorbitants. Le personnel des grandes villes, qu'il s'agisse d'hôtels ou d'auberges, doit pouvoir communiquer en anglais et, dans de nombreux cas, dans d'autres langues étrangères. La barrière de la langue peut être un problème dans les zones moins visitées.

Prix ​​en Pologne

Les frais d'hébergement ne sont plus les bonnes affaires qu'ils étaient il y a quelques années; ils sont désormais équivalents aux taux européens typiques. Les techniques classiques de chasse aux bonnes affaires s'appliquent : si les tarifs hôteliers sont trop chers, recherchez sur Internet des chambres privées, des pensions ou des appartements à louer, qui peuvent parfois être obtenus à un prix très bon marché. Les meilleurs prix sont généralement disponibles hors saison.

Hôtels en Pologne

Un seul grand opérateur hôtelier, Accor, offre une couverture complète de l'ensemble du pays, après avoir repris l'ancien fournisseur public Orbis (et exploite toujours plusieurs hôtels de ce nom en 2013). Dans tout le pays, des hôtels allant de l'ibis économique aux Novotel et Mercure orientés affaires et aux célèbres Sofitels peuvent être trouvés. N'oubliez pas que, bien que presque tous les hôtels ibis aient été construits dans les années 2000, les Novotel et les Mercure sont souvent d'anciens hôtels Orbis reconvertis et ne sont peut-être pas les meilleurs hôtels que les marques ont à offrir en Europe. Veuillez garder à l'esprit que même Accor a des lacunes de couverture dans les régions moins fréquentées par les touristes.

Les marques hôtelières mondiales les plus connues (Intercontinental, Marriott, Hilton, Starwood et Carlson) sont présentes en Pologne, même si aucune ne peut prétendre couvrir complètement les villes les plus importantes. Il existe quelques hôtels affiliés à Best Western, bien qu'ils ne couvrent pas l'ensemble du pays. Une autre chaîne française, Campanile, mérite d'être notée pour les voyageurs motorisés soucieux de leur budget.

Auberges de jeunesse en Pologne

En raison des couvre-feux imposés, les auberges associées à l'organisation nationale des auberges sont souvent des choix terribles pour les voyageurs. De plus, les auberges associées à Hosteling International (HI) sont souvent utilisées par de grands groupes scolaires, ce qui signifie que de jeunes enfants peuvent crier et courir dans les couloirs. Certaines auberges privées sont propres et conviviales, mais certaines peuvent être encore pires que les auberges HI.

Fermes agrotouristiques

Le tourisme rural a gagné en popularité en Pologne au cours des dernières décennies. De nombreuses fermes de la campagne polonaise ont déplacé leur accent de la production alimentaire intense vers le tourisme en raison des développements sociaux et économiques. Sous le concept de "ferme agrotouristique" (gospodarstwo agroturystyczne ou simplement agroturystyka), vous pourrez découvrir une véritable ferme où les hôtes sont de véritables agriculteurs travaillant dans leurs champs et accueillant également les visiteurs, leur permettant de jeter un coup d'œil sur leur vie rurale quotidienne. Cependant, vous rencontrerez généralement des pensions rurales où le tourisme est la principale source de revenus.

Choses à voir en Pologne

Depuis l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne, les visiteurs étrangers ont rapidement redécouvert la riche histoire culturelle du pays, ses magnifiques monuments historiques et une variété de paysages tout simplement époustouflante. Qu'il s'agisse d'architecture, d'atmosphère urbaine ou d'un sens du passé, les villes et villages animés de Pologne offrent quelque chose pour tout le monde. Si vous voulez échapper à la foule et apprécier la nature, les vastes régions naturelles du pays offrent tout, des bois épais, des hauts sommets et des collines verdoyantes aux plages et aux réserves lacustres.

Villes

La plupart des grandes villes ont de beaux centres historiques et une variété de structures magnifiques, dont certaines sont des sites du patrimoine mondial. De nombreux quartiers anciens ont été gravement endommagés ou détruits par les bombes de la Seconde Guerre mondiale, mais ont été soigneusement reconstruits après la guerre, en utilisant des briques et des décorations d'origine dans la mesure du possible. Bien que des vestiges de l'Union soviétique et même des blessures de la Seconde Guerre mondiale puissent être vus dans la plupart d'entre eux, les villes polonaises offrent d'excellents sites historiques tout en restant des lieux contemporains et dynamiques. Varsovie, la capitale, possède l'un des plus beaux centres historiques et ses nombreuses attractions incluent les anciens remparts, palais, cathédrales et places. Vous pouvez emprunter la Route Royale pour voir certains des plus beaux sites en dehors de la vieille ville.

La vieille ville de Cracovie est considérée comme la capitale culturelle du pays, avec un autre beau centre historique, de nombreuses structures magnifiques et quelques musées remarquables. À seulement 50 kilomètres se trouve le camp de concentration d'Auschwitz qui donne à réfléchir, qui, en raison des événements horribles qu'il symbolise, crée un impact sans précédent sur aucun autre site du patrimoine mondial. Une autre excellente excursion d'une journée au départ de Cracovie est la mine de sel historique de Wieliczka.

La ville portuaire de Gdask, qui était autrefois une ville de la Ligue hanséatique, possède plusieurs magnifiques structures de l'époque de la Ligue hanséatique. Une promenade le long de la route royale offre également un excellent aperçu des sites importants de cette ville. Wrocaw, la capitale historique de la Silésie, est encore moins connue mais peut certainement rivaliser en termes d'architecture magnifique, avec Centennial Hall comme un excellent exemple. Sa belle position sur la rivière Oder, ainsi que ses nombreux ponts, font de cette immense métropole une merveilleuse destination à visiter.

L'ancienne ville de Zamo a été conçue conformément aux idées italiennes de la « ville idéale » et l'UNESCO l'a désignée comme « un exemple rare de ville de la Renaissance en Europe centrale ». Toru, une belle ville médiévale, possède une architecture gothique excellente et unique, car c'est l'une des rares villes polonaises à avoir survécu à la destruction de la Seconde Guerre mondiale. Pozna et Lublin sont deux autres villes remarquables.

Attractions naturelles

Les attractions naturelles ne sont jamais loin avec 23 parcs nationaux et une poignée de parcs paysagers disséminés dans tout le pays. Le parc national de Biaowiea, à la frontière avec la Biélorussie, est un site du patrimoine mondial car il contient les vestiges de la forêt primitive qui couvrait à l'origine une grande partie de l'Europe. C'est le seul endroit au monde où l'on peut encore trouver des bisons d'Europe à l'état sauvage. Empruntez le dangereux sentier de l'Aigle (Orla Per) dans les Tatras, où vous découvrirez également le plus haut sommet de Pologne, si vous êtes en forme et prêt pour l'aventure. La magnifique gorge de la rivière Dunajec se trouve dans le parc national de Pieniski, tandis que plusieurs chutes d'eau spectaculaires peuvent être vues dans le parc national de Karkonoski.

Le parc national vallonné de Bieszczady offre d'excellentes possibilités de trekking et une faune abondante. Le parc national de Wielkopolski, quant à lui, est extrêmement plat et englobe une grande partie de la pittoresque région des lacs de Pozna. Le parc paysager de Mazurie, dans la région des lacs de Mazurie, est au moins aussi beau, avec ses 2000 lacs. Le parc national de Bory Tucholskie contient la plus grande forêt du pays et un certain nombre de lacs, ce qui le rend idéal pour l'observation des oiseaux. Les deux parcs nationaux suivants sur la côte polonaise sont également très populaires : le parc national de Wolin est situé sur une île au nord-ouest, tandis que le parc national de Sowiski possède certaines des plus grandes dunes de sable d'Europe.

Châteaux et autres monuments ruraux

Le paysage polonais est magnifique, parfois même époustouflant, avec de nombreuses villes anciennes, châteaux, cathédrales et autres monuments. En conséquence, l'agrotourisme devient de plus en plus populaire. Si vous êtes intéressé par le patrimoine culturel, les parties sud-ouest de la nation contiennent certains des plus beaux sites, mais il y a aussi d'excellentes choses dans d'autres parties du pays. Le magnifique château gothique de Wawel à Cracovie est l'un des meilleurs exemples de châteaux polonais, bien que la majorité des autres se trouvent dans de petites villes rurales. Construit en 1406 et aujourd'hui le plus grand château gothique en briques du monde, l'immense château de Malbork en briques rouges (dans le nord de la Pologne) est sans doute le plus beau du pays. Le château de Ksi à Wabrzych est l'un des plus beaux exemples de l'ancienne Silésie, qui a également donné naissance au château de Chojnik, aujourd'hui à moitié en ruine, situé sur une colline au-dessus de la ville de Sobieszów et à l'intérieur du parc national de Karkonoski.

Après des décennies de guerres et d'assauts survivants, il a été dévasté par la foudre en 1675 et est depuis devenu une destination touristique célèbre. Le magnifique château de Czocha à Luba date de 1329. Les vestiges du château de Krzytopór, dans un hameau près d'Opatów, sont un peu hors du chemin habituel. L'UNESCO a désigné les églises en bois du sud de la Petite Pologne comme patrimoine mondial, tout comme les églises de la paix à Jawor et Swidnica. Les sites de pèlerinage célèbres incluent le monastère de Jasna Góra à Czstochowa et le magnifique parc Kalwaria Zebrzydowska, classé au patrimoine mondial. Le parc Muskau à Knica, près de la frontière allemande, contient de beaux jardins anglais et est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO partagé avec l'Allemagne.

Campagne

Le paysage en Pologne est magnifique et en grande partie préservé. Il existe plusieurs régions en Pologne avec des paysages magnifiques et des fermes biologiques et traditionnelles à petite échelle. Les voyageurs peuvent participer à une variété d'activités telles que l'observation des oiseaux, le vélo ou l'équitation.

Culturellement, il existe de nombreuses cathédrales, musées, ateliers de poterie et de vannerie traditionnelle, ruines de châteaux, communautés rurales et autres attractions à visiter et/ou à découvrir. Un voyage dans la campagne polonaise est un excellent moyen d'apprécier et de découvrir les paysages et les habitants du pays.

Nourriture et boissons en Pologne

Nourriture en Pologne

Les Polonais mangent selon l'horaire continental typique : un petit-déjeuner modeste (généralement des sandwichs avec thé/café), un déjeuner plus copieux (ou historiquement un "dîner") vers 13h00-14h00, et un souper vers 19h00 : 2016.

De nombreux restaurants proposent au moins un repas végétarien, ce qui permet de renoncer facilement à la viande. La plupart des grandes villes ont des restaurants uniquement végétariens, en particulier dans le centre-ville. Les choix végétaliens, en revanche, sont très restreints.

Cuisine locale traditionnelle

La nourriture polonaise traditionnelle est robuste et riche en viandes, sauces et légumes ; les légumes marinés sont un plat d'accompagnement populaire. La cuisine polonaise moderne, en revanche, est plus variée et met l'accent sur des options plus saines. La qualité des aliments « achetés en magasin » est souvent extrêmement excellente, en particulier dans les produits laitiers, les produits de boulangerie, les légumes et les produits carnés.

La soupe est souvent servie comme premier plat lors d'un dîner, suivie du plat principal. Parmi les soupes, la plus connue est sans doute la barszcz czerwony (soupe de betteraves rouges, communément appelée bortsch) : une soupe épicée et un peu aigre qui se mange chaude. Il est souvent servi avec des boulettes (barszcz z uszkami ou barszcz z pierogami) ou avec un rouleau de pâté frit (barszcz z pasztecikiem). D'autres soupes inhabituelles incluent le zupa ogórkowa, une soupe de concombre composée de concombres frais et marinés; le zupa grzybowa, qui est généralement préparé avec des champignons sauvages ; et flaki ou flaczki, qui sont des tripes bien assaisonnées. L'urek, une soupe de seigle aigre servie avec des saucisses polonaises traditionnelles et un œuf dur, est la plus populaire dans les restaurants.

Les Pierogi sont, bien sûr, une délicatesse polonaise très connue. Ils sont souvent servis en accompagnement d'un autre repas (par exemple, avec des barszcz), plutôt qu'en entrée principale. Ils viennent dans une variété de garnitures, y compris le fromage cottage et l'oignon, la viande et même les fruits des bois sauvages. Les gobki sont de gros rouleaux de choux fourrés d'un mélange de céréales et de viandes, cuits à la vapeur ou bouillis, et servis chauds avec une sauce blanche ou une sauce tomate.

Le bigos est un autre plat polonais distinctif, quoique moins connu : un « ragoût de chasseur » avec différentes viandes et légumes sur une base de chou mariné. Le bigos est souvent épais et copieux. Des composants similaires peuvent également être dilués et servis sous forme de kapuniak, une soupe aux choux. Certaines importations austro-hongroises ont également gagné en popularité et ont été intégrées à la cuisine polonaise au fil des ans. Gulasz, une forme moins épicée de goulasch, et sznycel po wiedesku, un schnitzel classique souvent accompagné de pommes de terre et d'une variété de légumes, en sont deux exemples.

En matière de restauration rapide, les importations étrangères ont tendance à dominer (comme les stands de kebab ou de pizza et les franchises de restauration rapide). Une zapiekanka, qui est une baguette ouverte garnie de champignons et de fromage (ou d'autres garnitures au choix) et rôtie jusqu'à ce que le fromage fonde, est une variante polonaise inhabituelle. Zapiekanki est disponible dans une variété de stands et de pubs en bordure de route. Des placki ziemniaczane (crêpes de pommes de terre polonaises) sont également proposés dans certains pubs. Knysza est un hamburger polonais qui est considérablement (beaucoup) plus gros et comprend de la viande, une variété de légumes et des sauces. Drodówka est un pain sucré à la levure (souvent en forme de kolach) ou une tarte fourrée d'une garniture composée de : masse de graines de pavot ; pudding à la vanille, au chocolat, à la noix de coco ou à l'avocat ; pommes cuites; pâte de cacao; fromage blanc ou fruits.

La Pologne est également réputée pour deux fromages distincts, tous deux fabriqués à la main dans la chaîne de montagnes [Podhale] au sud. Le plus connu est l'Oscypek, un fromage dur et salé produit à partir de lait de brebis non pasteurisé et fumé (ou non). Il se marie bien avec des boissons alcoolisées comme la bière. Le bryndza est un fromage à pâte molle moins fréquent produit à partir de lait de brebis (et donc salé), avec une consistance comparable aux fromages à tartiner. Il est souvent servi avec du pain grillé ou des pommes de terre au four. Les deux fromages sont protégés par l'appellation d'origine protégée de l'Union européenne (comme le Roquefort français ou le Parmegiano-Reggiano italien).

Le pain polonais est proposé dans les boulangeries (piekarnia en polonais) et les magasins, et c'est une bonne idée de se renseigner sur la disponibilité du pain chaud (dans une boulangerie). Les Polonais sont souvent extrêmement fidèles à leurs fournisseurs de pain préférés et sont prêts à se réveiller très tôt le matin pour acheter un pain frais. Le pain le plus populaire (zwyky) est composé de farine de seigle ou de seigle et de blé avec du levain et se déguste de préférence frais avec du beurre seul ou avec un morceau de jambon. De nombreux types de pains et de petits pains peuvent être achetés, et leurs noms et recettes diffèrent en fonction de l'emplacement. De nombreuses boulangeries vendent du pain Challah sucré (chaka en polonais).

Les pâtisseries polonaises (cukiernia) méritent particulièrement d'être notées, car manger des gâteaux est une coutume majeure en Pologne. Il en existe dans chaque ville et propose souvent des spécialités locales. Gâteau au fromage (sernik), gâteau aux pommes (jabecznik), gâteaux aux fruits à la levure (drodówka) - en particulier avec des prunes ou des fraises, une variété de gâteaux à la crème (kremówki), babka qui est un gâteau sucré simple, parfois avec un ajout de cacao, mazurek, fale dunaju, metrowiec, ciasto jogurtowe qui est une éponge remplie de yaourt mous

Les saucisses polonaises (kiebasy) sont disponibles dans les supermarchés et les boucheries (rzenik). Il existe des dizaines de sortes de saucisses distinctes, et la majorité d'entre elles peuvent être consommées sans préparation supplémentaire. En conséquence, les saucisses non cuites telles que le biaa kiebasa (traditionnellement consommées dans la soupe urek ou barszcz biay) doivent être bouillies, frites ou cuites au four avant d'être consommées. Certaines saucisses sont mieux frites ou grillées sur un feu ouvert (ce qui est probablement aussi populaire que le barbecue). Les saucisses locales varient selon le lieu en Pologne (par exemple, Lisiecka dans la région de Cracovie).

La plupart des villes le long de la côte de la mer Baltique proposent du fish and chips polonais (smaalnia ryb). Sur la côte et en Mazurie, vous pouvez également trouver des fumoirs à poisson très réputés (wdzarnia ryb), qui proposent une variété de poissons locaux fumés (principalement des poissons marins sur la côte, des poissons d'eau douce en Mazurie). Les fumoirs peuvent être difficiles à découvrir car ils ne présentent généralement pas de publicités et sont souvent situés dans des zones rurales. C'est une bonne idée d'effectuer des recherches et de demander aux habitants des instructions et de l'aide pour votre quête. Saumon (oso), cabillaud (dorsz), flet (fldra), poisson rose (karmazyn), hareng (led), flétan (flétan), goberge (mintaj), merlu (morszczuk), maquereau (makrela), skipper (szprotki, szprot), truite (pstrg), truite brune (tro), anguille Le poisson-papillon fumé (malana) doit être consommé avec prudence car, bien que savoureux, il peut provoquer des diarrhées chez certains individus et ne doit pas être consommé par les jeunes ou les personnes âgées.

Le poisson fumé, dont le plus populaire est le maquereau, peut être acheté dans toute la Pologne (il est conseillé de l'acheter dans un magasin très fréquenté pour une saveur pleine et fraîche car il se détériore rapidement ; par exemple sur un marché local). Vous pouvez également acheter des harengs marinés dans du vinaigre ou de l'huile n'importe où en Pologne. Le hareng pané ou d'autres poissons dans une marinade au vinaigre est un plat polonais populaire.

Barres de lait

Si vous voulez manger pas cher, rendez-vous dans un bar à lait (bar mleczny). Un bar à lait est un simple restaurant de restauration rapide qui propose une cuisine polonaise bon marché. De nos jours, il devient de plus en plus difficile d'en trouver un. Ils ont été développés par les autorités communistes de Pologne au milieu des années 1960 comme un moyen de fournir des repas bon marché aux travailleurs des entreprises qui n'avaient pas de cafétéria officielle. Son surnom vient du fait que, jusqu'à la fin des années 1980, la majorité des repas qui y étaient servis étaient à base de produits laitiers et végétariens (surtout pendant la période de la loi martiale du début des années 1980, lorsque la viande était rationnée). Les bars à lait sont souvent parrainés par le gouvernement.

Il n'est pas rare de croiser des individus issus de différents groupes socio-économiques – étudiants, hommes d'affaires, professeurs d'université, personnes âgées ou encore sans-abri – tous dînant côte à côte dans une ambiance à la 1970's. Les gens sont probablement attirés par la haute qualité de la cuisine à un prix incroyable (les plats principaux végétariens commencent à seulement quelques zoty !). Cependant, un mot d'avertissement : les cinglés mangent dans les bars à lait, donc même si vous optez pour la nourriture, vous vous retrouverez avec un souper et un spectacle. Êtes-vous curieux de savoir en quoi consistera le programme? Chaque représentation est différente, mais la plupart d'entre elles vous laisseront perplexe et vous obligeront à suspendre votre incrédulité.

Tipping

Généralement, le pourboire n'est pas inclus dans le montant du chèque dans les restaurants et pubs polonais, donc votre serveur apprécierait que vous lui donniez un pourboire avec le paiement. Vous devriez donner un pourboire de 10 % de la facture totale en moyenne. Si vous laissez un pourboire de 15 % ou 20 %, vous devriez avoir obtenu un service exceptionnel. De plus, ajouter "Dzikuj" ("merci") après avoir payé indique que vous n'anticipez pas de changement, alors soyez prudent si vous payez pour un café de 10 z avec une note de 100 z. Cela dit, de nombreux Polonais ne donneront peut-être pas de pourboire à moins que le service ne soit exceptionnel. Les Polonais ne donnent pas souvent de pourboire aux barmans.

Boissons en Pologne

La Pologne est située au carrefour de la « vodka » et de la « culture de la bière » européennes. Les Polonais aiment les boissons alcoolisées, même s'ils en consomment moins que la moyenne européenne. De la bière, de la vodka et du vin sont disponibles à l'achat. Bien que la Pologne soit considérée comme la patrie de la vodka, de nombreux Polonais semblent préférer la bière locale. Mead est une autre boisson alcoolisée classique. Les liqueurs polonaises et la nalewka (teinture alcoolique) sont une nécessité absolue.

Officiellement, pour acheter de l'alcool, il faut être âgé de plus de 18 ans et pouvoir le vérifier avec une pièce d'identité valide (ce qui est strictement appliqué).

Bière

L'histoire brassicole en Pologne remonte au Moyen Âge. Aujourd'hui, la Pologne est l'un des principaux pays européens producteurs de bière.

Malgré son manque de reconnaissance internationale, la Pologne produit depuis longtemps certaines des meilleures lagers de style pilsner au monde. Parmi les grandes marques les plus connues, citons :

  • Żywiec (prononcé ZHIV-y-ets)
  • Tyskie (prononcé TIS-kyeh)
  • Okocim (prononcé oh-KO-cheem)
  • Lech (prononcé LEH)
  • Warka (prononcé VAR-kah)
  • Łomża (prononcé Uom-zha)

Les microbrasseries et les pubs gastronomiques sont de plus en plus populaires, en particulier dans les grandes villes, et de nombreuses épiceries fines et supermarchés proposent des marques plus petites, y compris des bières artisanales de toutes sortes.

Les pubs servent généralement un ou deux types de bière pression (bière pression), généralement des lagers de style pilsner. Lors de la commande d'une bière, vous avez la possibilité de choisir une « grande » (due ; 0.5 litre) ou une « petite » (mae ; 0.3 litre). Vous pouvez aussi commander de la « bière au jus » (piwo z sokiem), auquel cas un barman ajoutera un peu de sirop sucré (framboise ou gingembre). Les croustilles sont les collations les plus souvent demandées avec de la bière.

Vin

La Pologne produit des vins dans les régions de Lubuskie, Maopolskie, Beskids et Świętokrzyskie du centre de la Pologne. Ils étaient autrefois exclusivement accessibles au vignoble ou lors de fêtes viticoles régionales comme celle de Zielona Góra. Cependant, grâce à une nouvelle législation promulguée en 2008, les vins polonais sont désormais accessibles dans les magasins de détail.

Outre les standards typiques de l'ancien et du nouveau monde, de bons vins de table d'Europe centrale et orientale, tels que l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, la Moldavie, les Balkans et la Géorgie, sont fréquemment disponibles.

De nombreux Polonais boivent du grzaniec (vin chaud) en hiver, composé de vin rouge chauffé avec des épices comme le clou de girofle, la muscade et le gingembre. Un cocktail comparable peut être préparé avec de la bière, bien que le vin soit le moyen préféré.

Hydromel

L'hydromel - miód pitny - est une boisson alcoolisée polonaise traditionnelle et historique. L'hydromel est fabriqué à partir de miel et a une saveur unique comparable à celle du vin. La teneur en alcool de l'hydromel polonais traditionnel se situe entre 13 et 20 %. Il peut être assez sucré parfois. De nos jours, les Polonais ont un lien étrange avec l'hydromel. Ils en ont tous entendu parler, mais pratiquement aucun d'entre eux ne l'a jamais essayé.

Thé et café

Mettez de côté les idées préconçues. Pour les Polonais, le thé et le café sont plus essentiels que la wódka ou la bière lorsqu'il s'agit d'étancher leur soif. Le thé (herbata) est la boisson chaude traditionnelle, tandis que le café (kawa), connu en Pologne depuis des liens étroits avec la Turquie au XVIIe siècle, est devenu de plus en plus populaire au cours des vingt-cinq dernières années. Si vous allez chez un ami ou que vous commencez une réunion formelle, on vous demandera presque toujours, "café ou thé?" Dans ce scénario, refuser une boisson chaude peut être considéré comme impoli. Il est rare de parler ou de rencontrer quelqu'un qui n'a pas bu une de ces boissons chaudes.

Lorsque vous commandez un café, vous remarquerez qu'il est traité avec le plus grand soin, évoquant Vienne plutôt que, disons, New York. C'est-à-dire qu'on vous servira une tasse fraîche à la fois, le service à table supposant que vous vous asseyez un peu pour la savourer. Bien que des entreprises telles que Coffee Heaven aient réalisé des gains, le café à emporter produit en masse reste impopulaire. Étonnamment, il n'y a encore que quelques établissements Starbucks à travers le pays, qui sont principalement fréquentés par des adolescents.

En Pologne, on vous servira quatre sortes de café différentes. Vous pouvez choisir entre le café instantané (rozpuszczalna) et le café turc dans de minuscules pubs, des restaurants de restauration rapide ou chez des amis (où il n'y a généralement pas de machines à café) (kawa po turecku ou kawa sypana). Le second est un style polonais très distinct qui est inconnu en dehors de la Pologne. Il ne s'agit que de deux cuillères à soupe de café moulu mélangé à de l'eau chaude. Le servir dans des verres est une méthode habituelle. Vous pouvez également demander « un café à la machine à café » dans les restaurants (kawa z ekspresu). Il peut s'agir d'un expresso à l'italienne minuscule et fort ou d'un plus grand (200 ml) Americano. Un serveur ou un barman vous demandera toujours si vous voulez « un noir ? » (czarna ? ; sans lait) ou « avec du lait ? (z mlekiem ?).

La commande d'un thé, en revanche, se traduit généralement par une tasse ou une bouilloire d'eau chaude avec un sachet de thé sur le côté, permettant au client de créer un thé aussi fort ou faible qu'il le souhaite. Ce n'est pas inhabituel en Europe continentale, bien que les touristes puissent avoir besoin de faire quelques ajustements. Le thé au lait n'est pas largement consommé; à la place, les Polonais ajoutent une tranche de citron et du sucre (herbata z cytryn), à moins qu'ils ne boivent du thé aromatisé. Les salons de thé avec une grande variété de thés de haute qualité et un environnement paisible sont de plus en plus populaires. Dans de tels cas, on vous servira une bouilloire de thé en feuilles infusé. Étonnamment, boire du thé avec du lait est largement considéré en Pologne pour améliorer l'allaitement des femmes.

Une bonne tasse de café peut généralement être obtenue pour 5 à 10 z, tandis qu'une tasse de thé peut être obtenue pour le même prix, à moins que vous ne demandiez une petite bouilloire, auquel cas vous dépenserez probablement entre 15 et 30 z.

Eau

L'eau n'est pas traditionnellement servie avec les repas en Pologne; à la place, du thé ou du café est servi par la suite. Si vous voulez de l'eau avec votre repas, vous devrez peut-être en faire la demande, et vous aurez généralement le choix entre une bouteille d'eau gazeuse (gazowana) ou plate (niegazowana) plutôt qu'un verre d'eau du robinet. Par conséquent, l'eau n'est pas gratuite et elle est également très coûteuse par rapport au prix typique d'un repas (jusqu'à 4z pour un verre). Sachez que même l'eau en bouteille « plate » peut contenir du dioxyde de carbone même si elle ne bouillonne pas visiblement.

Dans la plupart des endroits, vous pouvez demander un verre d'eau du robinet ou un verre d'eau chaude gratuitement. En conséquence, boire de l'eau du robinet est considéré comme étrange en Pologne.

Les eaux minérales gazeuses sont populaires et se déclinent en une variété de saveurs. Au XIXe siècle, la Pologne était réputée pour ses bains de santé aux eaux minérales (pijalnia wód), et la tradition se poursuit aujourd'hui : il existe de nombreuses eaux gazeuses naturellement riches en minéraux et en sels. Vous pouvez également visiter les thermes encore en activité, tels que Szczawnica et Krynica.

De nombreux types d'eau minérale en bouteille disponibles à l'achat proviennent de sources souterraines (puisque les eaux de source domestiques sont presque indisponibles). L'eau minérale en bouteille a souvent une saveur neutre, contrairement à l'eau minérale achetée dans les stations thermales, qui peut avoir une saveur très distincte. En raison de leur forte teneur en minéraux, certaines eaux minérales en bouteille, telles que Muszynianka, Kryniczanka et d'autres eaux minérales commercialisées en bouteilles brunes, sont considérées comme extrêmement saines.

Les opinions sur la sécurité de l'eau du robinet varient : il y a de fortes chances que ce soit bon, mais la plupart des habitants la font bouillir ou la filtrent néanmoins.

Tarifs

La Pologne reste l'un des pays les moins chers de l'Union européenne, avec certains des coûts les plus bas pour la nourriture, les boissons et les cigarettes.

Châteaux et autres monuments ruraux

Le paysage polonais est magnifique, parfois même époustouflant, avec de nombreuses villes anciennes, châteaux, cathédrales et autres monuments. En conséquence, l'agrotourisme devient de plus en plus populaire. Si vous êtes intéressé par le patrimoine culturel, les parties sud-ouest de la nation contiennent certains des plus beaux sites, mais il y a aussi d'excellentes choses dans d'autres parties du pays. Le magnifique château gothique de Wawel à Cracovie est l'un des meilleurs exemples de châteaux polonais, bien que la majorité des autres se trouvent dans de petites villes rurales. Construit en 1406 et aujourd'hui le plus grand château gothique en briques du monde, l'immense château de Malbork en briques rouges (dans le nord de la Pologne) est sans doute le plus beau du pays. Le château de Ksi à Wabrzych est l'un des plus beaux exemples de l'ancienne Silésie, qui a également donné naissance au château de Chojnik, aujourd'hui à moitié en ruine, situé sur une colline au-dessus de la ville de Sobieszów et à l'intérieur du parc national de Karkonoski.

Après des décennies de guerres et d'assauts survivants, il a été dévasté par la foudre en 1675 et est depuis devenu une destination touristique célèbre. Le magnifique château de Czocha à Luba date de 1329. Les vestiges du château de Krzytopór, dans un hameau près d'Opatów, sont un peu hors du chemin habituel. L'UNESCO a désigné les églises en bois du sud de la Petite Pologne comme patrimoine mondial, tout comme les églises de la paix à Jawor et Swidnica. Les sites de pèlerinage célèbres incluent le monastère de Jasna Góra à Czstochowa et le magnifique parc Kalwaria Zebrzydowska, classé au patrimoine mondial. Le parc Muskau à Knica, près de la frontière allemande, contient de beaux jardins anglais et est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO partagé avec l'Allemagne.

Campagne

Le paysage en Pologne est magnifique et en grande partie préservé. Il existe plusieurs régions en Pologne avec des paysages magnifiques et des fermes biologiques et traditionnelles à petite échelle. Les voyageurs peuvent participer à une variété d'activités telles que l'observation des oiseaux, le vélo ou l'équitation.

Culturellement, il existe de nombreuses cathédrales, musées, ateliers de poterie et de vannerie traditionnelle, ruines de châteaux, communautés rurales et autres attractions à visiter et/ou à découvrir. Un voyage dans la campagne polonaise est un excellent moyen d'apprécier et de découvrir les paysages et les habitants du pays.

Argent et shopping en Pologne

Payant

Le zoty polonais (z, abréviation internationale : PLN) est la monnaie légale en Pologne. Le zoty est divisé en 100 groszy (cochez la case pour plus de détails). La Pologne devait adopter l'euro (€) après 2014, mais de tels projets sont toujours en cours.

Les bureaux de change privés ( polonais : kantor ) sont extrêmement répandus et permettent des échanges en euros ou en dollars américains à des taux similaires à ceux des banques commerciales. Les échanges dans les points chauds touristiques, tels que les gares ou les sites touristiques célèbres, ont tendance à surpayer. Evitez les sites « Interchange » Kantor, facilement identifiables par leur orange hue; les taux qu'ils donnent sont très bas.

Il existe également un vaste réseau de distributeurs automatiques de billets, communément appelés guichets automatiques (en polonais : bankomat). Le taux de conversion variera selon votre banque, mais il est généralement très avantageux et similaire à des bureaux de change assez réputés ; néanmoins, vous découvrirez très probablement des « frais de service » extrêmement importants sur votre compte bancaire lorsque vous rentrerez chez vous.

Les cartes de crédit sont acceptées presque partout dans les grandes villes. Même les trajets simples en bus peuvent être payés avec une carte dans les grandes villes si le client les achète dans des distributeurs automatiques aux arrêts de bus. Les petites entreprises et les bureaux de poste sont les exceptions, car l'acceptation n'est pas omniprésente. Visa, Visa Electron, MasterCard et Maestro sont toutes des cartes de crédit populaires. AmEx et Diners 'Club peuvent être utilisés dans quelques endroits (notamment les grands hôtels de classe affaires), mais ils ne sont pas largement acceptés et ne doivent pas être invoqués pour le paiement. Dans certains magasins, vous aurez le choix de faire débiter la carte instantanément en Zoty ou dans votre devise locale. Dans le premier cas, votre banque convertira la transaction pour vous (sous réserve des frais de change qu'elle fixe), tandis que dans le second cas, les taux établis sont généralement moins bons que ceux utilisés par votre banque ; par conséquent, optez pour être facturé en zoty.

Les chèques n'ont jamais été très populaires en Pologne et ils ne sont plus utilisés. Les clients ne reçoivent pas de chéquiers des banques locales et les entreprises ne les acceptent pas.

Tipping

Lorsque vous payez des boissons ou un repas dans un restaurant ou un pub et que vous recevez un chèque, proposez le montant que vous devez payer et attendez la monnaie. Si vous remettez l'argent et dites "merci", cela sera considéré comme un pourboire "gardez la monnaie". Cela vaut également pour les taxis. Le pourboire typique se situe entre 10% et 15% de la facture totale. Le pourboire est considéré comme irrespectueux en Pologne car cela implique que vous n'étiez pas satisfait du repas ou du service (sauf s'il était mauvais).

N'oubliez pas de donner un pourboire aux guides touristiques et aux chauffeurs, mais seulement si vous êtes satisfait de leurs services.

Shopping

Super et hypermarchés

Les supermarchés occidentaux, tels que Carrefour, Tesco, Auchan et Real, dominent le marché. Certains sont ouverts 24h/2016 et 2016j/2016. Généralement trouvé dans les centres commerciaux ou dans les banlieues.

Cependant, les Polonais achètent souvent dans de petits magasins locaux du pain, de la viande, des produits laitiers frais, des légumes et des fruits, qui ont tous besoin de fraîcheur et de qualité.

La Pologne a des prix parmi les plus bas d'Europe.

Marchés de la ville

De nombreuses villes et grandes banlieues ont des marchés hebdomadaires traditionnels, comparables aux marchés fermiers populaires de l'Ouest. Des fruits frais, des pâtisseries, des produits laitiers, de la viande et des produits à base de viande sont disponibles, ainsi que des fleurs et des plantes de jardin, ainsi que des vêtements et des brocantes de fabrication chinoise. Les champignons sauvages et les fruits des bois peuvent également être achetés en saison. Les marchés sont organisés les jeudis / vendredis / samedis et sont une merveilleuse occasion de découvrir la saveur locale. Les prix sont généralement fixes, mais si vous achetez beaucoup de choses, vous pouvez tenter un petit marchandage bon enfant.

Fêtes et jours fériés en Pologne

Diverses fêtes, dont plusieurs fêtes religieuses (catholiques) et de nombreux anniversaires importants, ont été reconnues comme publiques par la législation, comme indiqué ci-dessous. La plupart des magasins de services et de vente au détail, d'autres entreprises, des musées, des galeries, d'autres attractions et des bureaux gouvernementaux sont obligés de fermer complètement certains jours. Planifiez à l'avance si vous devez faire du shopping, utiliser un service ou faire des affaires formelles.

Ces fermetures excluent les restaurants, les stations-service et les pharmacies. Les petits magasins profitent parfois d'un vide juridique qui permet aux entreprises détenues par les propriétaires de rester ouvertes - cela s'applique à pratiquement tous les commerces de proximité du quartier abka. Cela dit, beaucoup ont peut-être réduit ou fermé leurs heures d'ouverture, car il n'y a aucune obligation légale pour qu'ils restent ouverts. Dans les grandes villes, vos choix peuvent être limités, mais vous devriez pouvoir manger et boire, faire des achats de base, etc. La station-service locale peut être votre seule option dans les petites villes et villages.

Les jours fériés, la plupart des modes de transport public fonctionnent selon un horaire dominical, ce qui implique généralement des opérations moins fréquentes. Certaines liaisons, telles que les lignes de bus aux heures de pointe, ne fonctionnent pas du tout ces jours-là (« service du dimanche »).

Si un jour férié tombe un mardi ou un jeudi, de nombreux Polonais utilisent le lundi précédent ou le vendredi suivant pour profiter d'un "long week-end". Reconnaissant cela, de nombreuses entreprises et agences gouvernementales seront également fermées certains jours. Sachez que les routes et les voies ferrées peuvent devenir très encombrées les jours où les longs week-ends commencent ou se terminent, alors planifiez en conséquence. Les prix dans les zones touristiques peuvent augmenter et les logements peuvent être vendus des mois à l'avance. Les grandes villes, en revanche, deviennent souvent relativement vides, ce qui présente à la fois des avantages et des inconvénients pour les visiteurs qui les visitent.

Les fêtes saintes catholiques sont largement observées en Pologne, et beaucoup d'entre elles incluent des activités colorées et fascinantes ainsi que des coutumes locales. Ces jours-là, la majorité des gens, en particulier dans les petites villes et villages, assisteront et participeront aux services religieux. Il est traditionnel de se joindre à sa famille pour des dîners de fête et des rassemblements autour de Noël et de Pâques, qui rassemblent fréquemment des membres de la famille de loin, ainsi de nombreux Polonais se rendront dans leur ville natale ou chez des parents en dehors de leur lieu de résidence. Il est rare de passer ces vacances à l'étranger (à moins de rendre visite à des parents) ou d'avoir des dîners de fête dans des restaurants, mais de nombreux hôtels et restaurants proposent des repas de Noël et de Pâques.

Vous trouverez ci-dessous une liste des jours fériés et d'autres jours fériés importants, ainsi qu'une brève explication de la manière dont les Polonais les commémorent. Veuillez garder à l'esprit que toutes les fêtes religieuses liées à Pâques sont mobiles et peuvent avoir lieu un jour différent chaque année, ainsi que dans un délai de quatre semaines. Si vous avez l'intention de visiter la Pologne entre mars et juin, assurez-vous de vérifier les dates précises.

  • Le jour de l'An (Nouvel an) – Le 1er janvier est un jour férié, les festivités non officielles et non religieuses ayant lieu entre le 31er janvier et le 2016 décembre de l'année précédente, vers minuit.
  • Épiphanie (Więto Trzech Króli or Objawienie Panskie) - 6 janvier – Le jour d'ouverture de la saison du carnaval est le 6 janvier. De nombreuses villes polonaises organisent des défilés festifs pour honorer les sages bibliques.
  • Pâques (Wielkanoc or Dimanche de pâques), une fête mobile organisée selon le calendrier lunaire, généralement en mars ou avril. C'est principalement une fête chrétienne importante, semblable à Noël. Le samedi avant Pâques, les églises ont des services spéciaux, y compris la bénédiction de la nourriture ; les enfants, en particulier, aiment assister à ces événements, apportant de petits paniers d'œufs décorés et de bonbons à bénir. Le dimanche de Pâques, les fervents catholiques assistent à la messe du matin, suivie d'un brunch de fête préparé à partir de mets consacrés la veille. Les magasins, les centres commerciaux et les restaurants sont souvent fermés le dimanche de Pâques.
  • Lany Poniedziałekou Śmigus Dyngus, est le Lundi après Pâques, et aussi des vacances. C'est le jour d'une ancienne tradition païenne : des groupes de jeunes et d'adolescents errant, cherchant à se tremper dans l'eau. Souvent, des groupes d'hommes tentent de capturer des groupes de filles, et vice versa ; cependant, les passants innocents ne sont pas à l'abri du jeu et sont encouragés à participer. Les pistolets à eau et les ballons à eau sont des «armes» courantes, mais les jeunes, en particulier à l'extérieur et à la campagne, préfèrent utiliser des seaux et ne montrent aucune compassion pour les passants. (Conducteurs, cela signifie garder vos fenêtres fermées ou vous serez trempé.) C'est, en fait, un jour férié, malgré son caractère léger.
  • Fête du Travail (Fête du Travail) - 1 mai a un caractère purement séculier, sans importance religieuse ou nationale particulière, même s'il s'agit également d'un jour férié. Les défilés et les rassemblements à motivation politique sont courants, en particulier dans les grandes villes, et il est préférable de les éviter car différents groupes politiques s'affrontent souvent et la police bloquera généralement la zone où se déroulent les défilés et les rassemblements. Lorsqu'il est combiné avec le 3 mai (voir ci-dessous), ce jour férié garantit un long week-end la plupart des années, et de nombreux Polonais célébreront des vacances loin de chez eux.
  • Jour de la Constitution (Święto Konstytucji Trzeciego Maja) - Mai 3rd est le jour de la Constitution nationale, commémorant la signature de la déclaration d'indépendance le 3 mai 1791. Le texte était la première constitution européenne (et la deuxième au monde, après les États-Unis), et c'était un effort très progressiste de réforme démocratique. Après la partition, la constitution originale est devenue un puissant emblème de l'identité et des valeurs nationales.
  • Pentecôte (Pentecôte or Zielone Świątki) - une fête mobile tenue 7 semaines après Pâques, généralement un dimanche C'est une fête religieuse discrète par rapport aux autres mentionnées, ou à la façon dont elle est observée dans les nations principalement protestantes. Parce que c'est un dimanche, cela peut faire peu de différence dans certains cas, et certains Polonais peuvent ignorer qu'il s'agit d'un jour férié, bien que les entreprises qui sont généralement ouvertes le dimanche puissent être fermées ce jour-là. Dans de nombreux pays, la Pentecôte est un jour férié de deux jours, mais le deuxième jour (lundi) n'est pas un jour férié et n'est pas couramment observé en Pologne.
  • La fête du Corpus Christi (Corpus Christi) – Autre fête mobile, celle-ci est observée le jeudi après le dimanche de la Trinité, soit soixante jours après Pâques. Il est observé dans tout le pays; dans les petites villes, pratiquement tout le hameau ou la ville participe à un défilé, et toute la circulation est interrompue pendant que le cortège se fraye un chemin dans les rues.
  • Hypothèse (Wniebowzięcie Najświętszej Marii Panny) coïncidant avec Jour de l'armée polonaise (Swieto Wojska Polskiego) - Août 15, commémorant la victoire de l'armée polonaise dans la bataille de Varsovie contre l'invasion de l'armée soviétique (rouge). Les dévots attribuèrent le triomphe à l'intervention de la Vierge Marie. En conséquence, la journée est célébrée avec des célébrations religieuses catholiques et des défilés militaires.
  • Toussaint (Tous les saints) - Novembre 1. Les gens allument des bougies et visitent les tombes de leurs proches dans l'après-midi. Les cimetières brillent de centaines de lumières après la tombée de la nuit, créant une très belle vue. Si vous en avez l'occasion, rendez-vous dans un cimetière pour observer l'occasion. Pendant ce jour férié, de nombreux restaurants, pubs et cafés seront fermés ou fermeront plus tôt que d'habitude.
  • Jour de l'Indépendance (Fête de l'Indépendance Nationale) - Novembre 11, est commémoré pour commémorer la libération de la Pologne de l'Autriche, de la Prusse et de la Russie après 123 ans de partitions et de domination. Il y aura sans aucun doute des célébrations formelles solennelles, ainsi qu'une série de manifestations à motivation politique. Ni l'un ni l'autre ne serait très intéressant ou facilement accessible à la majorité des visiteurs. Il y a aussi d'énormes rassemblements et marches patriotiques dans les grandes villes, en particulier à Varsovie, qui se traduisent généralement par des violences.
  • La veille de Noël (Wigilia Bożego Narodzenia ou simplement la veille de Noël) - Le 24 décembre n'est pas un jour férié, bien qu'il puisse être plus important pour les Polonais de le célébrer que le jour de Noël. C'est sans aucun doute la fête la plus importante de l'année. Les fêtes liturgiques, selon la tradition catholique, commencent le soir de la veille (une veillée, donc wigilia). Cela se traduit par un souper familial spécial dans le folklore polonais, qui appelle traditionnellement un repas végétarien à douze plats (représentant les douze apôtres), qui est censé commencer le soir, après que la première étoile ait été vue dans le ciel nocturne. La veille de Noël, la plupart des magasins fermeront à deux ou trois heures de l'après-midi, plutôt qu'à trois heures du matin, par respect des coutumes plutôt que de la loi. C'est aussi une coutume polonaise de ne laisser personne seul le soir de Noël, donc les Polonais sont très amicaux le soir et demandent souvent à leurs amis solitaires de se joindre au repas traditionnel (ce qui est décevant lorsqu'il est refusé). Si vous êtes seul, il convient également de demander à vos amis si vous pouvez les rejoindre. Ce jour-là (Pasterka), il y a aussi une coutume de la messe de minuit, au cours de laquelle des chants de Noël sont interprétés.
  • Noël (De noël) - 25 et 26 décembre. Le jour de Noël, la plupart des gens restent à la maison et profitent de dîners et de réunions avec leur famille et leurs amis proches. À l'exception des services vitaux, tout sera fermé et les transports en commun seront sévèrement restreints.
  • réveillon de Nouvel an (Saint-Sylvestre) – Bien que le 31 décembre ne soit pas un jour férié, de nombreuses entreprises fermeront plus tôt. Presque tous les hôtels, restaurants, pubs et clubs organiseront des bals ou des fêtes spéciales, qui nécessiteront des réservations à l'avance et coûteront beaucoup d'argent. Les autorités des villes organisent des célébrations gratuites en plein air avec de la musique live et des feux d'artifice sur les principales places.

Traditions & Coutumes en Pologne

Étiquette

En termes d'étiquette de genre, les Polonais sont généralement conservateurs. Il est d'usage que les hommes tiennent les portes et les sièges ouverts pour les femmes. Lorsqu'ils saluent ou disent au revoir, certains hommes, en particulier les hommes âgés, peuvent embrasser la main d'une femme. Embrasser la main d'une femme est considéré comme galant par certains, bien que cela devienne de plus en plus démodé. Les poignées de main sont autorisées ; cependant, les hommes ne doivent pas tendre la main à une femme; une poignée de main n'est considérée comme courtoise que si la dame tend d'abord la main à l'homme. Des amis proches de sexe opposé ou deux femmes peuvent s'embrasser et s'embrasser trois fois, en échangeant des joues, pour un accueil ou un adieu plus sincère.

Il est assez habituel pour les individus de se saluer avec un dzie dobry (bonne journée) en entrant dans les ascenseurs ou, à tout le moins, de dire do widzenia (au revoir) en quittant les ascenseurs. Les hommes ne doivent pas porter de chapeaux à l'intérieur, surtout lorsqu'ils entrent dans une église (tout le contraire dans le cas des synagogues, où les hommes sont tenus de porter un couvre-chef). Les vestiaires sont courants dans les restaurants, les musées et autres établissements publics, et les clients sont censés y laisser leurs sacs et leurs vêtements d'extérieur.

Lorsqu'on est accueilli chez quelqu'un, il est de coutume d'offrir un cadeau. Les fleurs sont généralement une bonne option, et les étals de fleuristes peuvent être trouvés partout. Faites un effort pour acheter une quantité impaire de fleurs, car un nombre pair est lié aux funérailles. Les Polonais apporteront souvent de la vodka ou du whisky, mais cela dépend du degré de connaissance et des préférences de consommation des hôtes, alors soyez prudent. Les opinions des gens sur l'alcool varient du plaisir joyeux et enthousiaste à la fois dans la pratique et dans la parole à l'offense à l'idée que les Polonais sont plus susceptibles de consommer de l'alcool.

Il est préférable de désigner la Pologne (ainsi que d'autres pays comme la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie) comme l'Europe centrale plutôt que l'Europe de l'Est. Bien que pas particulièrement désagréable, son utilisation peut indiquer l'ignorance des étrangers et un certain dédain pour l'histoire de la région et évidemment le patrimoine culturel latin. Les Polonais désignent la « vieille » UE à l'ouest de ses frontières par « Zachód » (Ouest), et les nations formées après la dissolution de l'URSS par « Wschód » (Est). Tracer une ligne de la pointe de la Norvège à la Grèce et de l'Oural à la côte du Portugal le démontre géographiquement. Pour le meilleur ou pour le pire, la Pologne se trouve au carrefour de l'Europe, en plein milieu du continent. La Pologne est politiquement, culturellement et historiquement associée à « l'Occident ».

Une autre erreur mineure consiste à confondre le polonais avec le russe ou l'allemand. Les Polonais accordent une grande importance à leur langue car elle a été maintenue à un niveau supérieur pendant une longue période de dépolonisation dure pendant les partitions et la Seconde Guerre mondiale. Cela inclut de ne pas dire « spasibo » ou « danke » pour « merci » simplement parce que vous pensiez que c'était du polonais ou parce que vous vous en fichiez. Si vous n'êtes pas sûr que vos mots « polonais » soient vraiment polonais, il est courtois de vous renseigner. Lorsque vous demandez votre chemin, vous référer aux villes et lieux polonais par leurs anciens noms allemands (par exemple, Breslau au lieu de Wrocaw) peut créer de la confusion et être considéré comme insultant et irrespectueux envers le peuple polonais.

L'exposition ouverte de l'étoile rouge communiste et des emblèmes du marteau et de la faucille, ainsi que de la croix gammée nazie et des symboles SS, est illégale. Même si ce n'est qu'une plaisanterie, assurez-vous que vos vêtements ne portent pas ces symboles. C'est passible d'une amende.

Religion

Les Polonais sont peut-être la population catholique la plus dévote d'Europe, en particulier dans les régions rurales et après le rétablissement de la religion en Pologne en 1989. Feu le pape Jean-Paul II, en particulier, est aimé ici, et l'Église est généralement considérée en haute estime. Cela peut provoquer des conflits entre la Pologne et la République tchèque, et les Polonais peuvent en conséquence nourrir de l'animosité contre les Tchèques (et vice versa). Si la religion est évoquée lors d'une discussion avec un Polonais, gardez cela à l'esprit. Aussi, en entrant dans une église, habillez-vous modestement, en particulier pendant les offices.

L'Holocauste

L'Holocauste était un génocide contre les Juifs d'Europe. Ce fut une période particulièrement difficile pour la Pologne. Trois millions de victimes étaient des Juifs polonais. En outre, au moins 1.8 million de Polonais non juifs ont été tués, principalement par des Allemands, et de nombreux autres ont été réduits en esclavage. Parmi les défunts figuraient des membres de groupes minoritaires, des membres de l'intellectuel, des prêtres catholiques romains et des opposants politiques aux nazis. Entre les recensements de 1939 et 1945, la population polonaise a chuté de plus de 30 %, passant de 35 millions à 23 millions. Néanmoins, il existe encore des organisations de droite mesquines qui survivent et des graffitis antisémites peuvent encore être vus dans la plupart des villes.

N'oubliez pas que l'utilisation de termes tels que « camps de la mort polonais » ou « camps de concentration polonais » dans une discussion historique est un non-non absolu. S'il n'y a pas de mauvaise volonté entre la Pologne et l'Allemagne au XXIe siècle, les Polonais sont très sensibles aux efforts délibérés visant à rejeter la responsabilité des atrocités perpétrées par l'ancienne Allemagne nazie. Mettre en évidence les collaborateurs polonais du gouvernement nazi est considéré comme dégradant les centaines de milliers de Polonais qui ont risqué leur vie pour aider les Juifs, ce qui a fait de la Pologne le pays le plus représenté parmi les lauréats des Justes parmi les Nations.

Culture de la Pologne

La culture de la Pologne est inextricablement liée à son histoire complexe de 1,000 2016 ans. Sa personnalité distincte est née de sa situation géographique au carrefour des civilisations européennes. Avec ses racines dans la civilisation proto-slave, la culture polonaise a été profondément marquée au fil du temps par ses liens entrelacés avec les cultures germanique, latine et byzantine, ainsi que par un dialogue constant avec les nombreux autres groupes ethniques et minorités résidant en Pologne. Le peuple polonais a toujours été considéré comme accueillant pour les artistes étrangers et prêt à adopter les tendances culturelles et esthétiques répandues dans d'autres pays. Aux XIXe et XXe siècles, l'accent mis par la Pologne sur le développement culturel a souvent pris le pas sur les activités politiques et économiques. Ces éléments ont contribué à la versatilité de l'art polonais, avec toutes ses nuances subtiles.

Des personnes célèbres

La liste des Polonais notables commence par le polymathe Mikoaj Kopernik (Nicolas Copernic), qui a étudié à l'Université Jagellonne, que Casimir le Grand a fondée en 1364 avec les bénéfices de sa mine de sel de Wieliczka. De nombreuses personnes notables sont nées en Pologne, notamment Fryderyk Chopin, Maria Skodowska Curie, Tadeusz Kociuszko, Kazimierz Puaski, Józef Pisudski, Lech Wasa et le pape Jean-Paul II (Karol Wojtya). Avec le dramaturge, peintre et poète Stanisaw Wyspiaski, le grand peintre polonais Jan Matejko a consacré son œuvre colossale aux événements historiques les plus importants sur les territoires polonais. Stanisaw Ignacy Witkiewicz (Witkacy) était un philosophe polonais d'avant-garde et un théoricien de l'esthétique. Joseph Conrad était un romancier anglais bien connu. Les lauréats des Oscars Roman Polaski, Andrzej Wajda, Zbigniew Rybczyski, Janusz Kamiski, Krzysztof Kielowski et Agnieszka Holland font partie des nombreux cinéastes polonais de renommée mondiale. Helena Modjeska et Pola Negri sont deux actrices polonaises bien connues.

Société

La Pologne a une longue histoire de tolérance envers les minorités, ainsi qu'un manque de discrimination fondée sur la religion, la nationalité ou l'origine ethnique. Avant la Seconde Guerre mondiale, les minorités ethniques constituaient une part importante de la population polonaise. La Pologne maintient un degré élevé d'égalité des sexes, possède un mouvement bien établi pour les droits des personnes handicapées et plaide pour une égalité pacifique.

La Pologne a été la première nation au monde à interdire toutes sortes de châtiments corporels. Pendant une grande partie de sa longue histoire, la Pologne n'a connu que relativement peu d'immigration étrangère; cette tendance peut être attribuée principalement au rejet de l'esclavage par la Pologne, au manque de colonies d'outre-mer et à l'occupation de son territoire pendant la majeure partie du XIXe et du début du XXe siècle. Malgré cela, la nation est traditionnellement reconnue comme ayant une culture hautement tolérante qui offre des droits égaux à tous les individus, quelle que soit leur origine ethnique. Cela peut être attribué principalement au soutien du roi Casimir III le Grand à la population juive de Pologne pendant une période où une grande partie de l'Europe a sombré dans des attitudes et des actes antisémites. L'histoire des Juifs en Pologne illustre la coexistence harmonieuse d'une nation avec une certaine minorité ethnique.

Aujourd'hui, jusqu'à 96.7 % des Polonais se disent polonais et 97.8 % affirment parler polonais à la maison (Recensement 2002). La population de la Pologne est devenue l'une des plus homogènes au monde sur le plan ethnique en raison des frontières radicalement modifiées après la Seconde Guerre mondiale et de l'immigration qui a suivi. Cette homogénéité est la conséquence des déportations menées par les autorités soviétiques après la Seconde Guerre mondiale afin d'éliminer d'importantes minorités polonaises de Lituanie, de Biélorussie et d'Ukraine, ainsi que du rapatriement des Ukrainiens de Pologne vers l'Union soviétique (voir changements territoriaux de la Pologne et de l'Ukraine). démographie historique de la Pologne pour plus de détails). Contrairement à de nombreux autres pays, les droits des minorités ethniques en Pologne sont explicitement protégés par la Constitution polonaise (art. 35), et le pays compte désormais d'importantes minorités allemandes, ukrainiennes et biélorusses.

En 2013, le parlement polonais a rejeté un projet de loi autorisant les partenariats civils, auquel la majorité de la société polonaise s'oppose, mais il a accordé pour la première fois le refuge à un homme homosexuel d'Ouganda en raison de son orientation sexuelle. Dans un sondage d'opinion du CBOS de 2013, 60 % des Polonais s'opposaient aux partenariats civils homosexuels, 72 % au mariage homosexuel, 88 % à l'adoption par des couples homosexuels et 68 % aux homosexuels et aux lesbiennes qui affichaient ouvertement leur mode de vie. L'article 18 de la Constitution polonaise interdit le mariage homosexuel.

Selon les conclusions d'une étude menée en 2004 par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), les Polonais ont travaillé le deuxième plus grand nombre d'heures par semaine de toutes les nationalités dans le monde. La Pologne est l'une des nations les plus sûres et les plus pacifiques au monde.

Musique

Les artistes polonais, dont des compositeurs renommés tels que Chopin et Penderecki, ainsi que des artistes folkloriques traditionnels et régionalisés, constituent une scène musicale dynamique et variée, qui reconnaît même ses propres genres musicaux tels que la poezja piewana et le disco polo. Depuis 2006, la Pologne est l'un des rares pays d'Europe où le rock et le hip hop règnent en maîtres sur la musique grand public, mais toutes les formes de musique alternative sont les bienvenues.

Les racines de la musique polonaise remontent au XIIIe siècle, lorsque des manuscrits contenant des œuvres polyphoniques liées à l'école parisienne Notre-Dame ont été découverts à Stary Scz. D'autres premières œuvres, telles que l'air de Bogurodzica et Bóg si rodzi (une polonaise de couronnement pour les monarques polonais par un compositeur inconnu), ont peut-être été écrites pendant cette période; cependant, le premier compositeur célèbre connu, Mikoaj z Radomia, est né et a vécu au XVe siècle. Au XVIe siècle, deux grands ensembles musicaux centrés à Cracovie et liés au roi et à l'archevêque de Wawel ont accéléré le développement de la musique polonaise. Pendant ce temps, des compositeurs tels que Wacaw z Szamotu, Mikoaj Zieleski et Mikoaj Gomóka étaient actifs. Diomède Cato, un Italien d'origine qui a résidé à Cracovie dès l'âge de cinq ans, est devenu un célèbre luthiste à la cour de Sigismond III, non seulement en important mais aussi en mélangeant les genres musicaux du sud de l'Europe.

La musique classique polonaise s'est développée en genres nationaux tels que la polonaise à la fin du XVIIIe siècle. Józef Elsner et ses élèves Fryderyk Chopin et Ignacy Dobrzyski étaient les compositeurs les plus populaires du XIXe siècle. Karol Kurpiski et Stanisaw Moniuszko étaient d'importants compositeurs d'opéra de l'époque, tandis que des solistes et compositeurs renommés comprenaient Henryk Wieniawski et Juliusz Zarbski. Les compositeurs les plus célèbres au tournant des XIXe et XXe siècles pourraient être considérés comme Wadysaw Zeleski et Mieczysaw Karowicz, Karol Szymanowski atteignant la popularité avant la Seconde Guerre mondiale. Alexandre Tansman était un Parisien proche de la Pologne. Andrzej Panufnik a fui pendant que Witold Lutosawski, Henryk Górecki et Krzysztof Penderecki composaient en Pologne.

La musique folklorique polonaise traditionnelle a eu une influence significative sur les œuvres de plusieurs compositeurs polonais bien connus, notamment Fryderyk Chopin, un héros national des arts très apprécié. Les compositions pour piano de Chopin sont toutes techniquement difficiles, mettant l'accent sur la subtilité et la profondeur émotionnelle. Chopin, en tant que brillant compositeur, a créé la ballade instrumentale et apporté des contributions significatives à la sonate pour piano, la mazurka, la valse, la nocturne, la polonaise, l'étude, l'impromptu et le prélude. Il était également le créateur d'une série de polonaises qui s'inspiraient de manière significative de la musique folklorique traditionnelle polonaise. C'est principalement grâce à lui que ces œuvres ont acquis un attrait généralisé dans toute l'Europe tout au long du XIXe siècle. La musique folklorique la plus unique peut maintenant être entendue dans les villes et villages du sud vallonné, en particulier dans la région autour de la station balnéaire de Zakopane.

Aujourd'hui, la Pologne possède une scène musicale florissante, les genres jazz et métal étant particulièrement appréciés des jeunes. Les artistes de jazz polonais, comme Krzysztof Komeda, ont développé un style distinct qui était le plus populaire dans les années 1960 et 1970 et qui est toujours populaire aujourd'hui. La Pologne a été un site important pour les festivals de musique à grande échelle après l'effondrement du communisme, avec le festival Open'er, le festival d'Opole et le festival de Sopot parmi les plus notables.

Arts visuels

L'art polonais a toujours suivi les tendances européennes tout en conservant sa propre identité. L'école de peinture historiciste de Cracovie de Jan Matejko a créé des représentations massives des traditions et des événements importants de l'histoire polonaise. Stanisaw Witkiewicz était un ardent défenseur du réalisme dans la peinture polonaise, dont la représentation la plus importante était Jozef Chemoski. Le mouvement Moda Polska (Jeune Pologne) a vu le début de l'art polonais contemporain et était dirigé par Jacek Malczewski (Symbolisme), Stanisaw Wyspiaski, Józef Mehoffer et un groupe d'impressionnistes polonais. Les artistes d'avant-garde du XXe siècle représentaient une variété d'écoles et de mouvements. L'art de Tadeusz Makowski s'inspire du cubisme, tandis que Wadysaw Strzemiski et Henryk Staewski travaillent dans le style constructiviste.

Dans la jeune génération, les peintres modernes notables incluent Roman Opaka, Leon Tarasewicz, Jerzy Nowosielski, Wojciech Siudmak, Mirosaw Baka et Katarzyna Kozyra et Zbigniew Wsiel. Xawery Dunikowski, Katarzyna Kobro, Alina Szapocznikow et Magdalena Abakanowicz comptent parmi les sculpteurs polonais les plus connus. Depuis l'entre-deux-guerres, l'art polonais et la photographie documentaire ont acquis une renommée internationale. L'école polonaise de l'affiche a été fondée dans les années 1960, dirigée par Henryk Tomaszewski et Waldemar Wierzy. L'Académie des beaux-arts Jan Matejko, l'École d'art et de design de mode de Cracovie, l'Académie des beaux-arts de Varsovie, l'Académie des beaux-arts de Szczecin, l'Université des beaux-arts de Pozna et l'Académie des beaux-arts Eugeniusz Geppert sont les meilleures écoles des beaux-arts de Pologne.

Architecture

Les villes et villages de Pologne présentent un large éventail de styles architecturaux européens. L'église Saint-André de Cracovie et l'église Sainte-Marie de Gdask sont des exemples d'architecture romane, tandis que l'église Sainte-Marie de Gdask est un exemple du style gothique en brique répandu en Pologne. Les greniers richement ornés et les loggias à arcades sont des caractéristiques typiques de l'architecture de la Renaissance polonaise, comme on le voit à l'hôtel de ville de Pozna. Pendant une période, le style de la fin de la Renaissance connu sous le nom de maniérisme a coexisté avec le style baroque primitif, notamment dans le palais épiscopal de Kielce, et a été illustré par l'église des Saints Pierre et Paul à Cracovie.

Les monuments architecturaux de la Pologne n'ont pas bien résisté à travers l'histoire. Malgré cela, un certain nombre de bâtiments historiques ont survécu, notamment des châteaux, des cathédrales et des maisons seigneuriales, dont beaucoup sont uniques dans le cadre régional ou européen. Certains ont été soigneusement réparés, comme le château de Wawel, tandis que d'autres, comme la vieille ville et le château royal de Varsovie et la vieille ville de Gdask, ont été entièrement reconstruits après avoir été dévastés pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'architecture de Gdask est principalement de type hanséatique, un style gothique populaire parmi les villes commerciales historiques autour de la mer Baltique et dans le nord de l'Europe centrale. Le style architectural de Wrocaw est principalement indicatif de l'architecture allemande, car il était historiquement situé dans les États allemands. Kazimierz Dolny sur la Vistule est un excellent exemple de ville médiévale bien conservée. Cracovie, la capitale historique de la Pologne, possède certaines des structures urbaines gothiques et Renaissance les mieux conservées d'Europe. Pendant ce temps, le patrimoine des KresyMarchlands des régions orientales de la Pologne , où Wilno et Lwów (aujourd'hui Vilnius et Lviv ) étaient reconnus comme deux centres artistiques importants, a joué un rôle particulier dans le développement de l'architecture polonaise, l'architecture de l'église catholique recevant une mention spéciale.

L'architecture baroque domine la seconde partie du XVIIe siècle. Les tours latérales, comme celles du palais Branicki à Biaystok, sont caractéristiques de l'architecture baroque polonaise. L'Université de Wrocaw représente le baroque silésien traditionnel. Les somptueuses décorations du Palais Branicki de Varsovie sont typiques du style rococo. Varsovie était l'épicentre du classicisme polonais sous le règne du dernier monarque de Pologne, Stanislaw August Poniatowski. L'exemple le plus célèbre de l'architecture néoclassique polonaise est le Palais sur l'Eau. Le style néo-gothique se retrouve dans l'architecture du château de Lublin, tandis que le palais Izrael Poznaski à ód est un exemple d'éclectisme.

Cuisine

En raison de l'histoire de la Pologne, la cuisine polonaise s'est développée à travers les âges pour devenir extrêmement diversifiée. De nombreux parallèles existent entre la cuisine polonaise et d'autres cuisines d'Europe centrale, en particulier les cuisines allemande et autrichienne, ainsi que les traditions culinaires juives, biélorusses, ukrainiennes, russes, françaises et italiennes. Il est riche en viande, notamment de porc, de volaille et de bœuf (selon les régions), ainsi qu'en légumes d'hiver (chou dans le plat bigos) et en épices. Il est également connu pour son utilisation de différents types de nouilles, dont les plus importantes sont le kluski, ainsi que des céréales comme le kasha (du mot polonais kasza). La nourriture polonaise est substantielle et riche en crème et en œufs. Les dîners festifs, comme le souper végétarien du réveillon de Noël (Wigilia) ou le brunch de Pâques, peuvent prendre plusieurs jours à se préparer.

Le plat principal comprend généralement une portion de viande, comme du rôti, du poulet ou du kotlet schabowy (escalope de porc panée), ainsi que des légumes, des accompagnements et des salades, comme la surówka [surufka] - des légumes-racines râpés avec du citron et du sucre (carotte, céleri-rave, betterave poêlée) ou choucroute (polonais : kapusta kiszona, prononcé [kapusta kjina] Les pommes de terre, le riz ou le kasza sont des plats d'accompagnement courants (céréales). Des desserts comme le sernik polonais, le makowiec (une pâtisserie aux graines de pavot) ou la drodówka [drdufka] pâte à levure et thé complètent le repas.

Bigo [bi] ; pierogi [pjrji]; kielbasa ; kotlet schabowy [ktlt sxabv]escalope panée ; gobki [wpkji] rouleaux de chou ; zrazy[zraz] roulade ; rôti en morceaux [pjt] ; soupe de concombre aigre (zupa ogórkowa, [zupa soupe de seigle aigre, flaki [flakji] soupe de tripes, barszcz [bart] et chodnik [xwdik] sont quelques-uns des plats disponibles.

L'hydromel, qui est populaire depuis le XIIIe siècle, la bière, le vin et la vodka (les anciens noms polonais incluent okowita et gorzaka) sont toutes des boissons alcoolisées traditionnelles. La première référence écrite de vodka dans le monde vient de Pologne. La bière et le vin sont les boissons alcoolisées les plus courantes aujourd'hui, ayant dépassé la vodka, qui était populaire de 13 à 1980. Le thé est populaire dans la société polonaise depuis le 1998e siècle, tandis que le café est populaire depuis le 19e siècle. Les autres boissons populaires comprennent les eaux minérales et les jus de fruits, les boissons non alcoolisées popularisées par les restaurants de restauration rapide depuis la fin du XXe siècle, ainsi que le babeurre, le lait caillé et le kéfir.

Restez en sécurité et en bonne santé en Pologne

En Pologne, le numéro d'urgence unifié européen 112 est utilisé. Il fonctionne actuellement pour tous les appels téléphoniques mobiles et la majorité des appels fixes. De plus, trois numéros d'urgence "anciens" fonctionnent toujours. Ils sont les suivants :

  • Ambulances : 999 (Pogotowie, dziewięć-dziewięć-dziewięć)
  • Pompiers : 998 (Straż Pożarna, dziewięć-dziewięć-osiem)
  • Gendarmerie : 997 (Politique, dziewięć-dziewięć-siedem)
  • Gardes municipaux : 986 (Straz Miejska, dziewięć-osiem-sześć) C'est une sorte de police auxiliaire qui n'est présente que dans les grandes villes. Ils ne sont pas armés et leur travail principal consiste à traiter les infractions de stationnement et les petits cas de conduite asociale.

Vol

En général, la Pologne est une nation sûre. En réalité, des villes comme Varsovie et Cracovie sont beaucoup moins susceptibles d'être en proie à la criminalité que Paris ou Rome. Dans l'ensemble, appliquez simplement votre bon sens et faites attention à ce que vous faites.

En ville, respectez les règles normales de déplacement en ville : ne laissez pas d'objets de valeur à la vue de tous dans votre véhicule ; n'étalez pas d'argent ou d'objets coûteux en public ; sachez où vous allez; et méfiez-vous des personnes qui vous demandent de l'argent ou qui tentent de vous vendre quoi que ce soit.

Les pickpockets existent; gardez un œil sur vos biens dans les foules, dans les gares, dans les trains/bus bondés et dans les clubs.

Dans toutes les situations, n'ayez pas peur de demander de l'aide ou des conseils à la police (Policja) ou aux gardes municipaux (Stra Miejska).

Former la sensibilisation

Les vols de sacs se produisent entre les principaux arrêts des trains-couchettes. Demandez une pièce d'identité à toute personne tentant de prendre votre billet ou votre passeport et sécurisez les sacs dans les porte-bagages. Gardez vos affaires près de vous et faites preuve de bon sens.

Violence

Les comportements violents sont rares et, lorsqu'ils se produisent, ils sont presque toujours causés par l'alcool. Alors que les bars et les clubs sont généralement assez sûrs, les rues qui les entourent peuvent être le théâtre de bagarres, en particulier tard dans la nuit. Évitez au maximum les conflits. Les femmes et les filles sont moins susceptibles d'être approchées ou harcelées en général car le code de conduite polonais interdit fermement toute forme d'agression (physique ou verbale) envers les femmes. De même, en cas de dispute entre passagers mixtes, les hommes polonais sont plus enclins à interférer du côté de la femme, quelles que soient les circonstances.

LGBT

Les questions LGBT continuent d'être très controversées, taboues (quoique moins) et fréquemment utilisées par les politiciens conservateurs. La culture polonaise a également une longue histoire de chevalerie et de normes de genre strictes. Cependant, dans les grandes villes cosmopolites, les homosexuels et les lesbiennes devraient avoir peu de mal à se fondre, mais les touristes trans attireront beaucoup d'attention.

Conditions de conduite

Le style de conduite agressif des Polonais est célèbre, même si la réputation est souvent exagérée. Alors que les conducteurs peuvent sembler trop impatients, les radars ont contribué à calmer la situation depuis l'époque où les routes étaient ouvertes et les véhicules rares. Un autre problème qui entrave les excès de vitesse est l'état souvent médiocre des routes secondaires, ainsi que la congestion - les Polonais possèdent plus de véhicules par habitant que les autres pays d'Europe occidentale. Prévoyez toujours du temps supplémentaire pour les conditions de conduite potentiellement dangereuses.

Les guerriers de la route utilisent la radio CB pour communiquer des avertissements sur les conditions de circulation et les radars. Un seul feu avant clignotant d'un véhicule venant de l'autre sens est un autre signal fréquent qu'un radar est en route.

Lorsqu'il n'y a pas de feux de circulation ou de panneaux spéciaux à un carrefour, le véhicule de droite a toujours la priorité. Les voitures peuvent être garées sur les trottoirs si les panneaux de signalisation ne les interdisent pas. Par conséquent, vous devez toujours prévoir au moins 1.5 mètre d'espace pour les piétons et vous assurer que le véhicule est à au moins 10 mètres de tout passage pour piétons, chemin de fer ou route. Si vous ne respectez pas la réglementation, votre véhicule pourra être remorqué.

Les enfants de moins de 12 ans qui mesurent moins de 150 cm (4'11") doivent utiliser un siège auto pour enfant. Les phares doivent être utilisés en tout temps, de jour comme de nuit, toute l'année. À l'exception des versions mains libres, l'utilisation du téléphone mobile au volant est interdite. La consommation d'alcool joue souvent un rôle dans les accidents de voiture. Les lois polonaises n'autorisent pratiquement aucune tolérance pour la conduite sous l'influence de l'alcool (définie comme ayant plus de 0.2 g d'alcool dans le sang), et les sanctions pour conduite sous l'influence de l'alcool sont très sévères. Il est à noter que si vous êtes en état d'ébriété et que vous ne conduisez pas, votre permis de conduire peut être révoqué (par exemple, si vous faites du vélo en état d'ébriété).

Asia

Afrique

Europe

Suivant Lire

Gdansk

Gdansk est une ville polonaise située sur la côte baltique qui est la capitale de la voïvodie de Poméranie, le principal port maritime de Pologne et le centre...

Katowice

Katowice est une ville du sud de la Pologne et le siège administratif de la métropole silésienne, avec une population de 301,834 2014 habitants en 2016. Katowice est...

Cracovie

Cracovie est la deuxième plus grande ville de Pologne et l'une de ses plus anciennes villes. La ville remonte au 7ème siècle et est située sur la...

Poznan

Poznan est une ville de la Grande Pologne située sur la rivière Warta dans le centre-ouest de la Pologne. Elle est bien connue pour sa vieille ville renaissance,...

Varsovie

Varsovie est la capitale et la plus grande ville de Pologne. Il est situé dans le centre-est de la Pologne sur la Vistule, à environ 260 kilomètres (160 miles) de la...

Wrocław

Wrocław est la ville la plus peuplée de l'ouest de la Pologne. Il est situé sur la rivière Oder dans les basses terres silésiennes d'Europe centrale, à environ 350 kilomètres...

Zakopane

Zakopane est une ville de l'extrême sud de la Pologne. Il est situé dans la région sud de Podhale, au pied des montagnes Tatra. Zakopane,...