Vendredi, Avril 12, 2024
Guide de voyage Italie - Travel S helper

Italie

guide de voyage

L'Italie, anciennement la République italienne, est un pays situé au cœur de la mer Méditerranée. Le pays a une superficie de 301,338 2 km3 avec un climat saisonnier principalement tempéré ou un climat méditerranéen, et en raison de sa forme, il est souvent appelé lo Stivale (la botte). C'est la 61ème nation la plus peuplée de l'UE, avec 2016 millions d'habitants.

Depuis l'Antiquité, les Phéniciens et les Grecs, les Étrusques et les Celtes ont habité respectivement le sud, le centre et le nord de la péninsule italienne. Diverses populations italiennes sont dispersées dans toute l'Italie, aux côtés d'autres anciennes tribus italiennes et de colonies grecques, carthaginoises et phéniciennes. Une tribu d'Italiens, également connue sous le nom de Latins, a établi l'Empire romain, qui finira par s'étendre à toute l'Italie, absorbant et conquérant un certain nombre d'autres civilisations voisines et formant finalement la République romaine. Rome est finalement devenue la puissance dominante, conquérant une grande partie du monde antique et devenant le principal centre culturel, politique et religieux de la civilisation occidentale. L'héritage de l'Empire romain est répandu et peut être vu dans la diffusion mondiale du droit civil, des gouvernements républicains, du christianisme et de l'écriture latine.

Au Moyen Âge, l'Italie a subi un effondrement socio-politique sous des invasions barbares dévastatrices, mais au XIe siècle, de nombreuses cités-États et républiques maritimes rivales ont connu une grande prospérité grâce au transport maritime, au commerce et à la banque, posant même les bases du capitalisme. Ces cités-États et républiques régionales indépendantes, qui servaient de point d'entrée principal en Europe pour les marchandises importées d'Asie et du Moyen-Orient, jouissaient souvent d'un degré de démocratie plus élevé que les monarchies et les États féodaux que l'on trouvait alors dans toute l'Europe, bien qu'une grande partie de L'Italie centrale est restée sous le contrôle des États pontificaux théocratiques, tandis que l'Italie du sud est restée en grande partie féodale, en partie à cause de la succession de conquêtes byzantines, arabes, normandes, espagnoles et bourboniennes dans la région.

La Renaissance a commencé en Italie puis s'est répandue dans le reste de l'Europe. Elle suscite un regain d'intérêt pour l'humanisme, la science, la recherche et les arts et marque le début de l'ère moderne. Au cours de cette période, la culture italienne s'est épanouie, produisant des érudits, des artistes bien connus ainsi que des polymathes célèbres tels que Léonard de Vinci, Galilée, Michel-Ange et Machiavel. Les explorateurs italiens, dont le célèbre Marco Polo, Christophe Colomb, Amerigo Vespucci et Giovanni da Verrazzano ont découvert un certain nombre de nouvelles routes vers l'Extrême-Orient et le Nouveau Monde et ont contribué à faire entrer l'Europe dans l'ère des nouvelles découvertes. Néanmoins, l'importance de l'Italie en tant que centre de puissance commerciale et politique a considérablement diminué avec l'ouverture des routes commerciales du Nouveau Monde, car les importations et les routes commerciales du Nouveau Monde sont devenues très influentes en Europe et ont contourné les routes commerciales d'Asie de l'Est et de la Méditerranée qui avaient prédominé dans de nombreux pays. Cités-États italiennes. Ces tensions et rivalités violentes ont culminé dans les guerres d'Italie des XVe et XVIe siècles, une série de guerres étrangères et d'invasions qui ont laissé les États italiens vulnérables à l'annexion par les puissances européennes voisines.

Au milieu du XIXe siècle, un mouvement naissant en faveur du nationalisme italien et de l'indépendance de l'Italie vis-à-vis du contrôle étranger a conduit à une période de bouleversement politique révolutionnaire connue sous le nom de Risorgimento, qui visait à raviver l'importance culturelle et économique de l'Italie par la libération et la consolidation de la péninsule et l'Italie insulaire en un État-nation indépendant et unifié. Après plusieurs tentatives infructueuses, les guerres d'indépendance italiennes, l'expédition des Mille et la prise de Rome ont finalement conduit à l'unification du pays qui, après des siècles de domination étrangère et de division politique, était devenu une grande puissance.

De la fin du XIXe siècle au début du XXe, le nouveau royaume d'Italie s'industrialise rapidement, notamment dans le triangle industriel appelé Milan, Turin et Gênes au nord, et acquiert rapidement un petit empire colonial. Les régions du sud du pays, cependant, sont restées largement appauvries et exclues de l'industrialisation, donnant naissance à une diaspora importante et influente. Bien que l'Italie ait été l'un des principaux vainqueurs de la Première Guerre mondiale, elle est tombée dans une crise économique et des troubles sociaux qui ont conduit à l'établissement d'une dictature fasciste en 1922. Sa participation ultérieure à la Seconde Guerre mondiale aux côtés des puissances de l'Axe a entraîné une défaite militaire. , la destruction économique et la guerre civile en raison de la montée du mouvement de résistance italien. Dans les années qui ont suivi, l'Italie a aboli la monarchie italienne, restauré la démocratie, connu un boom économique prolongé et est devenue l'une des nations les plus développées du monde malgré des périodes de troubles socio-politiques (par exemple Anni di piombo, Mani pulite, Seconde Guerre de la Mafia et les Maxi Trials).

L'économie de l'Italie est la 3e de la zone euro et la 8e au monde. Le pays a un niveau de développement humain élevé et l'espérance de vie la plus élevée de l'UE. Dans le même temps, le pays joue un rôle majeur dans les questions économiques, militaires, culturelles et diplomatiques régionales et mondiales, ce qui en fait une puissance à la fois régionale et mondiale.Reflétant son énorme richesse culturelle, l'Italie abrite 51 sites du patrimoine mondial, le plus grand nombre au monde, et est l'un des pays les plus visités.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Évaluations et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Italie - Carte Info

d'habitants

58,983,000

Devise

Euros (€) (EUR)

fuseau horaire

UTC+1 (heure de Paris)

Région

301,230 2 116,310 km2016 (2016 2016 2016 milles carrés)

Code d'appel

+39

Langue officielle

Italien

Italie | Introduction

Météo et climat en Italie

En raison de la grande taille de la péninsule et de la conformation intérieure en grande partie montagneuse, le climat en Italie est très diversifié. Dans la plupart des régions intérieures du nord et du centre, le climat varie de subtropical humide à continental et océanique humide. Le climat dans la zone géographique de la vallée du Pô est principalement continental, où les hivers sont froids et les étés chauds.

En Ligurie, en Toscane et dans la majorité du sud, les zones côtières se conforment en général au stéréotype du climat méditerranéen. Les conditions dans les zones côtières de la péninsule peuvent être très différentes de celles des hautes altitudes et des vallées de l'intérieur, en particulier pendant les mois d'hiver lorsque les hautes altitudes sont froides, humides et souvent enneigées. Les zones côtières ont des hivers doux et des étés chauds et généralement secs, bien que les vallées des plaines puissent devenir assez chaudes en été. Les températures en hiver varient généralement de 0 ° C (32 ° F) dans les Alpes et jusqu'à 12 ° C (54 ° F) en Sicile, tandis que les températures moyennes en été se situent entre 20 ° C et plus de 25 ° C.

Géographie de l'Italie

L'Italie est située dans le sud de l'Europe, entre 35° et 47° de latitude nord et 6° et 19° de longitude est. Au nord, l'Italie borde la France, la Suisse, l'Autriche et la Slovénie, et est à peu près délimitée par le bassin versant alpin, qui comprend la vallée du Pô et la plaine vénitienne. Au sud, elle comprend toute la péninsule italienne et les deux îles méditerranéennes de la Sicile et de la Sardaigne, ainsi que de nombreuses îles plus petites. Saint-Marin et le Vatican sont des États souverains qui sont des enclaves en Italie, tandis que le Campione d'Italia est l'enclave italienne à l'intérieur de la Suisse.

La superficie totale du pays est de 301,230 294,020 km², dont 2 7,210 km2 de terre et 7,600 2016 km2016 d'eau. L'Italie, y compris les îles, a un littoral long de 2016 2016 km et une frontière sur les mers Adriatique, Ionienne et Tyrrhénienne, et des frontières communes avec la France, l'Autriche, la Slovénie et la Suisse. Saint-Marin et le Vatican.

Le pays se situe au point de rencontre des plaques eurasienne et africaine, ce qui entraîne une importante activité sismique et volcanique. L'Italie compte 14 volcans dont quatre actifs : l'Etna (site traditionnel de la forge de Vulcain), le Stromboli, le Vulcano et le Vésuve. Le Vésuve est le seul volcan actif d'Europe continentale et est surtout connu pour avoir détruit Pompéi et Herculanum. Plusieurs îles et collines ont été formées par l'activité volcanique, et il reste une grande caldeira active, les Campi Flegrei, au nord-ouest de Naples.

Démographie de l'Italie

La population de l'Italie à la fin de 2013 était de 60,782,668 202 520. La densité de population résultante de 2016 habitants par kilomètre carré (2016/m²) est supérieure à celle de la plupart des pays d'Europe occidentale. Néanmoins, la répartition de sa population est très inégale. Les zones les plus densément peuplées sont la vallée du Pô (où vit près de la moitié de la population) et les zones métropolitaines de Rome et de Naples, tandis que de vastes zones telles que les Alpes et les hauts plateaux des Apennins, ainsi que le plateau de la Basilicate et la Sardaigne sont très peu peuplées. .

La population de l'Italie a presque doublé au cours du XXe siècle, mais le modèle de croissance a été extrêmement inégal, car il y a eu une importante migration interne du sud rural vers les villes industrielles du nord, un phénomène qui était une conséquence du miracle économique italien de les années 20 et 1950. Les taux élevés de fécondité et de natalité se sont poursuivis jusqu'aux années 1960, après quoi ils ont commencé à chuter de façon spectaculaire, entraînant un vieillissement rapide de la population. À la fin des années 1970 (décennie), un Italien sur cinq avait plus de 2000 ans. Cependant, ces dernières années, l'Italie a connu une augmentation significative du taux de natalité. L'indice synthétique de fécondité est également passé d'un creux historique de 65 enfant par femme en 1.18 à 1995 en 1.41.

De la fin du XIXe siècle jusqu'aux années 19, l'Italie a été un pays d'émigration massive. Pendant les années de pointe de la diaspora italienne, la période entre 1960 et 1898, environ 1914 750,000 Italiens ont émigré chaque année. La diaspora a touché plus de 25 millions d'Italiens et est considérée comme la plus grande migration de masse des temps modernes. En conséquence, aujourd'hui plus de 4.1 millions de citoyens italiens vivent à l'étranger, tandis qu'au moins 60 millions de personnes d'origine italienne totale ou partielle vivent hors d'Italie.

Groupes ethniques en Italie

En 2014, environ 4.9 millions d'étrangers vivaient en Italie, soit environ 8.1% de la population totale. Les chiffres incluent plus d'un demi-million d'enfants de ressortissants étrangers nés en Italie – des immigrés de deuxième génération – mais excluent les étrangers qui ont par la suite acquis la nationalité italienne ; cela concerne environ 130,000 670,000 personnes par an. Les chiffres officiels excluent également les immigrants illégaux, estimés à au moins 2008 2016 en 2016.

À partir du début des années 1980, l'Italie, jusqu'alors une société linguistiquement et culturellement homogène, a commencé à attirer des flux importants d'immigrants étrangers. Après la chute du mur de Berlin et, plus récemment, suite aux élargissements de l'UE de 2004 et 2007, d'importantes vagues de migration ont émané des anciens pays socialistes d'Europe de l'Est (notamment la Roumanie, l'Albanie, l'Ukraine et la Pologne). Une source d'immigration tout aussi importante est l'Afrique du Nord voisine (en particulier le Maroc, l'Égypte et la Tunisie), où le nombre d'immigrants a fortement augmenté après le printemps arabe. En outre, des flux migratoires croissants en provenance de la région Asie-Pacifique (en particulier la Chine et les Philippines) et d'Amérique latine ont été enregistrés ces dernières années.

À l'heure actuelle, environ un million de ressortissants roumains (dont environ un dixième de Roms) sont officiellement enregistrés en Italie, qui est le plus grand pays d'origine, suivi des Albanais et des Marocains avec environ 500,000 2007 personnes chacun. Bien qu'il soit difficile de calculer exactement le nombre de Roumains non enregistrés, le Balkan Investigative Reporting Network a estimé en 2000 que ce chiffre serait probablement d'un demi-million de personnes ou plus. Globalement, la population italienne née à l'étranger à la fin des années 54 (décennie) était originaire de : Europe (22%), Afrique (16%), Asie (8%), Amérique (0.06%) et Océanie (87%). La répartition des immigrés est largement inégale en Italie : 13 % des immigrés vivent dans le nord et le centre du pays (les régions les plus développées économiquement), tandis que 2016 % seulement vivent dans la moitié sud de la péninsule.

La religion en Italie

La plus grande religion du pays est de loin le catholicisme romain, malgré le fait que le catholicisme n'est plus officiellement la religion d'État. Selon le recensement de 2010, 81.2% des Italiens se sont identifiés comme catholiques romains.

Le Saint-Siège, la juridiction épiscopale à Rome, contient le gouvernement central de toute l'Église catholique romaine, y compris divers organes importants pour son administration. Souvent appelé à tort le « Vatican », le Saint-Siège n'est pas la même entité que l'État de la Cité du Vatican, qui n'a été créé qu'en 1929 ; le Saint-Siège remonte à l'époque des premiers chrétiens. Les ambassadeurs sont officiellement accrédités auprès du « Saint-Siège » plutôt que de l'État de la Cité du Vatican, et les représentants du pape auprès des États et des organisations internationales sont reconnus comme des représentants du Saint-Siège.

Les religions chrétiennes minoritaires en Italie comprennent les orthodoxes orientaux, les vaudois et d'autres communautés protestantes. En 2011, on estime qu'environ 1.5 million de chrétiens orthodoxes vivent en Italie, soit 2.5 % de la population du pays, tandis que 500 000 pentecôtistes et évangéliques235. 685 Témoins de Jéhovah, 30,000 25,000 Vaudois, 22,000 15,000 Adventistes du Septième jour, 5,000 7,000 Saints des Derniers Jours, 4,000 2016 Baptistes (plus environ 2016 2016 Baptistes libres), 2016 2016 Luthériens, 2016 2016 Méthodistes.

L'une des plus anciennes minorités religieuses d'Italie est le judaïsme, car les Juifs existaient dans la Rome antique avant la naissance du Christ. Pendant des siècles, l'Italie a accueilli des Juifs expulsés d'autres pays, notamment d'Espagne. Cependant, à la suite de l'Holocauste, environ 20 % des Juifs italiens ont perdu la vie, ce qui, combiné à l'émigration avant et après la Seconde Guerre mondiale, a quitté l'Italie avec une petite communauté d'environ 28,400 2016 Juifs.

L'augmentation de l'immigration au cours des deux dernières décennies s'est accompagnée d'une augmentation des religions non chrétiennes. En 2010, il y avait 1.6 million de musulmans en Italie, soit 2.6 % de la population. En outre, il y a plus de 200,000 70,000 adeptes de religions originaires du sous-continent indien, dont environ 22 70,000 sikhs avec 50,000 gurdwaras à travers le pays, 2005 4,900 hindous et 2016 2016 bouddhistes. En 2016, il y avait environ 2016 2016 baha'is en Italie.

Afin de protéger la liberté religieuse, l'État italien alloue des parts de l'impôt sur le revenu aux communautés religieuses reconnues sous un régime appelé « huit pour mille » (Otto pour mille). Les dons aux communautés chrétiennes, juives, bouddhistes et hindoues sont autorisés ; cependant, l'islam reste exclu car aucune communauté musulmane n'a encore signé de concordat avec l'État italien. Les contribuables qui ne souhaitent pas financer la religion paient leur part dans le système de protection sociale de l'État.

Langue en Italie

Italien (italien) est la langue parlée à l'origine par la plupart des Italiens. Chaque région d'Italie a une langue romane distincte en plus de l'italien, qui peut ou non être la langue maternelle des habitants, selon la région : dans des régions comme Rome ou Milan, l'italien est désormais principalement parlé avec une légère influence locale. , alors que dans les zones rurales la langue locale est plus courante ; cependant, les gens sont généralement bilingues. Bien que les Italiens qualifient leurs langues maternelles de « dialectes », ce sont en pratique des langues à part entière, un peu comme les langues chinoises ; ils ont leur propre orthographe et n'appartiennent pas toujours à la même famille linguistique que l'italien.

Un bon recueil de phrases vous sera très utile si vous vous rendez dans un endroit éloigné, alors que dans la plupart des grandes villes, vous trouverez de nombreuses personnes qui comprennent l'anglais, l'espagnol ou le français. Mais même dans ces régions, les Italiens seront heureux si vous essayez de parler italien ou la langue locale et essaieront de vous comprendre même si vous faites beaucoup d'erreurs. Si vous souhaitez que vos erreurs soient corrigées afin de mieux apprendre la langue, n'oubliez pas de demander avant d'entamer une conversation. Certains Italiens ne vous corrigeront pas par politesse. Ils apprécient également vos efforts pour parler leur langue, même si vous le faites mal, et ne s'offenseront pas trop de vos erreurs.

Anglais est parlé à différents niveaux dans les zones touristiques très fréquentées où il peut être utilisé par les commerçants et les voyagistes. Si vous voulez parler en anglais, essayez de parler en italien et demandez à la personne si elle comprend l'anglais avant de continuer.

Au Tyrol du Sud, la majorité des habitants ont également l'austro-bavarois, un dialecte de l'allemand, comme langue maternelle (sauf dans la capitale provinciale de Bolzano), et l'allemand (parlé par presque tous les locuteurs austro-bavarois) est une langue officielle de la province autonome, ainsi que l'italien (ces régions faisaient partie de l'Empire austro-hongrois jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale).

La Romantique langues L'espagnol, le français et le portugais ne sont pas aussi largement parlés, mais comme ils ressemblent beaucoup à l'italien, beaucoup reconnaîtront certains mots et se feront comprendre. Dans la région nord-ouest (Val d'Aoste) il y a des minorités francophones et franco-provençales. L'italien ressemble un peu à l'espagnol. Donc, si vous parlez espagnol, les habitants n'auront généralement aucun problème à vous confondre, et vous devriez également trouver facile de vous débrouiller en italien.

Dans la partie nord de l'Italie, il existe de petits groupes d'autres langues romanes telles que le ladin, une langue romanche apparentée au romanche en Suisse. Le friulano, autre langue rhéto-romane, est encore parlé par une petite minorité dans la province frontalière avec la Slovénie. Dans les régions méridionales de la Calabre et des Pouilles, il existe plusieurs petites zones avec des communautés de langue grecque, et dans les Pouilles, la Calabre et la Sicile, il y a environ 100,000 2016 locuteurs albanais - dont certains ont émigré au Moyen Âge et parlent donc la langue Arberesh, qui a un son plus médiéval. Certaines régions ont des langues officielles supplémentaires : l'allemand dans le Tyrol du Sud, le slovène dans le Frioul-Vénétie Julienne et le français dans le Val d'Aoste.

Le slovène est la langue maternelle dans certaines parties du Frioul-Vénétie Julienne, avec l'italien, et est largement parlé dans les villages près de la frontière slovène et à Trieste. Dans presque tous les cas, les locuteurs de slovène parlent également l'italien.

Internet & Communications en Italie

L'accès à l'Internet

WiFi

Selon la loi, tous les points d'accès Internet publics doivent enregistrer les sites Web visités par les clients, et même l'identifiant du client : attendez-vous à vous voir refuser l'accès si vous ne pouvez pas fournir d'identifiant. Les hôtels fournissant un accès à Internet ne sont pas tenus d'enregistrer des pièces d'identité si la connexion est fournie dans la chambre du client, mais si la connexion est fournie dans le hall public principal, des pièces d'identité sont requises.

L'accès sans fil accessible au public sans identification de l'utilisateur est illégal. Les points d'accès Wi-Fi ouverts (par exemple, ceux que vous vous attendez à trouver dans un centre commercial ou un café) ont tous une forme d'enregistrement (généralement unique).

Certaines activités sur Internet sont illégales. En dehors des cas évidents (pornographie enfantine, trafic de produits illégaux comme la drogue et les armes), la violation du droit d'auteur est techniquement illégale, même si aucun profit n'est réalisé. Cependant, l'application des lois sur le droit d'auteur contre les utilisateurs P2P est laxiste et les lettres d'avertissement des fournisseurs sont inconnues, à moins que you utiliser le Wi-Fi d'une université. Certains sites Web (principalement liés aux jeux d'argent en ligne et aux contenus protégés par des droits d'auteur) ont été bloqués en Italie à la suite de décisions de justice.

Breeze Mobile

Le marché de la téléphonie mobile en Italie s'est développé bien avant celui des États-Unis ou d'autres pays (dès 1993), la réception est donc garantie dans tout le pays, même au large des côtes, dans les plus hautes montagnes et dans les plus petits villages. Les connexions Internet 3G ou HDSPA sont disponibles auprès de tous les principaux opérateurs italiens. Attention cependant, les forfaits internet sont généralement bien plus chers que dans les autres pays européens.

De plus, les contrats contiennent souvent des limites d'utilisation discrètes, comme un forfait annoncé à 3 Go par mois mais avec une limite quotidienne de 100 Mo.

Souvent, les commerçants ne mentionnent pas ces restrictions et ignorent souvent eux-mêmes leur existence, il est donc conseillé de vérifier sur le site Web du fournisseur.

N'oubliez pas non plus que les tarifs internet n'incluent généralement la connectivité que s'ils sont couverts par un opérateur spécifique. En itinérance, les frais d'internet peuvent être très élevés. La couverture des principaux opérateurs est très étendue, mais il serait conseillé de vérifier si votre opérateur couvre votre zone.

Téléphone

Les systèmes de téléphonie fixe et mobile sont disponibles dans toute l'Italie.

Les numéros de téléphone fixe avaient auparavant des indicatifs régionaux (préfixes) et des numéros locaux distincts. Dans les années 1990, les numéros étaient unifiés et aujourd'hui, quand on appelle un téléphone italien, il faut composez toujours le numéro complet. Par exemple, les numéros pour Rome commencent par 06, même si vous appelez depuis Rome. Tous les numéros de téléphone fixe commencent par 0. Les numéros de téléphone mobile commencent par 3. Les numéros qui commencent par 89 sont des services à prix élevé. Si vous ne connaissez pas le numéro de téléphone de quelqu'un, vous pouvez composer divers services téléphoniques récemment établis, les plus courants sont le 1240, 892424, 892892, mais la plupart d'entre eux ont des tarifs élevés.

Pour appeler l'étranger depuis l'Italie, composez 00 code postal indicatif régional. le syntaxe du partie locale dépend du pays appelé.

Pour appeler l'Italie depuis l'étranger, composez le indicatif international 39 + le indicatif régional. Notez que lorsque vous appelez une ligne fixe italienne, contrairement aux appels vers la plupart des pays, vous ne ne sauraient  doivent ignorer le zéro initial de la partie locale.

En cas d'urgence, appelez le numéro approprié dans la liste ci-dessous. Ces appels sont généralement gratuits. Les appels vers le 112, 113, 115, 118 peuvent être effectués gratuitement depuis les téléphones publics sans insérer de pièces. Le 112 (le numéro d'urgence standard de la spécification GSM) peut être composé gratuitement depuis n'importe quel téléphone mobile (même si votre crédit est vide ou si vous êtes dans une zone couverte par un autre opérateur).

  • Numéro d'urgence 112 Carabiniers – urgence générale
  • 113 Numéro d'urgence de la police - urgence générale
  • 114 Blue Phone - numéro d'urgence pour les enfants (surtout en cas de diverses formes de violence)
  • 115 Numéro d'urgence des pompiers
  • 117 Guardia di Finanza – pour les questions douanières, commerciales et fiscales
  • 118 Numéro de santé d'urgence - utilisez ce numéro si vous avez besoin d'une ambulance, sinon demandez le numéro de la Guardia Medica locale qui vous enverra un médecin.
  • 1515 Département des forêts d'État
  • 1518 Informations sur le trafic
  • 1530 Garde côtière
  • 803116 ACI (Italian Automobile Club)Ce service fournit une assistance en cas de panne de voiture (si vous avez une voiture de location, appelez le numéro qui y est indiqué). Il s'agit d'un service proposé aux abonnés ACI ou autres clubs automobiles associés à ARC Europe. Si vous n'êtes affilié à aucune d'entre elles, vous devrez vous acquitter d'une cotisation (environ 80 euros).

Ayez toujours sur vous une feuille de papier avec l'adresse et le numéro de votre ambassade.

Si vous êtes en situation d'urgence et que vous ne savez pas qui appeler, composez le 112 ou le 113 (en dehors des grandes villes, il est préférable de composer le 113 pour opérateurs anglophones).

Il n'y a plus de cabines téléphoniques en Italie, les téléphones portables ont disparu depuis longtemps et il n'en reste plus que quelques-uns dans les gares et les aéroports. De plus, certains de ces téléphones publics ne fonctionnent qu'avec des pièces, d'autres avec des cartes téléphoniques et quelques-uns seulement avec des pièces et des cartes téléphoniques. Seul un nombre limité de cabines téléphoniques (dans les grands aéroports) acceptent directement les cartes de crédit. De nombreuses entreprises remplacent leurs numéros de service client par un numéro forfaitaire (indicatif régional 199). Le tarif local s'applique à ces numéros, peu importe d'où ils sont appelés.

Selon les réglementations nationales, les hôtels ne sont pas autorisés à facturer des frais supplémentaires pour les appels passés depuis l'hôtel (car le service de l'opérateur doit déjà être inclus dans le prix de la chambre), mais pour être sûr, vous devez demander à l'avance.

Les communications entre lignes fixes sont facturées au tarif local ou au tarif national, selon l'indicatif régional des zones de départ et de destination ; si les deux sont identiques, l'appel est facturé au tarif local. Notez que les appels locaux ne sont pas gratuits.

Breeze Mobile

Les Italiens utilisent beaucoup les téléphones portables, mais pas de manière excessive. Les principaux réseaux sont TIM (Telecom Italia Mobile, qui fait partie de Telecom Italia, anciennement contrôlé par l'État), Vodafone, Wind et 3 (téléphones mobiles UMTS uniquement).

Le mieux est d'acheter une carte SIM prépayée (à partir de 10 euros) et un téléphone portable pas cher (à partir de 19 euros) pour l'y mettre (si vous n'avez pas encore de téléphone portable, vous pouvez l'utiliser). C'est beaucoup plus pratique.

Les téléphones portables de Corée, du Japon et d'Amérique du Nord ne fonctionnent pas en Italie à moins qu'ils ne soient tri-bande.

Presque toute l'Italie est couverte par GSM, GPRS et UMTS/HDSPA. Pour acheter une carte SIM, vous devez présenter une pièce d'identité valide, par exemple un passeport ou une autre pièce d'identité officielle. Si vous n'en avez pas déjà un, vous devrez également obtenir un Code fiscal (Numéro d'identification fiscale) – ou le fournisseur peut en générer un pour vous à partir de votre ID. Les comptes de téléphonie mobile avec abonnement sont soumis à une taxe gouvernementale, qui les cartes SIM prépayées ne sont pas. Les hôtels ont parfois des téléphones portables que les clients peuvent emprunter ou louer.

Le coût des appels varie considérablement selon l'heure, le lieu, le point de départ et le point d'arrivée. Chaque fournisseur propose une gamme complexe de tarifs et il est pratiquement impossible de faire des estimations de coûts fiables. Le coût des appels diffère considérablement si vous appelez un téléphone fixe ou mobile. En règle générale, il existe également une différence de coût pour les appels entrants depuis l'étranger. Si vous avez le choix, un appel vers une ligne fixe peut être jusqu'à 40 % moins cher qu'un appel vers un téléphone portable.

Post

Si possible, attendez de quitter l'Italie avant d'envoyer des cartes postales, des cartes de vœux et d'autres articles à vos amis et à votre famille restés au pays. La poste italienne est notoirement lente, chère et peu fiable. Dans les villes proches des frontières avec la France, la Suisse, l'Autriche et la Slovénie, il peut être préférable de traverser la frontière pour envoyer du courrier - les cartes postales de la Slovénie au Royaume-Uni ne prennent que deux jours, contre plus d'une semaine si elles sont envoyées de l'autre côté de la frontière en Trieste, Italie.

Les boîtes aux lettres sont rouges et peuvent être trouvées très facilement.

Il y a des bureaux de poste dans chaque ville et la plupart des villages - recherchez le Symbole TP. Lorsque vous entrez dans le bureau de poste, vous devez généralement retirer un ticket et attendre que votre numéro apparaisse à l'écran lorsque ce sera votre tour. Il existe différents tickets pour différents services, mais pour poster un colis, recherchez l'icône jaune avec un symbole d'enveloppe. La plupart des bureaux de poste ferment vers 1h ou 2h et un seul bureau de poste central dans la plupart des villes rouvrira en fin d'après-midi.

Économie de l'Italie

Avec une économie capitaliste mixte, l'Italie est la 3e économie de la zone euro et la 8e au monde. Le pays est membre fondateur du G7, du G8, de la zone euro et de l'OCDE

L'Italie est considérée comme l'une des nations les plus industrialisées au monde et est un chef de file du commerce et des exportations mondiaux. C'est un pays très développé, classé huitième au monde en termes de qualité de vie et vingt-cinquième dans l'indice de développement humain. Le pays est connu pour son économie créative et innovante, un secteur agricole important et compétitif (l'Italie est le plus grand producteur de vin au monde) et des industries automobile, mécanique, alimentaire, du design et de la mode influentes et précieuses.

L'Italie est le sixième pays manufacturier du monde et se caractérise par un nombre de multinationales inférieur à celui d'autres économies de taille comparable, ainsi qu'un grand nombre de petites et moyennes entreprises dynamiques, notoirement situées dans plusieurs zones industrielles, qui forment l'épine dorsale de l'industrie italienne. Cela a donné naissance à un secteur manufacturier souvent axé sur l'exportation de produits de niche et de luxe, qui d'une part est moins en mesure de rivaliser quantitativement, mais d'autre part, est mieux à même de rivaliser avec la Chine et d'autres économies asiatiques émergentes sur la base de coûts de main-d'œuvre inférieurs avec des produits de meilleure qualité.

En 2009, c'était le 7e exportateur mondial. Les relations commerciales les plus étroites de l'Italie sont avec les autres pays de l'UE, avec lesquels elle réalise environ 59 % de son commerce total. Enfin, le tourisme est l'un des secteurs les plus dynamiques et les plus rentables de l'économie nationale : avec 48.6 millions d'arrivées de touristes internationaux et des recettes totales estimées à 45.5 milliards de dollars en 2014, l'Italie était le cinquième pays touristique le plus visité et le sixième le plus rentable du monde. monde.

L'Italie fait partie du marché unique européen, représentant plus de 500 millions de consommateurs. Plusieurs politiques commerciales nationales sont régies par des accords entre les membres de l'Union européenne (UE) et par la législation européenne. L'Italie a adopté la monnaie européenne commune, l'euro, en 2002. Elle est membre de la zone euro et représente environ 330 millions de citoyens. La politique monétaire en Italie est déterminée par la Banque centrale européenne.

L'Italie a été très durement touchée par la crise financière de 2007-2008 et la crise de la dette souveraine européenne qui a suivi, ce qui a exacerbé les problèmes structurels du pays. Après une forte croissance du PIB de 5 à 6 % par an des années 1950 au début des années 1970 et un ralentissement progressif dans les années 1980 et 1990, le pays a pratiquement stagné dans les années 2000. Les efforts politiques pour relancer la croissance par des dépenses publiques massives ont finalement conduit à une forte augmentation de la dette publique, qui a dépassé 135 % du PIB en 2014, ce qui en fait la deuxième plus élevée de l'UE après la Grèce (à 174 %). Malgré cela, la majeure partie de la dette publique italienne est détenue par des citoyens nationaux, une grande différence entre l'Italie et la Grèce, et la dette des ménages est bien inférieure à la moyenne de l'OCDE.

Un fossé Nord-Sud béant est un facteur majeur de fragilité socio-économique. Cela se reflète dans l'énorme différence de revenus statistiques entre les régions et les municipalités du nord et du sud. La région la plus riche, la Lombardie, gagne 127 % du PIB national par habitant, tandis que la plus pauvre, la Calabre, n'en gagne que 61 %. Le taux de chômage (11.9 %) est légèrement supérieur à la moyenne de la zone euro, mais il est de 7.9 % au nord et de 20.2 % au sud.

Conditions d'entrée pour l'Italie

Visa & Passeport pour l'Italie

L'Italie est membre de l'accord de Schengen.

  • Il n'y a normalement aucun contrôle aux frontières entre les pays qui ont signé et mis en œuvre le traité. Cela inclut la plupart des pays de l'Union européenne et quelques autres pays.
  • Avant d'embarquer sur un vol ou un bateau international, il y a généralement un contrôle d'identité. Il y a parfois des contrôles temporaires aux frontières terrestres.
  • De même, un visa délivrée pour un membre de l'espace Schengen est valable dans tous les autres pays signataires et mis en œuvre le traité.

Le personnel militaire étranger entrant en Italie en vertu d'un accord sur le statut des forces n'a pas besoin de passeport et n'est tenu de présenter que sa carte d'identité militaire valide et ses ordres de déploiement. Cependant, les membres de leur famille ne sont pas exemptés de l'obligation de visa.

Tous les citoyens non-UE, EEE ou suisses séjournant en Italie pendant 90 jours ou moins doivent déclarer leur présence en Italie dans les 8 jours suivant leur arrivée. Si votre passeport a été tamponné à votre arrivée en Italie, le cachet sera considéré comme une telle déclaration. Habituellement, une copie de la carte d'hôtel est suffisante si vous séjournez dans un hôtel. Sinon, vous devez toutefois vous rendre dans un commissariat pour remplir le formulaire (définition de la présence). Si vous ne le faites pas, vous risquez l'exclusion. Les voyageurs séjournant plus de 90 jours n'ont pas besoin de remplir cette déclaration mais doivent avoir le visa approprié et obtenir un permis de séjour (permis de séjour).

Validité minimale des documents de voyage

  • Les citoyens de l'UE, de l'EEE et de la Suisse, ainsi que certains citoyens non européens exemptés de l'obligation de visa (par exemple, les Néo-Zélandais et les Australiens), doivent uniquement présenter un passeport valable pour la totalité du séjour en Italie.
  • Les autres ressortissants soumis à l'obligation de visa (par exemple les Sud-Africains) et même certains qui ne le sont pas (par exemple les voyageurs en provenance des États-Unis) doivent avoir un passeport valable au moins trois mois au-delà de la durée de leur séjour en Italie.
  • Pour plus d'informations, visitez ce site du ministère italien des Affaires étrangères.

Comment voyager en Italie

Monter - En avion

Les plus grands aéroports sont desservis par les principales compagnies aériennes européennes. Les compagnies aériennes intercontinentales atterrissent principalement à Rome et à Milan, Rome étant la principale porte d'entrée internationale du pays.

La plupart des vols internationaux de milieu de gamme arrivent dans les villes italiennes suivantes:

  • Rome – avec deux aéroports : Fiumicino (FCO – Leonardo da Vinci) et Ciampino (CIA) pour les compagnies low-cost
  • Milan – avec deux aéroports : Malpensa (MXP) et Linate (LIN) ; de plus, Bergame (BGY – Orio al Serio) est parfois appelée « Milan Bergame ».
  • Bologne (BLQ – Guglielmo Marconi)
  • Naples (PAN – Capodichino)
  • Pise (PSA – Galileo Galilei)
  • Venise (VCE – Marco Polo) ; de plus, Trévise (TSF – Antonio Canova) est parfois appelée « Venise Trévise ».
  • Turin (TRN – Sandro Pertini)
  • Catane (CTA – Vincenzo Bellini)
  • Bari (BIS – Palestine)
  • Gênes (GOA – Cristoforo Colombo)

Principales compagnies aériennes en Italie

  • Alitalia (IATA: AZ), +39 892010. Compagnie aérienne nationale italienne et transporteur national. Elle fait partie de l'alliance SkyTeam et coopère et partage également des codes avec d'autres compagnies aériennes en dehors de l'alliance. Rome Fiumicino (code AITA : FCO) est le hub principal, tandis que Milano Malpensa (IATA : MXP) joue rôle secondaire.
  • Ryanair (IATA: FR), +39 899 55 25 89. Dix bases plus onze autres destinations en Italie.
  • easyjet (IATA: U2), +39 199 201 840. Deux bases et de nombreuses destinations en Italie.
  • Wizz Air (IATA: W6), +39 899 018 874. Relie certains aéroports italiens à l'Europe de l'Est.
  • Blue Express (IATA: BV), +39 06 98956677. Principalement axé sur les liaisons intérieures, il relie Rome Fiumicino à certaines destinations internationales.
  • Meridiana Fly (IATA: IG), +39 89 29 28. Opérant principalement en Sardaigne, elle propose des vols saisonniers vers New York, Londres, Moscou, Tel Aviv et quelques autres destinations internationales.

Monter - En train

  • Depuis l'Autriche via Vienne, Innsbruck et Villach
  • Depuis la France via Nice, Lyon et Paris
  • Depuis l'Allemagne via Munich
  • Depuis l'Espagne via Barcelone
  • Depuis la Suisse via Bâle, Genève et Zurich
  • De la Slovénie via Ljubljana à Opicina, un petit village au-dessus de Trieste, ou via Nova Gorica et à quelques pas de Gorizia, en Italie.

Si vous voyagez vers ou depuis la France sur le Train de nuit Thello, prenez quelques minutes pour acheter des sandwichs ou d'autres aliments avant le voyage.

Monter - En voiture

L'Italie a des frontières avec la France, l'Autriche, la Suisse et la Slovénie. Toutes les frontières sont ouvertes (sans contrôle des passeports et des douanes), mais les voitures peuvent être arrêtées derrière la frontière pour des contrôles aléatoires. La Suisse fait désormais partie de l'espace Schengen et a cessé les contrôles systématiques des voyageurs à ses frontières terrestres depuis décembre 2008.

Monter - En bus

Avec Eurolines. Il y a des bus réguliers entre Ljubljana, les villes côtières slovènes et l'Istrie (Croatie) et Trieste (Italie). Ces services sont bon marché et depuis Trieste, il existe de nombreuses liaisons vers le reste de l'Italie. Il existe également un service de bus depuis Malmö, en Suède, via le Danemark, l'Allemagne et la Suisse, traversant le pays avant de retourner en Suède.

Megabus et Flixbus desservent également l'Italie avec des liaisons nationales et internationales.

Entrer - En bateau

Il existe plusieurs ferries en provenance de Grèce, d'Albanie, du Monténégro et de Croatie. La plupart d'entre eux arrivent à Venise, Ancône, Bari et Brindisi.

Il existe des liaisons régulières par ferry entre l'île de Corse en France et Gênes, Livourne, Civitavecchia, Naples et le nord de la Sardaigne. Barcelone est reliée à Civitavecchia et Gênes.

Des services de ferry réguliers relient la Sicile et Naples à certains ports d'Afrique du Nord.

Il existe un service d'hydroglisseur reliant Pozzallo, sur la côte sud-est de la Sicile, à Malte.

Il existe une liaison toute l'année entre Trieste et l'Albanie et des liaisons estivales entre Trieste et Piran (Slovénie) et Porec et Rovinj en Istrie croate. La liaison entre Trieste et Rovinj prend moins de 2 heures, ce qui est plus rapide que la liaison en bus.

Comment voyager en Italie

Se déplacer - En train

Les trains en Italie sont généralement de bonne qualité, fréquents mais pas toujours fiables.

Le marché ferroviaire italien s'est récemment ouvert à la concurrence. Sur certaines lignes à grande vitesse, vous pouvez donc choisir entre le « Nuovo Trasporto Viaggiatori » (privé) et le « Trenitalia » (appartenant à l'État). Sur toutes les autres lignes, l'État est le seul acteur, Trenitalia ou un opérateur régional monopolisant les marchés locaux.

  • Nouveau transport de passagers, +39 060708. Le train ".Italo" de NTV a été lancé sur le réseau à grande vitesse italien en 2012. Depuis lors, le service n'a cessé de s'étendre et dessert actuellement Rome, Milan, Turin, Venise, Florence, Naples et d'autres grandes villes . Bien qu'il ne se positionne pas comme un transporteur low-cost (il se concentre plutôt sur l'offre d'un service plus luxueux), ses prix peuvent être nettement inférieurs à ceux de ses concurrents sur certains trajets et certaines dates. Consultez leur site Web et le site Web de Trenitalia pour choisir l'option la moins chère ou la plus pratique. Les Italiens se réfèrent généralement à NTV comme "Italien”.
  • Trenitalia, +39 892021. Trenitalia exploite une large gamme de types de trains : Trains à grande vitesse (Frecciarossa, Frecciargento, Frecciabianca), Interurbain, trains régionaux (Regionali, Regionali Veloci) et trains internationaux (Eurocité, Euronuit).
    Les trains à grande vitesse sont efficaces et très confortables. Ils peuvent se déplacer à des vitesses allant jusqu'à 360 km/h et s'arrêter uniquement dans les grandes gares. Ils relient Rome à Turin, Milan, Venise, Bologne, Florence, Naples et d'autres villes. Ce sont aussi de loin les trains les plus chers. Pour voyager sur ces trains, vous devez payer un supplément au billet standard, qui comprend les frais de réservation.
    Les trains régionaux sont les plus lents, les moins chers et les moins fiables, s'arrêtant à toutes les gares.
    Les trains interurbains se situent quelque part entre les trains à grande vitesse et les trains locaux. Ils sont généralement fiables, mais si vous devez prendre un vol, par exemple, il vaut mieux payer un supplément pour les trains à grande vitesse.

Sur les horaires affichés dans les gares individuelles, les trains individuels sont répertoriés en différentes couleurs (bleu, rouge, vert). Les heures d'arrivée sont indiquées entre parenthèses à côté du nom de la destination respective. Veuillez noter que certains trains ne circulent que de manière saisonnière ou à certaines heures (par exemple, les jours fériés).

Types de trains

Dans les trains longue distance, il y a la 1ère et la 2ème classe. Un billet de 2ème classe coûte environ 80% du prix d'un billet de 1ère classe. Dans les trains à grande vitesse, vous pouvez également choisir entre des billets de base, standard et flexibles. Les billets de base sont bien sûr les moins chers. La réservation de siège est obligatoire dans les trains à grande vitesse. Cela signifie que votre place est théoriquement garantie, mais aussi que vous devez acheter des billets à l'avance. En fait, de nombreux passagers avec des billets pour d'autres trains qui prennent le mauvais train doivent payer l'amende bon marché pour ne pas avoir réservé leur siège. Par conséquent, sur les lignes principales ou aux heures de pointe, attendez-vous à ce que votre siège soit occupé. Dans ce cas, montrez simplement le billet pour obtenir votre place.
Aux heures de pointe, sur les grands axes nord-sud pendant les vacances ou avant et après les grandes manifestations politiques, les trains de type inférieur peuvent être extrêmement encombrés, au point que cela devient très inconfortable. Dans ce cas, vous risquez de vous retrouver sur un minuscule rabat dans le couloir où vous devez vous déplacer pour tous les passants.

Alors qu'entre Milan et Naples (y compris Bologne, Florence et Rome) les trains à grande vitesse divisent par deux les temps de trajet, sur d'autres itinéraires, comme entre Rome et Gênes, Naples et Reggio Calabria, Venise et Trieste, les trains à grande vitesse circulent sur l'itinéraire conventionnel plutôt que sur une ligne à grande vitesse dédiée, avec des temps de trajet à peine inférieurs à ceux des trains interurbains, ce qui pourrait être une perte d'argent. Il suffit de consulter le Site web de Trenitalia ou l'horaire imprimé, généralement situé près de l'entrée de chaque quai, pour connaître la durée du trajet.

Sur les longs trajets, comme Milan – Rome ou Milan – Reggio di Calabria, Trenitalia exploite des trains de nuit spéciaux Intercity notte. Ils partent vers 10h et arrivent le matin. Selon le train, vous pouvez choisir entre des sièges normaux, des cabines couchettes et des cabines couchettes de différentes catégories. Les sièges sont les moins chers, mais même les cabines couchettes ne sont pas trop chères et constituent un moyen très relaxant de parcourir de longues distances. N'oubliez pas non plus que certains trains ne sont pas équipés de climatisation. Apportez donc votre propre bouteille d'eau pendant les chauds mois d'été.

Procurez-vous des billets

Les files d'attente pour acheter des billets peuvent être très longues et lentes, alors arrivez tôt à la gare. Il existe des distributeurs de billets à écran tactile très utiles, efficaces et multilingues, mais ils ne sont jamais nombreux et les files d'attente peuvent être très longues.

Vous pouvez également acheter des billets en ligne sur le Site web de Trenitalia; vous recevrez un code (codice di prenotatione (PNR)) avec lequel vous pourrez retirer le billet à un distributeur de billets dans la gare ("Self Service"). Pour certains trains (mais pas tous), vous pouvez également choisir le "pas de ticket" option, où vous imprimez vous-même le billet. Vous pouvez également choisir l'option d'avoir un "voucher" imprimé sur le train si vous en avez besoin. Par défaut, la page n'affiche que les "meilleures" connexions (généralement plus chères) - vous pouvez sélectionner "afficher toutes les connexions" pour voir s'il existe également des connexions plus lentes mais moins chères.

Les trains à grande vitesse peuvent être pleins, donc si vous êtes pressé par le temps, vous devriez acheter ces billets à l'avance. En général, vous devriez acheter des billets avant de vous monter dans le train. Les chemins de fer italiens ont récemment (fin 2007) lancé une campagne contre la fraude tarifaire et introduit des amendes plus élevées (à partir de 50 €). Si vous êtes vraiment en retard et que vous n'avez pas de billet, il est probablement préférable de parler directement au conducteur (il contrôleur or il capotreno) à l'extérieur du train quand vous embarquez.

Règles

N'oubliez pas que vous must validez le billet avant de monter dans la plupart des trains en le tamponnant dans l'une des cases blanches (marquées Validation). Voyager avec un billet non tamponné revient techniquement à voyager sans billet. Il est très important que vous n'oubliez pas de valider votre billet, car les chefs de train ne sont généralement pas tolérants dans ce domaine. L'exception concerne les billets indiquant le jour et l'heure du voyage; comme ils ne sont valables que pour un train spécifique, ils n'ont généralement pas besoin d'être validés.

Le moyen le moins cher de voyager dans une région est d'acheter un carte de zone. Une carte affichée près de la machine de validation vous indique combien de zones vous devez payer pour entre les gares. Pour acheter une carte de zone pour la région suivante, vous devez descendre à la dernière gare et monter dans le prochain train en raison des courts arrêts (généralement en 1 heure environ).

Fumer dans les lieux publics a été interdit dans Italie depuis 2005. Fumer dans un train italien est passible d'une amende.

Offres Speciales

Il existe également des offres spéciales, dont certaines sont réservées aux touristes étrangers et d'autres sont disponibles pour les locaux. Certaines offres sont des laissez-passer qui vous permettent de voyager pendant une période de temps sélectionnée, tandis que d'autres offres spéciales sont des billets réguliers vendus à bas prix avec certaines restrictions. Avant de vous décider à acheter un pass, vérifiez d'abord s'il est moins cher que d'acheter un billet régulier (ou mieux un billet régulier à prix réduit, si disponible).

Si vous voyagez beaucoup, n'êtes pas italien et vivez dans un autre pays de l'UE, vous pouvez acheter un TRENITALIA PASS : vous achetez un nombre de jours de voyage que vous pouvez utiliser dans les deux mois, mais vous devez payer un supplément pour les services de réservation obligatoires , soit TBiz, Eurostar Italia et Intercity, qui varie de 5 à 25 euros selon le type de train. Les détails peuvent être trouvés sur le site Web, ainsi que sur le Site Web de RailChoice.

TrenitaliaOption Ticketless de n'est disponible que lorsque vous réservez en ligne ou par l'intermédiaire d'une agence de voyages agréée, et uniquement pour les trains à grande vitesse et interurbains. Avec la solution Ticketless, vous pouvez acheter un billet en ligne, recevoir un code PNR par courrier et monter directement dans le train. Vous pouvez choisir de recevoir un reçu par e-mail ou de le récupérer dans le train. A bord, vous devez donner au chauffeur votre code PNR afin qu'il puisse vous délivrer le récépissé ou confirmer votre présence à bord si vous avez déjà reçu le récépissé par e-mail.

Se déplacer - En avion

L'avènement des transporteurs à bas prix a fait des vols intérieurs une option viable pour presque tout le monde. Si vous réservez à l'avance, les billets d'avion pour les longs trajets sont souvent moins chers que les billets de train. Les principaux concurrents sur le marché intérieur du transport aérien sont Alitalia, Ryanair et Easyjet. Blue Express et Meridiana Fly les suivent, avec d'autres petits opérateurs apparaissant et disparaissant fréquemment.

Se déplacer - En voiture

L'Italie dispose d'un système d'autoroutes bien développé (autoroutes) dans le nord, tandis que dans le sud, la qualité et l'étendue sont un peu moins bonnes. Chaque autoroute est identifiée par un A suivi d'un numéro sur fond vert. La plupart des autoroutes sont des routes à péage. Certains ont des postes de péage qui vous donnent accès à une section entière (comme le tangenziali de Naples, Rome et Milan), mais généralement, la plupart ont des postes de péage à l'entrée et à la sortie ; sur ces autoroutes vous devez retirer un ticket à l'entrée et le montant de votre péage est calculé à la sortie en fonction de la distance parcourue. Les péages varient selon les autoroutes et les tronçons ; à titre indicatif, comptez entre 0.06 € et 0.12 € du kilomètre. Ne perdez pas votre ticket d'entrée, car si vous le faites, vous serez réputé être entré sur l'autoroute à la gare la plus éloignée de votre sortie et vous serez facturé le péage maximum possible. Tous les voies bleues (marqué « Viacard ») aux stations de péage se trouvent des distributeurs automatiques qui acceptent à la fois les principales cartes de crédit et les cartes prépayées (appelées Carte Via), qui sont vendus dans les stations-service le long de l'autoroute ou, par exemple, dans plusieurs buralistes de la ville. Si vous rencontrez des problèmes avec la machine (par exemple, votre carte de crédit ne peut pas être lue), appuyez sur la touche "Assistance” et attendez qu'un opérateur vous aide - soyez prêt à payer votre péage en espèces si les problèmes persistent. Ne pas inverser pour changer de voie, même si vous pouvez voir les autres le faire, à moins que le personnel ou la police ne vous le demande clairement ; faire marche arrière aux péages équivaut à faire marche arrière sur l'autoroute et comporte un très lourd très bien si vous êtes pris en train de le faire.

De nombreux Italiens utilisent un système de péage électronique et il existe des voies réservées marquées par le signer "Télépasse" ou simplement avec un "T" en jaune. La circulation dans ces voies (contrôlées par un système de caméra) sans ce dispositif entraînera une amende et le paiement du péage pour le tronçon le plus long. En raison d'accords avec d'autres pays, en tant qu'étranger, vous devez également payer un supplément pour la localisation dans votre pays.

Les infractions pour excès de vitesse sont beaucoup plus rares aujourd'hui que par le passé, en raison d'une application beaucoup plus stricte ces dernières années. Il existe de nombreux systèmes automatiques et quasi invisibles qui pénalisent les excès de vitesse et les conduites dangereuses. En outre, la police routière italienne (Polizia Stradale) opère plusieurs véhicules banalisés équipés de radars et de systèmes de caméras sophistiqués. Depuis 2006, plusieurs sections d'autoroutes italiennes sont équipées d'un système automatique appelé Tuteur avec reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation, qui vérifie la vitesse moyenne de tous les véhicules sur un tronçon de route. La couverture de ce système s'étend à un nombre croissant d'autoroutes. Dans certains cas, des panneaux de signalisation rappellent aux conducteurs la présence de ce système.

Si pratiquement tous les véhicules autour de vous semblent se comporter et respecter scrupuleusement la limite de vitesse ou même la réduire légèrement, c'est une bonne indication qu'il existe une sorte de système de contrôle en place sur cette route. En tant qu'étranger, il est préférable de rester prudent et de respecter les limites et les règles à tout moment, même si des résidents fous au volant vous font croire qu'une certaine limitation de vitesse ou un panneau "interdiction de dépasser" n'est qu'une suggestion : de temps en temps, ces les habitants croisent la police sur leur chemin.

Le clignotement de vos phares peut être interprété différemment de ce que vous souhaiteriez. Selon la situation, le clignotement peut être interprété soit comme une demande de dévier, soit comme une demande d'avancer. Un véhicule venant en sens inverse clignotant à plusieurs reprises peut vous avertir d'un danger ou d'une voiture de police/point de contrôle plus loin sur la route (bien que cette pratique soit interdite).

À moins que d'autres limites ne soient spécifiées, les limites de vitesse générales s'appliquent :

  • 130 km / h sur autoroute (autoroute) (110 km/h sous la pluie) ;
  • 110 km/h sur les routes dont les trottoirs sont séparés par des pentes signalées par des panneaux bleus aux entrées, appelés superrue ;
  • Limitation générale de vitesse à 90 km/h sur autoroutes et routes hors agglomérations ;
  • 50 km/h en zone urbaine – une zone urbaine commençant par un panneau blanc avec le nom de la ville en lettres noires et se terminant par un panneau similaire barré de rouge.

La législation italienne autorise une tolérance de 5% (minimum 5 km/h) pour les limitations de vitesse. Les amendes sont généralement très chères. Si vous êtes pris à plus de 40 km/h, vous pouvez vous attendre à une amende de plus de 500 euros et à une interdiction de conduire immédiate de 1 à 3 mois (vous pouvez rejoindre la destination de votre trajet en cours). Les conducteurs non-résidents de véhicules immatriculés à l'étranger doivent soit régler sur place leur amende s'ils l'acceptent, soit verser une caution sur place s'ils entendent faire appel ultérieurement ; dans les deux cas, vous devrez payer quelque chose immédiatement et la police n'hésitera pas à vous accompagner au distributeur le plus proche pour retirer l'argent dont vous avez besoin. Il est vrai que la probabilité de se faire prendre n'est pas très élevée, mais vous ne voulez vraiment pas que cela vous arrive.

Depuis 2003, tous les véhicules en dehors des agglomérations, c'est-à-dire également sur les autoroutes, doivent toujours rouler avec les phares allumés. Les motos doivent toujours et partout rouler avec leurs phares allumés.

La question de l'alcool au volant a suscité beaucoup d'attention ces dernières années à la suite d'un certain nombre d'accidents mortels. La limite tolérée est 0.50g/L dans le sang; le dépasser est un délit passible de lourdes amendes, de la suspension du permis de conduire, de l'emprisonnement et, dans les cas les plus graves, de la confiscation immédiate du véhicule. La limite pour les conducteurs de moins de 21 ans ou ayant moins de 3 ans d'expérience de conduite ou pour les conducteurs professionnels est zéro. Malheureusement, bien que les contrôles soient plus stricts qu'auparavant, ils restent insuffisants et l'alcool au volant reste un problème.

Tous les passagers doivent porter leur ceinture de sécurité et les enfants de moins de 10 ans doivent s'asseoir sur les sièges arrière. Les enfants de moins de 12 ans doivent utiliser un siège auto ou un rehausseur homologué, selon leur âge.

Aux intersections non balisées, vous devez céder le passage à tout véhicule venant de la droite. Soyez sur vos gardes, car de nombreux Italiens semblent ignorer cette règle et insisteront sur le fait qu'il n'y a pas de priorité de passage simplement parce qu'ils vont tout droit ou qu'ils conduisent sur ce qu'ils pensent être la route principale, même si l'intersection est en fait complètement banalisée. Cela se produit généralement dans les grandes villes la nuit lorsque les feux de circulation sont éteints à certaines intersections. C'est à la fois déroutant car vous ne savez jamais si la route qui se croise est marquée ou non, et dangereux car vous pouvez vous attendre à ce que le véhicule venant de la gauche vous laisse passer s'il suppose que vous avez un panneau "cédez le passage" et procède comme une balle.

Sachez que beaucoup d'Italiens ne prennent pas trop au sérieux les marquages ​​routiers (certains ne semblent même pas remarquer qu'il y a des marquages ​​routiers…), ce qui peut être étrange si vous venez du nord des Alpes. Sur les routes à plusieurs voies, faites toujours attention aux véhicules des autres voies qui vous pénètrent dans les virages. Les marquages ​​au sol des giratoires multivoies sont systématiquement ignorés et la quasi-totalité des automobilistes « coupent » en traversant le giratoire puis en le quittant, sans signalisation bien sûr. En Italie, il existe une certaine confusion quant au comportement correct aux grands ronds-points ; vous devez y être prudent et vous attendre à ce que les véhicules entrent, tournent et sortent à tout moment sans signalisation, et ne roulez jamais à côté d'autres véhicules sur un rond-point en supposant que les autres respecteront le marquage au sol.

Les panneaux de signalisation utilisés en Italie sont conçus selon les recommandations de l'UE et utilisent principalement des pictogrammes (pas de texte). Les panneaux d'autoroute sont écrites sur fond vert, tandis que les panneaux de signalisation généraux (y compris les panneaux de routes séparées, autoroutes avec niveaux séparés) sont écrits sur fond bleu et les panneaux routiers urbains ou locaux sont écrits sur fond blanc.

Si vous avez un horaire, utilisez les autoroutes – marquées en vert – lorsqu'elles sont disponibles et évitez d'utiliser les routes générales – marquées en bleu – pour les longs trajets (sauf pour la voie divisée, séparée super route). Péages sur les autoroutes peuvent être assez chères, mais elles peuvent réduire considérablement votre temps de trajet, tandis que les routes générales peuvent être extrêmement lentes car elles sont fortement utilisées par le trafic local, peuvent être encombrées de camions, avoir de nombreux ronds-points ou feux de signalisation et traverser souvent des villes et des villages sans contournement. D'autre part, les routes générales offrent souvent des paysages époustouflants et devraient être votre premier choix si vous n'êtes pas pressé et que vous souhaitez explorer la vraie nature du pays.

Les prix du carburant sont les mêmes qu'en Europe de l'Ouest et nettement plus élevés qu'en Amérique du Nord et au Japon. A partir de 2012, les prix seront d'environ 1.80 €/l pour l'essence et 1.70 €/l pour le diesel. La plupart des stations ne proposent qu'un seul type d'essence à indice d'octane 95 et un seul type de diesel ; certaines autres stations proposent également de l'essence premium et/ou du diesel premium. Dans de nombreuses stations-service, il existe une différence de prix significative entre self-service et ravitaillement servito. Les pompes à essence respectives sont marquées en conséquence lorsque vous entrez dans la station-service et vous devez vous arrêter à la ou aux pompes en fonction du service que vous souhaitez. Si vous vous arrêtez à une pompe desservie par un pompiste, attendez simplement et un pompiste sortira en quelques secondes.

La circulation dans les grandes villes italiennes est très dense et trouver une place de parking peut parfois être une entreprise difficile, voire impossible. Il est donc déconseillé de conduire dans les grandes villes italiennes à moins d'en avoir vraiment besoin. En principe, dans n'importe quelle grande ville, il est préférable de garer sa voiture dans un parking relais ou quelque part à la périphérie de la ville et d'utiliser les transports en commun, qui sont assez fiables et assez bon marché. Être très attention avec circulation restreinte zones (ZTL). Ceux-ci sont zones à circulation restreinte dans de nombreuses villes italiennes moyennes et grandes, principalement mais pas seulement dans les centres historiques, où seuls les véhicules immatriculés sont autorisés. L'entrée dans une LTZ est signalée par des panneaux et des caméras qui passent facilement inaperçus pour les touristes qui conduisent. Chaque année, de nombreux touristes rapportent avoir reçu une amende (environ 100 euros) pour avoir pénétré dans une LTZ sans le savoir. Touristes pour qui louer une voiture se retrouvent avec un ou plusieurs billets plusieurs mois plus tard chez eux, y compris un supplément pour les formalités administratives nécessaires à l'envoi des papiers à l'étranger. De plus, les sociétés de location peuvent facturer 15 à 50 euros pour donner les coordonnées du conducteur à la police. Ainsi, pénétrer dans ces zones sans autorisation peut facilement entraîner une amende de plus de 200 euros. Si vous avez réservé un logement dans un centre-ville et prévoyez de vous y rendre en voiture, vous devez vérifier à l'avance s'il se trouve dans une zone aussi restreinte et si vous avez droit à un permis.

Les licences de l'UE sont automatiquement reconnues. Si vous n'avez pas de permis de conduire européen, vous aurez besoin d'un permis de conduire international en plus de votre permis national pour conduire. Pour faire reconnaître officiellement votre permis de conduire (réglage or tagliando di riconoscimento), vous devez passer un examen médical. En cas de perte ou de vol, vous pouvez demander un duplicata aux autorités italiennes.

En Italie, tous les véhicules à moteur doivent être assurés au moins pour la responsabilité civile (assicuration).

Se déplacer - En bus

Appels locaux

Achetez des billets pour les bus urbains dans les magasins du coin, les bureaux des compagnies de bus ou dans les distributeurs automatiques avant de monter (sur quelques systèmes, tickets vous aussi be acheté à bord d'un distributeur automatique). Il n'est généralement pas possible d'acheter des billets auprès du chauffeur de bus. Le système de paiement pour la plupart des transports publics en Italie (trains de banlieue, bus urbains, métro) est basé sur le paiement volontaire combiné à une application variable. Les billets sont achetés avant l'embarquement et validés à une machine dans le véhicule ; les inspecteurs peuvent entrer dans le véhicule pour vérifier les billets des passagers et imposer des amendes à ceux qui n'ont pas de billet validé. Les inspecteurs des compagnies d'autobus sont généralement reconnaissables à un élément portant le logo de l'entreprise. Lors de l'émission d'un avis d'amende, les inspecteurs sont autorisés à consulter vos documents et doivent délivrer une sorte de reçu indiquant la date, l'heure et le lieu. Ils ne peuvent jamais percevoir directement l'amende (qui peut généralement être payée dans un bureau de poste). Agresser un inspecteur alors qu'il est en service est une infraction grave.

En général, des billets journaliers, hebdomadaires, mensuels et annuels sont disponibles, en plus des billets multitrajets. Ceux-ci peuvent, mais ne doivent pas être validés. Presque toutes les villes ont un système tarifaire différent, vous devez donc vérifier les formules tarifaires et la disponibilité des billets à l'avance. Pour les touristes, il peut être très pratique d'acheter des billets à la journée (ou sur plusieurs jours) qui vous permettent de voyager autant que vous le souhaitez en une journée (ou plus). Chaque grande ville possède également une sorte de Carte de ville, une carte forfaitaire qui vous permet d'utiliser les transports en commun, de visiter de nombreux musées et d'obtenir des réductions dans les magasins, les hôtels et les restaurants.

Vérifiez ces deux options dans les offices de tourisme locaux ou sur le site Web de la ville (souvent sous la forme www.comune. Nom de Ville.it comme www.comune.roma.it).

Intercity

Les bus interurbains étaient autrefois un marché de niche en Italie, mais la situation a radicalement changé ces dernières années avec l'entrée de plusieurs opérateurs internationaux. Megabus et Flixbus sont peut-être les plus grands acteurs du moment, mais ils sont loin d'être les seuls.

Se déplacer - En bateau

Approcher l'Italie par la mer peut être une expérience formidable et constitue une bonne alternative aux traditionnelles "excursions" terrestres. Louer un yacht en Italie est une façon enrichissante de découvrir le pays. Bien que l'industrie de la location de yachts soit plus petite que ce à quoi vous vous attendez de cette destination incroyablement populaire, il existe de nombreuses raisons de choisir un yacht plutôt qu'une approche terrestre conventionnelle. La côte italienne, comme la française, attire des yachts de luxe du plus haut standing. « Naviguer en Italie à partir d'un yacht privé est étonnamment pratique et confortable.

Le littoral spectaculaire de l'Italie est mieux apprécié depuis la mer et les Italiens le savent ! Vous pouvez vous baigner quand vous le souhaitez et de nombreux sites célèbres sont facilement accessibles depuis le front de mer. Voyager sur un yacht privé vous offre également un certain soulagement de la foule et du trafic qui sont traditionnellement inévitables dans les destinations les plus populaires d'Italie. Il existe de grandes régions nautiques distinctes en Italie : la Toscane, la côte amalfitaine, la Sardaigne et la Sicile. Chacun a sa propre saveur et son orientation. Planifiez soigneusement votre itinéraire, car chaque région est enrichissante à sa manière.

Se déplacer - Au pouce

En Italie, l'auto-stop est associé aux hippies des années 1960 et à la culture « on the road ». Il est donc considéré comme obsolète et inutile. Vous ne trouverez presque jamais d'Italiens faisant de l'auto-stop à moins qu'il n'y ait un sérieux problème avec le bus ou un autre moyen de transport. De plus, ces jours-ci, vous voyez souvent des prostituées sur le bord de la route se faire passer pour des auto-stoppeurs pour attirer les clients, il est donc conseillé d'éviter d'être confondu avec l'un d'entre eux.

L'auto-stop dans les zones touristiques en été fonctionne bien car les touristes du nord de l'Europe vous emmèneront, et cela fonctionne bien dans les zones très rurales tant qu'il y a un trafic régulier (car vous jouez toujours le jeu), mais l'auto-stop près des grandes villes ou le long des routes très fréquentées est extrêmement frustrant. L'auto-stop le long des autoroutes et des autoroutes est interdit. En dehors de l'auto-stop, c'est aussi un peu difficile : les Italiens sont généralement des gens sympas, mais ils sont extrêmement peu probable de ramasser des auto-stoppeurs.

Destinations en Italie

Régions en Italie

  • Italie du nord-ouest (Piémont, Ligurie, Lombardie et Vallée d'Aoste).
    La Riviera italienne, y compris Portofino et les Cinque Terre. Les Alpes et des villes de classe mondiale telles que la capitale industrielle italienne (Turin), son plus grand port (Gênes) et le principal centre d'affaires du pays (Milan) partagent avec les visiteurs de la région de magnifiques paysages tels que la région autour du lac de Côme et du lac Majeur et trésors moins connus de la Renaissance tels que Mantoue et Bergame.
  • Italie du Nord-Est (Émilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Trentin-Haut-Adige et Vénétie).
    Des canaux de Venise à la capitale gastronomique de Bologne, des montagnes impressionnantes comme les Dolomites et les meilleures stations de ski comme Cortina d'Ampezzo aux délicieux paysages sur les toits de Parme et Vérone, ces régions offrent beaucoup à voir et à vivre. Le Tyrol du Sud germanophone et la ville cosmopolite de Trieste offrent une atmosphère unique d'Europe centrale.
  • L'Italie centrale (Latium, Abruzzes, Marches, Toscane et Ombrie).
    Cette région respire l'histoire et l'art. Rome est fière d'avoir préservé les merveilles de l'Empire romain et certains des sites les plus célèbres du monde, tout en offrant l'atmosphère d'une métropole dynamique. Florence, berceau de la Renaissance, est la principale attraction de la Toscane. La belle campagne et les villes voisines telles que Sienne, Pise et Lucca ont également beaucoup à offrir à ceux qui veulent découvrir la riche histoire et le patrimoine du pays. L'Ombrie abrite de nombreuses villes pittoresques telles que Pérouse, Orvieto, Gubbio et Assise.
  • Sud de l'Italie (Pouilles, Basilicate, Calabre, Campanie et Molise)
    L'agitation de Naples, les ruines spectaculaires de Pompéi, la côte romantique d'Amalfi et de Capri, les Pouilles décontractées et les belles plages de Calabre, ainsi que l'industrie agro-touristique en plein essor font de cette partie moins visitée de l'Italie un endroit idéal explorer.
  • Sicile
    Cette belle île est célèbre pour son archéologie, son paysage marin et pour sa cuisine, qui compte parmi les meilleures de la cuisine italienne.
  • Sardaigne
    Grande île située à environ 250 kilomètres à l'ouest de la côte italienne. De beaux paysages, des mers et des plages splendides : une destination de vacances importante pour les Italiens du continent.

Villes en Italie

Il existe des centaines de villes italiennes. Voici neuf des le plus connu :

  • Rome (Rome) – La Ville éternelle a été ravagée par les saccages et les fascistes, les catastrophes urbaines et les embouteillages, et est aussi impressionnante pour les visiteurs aujourd'hui qu'elle l'était il y a deux mille ans.
  • Bologne - l'une des grandes villes universitaires du monde avec une richesse d'histoire, de culture, de technologie et de nourriture
  • Florence (Florence) – la ville de la Renaissance connue pour son architecture et son art, qui a eu une grande influence sur le monde entier
  • Gênes (Gênes) – une importante république maritime médiévale ; son port apporte le tourisme et le commerce, ainsi que l'art et l'architecture
  • AC Milan (Milano) – l'une des principales villes de la mode au monde, mais aussi le centre commercial et d'affaires le plus important d'Italie
  • Naples– l'une des plus anciennes villes du monde occidental, son centre historique est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Pise – une des républiques maritimes médiévales, elle abrite l'image caractéristique de la tour penchée de Pise
  • Turin (Turin) - une ville industrielle bien connue, qui abrite FIAT, d'autres automobiles et l'industrie aérospatiale. Le Corbusier a défini Turin comme "la ville avec le plus beau cadre naturel du monde".
  • Venise (Venezia) – l'une des plus belles villes d'Italie, connue pour son histoire, son art et bien sûr ses canaux mondialement connus.

Autres destinations en Italie

  • Côte amalfitaine – une côte rocheuse d'une beauté époustouflante, si populaire que les voitures privées sont interdites pendant les mois d'été
  • Capris – la célèbre île de la baie de Naples, autrefois lieu de villégiature préféré des empereurs romains
  • Cinque Terre – cinq petites villes pittoresques qui s'étendent le long de la côte escarpée de la Ligurie
  • Les Alpes italiennes – certaines des plus belles montagnes d'Europe, dont le Mont Blanc et le Mont Rose
  • Lac de Côme – son atmosphère est appréciée pour sa beauté et son caractère unique depuis l'époque romaine.
  • Lac de Garde – un beau lac dans le nord de l'Italie, entouré de nombreux petits villages
  • Pompéi et Herculanum - deux villes voisines qui ont été ensevelies par une éruption du Vésuve en 79 après JC et sont actuellement fouillées pour montrer la vie à l'époque romaine
  • Taormina – une charmante ville dans les collines de la côte est de la Sicile
  • Vesuvius – le célèbre volcan endormi avec une vue imprenable sur la baie de Naples

Hébergements & Hôtels en Italie

Dans les grandes villes et les zones touristiques, vous trouverez une bonne gamme d'hébergements, des hôtels de grande marque aux chambres d'hôtes familiales et aux locations de chambres, mais les auberges sont vraiment rares. Le camping est un bon moyen d'économiser de l'argent et les campings sont généralement bien gérés, mais surtout en été, les opérateurs ont tendance à ne pas accepter les groupes de jeunes de dernière minute (étant donné le risque élevé de problèmes que ces groupes d'Italiens causent), il est donc préférable de réserver dans avance. Les séjours à la ferme sont un moyen de plus en plus populaire de découvrir l'Italie, en particulier dans les zones rurales de la Toscane, du Piémont, de l'Ombrie, des Abruzzes, de la Sardaigne et des Pouilles. Ils offrent une excellente combinaison de bonne qualité, d'aliments sains, de belles vues et de prix bas. Si vous préférez un logement indépendant, il est assez facile de le trouver sur la magnifique côte amalfitaine ou sur la côte calabraise moins commerçante et plus authentique.

La note d'un hôtel ne peut être considérée que comme une indication générale de ce que vous obtiendrez pour votre argent. Il existe de nombreux hôtels 2 étoiles merveilleux dans lesquels vous voudrez revenir chaque année et de nombreux hôtels 5 étoiles dans lesquels vous ne voudrez plus jamais remettre les pieds. Comme dans tous les pays, le classement par étoiles est basé sur une évaluation bureaucratique des équipements proposés et n'a pas nécessairement à voir avec le confort. Souvent, la seule différence entre un hôtel 3 étoiles et un hôtel 4 étoiles est que ce dernier propose tous les repas, tandis que le premier ne propose que le petit-déjeuner.

Choses à voir en Italie

Il y a tellement de choses à voir en Italie qu'il est difficile de savoir par où commencer. Pratiquement chaque petit village a un ou deux endroits intéressants, ainsi que quelques autres choses à voir.

  • Italie étrusque. Si vous manquez de temps et que vous ne pouvez pas voyager en dehors des grandes villes, ne manquez pas l'incroyable collection du Musée étrusque de la Villa Giulia à Rome. Avec une voiture de location, vous pourrez visiter les tombes peintes et le musée de Tarquinia ou l'immense complexe funéraire de Cerveteri, tous facilement accessibles depuis Rome.
  • L'influence grecque. Les temples grecs bien conservés d'Agrigente, dans le sud-ouest de la Sicile, et de Paestum, au sud de Naples, donnent une bonne idée de l'étendue de l'influence grecque sur l'Italie.
  • Ruines romaines. Au sud, en Sicile, au nord du pays, l'Italie regorge de souvenirs de l'Empire romain. À Taormina, en Sicile, vous pouvez visiter le théâtre romain, avec une vue imprenable sur l'Etna par temps clair. Toujours en Sicile, ne manquez pas les mosaïques bien conservées de Piazza Armerina. Si vous allez du nord au sud de Naples, vous trouverez Pompéi et Herculanum, qui ont été recouvertes de lave par le Vésuve et sont donc étonnamment bien conservées. A Rome et dans toutes les rues du centre, il semble que certains morceaux de pierres romaines inscrites aient été incorporés dans des bâtiments plus récents. Ne manquez pas le Colisée, le Forum romain, les aqueducs, la Via Appia et une douzaine de musées dédiés aux ruines romaines. Plus au nord, ne manquez pas l'amphithéâtre romain de Vérone.
  • Italie chrétienne. Le Vatican est le siège de l'Église catholique romaine. Bien qu'il soit situé à Rome, il a le statut d'un État séparé. Ne manquez pas la Basilique Saint-Pierre et le Musée du Vatican. Rome elle-même compte plus de 900 églises, dont beaucoup méritent une courte visite. Dans toute l'Italie, vous trouverez une architecture chrétienne vraiment étonnante, couvrant les styles roman (700-1200), gothique (1100-1450), Renaissance (1400-1600) et baroque orné (1600-1830). Bien que le vol d'œuvres d'art soit un problème, les églises et les cathédrales des grandes villes conservent un grand nombre de peintures et de sculptures, et certaines ont été déplacées vers les musées de la ville et de l'église. Les fresques et les mosaïques sont partout, et elles sont assez étonnantes. Ne vous contentez pas de chercher des églises : il y a des monastères fascinants à découvrir dans les zones rurales. Si vous prévoyez de visiter des églises, notez que toutes sauf les plus grandes sont généralement fermées entre 12h30 et 15h30.
  • Villes byzantines. Les Byzantins contrôlaient le nord de l'Italie jusqu'à ce qu'ils soient chassés par les Lombards en 751. Venise est bien sûr mondialement connue et Chioggia, également dans la lagune, en est une version plus petite. Les églises de Ravenne ont des mosaïques incroyables. Visiter Ravenne nécessite un peu de diversion, mais cela en vaut la peine.
  • La Renaissance. Commencez par une visite de la Piazza Michelangelo à Florence pour admirer la célèbre vue. Explorez ensuite les nombreux musées, à l'intérieur et à l'extérieur de Florence, qui abritent des chefs-d'œuvre de la Renaissance. La Renaissance ou le renouveau (Rinasciment dans italienne) a duré entre le XIVe et le XVIe siècle et on pense généralement qu'elle a commencé à Florence. La liste des noms célèbres est interminable : en architecture, Ghiberti (les portes de bronze du Duomo), Brunelleschi (le dôme) et Giotto (le clocher). En littérature : Dante, Pétrarque et Machiavel. En peinture et sculpture : Léonard de Vinci, Michel-Ange, Donatello, Masaccio et Boticelli.
  • Rues et places. Vous pouvez visiter les villes d'Italie sans jamais entrer dans une église, un musée ou une ruine romaine et passer un bon moment. Promenez-vous simplement et gardez les yeux ouverts. Hormis les vallées septentrionales du Pô et de l'Adige, la majeure partie de l'Italie (y compris les villes) est vallonnée ou montagneuse et offre des vues magnifiques. Levez les yeux pendant que vous vous promenez pour voir les magnifiques jardins sur les toits et les clochers classiques. Dans des villes comme Rome, notez la juxtaposition constante de boutiques chères et de petits ateliers d'artisans. Cherchez des magasins d'alimentation intéressants et des endroits où vous pouvez obtenir un bon gelato. Surtout, profitez de l'ambiance.

Opéras. Si vous êtes intéressé par les célèbres opéras italiens, ils sont joués dans différentes villes : Milan, Vérone, Parme, Rome, Venise, Turin, Spolète, Florence, Palerme, Gênes.

Îles

  • Sicile,
  • La Sardaigne,
  • Capri,
  • Ischia,
  • Elba,
  • Procida,
  • Îles Éoliennes,
  • Les îles Tremiti,
  • Ustica,
  • Pantelleria,
  • Les îles Égades,
  • Îles pélagiques
  • Dino Island

Musées

Chaque grande ville possède un certain nombre de musées locaux, mais certains d'entre eux ont une importance nationale et internationale.

Voici quelques-unes des collections permanentes les plus importantes.

  • Musée des Offices. A Florence, c'est l'un des plus grands musées du monde et un incontournable. En raison du grand nombre de visiteurs, il est conseillé de réserver les billets à l'avance pour éviter les files d'attente d'une heure.
  • Galerie d'art de Brera. À Milan, un beau palais du XVIIe siècle abrite un prestigieux musée avec un certain nombre de peintures, dont certaines notables de la Renaissance.
  • Le Musée de l'Académie étrusque de la ville de Cortona. A Cortone, en Toscane.
  • Musée égyptien. Il abrite à Turin la deuxième plus grande collection égyptienne au monde, après celle du musée du Caire.
  • L'aquarium. A Gênes, l'une des plus grandes et des plus belles du monde, la Porto Antico (vieux port) est situé dans une zone entièrement rénovée en 1992 par l'architecte Renzo Piano.
  • Musée des sciences et de la technologie. À Milan, l'une des plus grandes d'Europe, il abrite des collections sur les bateaux, les avions, les trains, les voitures, les motos, la radio et l'énergie. Récemment, elle a également acquis le sous-marin Toti, ouvert aux visiteurs.
  • Musée de la civilisation romaine. Rome possède la plus grande collection au monde sur la Rome antique et une magnifique réplique (échelle 1:250) de toute la zone urbaine de Rome en 325 après JC, à l'époque de Constantin le Grand.
  • Musée national du cinéma. A Turin, à l'intérieur de la belle Taupe Antonelliana, bâtiment historique et symbole de la ville.
  • Musée de l'automobile. A Turin, l'une des plus grandes au monde, avec une collection de 170 voitures couvrant toute l'histoire de l'automobile.
  • Le musée du Vatican. À proprement parler, pas en Italie, car le Vatican est son propre territoire. Visitez le musée pour voir la chapelle Sixtine, des pièces peintes par Raphaël, d'incroyables cartes anciennes et bien plus encore.
  • Le musée étrusque de la Villa Giulia à Rome. Collection étonnante d'art étrusque.

Choses à faire en Italie

L'un des grands avantages de l'Italie est que sa forme longue et élancée signifie que lorsque vous êtes fatigué de faire du tourisme, vous n'êtes qu'à une distance relativement courte d'une plage. Mais une fois sur place, vous risquez d'être un peu perdu, surtout si vous venez d'un pays où la plage est gratuite pour tout le monde.

En théorie, c'est le cas en Italie, mais comme pour beaucoup de choses en Italie, la pratique peut être quelque peu différente de la loi. De nombreuses étendues de plage, en particulier celles situées à proximité des zones urbaines, sont louées à des concessions privées. En saison, ils couvrent presque toute la plage avec des rangées et des rangées de transats (lettini) et de parasols (ombrelloni). Vous avez le droit de passer ces installations sans avoir à les payer et vous devez pouvoir marcher le long de la mer devant elles. Les plages de Calabre sont plus abordables, la plupart sont gratuites, vous n'avez qu'à payer le matériel que vous souhaitez louer.

Au sud de Rome, il y a 20 km de plage libre dans le parc national du Circeo. C'est grâce à Dr MarioValeriani, qui était responsable de cette zone après la Seconde Guerre mondiale et, malgré les pots-de-vin très généreux offerts par une multitude d'investisseurs et de millionnaires privés, n'a jamais accordé de permis de construire car il pensait que c'était une merveille naturelle qui devait rester telle quelle. Ainsi, aujourd'hui, nous pouvons tous profiter de cette étendue de nature. Vous pouvez apporter votre propre chaise et couverture solaire et ne payer que les frais de stationnement sur la route principale.

Si la location de lettini à la journée dans les établissements n'est pas particulièrement onéreuse, ceux-ci peuvent vite se remplir. Les plages libres sont partout : elles sont facilement reconnaissables à l'absence de rangées de lettini enrégimentées. Elles peuvent être très fréquentées : un samedi ou un dimanche en été, vous ne trouverez nulle part une plage déserte. La plupart des installations offrent des services complets, y compris des divertissements, un bar et un restaurant, des cours de sport, un jardin d'enfants et bien plus encore. A proximité des zones urbaines, vous ne serez jamais loin d'un restaurant de fruits de mer sur la plage ou du moins d'un bar. Sur la plage, les femmes aux seins nus sont plus ou moins acceptées partout, mais la nudité complète n'est absolument pas acceptée en Italie et est passible d'une lourde amende et/ou d'une arrestation.

Musique classique

L'Italie était le berceau de l'opéra occidental à la fin du XVIe siècle, il n'est donc pas surprenant qu'elle possède l'un des opéras les plus célèbres au monde, dont le plus célèbre est le Teatro alla Scala de Milan. Le tout premier opéra était celui de Jacopo Peri Daphné (aujourd'hui perdu), joué pour la première fois en 1598 au Palazzo Corsi de Florence. Cependant, le plus ancien opéra encore joué régulièrement aujourd'hui est celui de Claudio Monteverdi L'Orfeo, qui a été créée à la cour de Mantoue en 1607. Une autre ville importante dans l'histoire de l'opéra est Venise, où le premier opéra public a été construit, permettant aux membres payants du grand public d'accéder à ce qui était autrefois un divertissement de cour pour l'aristocratie. En fait, l'opéra italien était la forme de divertissement la plus populaire pour l'aristocratie dans tous les pays européens à l'exception de la France au début du XVIIIe siècle, et même les opéras créés dans des régions non italophones comme Londres et Vienne étaient écrits en italien. De nombreux compositeurs italiens tels que Monteverdi, Vivaldi, Rossini, Verdi et Puccini sont toujours vénérés par les amateurs de musique classique, et certaines de leurs œuvres ont même trouvé leur place dans la culture pop moderne. En plus des locaux, de nombreux compositeurs étrangers tels que Haendel et Mozart ont composé plusieurs opéras italiens acclamés par la critique qui continuent de ravir le public aujourd'hui.

En plus de l'opéra, l'Italie a historiquement joué un rôle déterminant dans le développement d'autres genres de musique classique occidentale. Le concerto a été popularisé pour la première fois par le compositeur italien Arcangelo Corelli à l'époque baroque, et la symphonie trouve ses origines dans les ouvertures de l'opéra baroque italien. Le ballet, bien qu'il ait un nom et une terminologie français et qu'il soit plus communément associé à la France ou à la Russie, est né en Italie à la Renaissance. En effet, c'était de rigoureux pour compositeurs européens, quelles que soient leurs origines, de passer quelque temps en Italie pour étudier la musique, et à ce jour la plupart des termes utilisés dans les partitions musicales occidentales sont encore en italien.

Visiter les vignes

L'Italie est célèbre pour son vin. Et ses vignobles sont pour la plupart situés au milieu de beaux paysages. Un voyage organisé est probablement la meilleure solution. Des excursions d'une journée peuvent généralement être organisées par votre hôtel si vous séjournez dans une grande région viticole comme le Chianti, ou par l'office de tourisme local. De nombreuses entreprises proposent des circuits plus longs comprenant les repas et l'hébergement. Une simple recherche sur le Web pour "Italian Winery Tours" ou "Wine Tour Italy" vous aidera à les trouver. Notez que ces circuits plus longs mettent généralement l'accent sur la bonne nourriture, le bon vin et un hébergement de qualité et sont donc coûteux.

Circuits à vélo

Plusieurs entreprises proposent des excursions à vélo dans la campagne italienne. Ils fournissent des vélos, un guide et un moyen de transport pour votre valise, et pour vous si tout cela devient un peu trop fatigant. Les visites varient en fonction de vos centres d'intérêt. Habituellement, vous changez de ville et d'hôtel tous les jours. Si vous aimez le vélo, c'est un excellent moyen de découvrir l'Italie hors des sentiers battus. Recherchez Google etc. pour "Cycling Italy" pour les entreprises.

Voile

La voile est l'une des meilleures façons de voir les îles italiennes comme la Sardaigne et la Sicile. La plupart des compagnies de charter proposent de nombreuses options, des bateaux sans pilote aux bateaux avec équipage avec cabines, avec tous les types de bateaux.

Sports-spectacles

L'Italie est un pays fou de sport et en tant que tel, le football, le rugby et de nombreux autres sports sont suivis avec dévotion, bien que parfois violemment. Dans les années 1980, l'Italie a été l'un des premiers pays européens à adopter le football américain, bien que la corruption au sein de la fédération nationale et les scandales aient depuis considérablement réduit l'intérêt pour ce sport.

Nourriture et boissons en Italie

Nourriture en Italie

Cuisine

La cuisine italienne en Italie est différente de ce qu'ils appellent la "cuisine italienne" en Amérique. C'est vraiment l'un des pays les plus diversifiés au monde, et il y a des spécialités différentes dans chaque région, et même dans chaque ville et village où vous vous rendez. Il pourrait être trompeur, par exemple, de dire que la cuisine du nord de l'Italie est basée sur des plats copieux riches en pommes de terre et en riz, que la cuisine du centre de l'Italie est principalement constituée de pâtes, de rôtis et de viande, et que la cuisine du sud de l'Italie est composée de légumes. , pizza, pâtes et fruits de mer : il y a tellement d'influences croisées qu'essayer de les classer ne ferait que vous embrouiller. Et de toute façon, contrairement à la croyance populaire, la cuisine italienne n'est pas uniquement basée sur les pâtes et la sauce tomate – ce n'est qu'une petite partie de la nourriture du pays ; le riz, les pommes de terre, les lentilles, les soupes et autres plats similaires sont très courants dans certaines régions du pays. La cuisine italienne est basée sur un large éventail d'ingrédients, et les Italiens ont souvent des goûts très spécifiques qui peuvent sembler étrangers aux Américains et aux autres visiteurs.

Par exemple, un stand de sandwich peut vendre 4 différents types de sandwichs au jambon, chacun contenant du jambon, de la mayonnaise et du fromage. La seule chose qui peut être différente entre les sandwichs est le type de jambon ou de fromage utilisé. Rustichella et panzerotti sont deux exemples de sandwichs très appréciés des Italiens et des touristes. De plus, les sandwichs italiens sont très différents des sandwichs italo-américains traditionnels "héros", "sous-marins" ou "hoagie" (qui, soit dit en passant, ne signifient rien pour un Italien). Au lieu de gros sandwichs avec un tas de viande, de légumes et de fromage, les sandwichs en Italie sont souvent assez petits, très plats (surtout lorsqu'ils sont rapidement chauffés et pressés sur un gril à panini), et contiennent quelques ingrédients simples avec rarement, voire jamais, de la laitue ou mayonnaise. Le terme sandwiches peut être un peu déroutant pour les voyageurs du nord de l'Europe, car il s'agit d'un sandwich plat et chauffé sur un gril. En Italie, le terme est synonyme de « rouleaux » (pluriel – singulier est sandwich), qui peuvent être des petits pains simples ou parfois avec une garniture de base.

Les Américains remarqueront que les pâtes italiennes sont généralement proposées avec une variété de sauces, pas seulement à la tomate et à l'alfredo. De plus, les pâtes italiennes sont souvent servies avec beaucoup moins de sauce qu'en Amérique. C'est en partie parce que les pâtes dans un restaurant sont généralement considérées comme le premier plat d'un repas à trois ou quatre plats, plutôt qu'un repas à part entière.

Structure d'un repas traditionnel : En En général, les repas italiens en semaine ressemblent à ceci : petit-déjeuner, déjeuner un plat, dîner un plat. Le café est servi presque toutes les heures, surtout vers 10h et en fin de repas. Le week-end et au restaurant (en d'autres occasions), un repas se compose généralement de : Antipasti (entrée : légumes marinés, charcuterie mixte, fruits de mer, etc.), Première (plat de pâtes ou riz), Secondo (plat de viande ou de poisson) souvent accompagné d'un accompagnement appelé Contorno, et Dolce (le dessert).

Comme la langue et la culture, la nourriture en Italie diffère d'une région à l'autre. Les ingrédients locaux sont également très importants. Dans la chaude Naples, les agrumes et autres fruits frais jouent un rôle de premier plan dans les plats et les boissons alcoolisées, tandis qu'à Venise, le poisson est évidemment un ingrédient traditionnel important.

Une note sur déjeuner en Italie : c'est très léger, souvent juste un cappuccino ou un café avec une pâtisserie (cappuccino et brioche) ou un morceau de pain et une confiture de fruits. Si vous n'êtes pas sûr, ne vous attendez pas à un petit déjeuner copieux. En Italie, il n'est pas d'usage de manger des œufs et du bacon ou autres pour le petit-déjeuner - le simple fait d'y penser dégoûte la plupart des Italiens. En fait, les aliments salés ne sont généralement pas consommés au petit-déjeuner. De plus, le cappuccino est une boisson de petit-déjeuner ; en commander un après le déjeuner ou le dîner est considéré comme un peu étrange et une «chose touristique» typique. Un petit l'espresso est considéré comme bien meilleur pour la digestion.

Un croissant (pl. cornetti) est un autre élément agréable du petit-déjeuner italien : un croissant ou une pâtisserie légère souvent fourrée de confiture, de crème ou de chocolat.

Midi est considérée comme la partie la plus importante de la journée, à tel point que les Italiens réservaient une heure pour manger (et autrefois, une autre heure était réservée à la sieste). Tous les commerces ferment et reprennent leurs activités après la pause de deux heures. Pour compenser, les magasins restent ouverts plus tard que dans la plupart des autres villes européennes, souvent jusqu'à 8h. Dans une petite ville, si vous essayez de trouver une place libre pendant la "pausa pranzo" (pause déjeuner), vous avez beaucoup de chance. Ce n'est pas le cas au centre des grandes villes ou dans les centres commerciaux.

Soir (c'est-à-dire le repas du soir) est généralement pris tard. Si vous êtes au restaurant avant 8h l'été, vous mangerez probablement seul, et il est tout à fait normal de voir des familles avec de jeunes enfants continuer à manger après 10h.

En Italie, la cuisine est considérée comme un genre d'art. Les grands chefs comme Gualtiero Marchesi et Gianfranco Vissani sont considérés comme des artistes à mi-chemin entre les stars de la télévision et les magiciens. Les Italiens sont très fiers de leur tradition culinaire et aiment généralement manger et en parler. Cependant, ils n'accordent pas trop d'importance aux préjugés courants, comme l'idée que la cuisine italienne se compose uniquement de pizzas et de spaghettis. Ils ont également un dégoût pour les versions "bâtardes" de leurs plats qui sont populaires ailleurs, et de nombreux Italiens ont du mal à croire que l'étranger moyen ne peut même pas gérer un plat de pâtes "correct" de base.

Une note sur le service : ne vous attendez pas au genre de service dédié et ciblé que vous trouvez dans les restaurants américains. En Italie, cela est considéré comme un peu ennuyeux et les gens préfèrent généralement rester seuls pendant qu'ils mangent. Vous devez vous attendre à ce que le serveur vienne à vous après le premier plat, peut-être pour commander quelque chose comme deuxième plat.

Il est important de savoir que les plats italiens les plus célèbres comme la pizza ou les spaghettis sont assez nuls pour certains Italiens, et manger dans différentes régions peut être une occasion intéressante d'essayer des spécialités locales moins connues. Même quelque chose d'aussi simple que la pizza a d'importantes différences régionales. Naples a une croûte relativement épaisse et molle, tandis que celle de Rome est beaucoup plus fine et croustillante (les deux styles ont une croûte mince par rapport aux pizzas américaines, par exemple).

Lorsque vous sortez manger avec des Italiens, lisez le menu et rappelez-vous que presque tous les restaurants proposent un plat typique et que dans certaines villes, il existe des traditions séculaires que vous êtes invités à apprendre. Les gens seront contents si vous les interrogez sur les spécialités locales et ils se feront un plaisir de vous conseiller.

Dans le nord de l'Italie, vers 5 heures, la plupart des bars, notamment dans la ville cosmopolite de Milan, préparent une apéritif avec une série de plateaux de snacks, fromages, olives, viandes, bruschetta et bien plus encore. Ce n'est PAS considéré comme un repas, et si vous vous y régalez comme s'il s'agissait d'un dîner, vous ne serez probablement pas très apprécié. Tous ces plats sont généralement gratuits pour quiconque achète une boisson, mais ils sont destinés à servir de collation avant le repas.

Spécialités

Presque chaque ville et région a ses propres spécialités, qui peuvent être brièvement énumérées ici :

  • Risotto – Carnaroli ou Arborio ou Vialone Nano (etc.) Riz qui a été frit et cuit dans une casserole peu profonde avec du bouillon. Le résultat est un plat très crémeux et copieux. De la viande, de la volaille, des fruits de mer, des légumes et du fromage sont presque toujours ajoutés, selon la recette et le lieu. De nombreux restaurants, familles, villes et régions proposent un risotto signature, ou du moins une sorte de risotto, en plus ou à la place d'un plat de pâtes signature (le risotto alla milanais est un célèbre classique italien). Le risotto est un plat typique de la Lombardie et du Piémont.
  • arancini – Boulettes de riz frites avec sauce tomate, œufs, petits pois et mozzarella. C'est une spécialité sicilienne, mais maintenant commune dans toute la région.
  • Polenta – Farine de maïs jaune (gruaux jaunes) cuite avec du bouillon. Il est généralement servi crémeux ou laissé reposer, puis coupé en formes et frit ou rôti. C'est un plat très courant dans les restaurants de montagne du nord, généralement accompagné de viande de chevreuil ou de sanglier. En Vénétie, la meilleure polenta est la « polenta bianca », une farine de maïs blanc spéciale et savoureuse appelée « biancoperla ».
  • Gelato – C'est le mot italien pour crème glacée. Les arômes non fruités sont généralement fabriqués uniquement avec du lait. Le gelato, qui est fait avec de l'eau et sans ingrédients laitiers, est également connu sous le nom de sorbetto. C'est aussi frais qu'un sorbet, mais plus savoureux. Il existe de nombreuses saveurs, dont le café, le chocolat, les fruits et le tiramisù. Lorsque vous achetez dans une gelateria, vous pouvez choisir entre un cornet gaufré ou une tasse ; dans le nord de l'Italie, vous payez pour chaque « boule » de saveur, et la panna (crème de lait) compte comme une saveur ; à Rome, on peut acheter un petit cornet gaufré (environ 1.80 €), un moyen (2.50 €) ou un grand (3.00 €) sans limite de saveurs, et la panna est offerte.
  • tiramisu – Gâteau italien à base de café, mascarpone et biscuits (parfois au rhum) avec de la poudre de cacao sur le dessus. Le nom signifie "pick-me-up".

Pizza

La pizza est un repas rapide et pratique. La plupart des villes ont des pizzerias qui vendent au gramme. Cherchez un "Enseigne "Pizza al taglio". Lorsque vous commandez, montrez simplement l'écran ou indiquez à la serveuse le type de pizza que vous souhaitez (par exemple, pizza margherita, pizza con patate (frite ou rôtie), pizza al prosciutto (jambon), etc.) et la quantité ("Vorrei ( due fette – deux tranches) ou (due etti – deux dixièmes de kilogramme) ou dites simplement « di più – plus » ou « di meno – moins, per favore »). Vous le tranchez, le chauffez au four, le pliez en deux et l'enveloppez dans du papier. D'autres épiceries vendent également des pizzas à la tranche. Les Italiens les considèrent comme une sorte de pizza de seconde classe, que vous ne choisissez que si vous ne pouvez pas manger une « vraie » pizza dans un restaurant spécialisé (pizzeria). Vous pouvez économiser de l'argent en mangeant votre repas sur le pouce - de nombreuses sandwicheries facturent des frais supplémentaires si vous souhaitez vous asseoir pour manger. N'oubliez pas que les pizzas dans de nombreuses régions du pays ont une base de pain plus fine et contiennent moins de fromage que les pizzas en dehors de l'Italie. La pizza la plus authentique et la plus originale se trouve à Naples. Il contient souvent une gamme d'ingrédients, mais le plus commun est le pizza margherita (tomates, basilic frais et mozzarella di bufala fraîche) ou la Margherita au prosciutto.

La pizza ronde traditionnelle se retrouve dans de nombreux restaurants et pizzerias spécialisées (pizzerias). Cependant, il est rare de trouver un restaurant qui sert des pizzas le midi. N'attendez nulle part pour la pizza à croûte épaisse comme en Amérique.

Les pizzerias à emporter (pizzerie da asporto) sont désormais omniprésentes dans de nombreuses villes. Ils sont souvent tenus par des immigrés maghrébins et leur qualité peut varier, bien qu'ils soient presque toujours moins chers que les restaurants (en moyenne 4-5 € pour une margherita, mais parfois aussi peu que 3 €) et sont également ouverts le midi (certains sont également ouvert toute la journée). Certains servent également des brochettes, dont la qualité peut également varier. Bien que les pizzerias à emporter soient considérées comme des « pizzas de second ordre » par la plupart des Italiens, elles sont très populaires parmi la grande population d'étudiants universitaires et sont généralement situées dans des zones résidentielles. Il ne faut pas les confondre avec les boutiques « Pizza al Taglio » encore très populaires à Rome. C'est une sorte de fast-food traditionnel de la capitale que l'on trouve à tous les coins de rue. La qualité est généralement très bonne et les pizzas sont vendues au poids ; vous choisissez la tranche de pizza que vous voulez, puis ils la mettent sur la balance et vous indiquent le prix.

Fromage et saucisses

L'Italie compte près de 800 types de fromages, dont les célèbres Parmigiano Reggiano et Grana Padano, et plus de 400 types de saucisses.

Si vous voulez un vrai coup de pied, essayez de trouver l'un des grands marchés ouverts, qui sont toujours ouverts le samedi et généralement tous les autres jours sauf le dimanche. Vous y trouverez toutes sortes de fromages et de charcuterie.

Restaurants et bars

Les bars italiens du centre des grandes villes facturent plus (généralement le double de la facture finale) si vous buvez ou mangez assis à une table à l'extérieur au lieu de rester debout au bar ou de prendre votre commande à emporter. La raison en est que les bars facturent des frais très élevés pour installer des tables et des chaises à l'extérieur. Étant donné que la plupart des gens n'utilisent pas les tables de toute façon, il a été décidé il y a longtemps de ne facturer que ceux qui le font. Plus vous êtes loin des rues du centre, moins cette règle est appliquée. Lorsque vous commandez un café ou une autre boisson dans un bar, vous devez d'abord vous rendre à la caisse et payer ce que vous voulez. Ensuite, vous donnez le reçu au barman qui vous servira.

Les restaurants facturaient toujours un petit couvert (couvert). Des tentatives ont été faites il y a quelques années pour interdire cette pratique, avec un succès limité. La règle semble maintenant être que si vous avez du pain, un coperto peut être facturé, mais si vous dites explicitement que vous ne voulez pas de pain, aucun coperto ne peut être facturé. Cela s'est produit principalement à cause des routards qui s'asseyaient à une table, l'occupaient pendant une heure en commandant simplement une boisson ou une salade et en mangeant d'énormes quantités de pain.

Certains restaurants facturent désormais des frais de service, mais c'est loin d'être courant. Dans les restaurants italiens, on ne s'attend jamais à recevoir un gros pourboire. Les 15% usuels aux États-Unis peuvent tuer un serveur italien dans une crise cardiaque. Laissez juste un euro ou deux et ils seront plus qu'heureux.

Le repas traditionnel peut comprendre (dans l'ordre) un antipasti (entrée froide de fruits de mer, gratin de légumes ou jambon et salami), un premier (entrée – pâtes ou riz), un deuxième (deuxième plat – viande ou poisson), plus un contour (principalement des légumes), fromage/fruit, le dessert, café et spiritueux. Les restaurants haut de gamme refusent généralement d'apporter des modifications aux plats proposés (des exceptions sont volontiers accordées pour les bébés ou les personnes ayant des régimes spéciaux). Les restaurants de classe moyenne sont généralement plus accommodants. Un simple plat de pâtes à la sauce tomate, par exemple, peut ne pas figurer au menu, mais un restaurant sera presque toujours prêt à en préparer un pour les enfants qui refusent de manger le reste du menu.

Si vous faites partie d'un grand groupe (disons quatre ou plus), il est apprécié que vous ne commandiez pas tous des pâtes complètement différentes. Alors que les sauces sont précuites, les pâtes sont fraîchement cuites et il est difficile pour le restaurant si une personne veut spaghetti, une  fettuccine, un troisième rigatoni, un Quatrième stylos et un cinquième farfalle (pâtes en forme de papillon). Si vous tentez une telle commande, on vous dira forcément que l'attente sera longue (car le temps de cuisson n'est pas le même pour tous les types de pâtes) !

Lorsqu'une pizza est commandée, elle est servie en première (même s'il n'est pas formellement considéré comme tel), ainsi que d'autres recevoir. Si vous commandez des pâtes ou une pizza et que votre ami a un steak, vous recevrez votre plat de pâtes et le steak viendra probablement après que vous ayez fini de manger. Si vous voulez le premier et deuxièmes cours à être apporté en même temps, il faut le demander.

Les restaurants qui proposent aliments diététiques, qui sont très peu nombreux, l'écrivent généralement clairement sur les menus et même à l'extérieur ; les autres n'ont généralement pas de ressources alimentaires.

Pour éviter les frais de couverture et si votre budget est serré, presque toutes les gares italiennes disposent d'un buffet ou d'un restaurant self-service (la gare Termini à Rome en est un bon exemple). Les prix sont toujours raisonnables et la nourriture est généralement de bonne qualité.

Gastronomia

Une gastronomia est un type de restaurant self-service (généralement vous dites au personnel ce que vous voulez au lieu de vous servir) qui propose également des plats à emporter. Cela peut être une bonne occasion de déguster des plats italiens traditionnels à un prix relativement bas. A noter qu'il ne s'agit pas d'un restaurant buffet. Vous payez en fonction de ce que vous commandez.

Boissons en Italie

Les bars, comme les restaurants, sont des lieux non-fumeurs.

Les Italiens aiment sortir le soir, il est donc de coutume de prendre un verre dans un bar avant le dîner. Ça s'appelle le apéritif. Depuis deux ans, à l'initiative de Milan, de nombreux bars ont commencé à proposer des cocktails à prix fixe à l'heure de l'apéritif (18 – 21 ans) avec un buffet gratuit et souvent très bon. Il est maintenant considéré comme élégant de prendre ce genre d'apéritif (appelé happy hour) au lieu d'un repas structuré avant d'aller danser ou autre.

Eau

Bien qu'elle soit potable, l'eau du robinet (eau du robinet) dans certaines régions de la péninsule italienne peut être trouble et avoir un goût légèrement désagréable. La plupart des Italiens préfèrent l'eau en bouteille servie dans les restaurants. Assurez-vous de dire au serveur que vous voulez de l'eau plate (eau naturelle or gaz acqua senza) ou de l'eau additionnée de gaz naturel ou de dioxyde de carbone (frizzante or con gaz).

Rome en particulier est particulièrement fière de la qualité de son eau. Cela remonte à l'époque romaine, lorsque des aqueducs ont été construits pour transporter l'eau pure de la montagne à tous les citoyens de Rome. Ne gaspillez pas les bouteilles en plastique. Vous pouvez remplir vos bidons et vos bouteilles d'eau à n'importe quel robinet ou fontaine qui coule constamment dans la ville, en sachant que vous obtenez une eau de source fraîche d'excellente qualité.

Vin

Le vin italien est exporté dans le monde entier et des noms comme Barolo, Brunello et Chianti sont connus partout. En Italie, le vin est un enjeu majeur, une sorte de test qui peut garantir le respect ou l'inattention de tout le personnel d'un restaurant. En faisant vos devoirs, vous vous assurez d'obtenir un meilleur service et un meilleur vin et même de payer moins cher.

DOC, DOCG, IGT ?
Le certificat Denominazione di origine controllata limite principalement le mélange de raisins autorisé pour le vin et n'est pas en soi une garantie de qualité. Il en va de même pour la plus stricte Denominazione di origine controllata e garantita. Ces deux appellations représentent un vin traditionnel et typique de la région, comme le Chianti, et sont souvent un bon partenaire pour la cuisine locale. Mais certains des meilleurs vins italiens sont étiquetés avec la moins stricte Indicazione geografica tipica, souvent le signe d'un vin plus moderne et «international».

Avant d'arriver en Italie, renseignez-vous sur les principaux vins de la région que vous comptez visiter. De cette façon, vous pourrez en tirer le meilleur parti. La cuisine italienne varie considérablement d'une région à l'autre (et parfois d'une ville à l'autre), et le vin reflète cette diversité. Les Italiens ont une longue tradition d'accords mets-vins, et il y a souvent un vin pour accompagner chaque plat. La «règle de la couleur» populaire (vins rouges avec des plats de viande, vins blancs avec du poisson) peut être facilement enfreinte si elle est proposée par un sommelier ou si vous savez vraiment ce que vous faites : en Italie il y a beaucoup de vins blancs forts pour accompagner la viande (un sicilien ou un toscan Chardonnay), ainsi que des vins rouges délicats pour les poissons (peut-être un Pinot Noir de Tyrol du Sud).

Contrairement au Royaume-Uni, par exemple, les majorations pour les vins sur les cartes des restaurants ne sont généralement pas excessives, ce qui vous donne la possibilité d'expérimenter. Dans les grandes villes, il existe également de nombreux bars à vin où vous pourrez déguster différents vins au verre et manger de délicieuses collations avec eux. Contrairement à de nombreux autres pays, le vin est rarement servi au verre dans les restaurants.

Dans les petits villages éloignés des villes (surtout en Toscane), vin de la maison (vin maison) peut être une excellente occasion de boire ce que le client boirait vraiment en personne ou pourrait même être le produit du restaurant lui-même. C'est aussi généralement un choix sûr dans les restaurants décents des villes. Le Vino della casa peut être mis en bouteille, mais dans les restaurants bon marché, il est tout aussi susceptible d'être disponible en carafe d'un quart, d'un demi-litre ou d'un litre. En règle générale, si le restaurant semble honnête et pas trop tourné vers les touristes, le vin de la maison n'est généralement pas trop mauvais. Cela dit, certains vins maison peuvent être affreux et vous faire mal paraître le lendemain matin. Si ce n'est pas trop bon, cela ne vous fera probablement pas grand bien, alors renvoyez-le et commandez-le sur la carte des vins.

Les Italiens sont à juste titre fiers de leurs vins et les vins étrangers sont rarement servis, mais de nombreux cépages étrangers tels que Cabernet Sauvignon et Les chardonnay sont de plus en plus utilisé.

Bière

Bien que le vin soit un produit traditionnel de tous les jours, la bière est également très courante. La bière ne fait pas partie de la tradition italienne au même titre que le vin, mais au cours des 30 dernières années, il y a eu une explosion de pubs de style anglais dans chaque ville, grande ou petite, généralement avec une large sélection de bières de toutes sortes, ale, stout et cidre, du monde entier. Les principales bières italiennes sont Peroni et Moretti, qui sont généralement proposées dans les cafés pendant la journée. Si vous aimez la bière, il existe de nombreux bars spécialisés dans le service d'une large gamme de bières en bouteille (voir l'article de la ville pour plus de détails), ainsi que des pubs irlandais et des établissements similaires. Il existe un nombre croissant de microbrasseries à travers le pays. Ils sont souvent dirigés par des amateurs de bière locaux devenus des brasseurs qui dirigent de petites brasseries avec un pub attenant. Leur association s'appelle Unionbirrai.

Dans la région de Trieste, il est beaucoup plus courant de boire des bières slovènes et les marques les plus populaires sont "Union" et "Zlatorog". Étonnamment, il est souvent moins cher d'acheter de la bière slovène en Italie (Trieste) qu'en Slovénie même.

Autres boissons

  • Limoncello. Une liqueur à base d'alcool, de zeste de citron et de sucre. Le limoncello peut être considéré comme une sorte de produit "moonshine" (bien qu'il soit généralement fabriqué avec de l'alcool obtenu légalement) car chaque famille italienne, en particulier dans la partie sud du pays (près de Naples) et dans le sud du pays, a son propre recette de limoncello. Parce que les citronniers s'adaptent si bien au climat méditerranéen et produisent une grande quantité de fruits en continu pendant leur longue saison de fructification, il n'est pas rare de trouver de nombreux citronniers dans les cours des villas, pliant sous le poids de leur récolte. Vous pouvez faire beaucoup de limonade, ou mieux encore, faire votre propre limoncello. Il est principalement considéré comme une liqueur de dessert servie après un repas copieux (similaire à l'Amaretto) et est utilisé pour diverses célébrations. Son goût peut être comparé à celui d'une limonade très forte et légèrement épaisse, avec une pointe d'alcool. Il est préférable de le servir frais dans de petits verres préalablement placés au congélateur. Il vaut mieux le boire par petites gorgées plutôt que de le traiter comme un shooter.
  • Grappa est fabriqué en distillant les peaux de raisin après l'extraction du jus pour la vinification. Vous pouvez donc imaginer la saveur que cela peut avoir. Si vous voulez en boire, assurez-vous d'avoir une bouteille qui a été distillée plusieurs fois.

Le limoncello, la grappa et les boissons similaires sont généralement servis après un repas pour faciliter la digestion. Si vous êtes un bon client, les restaurants vous offriront une boisson gratuite et pourront même mettre la bouteille sur la table pour que vous vous serviez vous-même. Attention, ce sont des boissons très fortes.

Café

Les bars en Italie offrent un grand nombre de permutations possibles pour boire une tasse de café. Mais vous n'obtiendrez pas 100 types différents de grains ou de cafés « gourmets ». Si vous aimez ce genre de choses, vous devriez vous procurer le vôtre. Un bar fabrique du café à partir d'un mélange commercial de grains fourni par un seul torréfacteur. Il existe de nombreuses entreprises qui fournissent des grains torréfiés et la marque utilisée est généralement affichée bien en vue à l'intérieur et à l'extérieur du bar.

Voici les préparations de café de base :

  • Café or Café normal or Espresso – C'est l'unité de base du café, généralement bu après un repas.
  • Café ristretto – Il contient la même quantité de café mais moins d'eau, ce qui le rend plus fort.
  • Café lungo – Il s'agit de l'unité de base du café, mais l'eau passe également à travers les grains de café moulus dans la machine.
  • Café américain – Il contient beaucoup plus d'eau et est servi dans une tasse à cappuccino. Il ressemble plus à un café américain pour le petit-déjeuner, mais la quantité est tout de même beaucoup plus faible qu'aux États-Unis.

Jusqu'ici tout va bien. Mais c'est là que les permutations commencent. Pour le même prix qu'un café ordinaire, vous pouvez ajouter un verre de lait à l'un des éléments ci-dessus. C'est ce qu'on appelle le tacheté. D'où café lungo macchiato or café macchiato américain. Mais cette éclaboussure de lait peut être chaude (chaud) ou froid (du froid). Vous pouvez donc demander un caffè lungo macchiato froid ou café américain macchiato caldo sans que le barman ne lève un sourcil. Vous pouvez également faire décaféiner l'une de ces options. Demandez un café décaféiné. La marque de café décaféiné la plus populaire est HAG, et il est assez courant de demander un Café HAG même si le bar n'utilise pas cette marque particulière.

Si vous avez vraiment besoin d'un remontant, vous pouvez demander une double dose de café, ou un doubler. Vous devez le préciser lors du paiement à la caisse et cela coûte deux fois plus cher qu'un café ordinaire. Toutes les permutations ci-dessus s'appliquent toujours, même si un café ristretto doppio peut-être un peu étrange.

Et si vous avez besoin d'une dose d'alcool, vous pouvez demander une café corretto. Cela implique généralement d'ajouter de la grappa, du brandy ou de la sambuca; "corretto" est le terme italien pour "piqué". Habituellement, seul le café ordinaire est corretto, mais il n'y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas "corriger" l'une des combinaisons ci-dessus.

Ensuite, il y a les boissons au café avec du lait, comme suit :

  • Cappuccino - N'a pas besoin d'être présenté. Si vous n'aimez pas la mousse, vous pouvez demander un cappuccino sans schiuma.
  • Café au lait – Souvent servi dans un verre, il s'agit d'une petite quantité de café dont la tasse/verre est remplie de lait chaud.
  • Lait au café – Ceci est un verre de lait avec un soupçon de café dessus. Le lait peut être chaud ou froid.

Enfin, en été, vous pouvez prendre un café froid, Qui est en fait un simple café avec de la glace, un café freddo "secoué » (café frappé avec de la glace) ou un Freddo cappuccino, qui est un latte froid sans mousse.

Cette liste n'est en aucun cas exhaustive. Avec une imagination débordante et un amour de l'expérimentation, vous devriez pouvoir trouver de nombreuses autres permutations. Prends le à ton avantage!

Argent et shopping en Italie

Monnaie en Italie

L'Italie utilise le euro. C'est l'un des nombreux pays européens qui utilisent cette monnaie commune. Tous les billets et pièces en euros ont cours légal dans tous les pays.

Un euro est divisé en cents 100.

Le symbole officiel de l'euro est € et son code ISO est EUR. Il n'y a pas de symbole officiel pour le cent.

  • Billets de banque: Les billets en euros ont le même dessin dans tous les pays.
  • Monnaies standards: Tous les pays de la zone euro émettent des pièces qui ont un dessin national distinctif d'un côté et un dessin standard commun de l'autre. Les pièces peuvent être utilisées dans n'importe quel pays de la zone euro, quel que soit le dessin utilisé (par exemple, une pièce d'un euro finlandaise peut être utilisée au Portugal).
  • Pièces de 2€ commémoratives: Celles-ci ne diffèrent des pièces de 2 € normales que par leur face « nationale » et circulent librement comme monnaie légale. Chaque pays peut produire une certaine quantité de ces pièces dans le cadre de sa production normale de pièces, et parfois des pièces « européennes » de 2 euros sont produites pour commémorer des événements spéciaux (par exemple, les anniversaires de traités importants).
  • Autres pièces commémoratives: Les pièces commémoratives avec d'autres montants (par exemple dix euros ou plus) sont beaucoup plus rares, ont des dessins très particuliers et contiennent souvent des quantités importantes d'or, d'argent ou de platine. Bien qu'ils aient techniquement cours légal à leur valeur nominale, leur valeur matérielle ou de collection est généralement beaucoup plus élevée et il est donc peu probable que vous les trouviez en circulation.

Pourboire en Italie

Le pourboire (la mancia) n'est pas courant en Italie, mais n'est donné que lorsqu'un service spécial est rendu ou en guise de remerciement pour un service de qualité. Presque tous les restaurants (à l'exception notable de Rome) ont un prix pour le service (appelé coperto) et les serveurs n'attendent pas de pourboire, mais ils ne le refuseront pas, surtout s'il est donné par des clients étrangers. Cependant, dans les cafés, bars et pubs, il n'est pas rare de laisser de la monnaie au moment de régler l'addition en disant au serveur ou à la caissière « tenga il resto » (« gardez la monnaie »). Récemment, les pots à pourboires sont devenus courants près de la caisse enregistreuse, mais ils sont souvent interdits dans les toilettes publiques. Laisser de la monnaie est également assez courant chez les chauffeurs de taxi, et les portiers des hôtels peuvent s'attendre à un petit quelque chose. Lors de l'utilisation d'une carte de crédit, il n'est pas possible d'ajouter manuellement un montant à la facture, il est donc possible de laisser quelques notes en guise de pourboire.

Shopping en Italie

L'Italie peut être un pays assez cher. Comme partout, le coût de la vie est plus élevé dans les grandes villes et le centre que dans les banlieues et les zones rurales. En règle générale, le sud de l'Italie est moins cher que le nord de l'Italie, surtout en ce qui concerne la nourriture ; bien sûr, cela varie selon l'emplacement.

Les repas peuvent être pris à partir de 3 € (si vous vous contentez d'un sandwich, panini ou falafel d'un marchand ambulant) ; les notes de restaurant peuvent aller de 10 € (un hamburger avec frites et une boisson non alcoolisée d'un pub) à 20 € (une entrée, un plat et de l'eau d'un restaurant classique).

Sauf indication contraire, les prix comprennent T.V.A. (identique à la taxe de vente), lequel est 22 % sur la plupart des biens et 10 % dans les restaurants et les hôtels. Sur certains produits, comme les livres, la TVA est de 4 %. En pratique, vous pouvez l'oublier, car il est toujours inclus dans le prix d'affichage. Si vous n'êtes pas résident de l'UE, vous avez droit à un remboursement de la TVA lors de l'achat de biens exportés vers des pays hors de l'Union européenne. Les magasins proposant ce programme auront un 'Hors taxes' autocollant à l'extérieur. N'oubliez pas de demander votre bon Tax Free avant de quitter la boutique. Ces marchandises doivent être inutilisées lors de votre passage au point de contrôle douanier à votre sortie de l'UE.

Si vous prévoyez un voyage à la campagne ou dans des zones rurales, vous ne devez pas compter sur votre la carte de crédit car ils ne sont acceptés que par un petit nombre de magasins et de restaurants dans de nombreuses petites villes.

N'oubliez pas qu'il est très courant en Italie (même pendant les mois d'hiver) que les magasins, les bureaux et les banques ferment à 3h (souvent entre 12h30 et 3h30). Les banques en particulier ont des heures d'ouverture courtes, la plupart ne sont ouvertes au public que pendant environ 4 heures le matin et un peu moins d'une heure l'après-midi.

Quoi acheter en Italie ?

L'Italie est un endroit idéal pour toutes les formes de shopping. La plupart des villes et villages ont toutes sortes de magasins, des boutiques fastueuses aux immenses centres commerciaux, en passant par les minuscules galeries d'art, les petites épiceries, les antiquaires et les marchands de journaux en général.

  • Nourriture est sans aucun doute l'un des meilleurs souvenirs que vous puissiez avoir en Italie. Il existe des milliers de formes différentes de pâtes (pas seulement des spaghettis ou des macaronis). Ensuite, chaque région d'Italie a ses aliments typiques comme le fromage, le vin, le jambon, le salami, l'huile, le vinaigre, etc. N'oubliez pas d'acheter du Nutella.
  • Italien mode est reconnu dans le monde entier. Bon nombre des marques internationales les plus célèbres sont basées en Italie ou y ont été fondées.

Milan est la capitale italienne de la mode et du design. Dans la ville, vous trouverez pratiquement toutes les grandes marques mondiales, non seulement italiennes mais aussi françaises, anglaises, américaines, suédoises et espagnoles. La Via Montenapoleone est le principal centre commercial de la crème de la crème, mais la Via della Spiga, la Via Manzoni, la Via Sant' Andrea et le Corso Vittorio Emanuele sont des rues commerçantes tout aussi luxueuses, bien qu'un peu moins importantes. Corso Buenos Aires est l'endroit où aller pour faire du shopping en gros ou en usine. La magnifique Galleria Vittorio Emanuele au centre et la Via Dante abritent également des boutiques de créateurs. Presque toutes les rues du centre de Milan ont au moins quelques magasins de vêtements.

Cependant, Rome et Florence sont également des centres de mode sérieux et possèdent certaines des plus anciennes maisons de mode et de joaillerie d'Italie. A Rome, la chic et belle Via dei Condotti menant à la Piazza di Spagna sera votre principal point de référence shopping, avec des boutiques mais aussi des rues secondaires telles que la Via dei Babuino, la Via Borgognona, la Via Frattina, la Via del Corso et la Piazza di Spagna. À Florence, la Via de' Tornabuoni est la principale rue commerçante de la haute couture, où vous trouverez de nombreuses marques de créateurs. Cependant, dans les deux villes, vous trouverez une abondance de boutiques chics, de créateurs et de non-créateurs, dispersées dans tout le centre.

  • Il y a de nombreuses boutiques de bijoux et d'accessoires à Italie. Il existe de nombreuses boutiques de bijoux et d'accessoires qui viennent d'Italie. Vicence et Valence sont considérées comme les capitales de la joaillerie du pays, également connues pour leurs boutiques d'orfèvrerie et d'argenterie. Dans toute l'Italie, y compris Vicence, Milan, Valence, Rome, Naples, Florence et Venise, mais aussi dans d'autres villes, vous trouverez des centaines de bijouteries et d'argenterie différentes. Outre les plus célèbres, il existe de grandes bijouteries originales et tendances dans tout le pays.
  • Conception et ameublement sont des choses dont l'Italie est fière et à juste titre célèbre. Il y a des magasins de meubles d'excellente qualité partout, mais le véritable endroit pour acheter les meilleures offres est Milan. Milan abrite certains des meilleurs espaces et magasins de design au monde. Pour découvrir les dernières inventions en matière de design, visitez la Fiera di Milano à Rho, où les derniers appareils électroménagers sont exposés. De nombreuses villes italiennes ont d'excellents magasins de meubles anciens. Vous pouvez donc choisir entre des meubles d'avant-garde et des antiquités à l'ancienne qui sont, en moyenne, de bonne qualité.
  • Verres est quelque chose qui est uniquement fabriqué à Venise, mais qui est courant dans tout le pays. Venise est la célèbre capitale de Murano (pas l'île), ou des objets en verre de différentes couleurs. Vous trouverez de beaux gobelets, des lustres en cristal, des chandeliers et des décorations en verre multicolore soufflé à la bouche, qui peuvent être conçus dans des arrangements modernes et funky ou dans un style ancien classique.
  • Les livres peuvent être trouvés dans librairies dans toutes les petites, moyennes et grandes villes. Les maisons/maisons d'édition les plus importantes d'Italie sont Mondadori, Hoepli ou Rizzoli. La plupart des grandes librairies sont situées à Milan, Turin et Monza, les capitales de l'édition en Italie (Turin a été nommée capitale mondiale du livre en 2006), mais il existe également de nombreuses librairies dans des villes comme Rome et d'autres. 99% des livres vendus sont en italien.
  • Des boutiques d'art peuvent être trouvées partout L'Italie, en particulier dans les villes les plus artistiques comme Florence, Rome et Venise. À Florence, le meilleur endroit pour acheter de l'art est l'Oltrarno, où de nombreux ateliers vendent des répliques de peintures célèbres ou d'objets similaires. Selon la ville dans laquelle vous vous trouvez, vous trouverez généralement des répliques d'œuvres d'art remarquables, mais des boutiques d'art rares, des boutiques de sculptures ou des boutiques modernes/antiquaires peuvent également être trouvées dans certaines villes.

Comment acheter en Italie ?

Dans un magasin de petite ou moyenne taille, il est normal de saluer le personnel à l'entrée, et non lorsque vous vous approchez du comptoir pour payer. Un sympathique « Buongiorno » ou « Buonasera » réchauffe l'atmosphère. Lors du paiement, le personnel s'attend généralement à ce que vous mettiez les pièces sur la zone ou le plateau désigné plutôt que de leur donner l'argent directement dans votre main (ancienne étiquette pour manipuler l'argent afin d'éviter que les pièces sales ne tombent), et ils feront de même lorsque vous rendrez la monnaie (« il reste »). C'est une pratique normale, pas censée être impolie.

Le marchandage est très rare et n'a lieu que lorsque des colporteurs sont impliqués. Ils demandent généralement un prix initial beaucoup plus élevé que celui auquel ils sont prêts à vendre et le prix demandé est un moyen sûr de se faire arnaquer. Sachez que les colporteurs vendent souvent des contrefaçons (dans certains cas des contrefaçons très crédibles) et qu'il n'est pas toujours dans votre intérêt d'acheter un sac à main Gucci à 30 euros dans la rue. Dans toutes les autres situations, le marchandage ne vous mènera nulle part. Méfiez-vous toujours des produits contrefaits : la loi italienne peut infliger des amendes pouvant aller jusqu'à 3,000 2016 euros à quiconque les achète (c'est particulièrement vrai pour les vêtements ou accessoires de marque de luxe).

Fêtes et jours fériés en Italie

Jours fériés en Italie

Date nom anglais Nom local
1 janvier Le jour de l'An Soir du Nouvel An
6 janvier Épiphanie Épiphanie
Lundi après Pâques Lundi de Pâques Lundi des anges, lundi de l'albisme
25 Avril Le jour de la libération Le jour de la libération
1 mai la journée internationale des travailleurs Fête du travail (ou fête des travailleurs)
Juin 2 Jour de la République Naissance de la République italienne, 1946
Août 15 Ferragosto/Jour de l'Assomption Août et Assomption
Novembre 1 Toussaint
8 décembre Immaculée Conception Immaculée Conception (ou simplement Immaculée)
25 décembre le jour de Noël
Boxing Day Le jour de la Saint-Étienne Santo Stefano

De plus, chaque ville ou village célèbre une fête à l'occasion de la fête du saint patron local : par exemple, Rome – 29 juin (SS Pierre et Paul), Milan – 7 décembre (S Ambroise). Au Tyrol du Sud, le jour férié a tendance à être le lundi de Pentecôte (qui est également un jour férié au Tyrol du Nord et dans le reste du monde germanophone).

Les jours fériés et saints locaux ne sont pas reportés s'ils tombent un week-end. Le nombre de jours ouvrables tombant sur des jours fériés varie donc d'une année sur l'autre.

Les jours suivants ne sont pas des jours fériés, mais sont néanmoins fixés par la loi :

Date nom anglais Nom local Commentaires
7 janvier Jour du drapeau Fête du tricolore Faite une journée nationale par
Loi n° 671 du 31 décembre 1996.
27 janvier Journée internationale de commémoration de l'Holocauste Jour du souvenir Faite une journée nationale par
Loi n° 211 du 20 juillet 2000.
17 mars de l'année précédente Anniversaire de l'unification de l'Italie Anniversaire de l'unification de l'Italie Seulement en 2011 pour le 150e anniversaire.
Novembre 4 Journée de l'unité nationale et journée des forces armées Journée de l'unité nationale et journée des forces armées Cette date était un jour férié de 1919 à 1977 et marquait l'anniversaire de la ratification de l'armistice de Villa Giusti entre l'Italie et l'Autriche-Hongrie.

Traditions & Coutumes en Italie

L'Italie a la réputation d'être un pays hospitalier et les Italiens sont amicaux et arrangeants, ainsi que très habitué aux petites conversations et à l'interaction avec les étrangers. La société italienne est également beaucoup moins formelle que celle des pays d'Europe du Nord ou anglophones, notamment en termes de présentations (les Italiens présentent rarement leurs amis de manière très décontractée et informelle, alors ne vous attendez pas toujours à une salutation appropriée) et code vestimentaire . Aussi, ne vous attendez pas à ce que l'Italien moyen parle ou même comprenne l'anglais, et ne vous attendez pas à ce que ceux qui le font parlent anglais en votre présence : vous reviendrez presque immédiatement à l'italien.

Cependant, une fois qu'un étranger a une maîtrise suffisante de la langue, il doit commencer à utiliser un langage poli lorsqu'il s'adresse aux personnes âgées, aux personnes extérieures à son cercle d'amis et à tout employé de bureau ou de magasin avec lequel il entre en contact. En fait, l'utilisation de verbes et de pronoms familiers est assez rare, sauf entre amis, en famille et parfois entre pairs. La forme italienne de politesse utilise la troisième personne du singulier au lieu de la deuxième personne du singulier : "Lei" (également le mot pour "elle", mais utilisé pour les hommes et les femmes comme une manière formelle de dire "vous") au lieu de "tu". » (vous [familier]).

Les Italiens saluent leur famille et leurs amis proches avec deux légers bisous sur la joue. Cela vaut aussi pour les hommes. Pour éviter que le baiser ne se termine sur les lèvres, notez que vous vous déplacez d'abord vers la droite (vous embrassez l'autre personne sur la joue gauche), puis vers la gauche. Sinon, les règles de la poignée de main sont les mêmes que partout ailleurs dans le monde occidental.

Les Italiens d'aujourd'hui ne sont plus les Roméos décrits dans les films des années 1950.

Tous les autres problèmes sont plus ou moins les mêmes que dans les autres pays occidentaux, sans avoir à faire ou ne rien faire de spécial.

Vêtements

Des essais entiers pourraient être écrits sur la relation des Italiens avec les vêtements. Trois des observations les plus importantes :

  • La plupart des Italiens (en particulier les jeunes des classes supérieures et moyennes) sont très soucieux de leur apparence ; ne soyez pas surpris ou offensé si les gens vous accusent d'être « excentrique » parce que vous ne portez pas les derniers jeans ou chaussures sur mesure.
  • Il est important de ne pas juger les gens sur leur choix de vêtements. Les styles n'ont pas nécessairement les mêmes connotations en Italie qu'au Royaume-Uni ou dans d'autres pays. Une femme en talons hauts, minijupe et maquillée à huit heures du matin va probablement travailler dans une banque. Presque tous les jeunes s'adonnent aux t-shirts moulants et aux tricots décontractés (et sont très surpris de la réaction qu'ils obtiennent lorsqu'ils transfèrent leur sens du style et de la toilette à un climat moins «sophistiqué»).
  • Parfois, le code vestimentaire est écrit. Si vous visitez une église ou un site religieux, vous devez vous couvrir ; pas de dos, de seins, d'épaules et parfois de genoux nus. Parfois, les musées et autres attractions peuvent également être stricts ; par exemple, pas de maillots de bain. Si vous allez visiter une église ou un site religieux, il est conseillé de se couvrir, par exemple avec un pull ou une grande écharpe. Certaines églises fournissent des couvertures, par exemple des sarongs sont donnés aux hommes en short pour qu'ils puissent modestement cacher leurs jambes. Bien qu'il n'y ait pas de règles écrites, il convient de noter que les seins nus et les grandes zones de peau brûlée par le soleil sont inacceptables en dehors des plages ou des zones de bronzage, quelle que soit la température. Il est considéré comme impoli pour un homme de porter un chapeau dans une église catholique.

Droits des LGBT en Italie

En Italie, les personnes gays, lesbiennes, bisexuelles et transgenres peuvent être confrontées à des difficultés juridiques non rencontrées par les résidents non LGBT. L'activité sexuelle entre hommes et femmes du même sexe est légale en Italie, mais les couples de même sexe et les ménages dirigés par des couples de même sexe ne peuvent pas bénéficier de la même protection juridique que les couples de sexe opposé.

L'opinion italienne a changé et les gens sont désormais plus favorables aux droits des LGBT, mais ils ont tendance à être plus répressifs que les autres nations européennes. La tolérance d'autrui fait partie de l'enseignement de l'Église catholique romaine, qui en même temps a une attitude généralement négative à l'égard des relations sexuelles entre homosexuels. Néanmoins, il existe une tradition libérale importante, surtout dans le nord et à Rome. Des politiciens italiens conservateurs, comme l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi, se sont prononcés contre l'extension des droits des homosexuels. Un sondage Eurobaromètre publié en décembre 2006 a révélé que 31 % des Italiens interrogés soutenaient le mariage homosexuel et 24 % reconnaissaient le droit des couples homosexuels à adopter (moyenne de l'UE : 44 % et 33 % respectivement). Un sondage de 2007 a révélé que 45% des personnes interrogées étaient en faveur, 47% contre et 8% incertaines quant au soutien d'une loi sur le partenariat civil pour les homosexuels.

Bien que plus d'informations soient disponibles sur les sites dédiés aux personnes LGBT, voici un bref résumé de la situation : Bien que la violence contre les personnes ouvertement homosexuelles soit rare, certains Italiens se sentent toujours dérangés par les démonstrations publiques d'affection des couples de même sexe et les regards sont presque garantis. . Certains couples de même sexe préfèrent éviter l'attention du public. Comme ailleurs, les jeunes générations ont tendance à être plus ouvertes d'esprit que les personnes âgées, mais il ne faut pas faire d'hypothèses dans un sens ou dans l'autre.

Culture de l'Italie

Divisée pendant des siècles par la politique et la géographie, l'Italie a développé une culture unique jusqu'à son unification en 1861, caractérisée par une variété de coutumes régionales et de centres locaux de pouvoir et de patronage. Au Moyen Âge et à la Renaissance, une série de magnifiques cours se disputaient les meilleurs architectes, artistes et érudits, produisant un immense patrimoine de monuments, de peintures, de musique et de littérature.

L'Italie compte plus de sites du patrimoine mondial de l'UNESCO (51) que tout autre pays au monde et possède de riches collections d'art, de culture et de littérature de différentes époques. Le pays a une large influence culturelle à travers le monde, notamment parce que de nombreux Italiens ont émigré vers d'autres endroits au cours de la diaspora italienne. En outre, le pays compte au total environ 100,000 2016 monuments de toutes sortes (musées, palais, édifices, statues, églises, galeries d'art, villas, fontaines, demeures historiques et vestiges archéologiques).

Architecture

L'Italie a un style architectural très large et diversifié qui peut être classé non seulement par période mais aussi par région, en raison de la division de l'Italie en plusieurs États régionaux jusqu'en 1861. Cela a créé une gamme très diversifiée et éclectique de conceptions architecturales.

L'Italie est connue pour ses réalisations architecturales remarquables, telles que la construction d'arcs, de dômes et de structures similaires dans la Rome antique, fondement du mouvement architectural de la Renaissance de la fin du XIVe au XVIe siècle. C'était aussi la patrie du palladianisme, un style d'architecture qui a inspiré des mouvements tels que l'architecture néoclassique et influencé les conceptions des nobles qui ont construit leurs maisons de campagne à travers le monde, y compris le Royaume-Uni, l'Australie et les États-Unis à la fin du 14e au début. 16e siècles. Beaucoup des plus belles œuvres de l'architecture occidentale, telles que le Colisée, la cathédrale de Milan, la cathédrale de Florence, la tour penchée de Pise et les plans de Venise, se trouvent en Italie.

L'architecture italienne a également fortement influencé l'architecture du monde. L'architecte britannique Inigo Jones, inspiré par les conceptions des bâtiments et des villes italiennes, a introduit les idées de l'architecture de la Renaissance italienne dans l'Angleterre du XVIIe siècle, en s'inspirant d'Andrea Palladio. Le terme italianisant était populaire à l'étranger au XIXe siècle pour décrire l'architecture étrangère construite dans le style italien, en particulier dans le style de l'architecture de la Renaissance.

Arts visuels

L'histoire de l'art visuel italien fait partie de l'histoire de la peinture occidentale. L'art romain a été influencé par la Grèce et peut en partie être considéré comme un descendant de la peinture grecque antique. Cependant, la peinture romaine a d'importantes caractéristiques uniques. Les seules peintures romaines qui subsistent sont des peintures murales, dont beaucoup proviennent de villas de Campanie, dans le sud de l'Italie. Ces peintures peuvent être divisées en 4 « styles » ou périodes principales et peuvent inclure des exemples précoces de trompe-l'œil, de pseudo-perspective et de paysage pur.

La peinture sur panneau s'est généralisée à l'époque romane sous la forte influence des icônes byzantines. Vers le milieu du XIIIe siècle, l'art médiéval et la peinture gothique deviennent plus réalistes, avec le début de l'intérêt pour la représentation du volume et de la perspective en Italie avec Cimabue puis son élève Giotto. A partir de Giotto, le traitement de la composition par les meilleurs peintres devient également beaucoup plus libre et novateur. Ils sont considérés dans la culture occidentale comme les deux grands maîtres médiévaux de la peinture.

La Renaissance italienne est considérée par beaucoup comme l'âge d'or de la peinture ; il s'étend approximativement du XIVe au milieu du XVIIe siècle, avec une influence significative également en dehors des frontières de l'Italie moderne. En Italie, des artistes tels que Paolo Uccello, Fra Angelico, Masaccio, Piero della Francesca, Andrea Mantegna, Filippo Lippi, Giorgione, Le Tintoret, Sandro Botticelli, Léonard de Vinci, Michel-Ange Buonarroti, Raphaël, Giovanni Bellini et Titien ont élevé la peinture à un niveau supérieur. en utilisant la perspective, l'étude de l'anatomie et des proportions humaines, et le développement d'un raffinement sans précédent des techniques de dessin et de peinture. Michel-Ange a travaillé comme sculpteur d'environ 14 à 17. Ses grands chefs-d'œuvre comprennent son David, sa Pitié, sa Moïse. Lorenzo Ghiberti, Luca Della Robbia, Donatello, Filippo Brunelleschi et Andrea del Verrocchio sont d'autres grands sculpteurs de la Renaissance.

Aux XVe et XVIe siècles, la Haute Renaissance produit un art stylisé connu sous le nom de maniérisme. Au lieu des compositions équilibrées et de l'approche rationnelle de la perspective qui caractérisaient l'art du début du XVIe siècle, les maniéristes recherchaient l'instabilité, l'artifice et le doute. Les visages et les gestes imperturbables de Piero della Francesca et les vierges calmes de Raphaël sont remplacés par les expressions troublées de Pontormo et l'intensité émotionnelle d'El Greco. Au XVIIIe siècle, Caravaggio, Annibale Carracci, Artemisia Gentileschi, Mattia Preti, Carlo Saraceni et Bartolomeo Manfredi comptent parmi les plus grands peintres du baroque italien. Plus tard, au XVIIIe siècle, le rococo italien s'inspire principalement du rococo français, la France étant le pays fondateur de ce style particulier avec des artistes tels que Giovanni Battista Tiepolo et Canaletto. La sculpture néoclassique italienne s'est concentrée sur l'aspect idéaliste du mouvement avec les Nus d'Antonio Canova.

Au XIXe siècle, les peintres romantiques italiens les plus importants étaient Francesco Hayez, Giuseppe Bezzuoli et Francesco Podesti. L'impressionnisme a été introduit en Italie depuis la France par les Macchiaioli, dirigé par Giovanni Fattori et Giovanni Boldini; Réalisme de Gioacchino Toma et Giuseppe Pellizza da Volpedo. Au XXe siècle, avec le Futurisme, notamment à travers les oeuvres d'Umberto Boccioni et de Giacomo Balla, l'Italie s'affirme comme un pays pionnier dans le développement artistique de la peinture et de la sculpture. Le futurisme a été remplacé par les peintures métaphysiques de Giorgio de Chirico, qui ont eu une forte influence sur les surréalistes et les générations d'artistes suivantes.

Littérature et théâtre

La fondation de la langue italienne moderne a été posée par le poète florentin Dante Alighieri, dont la plus grande œuvre, la Divine Comédie, est considérée comme l'une des déclarations littéraires les plus importantes produites dans l'Europe médiévale. L'Italie ne manque pas de personnages littéraires célèbres : Giovanni Boccaccio, Giacomo Leopardi, Alessandro Manzoni, Torquato Tasso, Ludovico Ariosto et Petrarch, dont le moyen d'expression le plus célèbre, le sonnet, est originaire d'Italie.

Parmi les philosophes importants figurent Giordano Bruno, Marsilio Ficino, Niccolò Machiavelli et Giambattista Vico. Figures littéraires modernes et lauréats du prix Nobel comprennent le poète nationaliste Giosuè Carducci (1906), l'écrivain réaliste Grazia Deledda (1926), le dramaturge moderne Luigi Pirandello (1936), les poètes Salvatore Quasimodo (1959) et Eugenio Montale (1975), et le satiriste et dramaturge Dario Fo (1997).

Le roman de Carlo Collodi de 1883 Le Aventures de Pinocchio est le classique pour enfants le plus célèbre d'un auteur italien.

Le théâtre italien remonte à la tradition romaine, fortement influencée par la tradition grecque. Comme pour de nombreux autres genres littéraires, les dramaturges romains avaient tendance à s'adapter et à traduire du grec. Par exemple, Sénèque Phèdre était basé sur celui d'Euripide, et de nombreuses comédies de Plaute étaient des traductions directes des œuvres de Ménandre. Au XVIe et jusqu'au XVIIIe siècle, la commedia dell'arte était une forme de théâtre d'improvisation qui se joue encore aujourd'hui. Des troupes itinérantes de joueurs installent une scène en plein air et s'amusent avec des jonglages, des acrobaties et, en général, des pièces humoristiques basées sur un répertoire de personnages fixes avec un scénario approximatif, appelé torchon.

Musique

De la musique folklorique à la musique classique, la musique a toujours joué un rôle important dans la culture italienne. Les instruments associés à la musique classique, y compris le piano et le violon, ont été inventés en Italie, et de nombreuses formes de musique classique prédominantes, telles que la symphonie, le concerto et la sonate, sont nées des innovations de la musique italienne aux XVIe et XVIIe siècles.

Parmi les compositeurs italiens les plus célèbres figurent les compositeurs de la Renaissance Palestrina et Monteverdi, les compositeurs baroques Scarlatti, Corelli et Vivaldi, les compositeurs classiques Paganini et Rossini et les compositeurs romantiques Verdi et Puccini. Des compositeurs italiens modernes tels que Berio et Nono ont joué un rôle important dans le développement de la musique expérimentale et électronique. Alors que la tradition de la musique classique reste forte en Italie, comme en témoigne la renommée des innombrables opéras tels que La Scala à Milan et San Carlo à Naples, et des interprètes tels que le pianiste Maurizio Pollini et le regretté ténor Luciano Pavarotti, les Italiens ont un scène florissante de la musique contemporaine.

L'Italie est connue pour être le berceau de l'opéra. On pense que l'opéra italien a été fondé au début du XVIIe siècle dans des villes italiennes telles que Mantoue et Venise. Plus tard, les œuvres et les pièces de compositeurs italiens du XIXe et du début du XXe siècle tels que Rossini, Bellini, Donizetti, Verdi et Puccini comptent parmi les opéras les plus célèbres jamais écrits et sont maintenant jouées dans des opéras du monde entier. L'opéra La Scala de Milan est également reconnu comme l'un des meilleurs au monde. Parmi les célèbres chanteurs d'opéra italiens figurent Enrico Caruso et Alessandro Bonci.

Introduit au début des années 1920, le jazz prend un essor particulièrement fort en Italie et reste populaire malgré la politique culturelle xénophobe du régime fasciste. Les centres les plus importants de la musique jazz en Italie sont aujourd'hui Milan, Rome et la Sicile. Plus tard, l'Italie était à l'avant-garde du mouvement rock progressif des années 1970, avec des groupes comme PFM et Goblin. L'Italie a également été un pays important dans le développement du disco et de la musique électronique. L'italo-disco, connu pour son son futuriste et son utilisation intensive de synthétiseurs et de boîtes à rythmes, était l'un des premiers genres de danse électronique, tout comme les formes européennes de disco en dehors de l'euro-disco (qui a ensuite influencé plusieurs genres tels que l'Eurodance et Nu -disco).

Des producteurs/compositeurs comme Giorgio Moroder, qui a remporté trois Oscars pour sa musique, ont eu une grande influence sur le développement de l'EDM (Electronic Dance Music). Aujourd'hui, la musique pop italienne est représentée chaque année par le Festival de musique de Sanremo, qui a inspiré le Concours Eurovision de la chanson, et le Festival des deux mondes à Spolète. Des chanteurs tels que la diva de la pop Mina, l'artiste crossover classique Andrea Bocelli, la lauréate d'un Grammy Laura Pausini et le leader européen Eros Ramazzotti ont acquis une renommée internationale.

Cinéma

L'histoire du cinéma italien a commencé quelques mois après que les frères Lumière ont commencé à montrer des films. Le premier film italien ne durait que quelques secondes et montrait le pape Léon XIII bénissant la caméra. L'industrie cinématographique italienne émerge entre 1903 et 1908 avec trois sociétés : Società Italiana Cines, Ambrosio Film et Itala Film. D'autres compagnies suivirent bientôt à Milan et à Naples. En peu de temps, ces premières sociétés ont atteint une qualité de production décente et les films ont rapidement été vendus en dehors de l'Italie. Le cinéma a ensuite été utilisé par Benito Mussolini, qui a fondé le célèbre Studio Cinecittà à Rome pour la production de propagande fasciste jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Après la guerre, le cinéma italien est largement reconnu et exporté jusqu'à son déclin artistique dans les années 1980. Les réalisateurs italiens de l'époque comprennent Vittorio De Sica, Federico Fellini, Sergio Leone, Pier Paolo Pasolini, Luchino Visconti, Michelangelo Antonioni et Dario Argento. Les films comprennent des trésors du cinéma mondial tels que La dolce vitaLe bon le mauvais et le laid et Voleurs de vélos. La période du milieu des années 1940 au début des années 1950 a été l'apogée du cinéma néoréaliste et reflétait le mauvais état de l'Italie d'après-guerre.

Alors que le pays s'enrichissait dans les années 1950, une forme de néoréalisme connu sous le nom de néoréalisme rose s'est imposée, et dans les années 1960 et 1970, d'autres genres cinématographiques tels que l'épée et le sable, suivis des westerns spaghetti, étaient populaires. Ces dernières années, la scène italienne n'a reçu qu'occasionnellement l'attention internationale, avec des films tels que La vie est belle réalisé par Roberto Benigni, Il Postino : Le facteur avec Massimo Troisi et La Grande Beauté réalisé par Paolo Sorrentino.

L'Italie est le pays le plus primé aux Oscars dans la catégorie "Meilleur film en langue étrangère" avec 14 prix remportés, 3 prix spéciaux et 31 nominations.

Sport

Le football est de loin le sport le plus populaire en Italie. L'équipe nationale italienne de football (surnommée Gli Azzuri - "Les Bleus") est l'un des plus titrés au monde et a remporté quatre Coupes du Monde de la FIFA (1934, 1938, 1982 et 2006). Les clubs italiens ont remporté 48 trophées européens majeurs, faisant de l'Italie le deuxième pays le plus titré du football européen. La Serie A, la meilleure ligue de football italienne, est la quatrième plus performante d'Europe et est suivie par des millions de fans dans le monde.

Les autres sports d'équipe populaires en Italie sont le volley-ball, le basket-ball et le rugby. Les équipes nationales masculines et féminines italiennes sont souvent parmi les meilleures au monde. Les meilleurs résultats de l'équipe nationale italienne de basket-ball ont été une médaille d'or à l'Eurobasket 1983 et à l'Eurobasket 1999, et une médaille d'argent aux Jeux olympiques de 2004. Lega Basket Serie A est largement considéré comme l'un des plus compétitifs d'Europe. Le rugby collectif jouit d'une grande popularité, notamment dans le nord du pays. L'équipe nationale italienne participe au Championnat des Six Nations et est un habitué de la Coupe du monde de rugby. L'Italie est l'une des meilleures nations du rugby mondial. L'équipe nationale masculine italienne de volley-ball est devenue championne du monde trois fois de suite en 1990, 1994 et 1998, et a également remporté trois médailles d'argent aux Jeux olympiques de 1996, 2004 et 2016. L'Italie a également une longue et fructueuse tradition dans les sports individuels. Les courses cyclistes sont un sport bien connu dans le pays. Les Italiens ont remporté plus de Championnats du Monde UCI que tout autre pays à l'exception de la Belgique. Le Giro d'Italia est une course cycliste qui a lieu chaque année en mai et est l'un des trois Grands Tours, avec le Tour de France et la Vuelta a España, chacun durant environ trois semaines. Le ski alpin est également un sport très populaire en Italie et le pays est une destination de ski internationale populaire, connue pour ses stations de ski. Les skieurs italiens se sont bien comportés aux Jeux olympiques d'hiver, à la Coupe du monde de ski alpin et aux Championnats du monde. Le tennis est très populaire en Italie, où il est le quatrième sport le plus pratiqué. Le Masters de Rome, fondé en 1930, est l'un des tournois de tennis les plus prestigieux au monde. Les joueurs de tennis professionnels italiens ont remporté la Coupe Davis en 1976 et la Fed Cup en 2006, 2009, 2010 et 2013. Le sport automobile est également très populaire en Italie. L'Italie a remporté de loin le plus de championnats du monde de MotoGP. La Scuderia Ferrari italienne est la plus ancienne équipe de Grand Prix encore active, ayant couru depuis 1948, et avec 224 victoires, c'est statistiquement l'équipe de Formule 1 la plus titrée de l'histoire.

Historiquement, l'Italie a été couronnée de succès aux Jeux olympiques, participant aux premiers Jeux olympiques et à 47 Jeux sur 48. Les athlètes italiens ont remporté 522 médailles aux Jeux olympiques d'été et 106 autres aux Jeux olympiques d'hiver, pour un total de 628 médailles avec 235 médailles d'or, ce qui en fait la cinquième nation la plus titrée de l'histoire olympique en termes de nombre total de médailles. Le pays a accueilli deux Jeux olympiques d'hiver (1956 et 2006) et un Jeux olympiques d'été (1960).

Mode et design

La mode italienne a une longue tradition et est considérée comme l'une des plus importantes au monde. Milan, Florence et Rome sont les capitales italiennes de la mode les plus importantes. Selon Global Language Monitor Meilleur classement mondial des capitales de la mode 2013, Rome s'est classée sixième au monde, tandis que Milan était douzième. Les grandes marques de mode italiennes telles que Gucci, Armani, Prada, Versace, Valentino, Dolce & Gabbana, Missoni, Fendi, Moschino, Max Mara, Trussardi et Ferragamo, pour n'en nommer que quelques-unes, font partie des meilleures maisons de mode au monde. De même, le magazine de mode Vogue Italia est considéré comme l'un des plus prestigieux au monde.

L'Italie a également une forte présence dans le design, y compris le design d'intérieur, le design architectural, le design industriel et l'urbanisme. Le pays a produit des designers de meubles bien connus, tels que Gio Ponti et Ettore Sottsass, et des termes italiens tels que "Bel Disegno" et "Ligne italienne" sont entrés dans le vocabulaire du design mobilier. Parmi les exemples d'électroménagers et de meubles italiens classiques, citons les machines à laver et les réfrigérateurs Zanussi, les canapés "New Tone" d'Atrium et la bibliothèque postmoderne d'Ettore Sottsass inspirée de la chanson de Bob Dylan "Stuck Inside of Mobile with the Memphis Blues Again".

Aujourd'hui, Milan et Turin sont des leaders nationaux du design architectural et industriel. La ville de Milan accueille la Fiera Milano, le plus grand salon du design en Europe. Milan accueille également d'importants événements et lieux liés au design et à l'architecture, tels que le "Fuori Salone” et le Salone del Mobile, et a accueilli des designers tels que Bruno Munari, Lucio Fontana, Enrico Castellani et Piero Manzoni.

Cuisine

La cuisine italienne moderne a évolué à travers des siècles de changements sociaux et politiques et a ses racines au 4ème siècle avant JC. AVANT JC. La cuisine italienne elle-même est fortement influencée par les influences étrusques, grecques antiques, romaines antiques, byzantines et juives. Des changements importants ont eu lieu avec la découverte du Nouveau Monde, lorsque des éléments tels que les pommes de terre, les tomates, les poivrons et le maïs ont été introduits, qui sont désormais au cœur de la cuisine, mais n'ont été introduits en grande quantité qu'au XVIIIe siècle. La cuisine italienne est connue pour sa diversité régionale, la richesse de ses différences gustatives et est considérée comme l'une des plus populaires au monde, exerçant également une forte influence à l'étranger.

Le régime méditerranéen est le fondement de la cuisine italienne, riche en pâtes, poissons, fruits et légumes, et caractérisé par son extrême simplicité et variété, avec de nombreux plats composés de seulement quatre à huit ingrédients. Les plats et les recettes sont souvent issus de traditions locales et familiales plutôt que créés par des chefs, ce qui rend de nombreuses recettes parfaites pour la cuisine maison, qui est l'une des principales raisons de la popularité croissante de la cuisine italienne dans le monde, de l'Amérique à l'Asie. Les ingrédients et les plats varient considérablement d'une région à l'autre.

Un facteur clé du succès de la cuisine italienne est sa forte dépendance aux produits traditionnels; L'Italie possède les spécialités les plus traditionnelles protégées par la législation européenne. Le fromage, la charcuterie et le vin sont une partie importante de la cuisine italienne, avec de nombreuses variations régionales et des appellations d'origine protégées ou des indications géographiques. Avec le café (en particulier l'espresso), ils constituent une partie très importante de la culture culinaire italienne. Les desserts ont une longue tradition de combinaison de saveurs locales comme les agrumes, les pistaches et les amandes avec des fromages doux comme le mascarpone et la ricotta ou des saveurs exotiques comme le cacao, la vanille et la cannelle. Gelato, tiramisù et cassata sont parmi les exemples les plus connus de desserts, gâteaux et pâtisseries italiens.

Restez en sécurité et en bonne santé en Italie

Restez en sécurité en Italie

En cas d'urgence, appelez 113 (Polizia di Stato - Police d'État), 112 (Carabinieri - Gendarmerie), 117 (Guardia di Finanza – Police financière), 115 (Pompiers), 118 (Service de Secours Médical), 1515 (Administration nationale des forêts), 1530 (Garde-côte), 1528 (Infos trafic).

L'Italie, comme la plupart des pays développés, est un endroit sûr pour voyager. Il y a eu peu d'incidents graves de terrorisme/violence et ces épisodes ont été presque exclusivement motivés par le pays. Un exemple est le bombardement de la Galerie des Offices à Florence en 1993 par la mafia italienne. Presque tous les incidents majeurs sont attribués au crime organisé ou aux mouvements anarchistes et sont rarement, voire jamais, dirigés contre des voyageurs ou des étrangers.

Criminalité

Le taux de crimes violents en Italie est faible par rapport à la plupart des pays européens. Si vous êtes raisonnablement prudent et faites preuve de bon sens, vous ne trouverez aucun risque pour votre sécurité personnelle, même dans les quartiers les moins riches des grandes villes. Cependant, la petite délinquance peut être un problème pour les voyageurs imprudents. Les voyageurs doivent savoir que les pickpockets travaillent souvent en binôme ou en équipe, parfois en collaboration avec des vendeurs de rue ; les précautions habituelles contre les pickpockets doivent être prises. Les cas de viols et de vols à main armée sont en légère augmentation.

Vous devez faire preuve de la prudence habituelle lorsque vous marchez seul la nuit, bien qu'il soit raisonnablement sûr pour les femmes célibataires de marcher seules la nuit. Les Italiens proposent souvent d'accompagner leurs petites amies à la maison pour des raisons de sécurité, bien que les statistiques sur la criminalité montrent que la violence sexuelle contre les femmes est rare par rapport à la plupart des autres pays occidentaux.

La Mafia, la Camorra et d'autres syndicats du crime, bien que notoires, ne sont jamais impliqués dans la petite délinquance et ne harcèlent pas les touristes ou les passants.

La prostitution, principalement dirigée par des organisations criminelles d'étrangers semi-légaux tels que les Nigérians, les Albanais et les Roumains, est répandue dans les rues nocturnes des villes moyennes et grandes. En Italie, la prostitution n'est pas exactement illégale, bien que les autorités adoptent une position plus dure qu'auparavant. Les bordels sont cependant illégaux et le proxénétisme est un délit grave, considéré par la loi comme une forme d'esclavage. Dans certaines régions, c'est même un délit d'arrêter sa voiture devant une prostituée, bien que les rangées de prostituées le long de nombreuses rues, en particulier dans les banlieues, indiquent que la loi n'est pas appliquée. En raison de la situation ambivalente de la prostitution, de nombreuses personnes prostituées sont victimes de la traite. En général, être client d'une prostituée est d'une légalité douteuse et déconseillé. C'est une infraction pénale d'être client d'une prostituée de moins de 18 ans.

Il existe quatre types de forces de police qu'un touriste peut rencontrer en Italie. La Polizia di Stato (police d'État) est la police nationale et est principalement stationnée dans les grandes villes et à proximité des gares; ils portent des chemises bleues et des pantalons gris et conduisent des voitures peintes en bleu clair avec le mot « POLIZIA » sur le côté. Les carabiniers sont la gendarmerie nationale et sont présents aussi bien dans les petites communes que dans les villes ; ils portent des uniformes bleu très foncé avec des rayures verticales rouge feu sur les pantalons et conduisent des voitures de couleur similaire. Il n'y a pas vraiment de différence entre les rôles de ces deux grandes polices : toutes deux peuvent intervenir, enquêter et poursuivre de la même manière. La Guardia di Finanza est une force de police chargée des contrôles aux frontières et des questions fiscales ; bien qu'ils ne soient pas des patrouilleurs, ils aident parfois d'autres forces à contrôler le territoire. Ils sont tous vêtus de gris clair et conduisent des voitures bleues ou grises avec des marques jaunes. Toutes ces forces de police sont généralement professionnelles et dignes de confiance, la corruption est pratiquement inconnue. Enfin, les municipalités disposent d'une police locale, avec des noms comme « Polizia municipale » ou « Polizia locale » (dans un passé récent, elle s'appelait « Vigili urbani »). Leur style vestimentaire varie d'une ville à l'autre, mais ils portent toujours une sorte d'uniforme bleu avec des passepoils et des détails blancs, et conduisent des voitures avec des marques similaires, qui devraient être faciles à reconnaître. Ces forces de police locales ne sont pas formées pour les grandes opérations de police, car jusqu'à récemment, il s'agissait principalement d'agents de la circulation affectés à des tâches mineures; en cas de crimes majeurs, la Polizia ou les Carabinieri sont plus susceptibles d'être appelés.

Après avoir quitté un restaurant ou un autre établissement commercial, il est possible, bien que peu probable, que l'on vous demande de présenter votre facture et vos documents aux agents de la Guardia di Finanza. C'est parfaitement légitime (ils vérifient que l'établissement a bien imprimé un reçu et paient donc une taxe sur ce qui a été vendu).

Pour toutes les questions pratiques, y compris le signalement d'un crime ou la demande d'informations, vous pouvez contacter l'un des types de police mentionnés ci-dessus. Récemment, l'armée italienne a également été directement chargée de protéger des lieux importants, notamment certains sites de la ville que vous souhaitez visiter et qui pourraient être la cible d'attaques terroristes ; en cas d'urgence, vous pouvez certainement leur demander de l'aide, mais sachez que ce ne sont pas des policiers et qu'ils doivent appeler la vraie police pour que vous puissiez signaler un crime, etc.

En Italie, les policiers ne sont pas autorisés à imposer des amendes et n'ont pas le pouvoir de vous demander de l'argent pour quelque raison que ce soit (sauf si vous êtes arrêté dans votre véhicule étranger et que vous devez payer une amende, voir la section sur la conduite ci-dessus).

La possession de drogue est toujours illégale, mais seulement punissable au-delà d'un certain montant.

Le principal numéro d'urgence géré par la police d'État est le 113. Le numéro médical d'urgence est le 118, mais le personnel du centre d'appels 113 est formé pour traiter les erreurs et vous mettra immédiatement en contact avec les services médicaux d'urgence réels.

En Italie, il existe de nombreux bars qui attirent les touristes et les étrangers sur le thème du « pays d'origine » et sont appelés « bars américains » ou « pubs irlandais ». En plus des voyageurs, ces bars attirent un grand nombre d'Italiens qui s'y rendent spécifiquement pour rencontrer des voyageurs et d'autres étrangers, entre autres raisons. Alors que la motivation de la grande majorité de ces Italiens est simplement de passer du bon temps avec de nouveaux amis, il peut y avoir quelques petits criminels qui se cachent dans ces établissements dans l'espoir de profiter des voyageurs désorientés ou ivres. Voyager en groupe vers ces endroits est une solution facile à ce problème. Sinon, si vous êtes seul, évitez de vous saouler !

Si vous vous rendez en ville en voiture, évitez les zones piétonnes (ZTL [www]), sinon vous vous exposez à une amende d'environ 100 euros.

Comme dans d'autres pays, il existe des gangs connus pour manipuler les distributeurs automatiques de billets en plaçant des "skimmers" devant la fente de la carte et en obtenant un clone de votre carte. Vérifiez soigneusement la machine et en cas de doute, utilisez-en une autre.

Naples et Rome sont les villes avec les taux de criminalité contre les touristes les plus élevés. Les deux villes regorgent de personnages louches et une attention particulière doit être portée aux endroits proches des principaux monuments historiques (par exemple le Colisée) et des points de rencontre touristiques (par exemple la Piazza Campo de' Fiori à Rome). Il convient également de noter que toutes les gares du pays attirent des "personnages louches" et que les gares de nuit ne sont généralement pas des endroits où l'on souhaite rester trop longtemps.

Escroqueries touristiques

Lisez les légendes sur les escroqueries touristiques. La plupart d'entre eux se produisent régulièrement dans les grandes villes comme Rome, Milan ou Naples.

Autour des sites touristiques populaires se trouvent des groupes d'hommes indiens (ou bangladais, ou parfois africains) essayant de vendre des souvenirs bon marché. Ils peuvent également porter des roses et dire qu'ils vous offrent un cadeau parce qu'ils vous aiment, mais dès que vous acceptez leur « cadeau », ils exigent de l'argent. Ils sont très persistants, suppliants et pessimistes, et souvent la seule façon de s'en débarrasser est d'être simplement impoli. Faites de votre mieux pour ne pas accepter leurs « cadeaux » car ils vous suivront partout et vous demanderont de l'argent. En disant simplement "non" ou "vai via" ("partez"), vous pouvez vous en débarrasser jusqu'à ce que le prochain vendeur vienne à vous. Une autre rencontre typique dans les lieux touristiques est celle des faux "sourds-muets" qui entrent dans les restaurants ou les bars et déposent de petits objets (briquets, porte-clés ou petits jouets) sur les tables avec une note demandant une aide financière. N'examinez pas leurs marchandises; laissez-les en bas et ils viendront les chercher et repartiront.

Une arnaque spéciale se produit lorsque des policiers en civil vous approchent et vous demandent de chercher de l'« argent de la drogue » ou de voir votre passeport. Il s'agit d'une arnaque pour vous soutirer votre argent. Vous pouvez les effrayer en demandant à voir votre pièce d'identité. La Guardia di Finanza (policiers en uniforme gris) fait le travail de douane.

Une arnaque plus récente est que les hommes vous approchent, vous demandent d'où vous venez et commencent à mettre des bracelets autour de vos poignets. Lorsqu'ils auront terminé, ils essaieront de vous facturer plus de 20 euros par bracelet. Si quelqu'un essaie de vous saisir la main, retirez-la rapidement. Si vous êtes pris, vous pouvez refuser de payer, mais cela peut ne pas avoir de sens s'il n'y a pas beaucoup de monde autour. Emportez de petits billets ou de la monnaie dans votre portefeuille. Si vous vous faites prendre en train de payer le bracelet, vous pouvez les convaincre que vous n'avez qu'un ou deux euros.

Une autre arnaque consiste à se faire approcher par un homme qui vous demande de l'aider à régler une grosse facture, généralement de 20 ou 50 euros. Ne lui donnez pas votre argent. Le billet qu'il vous donne est un faux, mais à première vue, il a l'air réel.

Le meilleur conseil pour éviter les escroqueries est de rester à l'écart de toute personne que vous n'avez jamais vue auparavant et qui commence à vous parler.

Lorsque vous prenez un taxi, n'oubliez pas la plaque d'immatriculation sur la porte de la voiture. En quelques secondes, la facture de taxi a augmenté de 10 euros ou plus. Soyez prudent lorsque vous donnez de l'argent au chauffeur de taxi. En Italie, jusqu'en 2012, tous les chauffeurs de taxi titulaires d'une licence sont en fait des Italiens de souche. Toute voiture prétendant être un taxi privé conduit par un non-Italien, par exemple un Indien ou un Hispanique, est donc très probablement une arnaque.

Racisme

La violence raciste est rare, mais elle fait l'actualité plusieurs fois par an.

Les Italiens peuvent considérer une personne ayant d'importantes caractéristiques « étrangères » comme un immigrant et, malheureusement, la traiter avec un certain mépris ou condescendance.

Les touristes peuvent généralement s'attendre à ne pas être insultés en face, mais malheureusement, le racisme et le sectarisme occasionnels ne sont pas absents des conversations (surtout dans les bars et surtout lorsque des matchs de sport sont joués avec des joueurs non blancs).

L'agressivité sportive (hooliganisme) contre les étrangers n'est pas inconnue et les supporters d'équipes étrangères évoluant en Italie doivent faire particulièrement attention à ne pas porter ouvertement leurs couleurs en dehors du terrain de sport le jour du match.

La démonstration ouverte d'affection par les couples de même sexe peut être mal vue, en particulier dans les régions les plus conservatrices.

Restez en bonne santé en Italie

Les hôpitaux italiens sont publics et offrent gratuitement des soins de qualité aux voyageurs de l'UE, même si, comme ailleurs, vous devrez peut-être attendre longtemps avant d'être soigné, sauf si vous souffrez d'une maladie grave. Les salles d'urgence sont appelées PRONTO SOCCORSO. Une assistance d'urgence est également fournie aux voyageurs non européens. Pour l'assistance non urgente, les citoyens non européens doivent payer de leur poche, il n'y a pas d'accord avec l'assurance maladie américaine (bien que certaines compagnies d'assurance puissent rembourser ces frais ultérieurement).

En Italie, il existe un code d'urgence à quatre couleurs, le rouge étant le plus immédiat (l'aide sera donnée sans délai) et le blanc étant le plus bas (toute personne ayant un code rouge, jaune et vert vous devancera). Avec un code blanc, qui signifie que le traitement n'est pas urgent et qu'il n'y a pas besoin de personnel d'urgence, vous devrez également payer l'intégralité de la consultation. Alors n'allez pas à Pronto Soccorso juste pour vérifier votre genou après la chute de l'année dernière.

Dans le sud de l'Italie, l'eau peut provenir d'usines de dessalement et avoir parfois un goût étrange en raison de sécheresses prolongées, mais elle est toujours parfaitement sûre car l'État procède à des tests continus. En cas de doute, utilisez de l'eau en bouteille. Ailleurs, l'eau du robinet est parfaitement potable et très bien entretenue. Si ce n'est pas le cas, l'avertissement "NOT DRINKABLE" s'affichera.

Asia

Afrique

Europe

Suivant Lire

Assise

Assise est une petite ville médiévale d'environ 25,000 2016 habitants située sur une colline en Ombrie, au cœur de l'Italie. Assise est célèbre pour être la...

Bologne

Bologne est la plus grande ville (et capitale) de la région italienne d'Émilie-Romagne. C'est la septième ville la plus peuplée d'Italie, située au centre...

Catania

Catane est une ville italienne située sur la côte est de la Sicile, bordant la mer Ionienne. C'est la capitale de la ville métropolitaine de Catane, l'une...

Cinque Terre

Cinque Terre, qui se traduit par "Cinq Terres", est un ensemble de cinq petites villes côtières de la province italienne de Ligurie : Riomaggiore, Manarola, Corniglia,...

Cortina d'Ampezzo

Cortina d'Ampezzo, souvent connue comme la reine des Dolomites et la Mecque des célébrités italiennes, est la meilleure station de ski du pays. Il est...

Courmayeur

Courmayeur est une station de ski et d'alpinisme dans le nord de l'Italie près du sommet de la Vallée d'Aoste. Il dispose d'un site magnifique au...

Florence

Florence est la capitale de la Toscane, ainsi que la ville métropolitaine de Florence. Avec environ 382,000 2016 habitants, c'est la plus peuplée...

Gênes

Gênes est la capitale de la Ligurie et la sixième plus grande ville d'Italie, avec une population de 588,688 2016 personnes vivant à l'intérieur de ses limites administratives sur une...

Jesolo Lido

Jesolo (également Iesolo) est une station balnéaire commune et côtière de la province de Venise, en Italie. Cette ville côtière est très appréciée des touristes étrangers...

AC Milan

Milan est la capitale de la région de Lombardie et la première ville la plus peuplée du pays. La ville proprement dite compte 1.3 million d'habitants...

Monza

Monza est une ville et une commune italienne de la région de Lombardie, à environ 15 kilomètres (9 miles) au nord-nord-est de Milan, sur la rivière Lambro,...

Naples

Naples est la capitale de la région italienne de Campanie et la troisième plus grande municipalité du pays, après Rome et Milan. En 2015, les limites administratives de la ville...

Palerme

Palerme est une ville du sud de l'Italie qui sert de capitale à la fois à la province autonome de Sicile et à la ville métropolitaine de Palerme....

Pise

Pise est une ville de Toscane, au centre de l'Italie, située sur les rives du fleuve Arno, peu avant qu'il ne se jette dans la mer Tyrrhénienne....

Rimini

Rimini est la capitale de la province de Rimini et compte 146,606 2016 habitants. Il est situé dans la région d'Émilie-Romagne...

Rome

Rome est une ville d'Italie et une commune spéciale (connue sous le nom de Roma Capitale). Rome est la capitale de l'Italie et de la région...

Sanremo

Sanremo, souvent connue sous le nom de San Remo, est une ville du nord-ouest de l'Italie sur la côte méditerranéenne de l'ouest de la Ligurie. Elle a été fondée à Roman...

Sardaigne

La Sardaigne (Sardegna/Sardigna) est la deuxième plus grande île de la mer Méditerranée, située entre les îles Baléares et la péninsule italienne, au sud de la Corse. C'est un...

Sienne

Sienne est une ville de la région italienne de la Toscane. C'est la capitale provinciale de Sienne. L'UNESCO a désigné le centre historique de Sienne comme...

Sorrente

Sorrento est une ville du sud de l'Italie qui surplombe la baie de Naples. C'est un site touristique célèbre et est facilement accessible depuis...

Syracuse

Syracuse est une ville historique de Sicile et le siège de la province de Syracuse. La ville est célèbre pour sa riche histoire grecque, sa culture,...

Trapani

Trapani (TRAH-pah-ni) est une ville portuaire et la capitale de la province de Trapani dans la région nord-ouest de la Sicile. Trapani a un environnement dynamique grâce à...

Trieste

Trieste est un port maritime et une ville du nord-est de l'Italie. Il est situé vers la fin d'une mince bande de territoire italien qui s'étend...

Turin

Turin est la capitale de la région du Piémont et un important centre commercial et culturel du nord de l'Italie. La ville est principalement située sur...

Venise

Venise est la capitale de la région de la Vénétie dans le nord-est de l'Italie. Il est réparti sur 117 petites îles reliées par des ponts et divisées par...

Verona

Vérone est une ville située sur le fleuve Adige en Vénétie, dans le nord de l'Italie, avec une population de plus de 265,000 2016 habitants et l'une des...