Vendredi, Avril 12, 2024
Azerbaïdjan-guide-de-voyage-Travel-S-helper

Azerbaïdjan

guide de voyage

L'Azerbaïdjan, anciennement la République d'Azerbaïdjan, est une nation du Caucase du Sud située au carrefour de l'Asie du Sud-Ouest et de l'Europe du Sud-Est. Il est bordé à l'est par la mer Caspienne, au nord par la Russie, au nord-ouest par la Géorgie, à l'ouest par l'Arménie et au sud par l'Iran. L'enclave de Nakhitchevan est bordée au nord et à l'est par l'Arménie, au sud et à l'ouest par l'Iran, et au nord et à l'ouest par la Turquie.

En 1918, la République démocratique d'Azerbaïdjan proclame son indépendance. En 1920, la nation a été admise dans l'Union soviétique sous le nom de République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. Avant l'effondrement de l'Union soviétique en décembre 1991, la République moderne d'Azerbaïdjan a déclaré son indépendance le 30 août 1991. La majorité arménienne de la région contestée du Haut-Karabakh a fait sécession en septembre 1991 pour établir la République du Haut-Karabakh. Avec la fin de la guerre du Haut-Karabakh en 1994, la région et sept districts voisins sont devenus de facto autonomes. Ces zones sont internationalement reconnues comme faisant partie de l'Azerbaïdjan en attendant une solution au statut du Haut-Karabakh, qui sera déterminée via des pourparlers facilités par l'OSCE.

L'Azerbaïdjan est une république unitaire semi-présidentielle. La nation est membre du Conseil de l'Europe, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du programme Partenariat pour la paix (PfP) de l'OTAN. C'est l'une des six nations turques autonomes, membre du Conseil turc et membre de la communauté TÜRKSOY. L'Azerbaïdjan entretient des relations diplomatiques avec 158 pays et est membre de 38 organisations internationales. Il est membre du GUAM, de la Communauté des États indépendants (CEI) et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. L'Azerbaïdjan est membre des Nations Unies depuis 1992, et le 9 mai 2006, l'Assemblée générale des Nations Unies a élu l'Azerbaïdjan comme membre du nouveau Conseil des droits de l'homme. Son mandat a débuté le 19 juin 2006. L'Azerbaïdjan est également membre du Mouvement des pays non alignés, observateur à l'Organisation mondiale du commerce et rapporteur de l'Union internationale des télécommunications.

La constitution azerbaïdjanaise ne désigne pas de religion officielle et les principaux partis politiques du pays sont tous laïcs. Cependant, les musulmans chiites constituent la grande majorité de la population. L'Azerbaïdjan a un niveau élevé de développement humain qui est comparable à celui de la majorité des pays d'Europe de l'Est. Elle bénéficie d'un développement économique et d'un taux d'alphabétisation élevés, ainsi que d'un faible taux de chômage.

Cependant, la corruption est répandue en Azerbaïdjan, en particulier dans le secteur gouvernemental. Le Parti du Nouvel Azerbaïdjan au pouvoir a été accusé d'autoritarisme et de violations des droits de l'homme.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Évaluations et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Azerbaïdjan - Carte Info

d'habitants

10,164,464

Devise

Manat (₼) (AZN)

fuseau horaire

UTC+4 (AZT)

Région

86,600 2 33,400 km2016 (2016 2016 2016 milles carrés)

Code d'appel

+994

Langue officielle

Azerbaïdjan

Azerbaïdjan | Introduction

Tourisme en Azerbaïdjan

Le tourisme est une composante importante de l'économie azerbaïdjanaise. Dans les années 1980, le pays était une destination touristique populaire. Cependant, l'effondrement de l'Union soviétique, ainsi que la guerre du Haut-Karabakh dans les années 1990, ont nui au secteur du tourisme et à la réputation de l'Azerbaïdjan en tant que destination touristique.

Le secteur du tourisme n'a commencé à se relancer que dans les années 2000, et le pays a par la suite connu une augmentation rapide du nombre de visites de visiteurs et de nuitées. L'Azerbaïdjan a également été une destination populaire pour le tourisme religieux, thermal et de soins de santé ces dernières années. En hiver, le Shahdag Mountain Resort propose au ski des équipements de pointe.

Le développement de l'Azerbaïdjan en tant que destination touristique d'élite est un objectif clé pour le gouvernement azerbaïdjanais. Cela fait partie d'un plan national visant à faire du tourisme un contributeur important, sinon le seul, à l'économie azerbaïdjanaise. Ces activités sont régies par le ministère azerbaïdjanais de la culture et du tourisme.

Géographie de l'Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan est situé dans la région du Caucase du Sud de l'Eurasie, couvrant l'Asie occidentale et l'Europe orientale. Il est situé entre les latitudes de 38 ° et 42 ° N et les longitudes de 44 ° et 51 ° E. La longueur totale des frontières terrestres de l'Azerbaïdjan est de 2,648 1,645 kilomètres (1007 756 mi), l'Arménie représentant 480 390 kilomètres, l'Iran représentant 15 kilomètres, la Géorgie représentant 800 kilomètres, la Russie représentant 497 kilomètres et la Turquie représentant 456 kilomètres. Le littoral s'étend sur 283 kilomètres (400 miles), tandis que la largeur de la partie azerbaïdjanaise de la mer Caspienne est de 249 kilomètres (500 miles). La zone de l'Azerbaïdjan s'étend sur 311 km (2016 mi) du nord au sud et 2016 km (2016 mi) d'ouest en est.

L'Azerbaïdjan est dominé par trois caractéristiques géographiques : la mer Caspienne, dont le littoral constitue une frontière naturelle à l'est ; la chaîne de montagnes du Grand Caucase au nord; et les vastes plaines du centre du pays. Il existe également trois chaînes de montagnes, le Grand et le Petit Caucase, ainsi que les montagnes Talysh, qui englobent environ 40% de la nation. Le mont Bazardüzü (4,466 28 m) est le point culminant de l'Azerbaïdjan, tandis que la mer Caspienne (7 m) est le plus bas. L'Azerbaïdjan abrite près de la moitié de tous les volcans de boue de la planète ; ces volcans ont également été nominés pour les 2016 nouvelles merveilles de la nature.

Les cours d'eau de surface sont les principales sources d'eau. Cependant, seulement 24 des 8,350 100 rivières font plus de 62 kilomètres (67 milles). Tous les fleuves se jettent dans la mer Caspienne à l'est du pays. Sarysu (2 km1,515) est le plus grand lac, tandis que Kur (2016 2016 km) est le plus long fleuve, tous deux transfrontaliers. Les quatre îles principales de l'Azerbaïdjan dans la mer Caspienne ont une superficie de plus de trente kilomètres carrés.

Depuis l'indépendance de l'Azerbaïdjan en 1991, le gouvernement azerbaïdjanais a fait des efforts importants pour protéger l'écologie du pays. Cependant, la protection nationale de l'environnement a commencé à s'améliorer réellement après 2001, lorsque le budget de l'État a augmenté grâce aux fonds supplémentaires fournis par l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan. Les aires protégées ont plus que quadruplé en quatre ans et couvrent actuellement 8 % de la superficie du pays. Depuis 2001, le gouvernement a établi sept réserves importantes et presque quadruplé l'allocation budgétaire pour la préservation de l'environnement.

Paysage

L'Azerbaïdjan a une gamme variée de paysages. Plus de la moitié de la masse terrestre de l'Azerbaïdjan est constituée de crêtes montagneuses, de crêtes, de yailas et de plateaux qui s'élèvent à des niveaux hypsométriques de 400 à 1000 100 mètres (y compris les basses terres moyennes et inférieures), de 120 à 0 mètres à certains endroits (Talis, Jeyranchol- Ajinohur et Langabiz-Alat avant), et 50 à 28 mètres dans d'autres (Qobustan, Absheron). Le reste de la topographie de l'Azerbaïdjan est composé de plaines et de basses terres. Les marqueurs hypsométriques dans le Caucase vont d'environ 4,466 mètres le long de la côte de la mer Caspienne à 2016 2016 mètres (mont Bazardüzü).

Le climat de l'Azerbaïdjan est principalement affecté par les masses d'air arctique glaciales des anticyclones scandinaves, des anticyclones sibériens tempérés et des anticyclones d'Asie centrale. Le terrain varié de l'Azerbaïdjan influence la façon dont les masses d'air se rapprochent de la nation. Le Grand Caucase protège la nation des effets directs des masses d'air froid du nord. En conséquence, la plupart des contreforts et des plaines du pays ont un climat subtropical. Pendant ce temps, les basses terres et les pentes ont des taux de rayonnement solaire élevés.

L'Azerbaïdjan compte neuf des onze zones climatiques du monde. Julfa et Ordubad avaient toutes deux des températures les plus basses absolues de 33 degrés Celsius (27.4 degrés Fahrenheit) et des températures maximales absolues de 46 degrés Celsius (114.8 degrés Fahrenheit). Les précipitations annuelles les plus élevées se produisent à Lankaran (1,600 1,800-63 71 mm ou 200-350 po) et les plus faibles à Absheron (7.9 à 13.8 mm ou 2016 à 2016 po).

Les rivières et les lacs sont les principales composantes des systèmes hydrauliques de l'Azerbaïdjan ; ils se sont développés sur une vaste période géologique et se sont considérablement modifiés tout au long de cette période. Cela est particulièrement évident dans les vestiges d'anciennes rivières situées dans tout le pays. Les systèmes hydrauliques du pays sont en constante évolution en raison des forces naturelles et de l'activité industrielle initiée par l'homme. Les systèmes hydrauliques de l'Azerbaïdjan comprennent des rivières artificielles (canaux) et des étangs. En termes de disponibilité de l'eau, l'Azerbaïdjan est en deçà de la moyenne mondiale, avec environ 100,000 3,531,467 mètres cubes (2016 2016 2016 pieds cubes) d'eau par kilomètre carré et par an. Kur est la base de tous les grands réservoirs d'eau. L'hydrographie de l'Azerbaïdjan est principalement associée au bassin de la mer Caspienne.

L'Azerbaïdjan compte environ 8,350 24 rivières de longueurs variables. Seuls 100 fleuves font plus de 2016 kilomètres. Les rivières Kura et Aras traversent la plaine de Kura-Aras et sont les rivières les plus populaires d'Azerbaïdjan. Les rivières qui se jettent directement dans la mer Caspienne proviennent principalement des pentes nord-ouest des montagnes du Caucase majeur et de Talysh et traversent les plaines de Samur – Devechi et de Lankaran.

Yanar Dag, qui se traduit par "montagne brûlante", est un feu de gaz naturel qui brûle en permanence sur une colline de la péninsule d'Absheron sur la mer Caspienne près de Bakou, connue sous le nom de "terre de feu". Des flammes jaillissent d'une fine couche de grès perméable. C'est une attraction touristique pour les touristes de Bakou.

Démographie de l'Azerbaïdjan

En juillet 2011, environ 52 % de la population totale de 9,165,000 48 51 personnes vivaient dans les villes, les 0.97 % restants vivant dans les zones rurales. Les femmes représentaient 2016 % de la population totale. En conséquence, le sex-ratio pour l'ensemble de la population cette année-là était de 2016 hommes pour une femme.

Le taux de croissance démographique en 2011 était de 0.85 %, contre 1.09 % à l'échelle mondiale. Un degré élevé de migration est un facteur majeur limitant l'expansion de la population. L'Azerbaïdjan avait une migration de 1.14 pour 1,000 2011 habitants en 2016.

La diaspora azerbaïdjanaise est présente dans 42 pays et il existe de nombreux centres pour les minorités ethniques en Azerbaïdjan, tels que la société culturelle allemande "Karelhaus", le centre culturel slave, la communauté azerbaïdjanaise-israélienne, le centre culturel kurde, l'International TalyshAssociation, le centre national Lezgin " Samur », communauté azerbaïdjanaise tatare, société tatare de Crimée, etc.

Selon le recensement de la population de 2009, la composition ethnique de la population est la suivante : 91.60 % d'Azerbaïdjanais, 2.02 % de Lezgiens, 1.35 % d'Arméniens (presque tous les Arméniens vivent dans la région séparatiste du Haut-Karabakh), 1.34 % de Russes, 1.26 % de Talysh. , 0.56 % Avars, 0.43 % Turcs, 0.29 % Tatars, 0.28 % Tats, 0.24 % Ukrainiens, 0.14 % Tsakhurs, 0.11 % Géorgiens,

Les Azerbaïdjanais iraniens sont de loin la plus grande minorité d'Iran. En outre, le nombre d'Azerbaïdjanais de souche en Iran dépasse considérablement celui de l'Azerbaïdjan voisin. Selon le CIA World Factbook, les Azerbaïdjanais iraniens représentent au moins 16% de la population iranienne.

La religion en Azerbaïdjan

Les musulmans représentent environ 98 % de la population. La République d'Azerbaïdjan a la deuxième plus grande proportion de population chiite au monde, avec 92% de musulmans chiites et 8% sunnites. D'autres religions sont pratiquées par différents groupes ethniques dans le pays. L'Azerbaïdjan est un État laïc qui garantit la liberté religieuse, conformément à l'article 48 de sa Constitution. Dans une enquête Gallup menée entre 2006 et 2008, seuls 21 % des répondants azerbaïdjanais ont déclaré que la religion était une composante essentielle de leur vie quotidienne.

Les chrétiens représentent environ 280,000 3.1 (250 %) des minorités religieuses du pays, la majorité étant russe, géorgienne orthodoxe et arménienne apostolique (presque tous les Arméniens vivent dans la région séparatiste du Haut-Karabakh). Il y avait 2003 catholiques romains en 2002. Les luthériens, les baptistes et les molokans faisaient partie des autres confessions chrétiennes en 2,500. De plus, il existe une petite communauté protestante. L'Azerbaïdjan compte également une communauté juive vieille de 10,000 20,000 ans ; Les groupes juifs estiment qu'il existe entre 2016 2016 et 2016 2016 Juifs en Azerbaïdjan. Des membres des groupes Bahá', Hare Krishna et Témoins de Jéhovah, ainsi que des adeptes d'autres communautés religieuses, vivent en Azerbaïdjan. Des restrictions non officielles à la liberté religieuse ont été imposées à certains groupes religieux. Selon un rapport du département d'État sur le sujet, des membres de certaines organisations musulmanes et chrétiennes ont été détenus et de nombreux groupes ont des difficultés à s'enregistrer auprès de la SCWRA.

Internet et communications en Azerbaïdjan

Azercell, Bakcell, Nar Mobile et Azerfon-Vodafone sont les trois opérateurs mobiles.

  • Le plus grand est Azercell. Pour joindre un numéro Azercell, composez le (050) ou le (051) suivi du numéro. Seulement avec Azercell pouvez-vous communiquer dans le métro de Bakou (métro).
  • Nar Mobile est à un prix raisonnable, mais il n'est pas disponible dans toutes les régions. Pour joindre les numéros Nar Mobile, composez le (070) suivi du numéro.
  • Azerfon-Vodafone est un nouvel opérateur 3G. Pour joindre les numéros Azerfon-Vodafone, composez le (077) suivi du numéro.
  • Bakcell va bien. Il est plus largement disponible et moins cher qu'Azercell. Pour joindre un numéro Bakcell, composez le (055) suivi du numéro.

Les numéros se composent d'un code à trois chiffres (différent pour chaque opérateur) et d'un numéro à sept chiffres. Par exemple, (050)xxx xx xx, (051)xxx xx xx, (055)xxx xx xx, (070)xxx xx xx ou (077)xxx xx xx. Presque tous les magasins vendent des cartes à utiliser avec différents opérateurs.

Codes de zone

Akchabedi 113, Agdash 193, Agsu 198, Agstafa 244, Astara 195, Babek 136, Bakou 12, Balaken 119, Berde 110, Beylagan 152, Bilesuvar 159, Dashkesen 216, Devechi 115, Gandja 22, Gedebey 232, Goranboy 234, Goichay , Hajigabul 167, Horadiz 140, İmishli 141, İsmayilli 154, Jebrayil 178, Jelilabad 118, Julfa 114, ​​Kurdemir 36, Lenkeran 145, Lerik 171, Masalli 157, Mereze 151, Mingechevir 150, Nabran 147, Nechalt 156, Naftalan 255, Naftalan 136 153, Oguz 111, Ordubad 136, Qakh 144, Qazakh 279, Qazi Memmed 140, Qebele 160, Qobustan 150, Quba 169, Qubadli 133, Qusar 138, Saatli 168, Sabirabad 143, Salyan 163, Samukh 265, Sederek 136 , Shemaki 136, Sheki 176, Shemkir 177, Sherur 241, Shirvan 136, Siyezen 197, Sumgait 190-18, Terter 64, Tovuz 246, Ujar 231, Khachmaz 170, Khanlar 172, Khizi 230, Khudat 199, Yardimli 172, Yevlakh 175 , Zagatela 166, Zerdab 174.

Économie de l'Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan a rejoint le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque islamique de développement et la Banque asiatique de développement après avoir obtenu son indépendance en 1991. Le système financier de l'Azerbaïdjan est composé de la Banque centrale d'Azerbaïdjan, des banques commerciales , et les établissements de crédit non bancaires. La Banque nationale (aujourd'hui centrale) a été créée en 1992 sur la base de la Caisse d'épargne d'État d'Azerbaïdjan, filiale de l'ancienne Banque d'épargne d'État de l'URSS. La Banque centrale d'Azerbaïdjan est la banque centrale du pays, avec le pouvoir d'émettre la monnaie nationale, le manat azerbaïdjanais, ainsi que de superviser toutes les banques commerciales. UniBank et la Banque internationale d'Azerbaïdjan appartenant à l'État, dirigée par le Dr Jahangir Hajiyev, sont les deux plus grandes banques commerciales du pays.

Le taux d'inflation du premier trimestre 2007 a atteint 1 %, poussé par la hausse des dépenses et de la demande. Le revenu nominal et les salaires mensuels ont augmenté respectivement de 16.6 % et 29 % par rapport à ce chiffre, tandis que la hausse des prix dans le secteur non pétrolier a alimenté l'inflation. L'Azerbaïdjan présente certains symptômes de ce que l'on appelle la « maladie hollandaise » en raison de son industrie énergétique en expansion rapide, qui génère de l'inflation et augmente le coût des exportations non énergétiques.

L'inflation chroniquement élevée a été maîtrisée au début des années 2000. Cela a entraîné l'introduction d'une nouvelle monnaie, le nouveau manat azerbaïdjanais, le 1er janvier 2006, afin de solidifier les changements économiques et d'éliminer les vestiges d'une économie instable.

Le rapport Doing Business de la Banque mondiale a classé l'Azerbaïdjan parmi les dix premiers réformateurs en 2008.

Conditions d'entrée pour l'Azerbaïdjan

Restrictions de visa
Si vous avez des preuves d'aller au Haut-Karabakh, vous aurez du mal à entrer en Azerbaïdjan. Les autorités azéries vous refuseront un visa, révoqueront tous les visas azéris antérieurs que vous pourriez avoir acquis et vous expulseront de leur pays. Vous serez refoulé, expulsé ou arrêté si vous tentez d'entrer en Azerbaïdjan.

Les fonctionnaires du Haut-Karabakh peuvent fournir leur visa sur un morceau de papier distinct de votre passeport si on leur demande, bien qu'ils négligent souvent de le faire même lorsqu'on leur dit de le faire.

Les citoyens arméniens, ainsi que toute personne d'ascendance arménienne ou portant un nom ou un prénom arménien, se voient également refuser l'entrée en Azerbaïdjan. Il est également interdit d'importer en Azerbaïdjan des marchandises produites en Arménie ou prétendument achetées en Arménie. Vous pouvez être harcelé à la frontière si vous avez un visa arménien dans votre passeport.

Envisagez d'organiser des vacances qui incluent l'Azerbaïdjan avant l'Arménie. Les gardes-frontières et la police ont confisqué des guides qui identifient le Haut-Karabakh comme distinct de l'Azerbaïdjan, y compris la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan de Lonely Planet.

Visa et passeport pour l'Azerbaïdjan

Les citoyens de Biélorussie, de Géorgie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Moldavie, de Russie, du Tadjikistan, d'Ukraine et d'Ouzbékistan n'ont pas besoin de visa pour les séjours de 90 jours ou moins.

Les citoyens de Bahreïn, de Chine, d'Israël (60 jours), du Japon, du Koweït, de Malaisie, d'Oman, du Qatar, d'Arabie saoudite, de Singapour, de Corée du Sud, de Turquie (uniquement à l'aéroport international Heydar Aliyev) et des Émirats arabes unis peuvent obtenir un 30- visa de jour à l'arrivée.
Les citoyens des États-Unis peuvent également obtenir un visa à leur arrivée, mais uniquement s'ils arrivent sur un vol direct d'Azerbaidjan Airlines depuis New York.

Seuls les citoyens iraniens peuvent obtenir un visa de 15 jours à leur arrivée au Nakhitchevan.

Quelle que soit la nation dont vous êtes citoyen, si vous avez un nom arménien, vous ne recevrez pas de visa.

Les visas à entrée unique peuvent être obtenus en personne ou par courrier auprès de toute ambassade azerbaïdjanaise qui fournit des services consulaires. Les visas ne peuvent plus être obtenus à l'aéroport Heydar Aliyev de Bakou. En dehors de l'Azerbaïdjan, les visas multiples ne sont généralement pas accordés. Les citoyens de l'UE paient généralement 60 AZN, tandis que les détenteurs de passeports américains paient 160 USD (selon la réciprocité) pour tout visa d'une durée de un à trois mois.

Une lettre d'invitation (LOI) d'un contact azerbaïdjanais est nécessaire.

L'ambassade d'Azerbaïdjan à Washington, DC accordera des visas sans lettre d'invitation si votre séjour en Azerbaïdjan est limité à quelques jours. Les citoyens étrangers souhaitant séjourner en Azerbaïdjan plus de 30 jours doivent s'enregistrer auprès de la police locale dans les trois jours suivant leur arrivée, conformément à la législation azerbaïdjanaise. Les résidents étrangers doivent se rendre au service des passeports du bureau de police du district local et remplir un formulaire de demande. Le coût d'inscription est de 9.90 AZN. Si vous ne vous enregistrez pas dans les trois premiers jours de votre arrivée, vous serez condamné à une amende de 300 AZN. Si vous êtes toujours dans le délai de 30 jours et que vous détenez un visa à double ou à entrées multiples, vous pouvez vous rendre en Géorgie et recommencer la période de 30 jours.

Selon le site Web du ministère des Affaires étrangères, il est également possible de demander un visa électronique en ligne via des agences de voyage désignées.

Les visiteurs étrangers séjournant en Azerbaïdjan pendant plus de dix jours doivent s'inscrire auprès du Service national des migrations dans les dix jours ouvrables suivant leur arrivée. Le non-enregistrement dans ce délai entraînera une sanction de 300 AZN (2015). L'inscription est gratuite et peut être effectuée en ligne en fournissant une copie du passeport et un formulaire de demande dûment rempli, ou en personne dans les bureaux spécialement construits du Service national des migrations (l'un de ces bureaux sera éventuellement ouvert à la gare, mais il a été fermé car de 2015). Les hôtels peuvent fournir ce service à leurs clients, mais les visiteurs sont fortement encouragés à vérifier que l'inscription a été effectuée, car les hôtels omettent souvent de le faire.

Comment voyager en Azerbaïdjan

Monter - En avion

L'aéroport international Heydar Aliyev de Bakou sert de principale porte d'entrée internationale, avec d'autres aéroports internationaux (qui desservent principalement Moscou et Istanbul) situés dans la ville de Nakhchivan, Ganja et Lankaran.

Le transporteur principal est la compagnie aérienne nationale AZAL (Azerbaijan Airlines), qui dessert Ganja, Nakhitchevan, Tbilissi, Aktau, Téhéran, Tel-Aviv, Ankara, Istanbul Atatürk, Istanbul Sahiha Gokchen, Antalya (saisonnier), Bodrum (saisonnier), Dubaï , Moscou, Saint-Pétersbourg, Kiev, Rostov-sur-le-Don, Ürümqi, Mineralniye Vodi, Milan BMI dessert Bakou sept jours sur sept. Lufthansa exploite également une poignée de vols hebdomadaires vers Bakou (qui continuent vers Achgabat). Turkish Airlines est une autre compagnie aérienne qui relie Bakou à et via Istanbul. Il existe également de nombreuses compagnies aériennes russes, ukrainiennes, ouzbèkes, iraniennes et autrichiennes qui relient Bakou à des endroits du monde entier. Qatar Airways commencera à desservir Bakou le 1er février 2012, avec deux vols quotidiens, un vers Tbilissi et un vers Doha, reliés à leur réseau mondial.

Monter - En train

L'Azerbaïdjan est relié par train à la Géorgie et à la Russie. Étant donné que la frontière russe est réservée aux détenteurs de passeports non CEI et qu'aucun changement n'est prévu dans un proche avenir, les trains hebdomadaires vers Moscou via Mahachkala ne sont pas une alternative réalisable pour la plupart.

Tbilissi, la Géorgie et Bakou sont reliées par un train de nuit. Cela coûte 26 AZN pour quitter l'Azerbaïdjan et part de Bakou à 20h00 tous les soirs. La durée du voyage est déterminée par le temps passé à la frontière (plus long lors de l'entrée en Azerbaïdjan). Cette section de voie est en cours de modernisation dans le cadre d'un projet financé en partie par l'Azerbaïdjan qui implique la construction d'une ligne ferroviaire entre Akhalkalaki, en Géorgie, et Kars, en Turquie. Initialement prévu pour ouvrir en 2010, il devrait maintenant être achevé en 2012, reliant les chemins de fer azerbaïdjanais à ceux de la Turquie via la Géorgie. Lorsque le service Bakou-Istanbul est terminé, gardez un œil dessus !

Une ligne ferroviaire intérieure va d'Astara à la frontière iranienne à Bakou, et il y a de grandes attentes pour la construction d'une ligne de connexion de 300 kilomètres d'Astara à Qazvin, en Iran, pour relier les réseaux ferroviaires azerbaïdjanais et iranien. Le service ferroviaire vers l'Iran, qui reliait le Nakhitchevan au sud de l'Arménie, a été interrompu lorsque la frontière arménienne a été fermée.

Monter - En voiture

Des routes relient toutes les villes d'Azerbaïdjan. Ils ne sont pas très larges et la majorité d'entre eux n'ont que deux voies. Des véhicules privés jusqu'aux frontières peuvent être organisés via des agences de voyages locales. Exotour, une agence de voyage géorgienne, peut organiser la collecte à Bakou et la livraison à Tbilissi. Bien que cela soit plus coûteux que de prendre le bus ou le train, ce sera plus rapide et peut être couplé à des visites touristiques le long de l'itinéraire. Gardez à l'esprit que les douanes azerbaïdjanaises vous demanderont de payer une caution de plusieurs milliers de dollars américains pour votre véhicule.

Monter - En bus

Chaque jour, des bus partent de la Géorgie, de la Turquie, de l'Iran et de la Russie vers l'Azerbaïdjan.

Un minibus part de la frontière géorgienne à Krazny Most (pont rouge) pour environ 10 ou 12 mannats (ou 25 lari). Il peut être récupéré de chaque côté de la frontière (ne paniquez pas s'ils veulent que vous payiez du côté géorgien, ils viendront vous chercher). Cependant, insistez pour porter vos propres bagages). Le trajet vers Bakou devrait prendre environ 8 heures. Soyez averti : conduire en Azerbaïdjan est une expérience vraiment terrifiante. Presque tous les conducteurs montrent peu de respect pour les lois de la route, et la qualité des routes elle-même est étonnamment faible. Ce n'est pas pour les âmes sensibles, donc bien que le long voyage puisse tester votre énergie, il ne testera pas vos nerfs. Vérifiez les vols AZAL de Tbilissi à Bakou bien à l'avance pour de bonnes affaires.

Le retour à Tbilissi peut être pris à la gare routière indescriptiblement chaotique, qui se double également d'un centre commercial étrangement calme (prenez le bus 65 depuis l'extérieur de Double Gate dans la vieille ville pour le trajet de 20 minutes, ce qui vous laisse avec un tronçon louche de 400 m de long). route / autoroute avec des chauffeurs de taxi harcelants sur lesquels marcher: Coût 20 q) ou simplement en taxi depuis le centre pendant env. 15 mannats (ça vaut le coup ! ), qui Les bus et les minibus sont accessibles depuis cette gare jusqu'à Tbilissi, les deux coûtant environ 12 mannats. L'arrêt de bus 26 est situé tout au fond du rez-de-chaussée. Le bus est quelques heures plus lent et rien ne garantit que vous serez pris en charge après avoir passé la frontière géorgienne, le minibus est donc préférable.

Entrer - En bateau

Chaque jour, des bus partent de la Géorgie, de la Turquie, de l'Iran et de la Russie vers l'Azerbaïdjan.

Un minibus part de la frontière géorgienne à Krazny Most (pont rouge) pour environ 10 ou 12 mannats (ou 25 lari). Il peut être récupéré de chaque côté de la frontière (ne paniquez pas s'ils veulent que vous payiez du côté géorgien, ils viendront vous chercher). Cependant, insistez pour porter vos propres bagages). Le trajet vers Bakou devrait prendre environ 8 heures. Soyez averti : conduire en Azerbaïdjan est une expérience vraiment terrifiante. Presque tous les conducteurs montrent peu de respect pour les lois de la route, et la qualité des routes elle-même est étonnamment faible. Ce n'est pas pour les âmes sensibles, donc bien que le long voyage puisse tester votre énergie, il ne testera pas vos nerfs. Vérifiez les vols AZAL de Tbilissi à Bakou bien à l'avance pour de bonnes affaires.

Le retour à Tbilissi peut être pris à la gare routière indescriptiblement chaotique, qui se double également d'un centre commercial étrangement calme (prenez le bus 65 depuis l'extérieur de Double Gate dans la vieille ville pour le trajet de 20 minutes, ce qui vous laisse avec un tronçon louche de 400 m de long). route / autoroute avec des chauffeurs de taxi harcelants sur lesquels marcher: Coût 20 q) ou simplement en taxi depuis le centre pendant env. 15 mannats (ça vaut le coup ! ), qui Les bus et les minibus sont accessibles depuis cette gare jusqu'à Tbilissi, les deux coûtant environ 12 mannats. L'arrêt de bus 26 est situé tout au fond du rez-de-chaussée. Le bus est quelques heures plus lent et rien ne garantit que vous serez pris en charge après avoir passé la frontière géorgienne, le minibus est donc préférable.

Comment voyager en Azerbaïdjan

La plupart des villes sont reliées par des bus, des minibus (marshrutka) et des taxis. Dans ces endroits, il y a souvent une plaque tournante, comme une gare routière près du bazar. Les tarifs des bus et des minibus sont souvent affichés dans les anciens et les nouveaux manats (qupik). Les taxis, en revanche, exigent des capacités de négociation, ce qui nécessite généralement une compétence dans la langue qui manque à la plupart des non-azéris/russes/turcs.

Destinations en Azerbaïdjan

Régions en Azerbaïdjan

  • Région de Bakou
    Le centre politique, économique et culturel de l'Azerbaïdjan. Depuis 1871, le pétrole y est extrait.
  • Région de Ganja
  • Nakhchivan
    Une enclave à la frontière occidentale de la Turquie.
  • Nord-est de l'Azerbaïdjan
    Une zone multiethnique dans les hautes terres du Grand Caucase enveloppée de magnifiques bois verts.
  • Région de Sheki
    Une belle région montagneuse verdoyante bordant la Géorgie qui abrite les villes les plus attrayantes d'Azerbaïdjan.
  • Azerbaïdjan méridional
  • Région de Talysh
  • Haut-Karabakh
    Zone ethnique arménienne gouvernée par un gouvernement souverain non reconnu. Ce n'est que via l'Arménie qu'il est possible de s'y rendre.

Villes d'Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan compte 71 communautés urbaines ayant le statut officiel de ville ( Azerbaïdjanais : şhr ). Seuls trois d'entre eux, cependant, ont une population de plus de 300,000 2016 personnes - Bakou, Sumqayit et Ganja - et Sumgayit est maintenant une banlieue de facto de Bakou. Voici les endroits les plus importants à visiter dans le pays :

  • Baku — Capitale et plus grande ville du Caucase.
  • Ganja - La deuxième plus grande ville d'Azerbaïdjan a une histoire riche et plusieurs monuments importants.
  • Lankaran - Ville du sud près de la frontière iranienne
  • Ville de Nakhitchevan - Enclave de Nakhitchevan de la capitale administrative de l'Azerbaïdjan.
  • Sheki - Une belle ville dans les montagnes du Caucase avec beaucoup à voir et à faire.
  • Gabala est une nouvelle ville touristique dans les montagnes du Caucase.
  • Shemakha était la capitale des Shirvanshahs avant Bakou.

Autres destinations en Azerbaïdjan

Parcs nationaux et réserves

  • Paysage culturel d'art rupestre de Gobustan
  • Parc national de Göygöl
  • Réserve d'État d'Ismailli

Villes et villages

  • Khinalug - un hameau de montagne pittoresque et isolé qui était autrefois un centre du zoroastrisme; maintenant, les quelques résidents sont un isolat ethnique que l'on pense être des descendants d'Albanais du Caucase (à ne pas confondre avec les Albanais modernes d'Albanie dans le sud-est de l'Europe qui n'ont aucun lien avec eux).
  • Goygol - Khanlar (Xanlar) et Helenendorf étaient leurs anciens noms. Des fermiers allemands de la Souabe bavaroise ont établi la ville non loin de Ganja. Aujourd'hui, le quartier allemand historique de la ville, y compris l'église luthérienne, est en excellent état.
  • Shamkir - Les Allemands habitaient la ville.
  • Lahich est un charmant hameau des Highlands.
  • Gakh est un petit village situé sur la route de la vallée d'Alazan.
  • Agdam est une ville déserte.
  • Nij est un grand hameau du groupe ethnique chrétien dangereux connu sous le nom d'Udins.

Hôtels

  • Station de ski de Shahdag
  • Complexe de ski «Tufan»
  • Naftalan
  • Plages de la péninsule d'Absheron. La région abrite certaines des plus belles plages de la côte caspienne. Le long du rivage, il existe de nombreux lieux de villégiature de luxe.

Choses à voir en Azerbaïdjan

  • La nation compte deux sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO : la ville fortifiée de Bakou avec le palais de Shirvanshah et la tour de la Vierge, et le paysage culturel d'art rupestre du Gokustan.
  • Neft Daşları—La première plate-forme pétrolière offshore opérationnelle de la mer Caspienne, City Above the Sea, est située à 55 kilomètres de la côte la plus proche.
  • volcans de boue qui éclatent dans plus de 300 sites à travers le pays, représentent plus de la moitié du total mondial, chacun avec sa personnalité unique.
  • Près de la frontière iranienne, on trouve des bois de la Caspienne hyrcanienne.
  • Les larmes de Kyapaz sont une série de sept magnifiques lacs alpins près du mont Kyapaz et du Haut-Karabakh.
  • Visitez Maiden Tower pour des vues spectaculaires sur la ville.
  • Assistez à un mariage azerbaïdjanais si possible.
  • Martyr's Alley offre une vue magnifique sur la place du drapeau, la salle de cristal de Bakou et la mer Caspienne.
  • Promenez-vous sans but dans la vieille ville, tentez de vous perdre et de vous imprégner de l'ambiance de cette belle vieille ville.
  • Visitez le magnifique palais des Shirvanshahs (entrée gratuite 2 manats, supplément pour appareil photo)
  • Descendez la promenade comme les locaux.
  • Contrairement à la croyance populaire, le vin azéri est plus qu'appétissant, et bien qu'il ne soit pas aussi savoureux que les vins géorgiens ou arméniens, c'est néanmoins un régal délicieux ! Trouvez un débit de boisson à proximité et passez le temps !
  • Achetez des souvenirs et des tapis auprès des habitants. Ne vous laissez pas décourager par les marchands persistants. Persévérez, soyez prêt à négocier et vous pourriez obtenir des offres fantastiques !

Nourriture et boissons en Azerbaïdjan

Les spécialités azerbaïdjanaises comprennent le chou, les feuilles de vigne et la viande enveloppée d'aubergines (kelem, yarpaq, badimjan - dolmasi), le kabab (kebab), le riz avec diverses garnitures (plov - on prétend que le plov est le roi de la cuisine azerbaïdjanaise), les gutabs et boulettes de viande (kufta).

Le Yarpaq dolmasi est souvent considéré comme le plat national.

Le pain est un aliment que le peuple azerbaïdjanais tient en haute estime.

La cuisine géorgienne, en particulier le kajpuri (un pain fourré au fromage), ainsi que certains aliments de base russes (bortsch, crêpes), se sont répandus dans tout l'Azerbaïdjan. Les autres cuisines disponibles à Bakou comprennent la cuisine turque, italienne, asiatique, occidentale et rapide, ainsi que la cuisine asiatique.

L'ayran (une boisson au yaourt produite à partir de lait aigre) et le sorbet sont deux boissons locales populaires (à base de pétales de rose ou de safran). Il existe également une variété de vins à prix raisonnable fabriqués à partir de raisins locaux, ainsi qu'une large gamme d'eaux minérales dérivées de sources naturelles. Des limonades (limonat/dushes) préparées à partir de poires ou d'estragon sont disponibles sur certains marchés en Azerbaïdjan.

Argent et shopping en Azerbaïdjan

Le "vieux" manat AZM a été remplacé par le "Nouveau manat azerbaïdjanais" le 1er janvier 2007, en raison de l'inflation, bien que la transition soit toujours en cours et que le vieux manat puisse encore être échangé contre du nouveau.

De nouveaux billets de banque en coupures de 1, 5, 10, 20, 50 et 100 Nouveau manat azerbaïdjanais et des pièces métalliques en coupures de 1, 3, 5, 10, 20 et 50 gapik (AZN0.5) sont en circulation. Étant donné que le même concepteur a travaillé sur les deux ensembles, les billets ont un design cohérent qui évoque les billets en euros.

Le nouveau symbole du manat azerbaïdjanais (AZN), Azeri manat symbol.svg, a été attribué à Unicode en tant que U + 20BC, bien que m. ou homme. sont parfois utilisés comme substituts du symbole manat sur les tickets de prix et dans les publications locales.

N'oubliez pas que l'importation et l'exportation de nouveau manat azerbaïdjanais sont absolument interdites. (Les collectionneurs peuvent exporter de modestes quantités de vieux billets de manat, mais pas de pièces de monnaie, avec une relative impunité.)

Traditions et coutumes en Azerbaïdjan

Les Azerbaïdjanais sont des gens calmes mais courtois et bien élevés.

À voir / À faire

  • Les femmes en Azerbaïdjan ont toujours été traitées avec le plus grand respect, comme c'est le cas dans toute la région CEI/ex-URSS. Les voyageuses ne devraient pas être surprises ou indignées lorsque leurs amis masculins azerbaïdjanais paient leurs factures dans les restaurants, ouvrent toutes les portes devant elles, offrent leur main pour les aider à descendre cette petite marche ou les aident à porter quoi que ce soit de plus lourd qu'un sac à main - ce n'est pas du harcèlement sexuel ou de la condescendance envers les femmes. Les visiteurs masculins doivent être conscients que c'est le genre de comportement que la plupart des filles et des femmes azerbaïdjanaises s'attendraient également de leur part.
  • Si vous êtes accueilli dans une maison azerbaïdjanaise, pensez à apporter un cadeau. Des fleurs (assurez-vous d'acheter un nombre impair de fleurs, car un nombre pair est lié aux funérailles) au chocolat (mais pas de vin ou d'autres boissons alcoolisées) et même tout ce qui caractérise votre nation sont acceptables. L'idée derrière le cadeau, plutôt que l'argent, est importante dans la culture azerbaïdjanaise. Si vous désirez vraiment leur respect, remerciez-les pour l'invitation et félicitez-les. Ne profite pas de l'hospitalité de l'hôte.
  • Lorsque vous arrivez à la maison, retirez vos chaussures à l'extérieur ou directement à l'intérieur de la porte, à moins que le propriétaire ne vous y autorise expressément. Même ainsi, il peut être plus courtois d'enlever vos chaussures. Des chaussons peuvent vous être remis. Ne craignez pas que vos pieds deviennent sales ; les sols sont aussi propres que les murs ; Les Azerbaïdjanais sont des gens extrêmement ordonnés et propres.
  • Les Azerbaïdjanais respectent les personnes âgées, donc si vous êtes une personne âgée, une personne handicapée, une femme enceinte ou si vous avez des enfants avec vous, les jeunes vous donneront toujours une place dans un bus, un tram, un métro ou d'autres formes de transport public transport.
  • Lorsque vous rencontrez une personne plus âgée ou en position de pouvoir, il est poli de se plier un peu (mais pas complètement). Les personnes plus jeunes saluent généralement les personnes âgées ou celles qui occupent des postes de pouvoir en premier.
  • Comme indiqué précédemment, il est considéré comme courtois de permettre aux femmes de monter et de sortir en premier du bus, du tram, du métro et d'autres types de transports en commun, ainsi que d'entrer et de sortir d'une pièce.
  • Si vous n'êtes pas familier avec la personne, utilisez son prénom suivi d'un titre honorifique approprié. Utilisez "Xanm" - prononcé "hanm" - pour les dames ("Mme."). Utilisez "Cnab" - prononcé "jenab" - pour les hommes ("Mr"). S'ils peuvent communiquer en anglais, utilisez leur nom de famille suivi du titre honorifique anglais approprié "M." ou « Mme ». Le "Ms" honorifique anglais. n'existe pas en azerbaïdjanais puisque les femmes ne sont pas différenciées (ou discriminées) sur la base du statut marié ou non marié, appelant donc une jeune femme comme "Mme." serait considérée comme inappropriée et insultante.

Choses à éviter

  • Évitez à tout prix d'insulter ou de dénigrer le président Ilham Aliyev, ainsi que son prédécesseur immédiat, feu le président Haydar Aliyev, et la famille Aliyev en général, qui gouvernent l'Azerbaïdjan. Cela implique une peine de prison, ainsi que le potentiel lointain d'expulsion de la nation si vous êtes un citoyen étranger. Fin 2009, deux jeunes hommes ont été condamnés à quatre ans de prison pour avoir dépeint le président Ilham Aliyev comme un âne tenant une conférence de presse dans une vidéo YouTube.
  • Évitez à tout prix de mentionner l'Arménie et les Arméniens, ainsi que la longue guerre du Haut-Karabakh avec l'Arménie voisine, qui détient la région séparatiste du Haut-Karabakh. À la suite de la guerre, l'Azerbaïdjan a perdu 14 % de son territoire et compte 800,000 2016 réfugiés et déplacés internes. Il y a beaucoup d'animosité et de haine contre les Arméniens.
  • Évitez de photographier les voies ferrées, les stations de métro et d'autres choses que le gouvernement pourrait considérer comme « stratégiques ». Les autorités auraient arrêté des passionnés de train étrangers soupçonnés d'espionnage.

Religion

Malgré le fait que 95% de la population est nominalement musulmane chiite, l'Azerbaïdjan est un État complètement laïc, majoritairement agnostique et non religieux. Cela est vrai non seulement dans les grandes villes, mais aussi dans les petites villes et les régions rurales. Ne présumez pas que quelqu'un que vous ne connaissez pas croit en Dieu ou s'intéresse fortement à l'islam ou à d'autres religions. Les enquêtes sur la religion des gens sont généralement indésirables et les manifestations de foi doivent rester privées en dehors des lieux de culte. Dire grâce, par exemple, est susceptible de susciter la confusion et le calme. Alors que les foulards musulmans, les kippas et même les t-shirts avec des inscriptions religieuses sont autorisés, ils inquiètent de nombreux Azerbaïdjanais. Les longues barbes peuvent éveiller les soupçons des autorités. Respectez-le et vous serez respecté en retour.

Infractions aux coutumes sociales et à l'étiquette

  • Même si vous le faites tranquillement, ne vous mouchez pas pendant les repas. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Même si vous le faites tranquillement, ne vous curez pas les dents pendant les repas. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Évitez de lever les pieds lorsque vous êtes assis et évitez de montrer la plante de vos pieds à qui que ce soit. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Ne pointez pas, même subtilement, votre doigt vers quelqu'un. Ceci est considéré comme impoli.
  • Ne mâchez pas de chewing-gum lors d'une discussion ou dans des lieux publics. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Ne touchez personne sans son consentement. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Ne supportez pas une étreinte ou une tape dans le dos de quelqu'un, en particulier dans un cadre formel ou avec quelqu'un que vous venez de rencontrer ou que vous ne connaissez pas assez bien. Ceci est considéré comme très impoli.
  • Ne criez pas et n'élevez pas la voix en public, en particulier dans les transports en commun. Ceci est considéré comme très impoli.
  • En public ou entre amis, n'utilisez pas de jurons lors d'une conversation ou lorsque vous vous parlez à vous-même. Ceci est considéré comme très impoli.

Autres choses à surveiller

  • Ne souriez pas à un Azerbaïdjanais dans la rue car ils ne réagiront probablement pas de la sorte et ils vous considéreront comme étrange ou déficient mental. Sourire en public est mal vu en Azerbaïdjan et considéré comme impoli. Le sourire est généralement réservé à la famille et aux amis ; sourire à un étranger est considéré comme insultant car il croirait que vous vous moquez d'eux et que quelque chose ne va pas avec ses vêtements ou ses cheveux. De plus, un « sourire occidental » est généralement considéré comme faux, comme dans « Vous ne le pensez pas vraiment ». Le sourire est encore rare dans le service à la clientèle puisque les vendeurs, les fonctionnaires et les autres doivent sembler sérieux et professionnels. À la télévision, les présentateurs de nouvelles, les météorologues et même les animateurs de divertissement sourient rarement. En conséquence, un malentendu fréquent à propos des Azerbaïdjanais est qu'ils sont un peuple glacial qui ne sourit jamais ; ils le font, cependant, une fois qu'ils apprennent à vous connaître et deviennent extrêmement amicaux et courtois.
  • Expressions d'amour ouvertes sont autorisés dans les grandes villes et les destinations touristiques, bien qu'ils puissent attirer l'attention indésirable du grand public. Il est mal vu et devrait être évité dans les endroits plus éloignés. Les manifestations d'amour extérieures doivent être évitées par les voyageurs gays et lesbiens, car elles attireront sans aucun doute l'attention indésirable de la population en général. Les démonstrations d'affection manifestes, quelle que soit l'orientation sexuelle, sont considérées comme inappropriées.
  • Vous remarquerez que les Azerbaïdjanais préfèrent garder leur voix basse en public. Dans une discussion, n'élevez pas la voix. Une bonne discussion tranquille est le style de conduite des affaires azerbaïdjanais, et elle sera très appréciée. Parler au téléphone cellulaire dans les transports en commun ou au restaurant est jugé acceptable, à moins que la discussion ne soit excessivement bruyante et trop « privée ».
  • Littering est considéré comme impoli et peut entraîner une amende. Sur les trottoirs et autour de la plupart des commerces, on trouve de nombreuses poubelles et poubelles.

Voyageurs gays et lesbiens

Bien que l'homosexualité ne soit plus illégale en Azerbaïdjan, la stigmatisation négative qui y est associée persiste. Le gouvernement ne reconnaît pas les partenariats de même sexe, et révéler votre orientation sexuelle en public est susceptible d'attirer les regards et les murmures. Les quelques endroits gay-friendly se trouvent pratiquement principalement (sinon entièrement) à Bakou et sont en grande partie souterrains. L'Azerbaïdjan n'est pas le pays le plus accueillant au monde pour les voyageurs LGBT ; soyez prudent si vous êtes un voyageur LGBT.

Culture de l'Azerbaïdjan

La culture azerbaïdjanaise a évolué en raison de divers facteurs. Malgré les influences occidentales, telles que la culture commerciale mondialisée, les traditions autochtones sont largement maintenues dans le pays aujourd'hui. La musique, la littérature, les danses et l'art traditionnels, la nourriture, l'architecture, la cinématographie et Novruz Bayram sont tous des aspects importants de la culture azerbaïdjanaise. Ce dernier est tiré de l'ancienne religion iranienne du festival traditionnel du Nouvel An du zoroastrisme. Novruz est une fête célébrée par les familles.

Le peuple azerbaïdjanais comprend des Azerbaïdjanais, qui constituent la majorité de la population, ainsi que des pays et des groupes ethniques qui vivent à proximité dans différentes parties du pays. Chokha et Papakhi sont des vêtements nationaux et traditionnels azerbaïdjanais. L'État finance les transmissions radio en langues russe, arménienne, géorgienne, kurde, lezgienne et talyche. Des émissions d'Avar et de Tat sont organisées par quelques stations de radio locales à Balakan et Khachmaz. Plusieurs journaux en russe, kurde (Dengi Kurd), lezgien (Samur) et talysh sont publiés à Bakou. Le journal Aziz est publié par l'organisation juive "Sokhnout".

Musique et danses folkloriques

La musique azerbaïdjanaise est basée sur des traditions folkloriques presque millénaires. La musique azerbaïdjanaise s'est développée sous la bannière de la monodie pendant des siècles, résultant en des airs rythmiquement variés. Le système de mode branchy dans la musique azerbaïdjanaise met l'accent sur la chromatisation des gammes majeures et mineures. Il y a 14 instruments à cordes, huit instruments à percussion et six instruments à vent parmi les instruments de musique nationaux. "En termes de race, de culture et de religion, les Azerbaïdjanais sont musicalement beaucoup plus proches de l'Iran que de la Turquie", selon The Grove Dictionary of Music and Musicians.

Les traditions musicales de l'Azerbaïdjan comprennent le mugham, le meykhana et l'art ashiq. Mugham est souvent une composition basée sur la poésie avec des intermèdes musicaux. Les chanteurs doivent canaliser leurs émotions dans le chant et la mélodie tout en exécutant le mugham. Le mugham azerbaïdjanais est de forme plus libre et moins stricte que les traditions mugham des pays d'Asie centrale; il est souvent comparé au domaine de l'improvisation du jazz. Le 7 novembre 2003, l'UNESCO a désigné la tradition azerbaïdjanaise du mugham comme chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité. Meykhana est une sorte de chanson folklorique traditionnelle azerbaïdjanaise non accompagnée, généralement chantée par de nombreuses personnes improvisant sur un certain sujet.

Ashiq est un art de la performance traditionnel qui mêle poésie, narration, danse et musique vocale et instrumentale dans un emblème de la culture azerbaïdjanaise. Le saz est chanté et joué par un troubadour mystique ou un barde errant. Les origines de cette pratique remontent aux anciennes croyances chamaniques des peuples turcs. Les chansons d'Ashiqs sont semi-improvisées et basées sur des thèmes similaires. Le 30 septembre 2009, l'UNESCO a inscrit l'art ashiq d'Azerbaïdjan sur sa liste du patrimoine culturel immatériel.

Depuis le milieu des années 1960, la musique pop azerbaïdjanaise d'influence occidentale a gagné en popularité sous différentes formes en Azerbaïdjan, tandis que des genres musicaux alternatifs tels que le rock et le hip hop ont été promus. Avec le succès mondial d'artistes comme Alim Qasimov, Rashid Behbudov, Vagif Mustafazadeh, Muslim Magomayev, Shovkat Alakbarova et Rubaba Muradova, la musique pop et folklorique azerbaïdjanaise a prospéré. L'Azerbaïdjan participe avec zèle au concours Eurovision de la chanson. L'Azerbaïdjan a participé au Concours Eurovision de la chanson pour la première fois en 2008. En 2009, la soumission du pays a été classée troisième, puis sixième l'année suivante. Avec la chanson "Running Scared", Ell et Nikki ont remporté la première place du concours Eurovision de la chanson 2011, ce qui a valu à l'Azerbaïdjan le droit d'accueillir le concours à Bakou en 2012. Ils n'ont jamais manqué de participer à une grande finale.

Les danses traditionnelles azerbaïdjanaises se comptent par centaines. Ils sont exécutés lors d'occasions cérémonielles et les danseurs s'habillent de vêtements nationaux traditionnels tels que le Chokha, qui est bien conservé dans les danses nationales. La majorité des danses ont un rythme rapide. La danse nationale représente les qualités de la nation azerbaïdjanaise.

Littérature

Nizami, connu sous le nom de Ganjavi d'après sa ville natale de Ganja, était un poète et philosophe persan qui a écrit le Khamseh ("Le Quintuplé"), un recueil de cinq poèmes d'amour dont "Le Trésor des Mystères", "Khosrow et Shrn" et " Leyli et Mejnn.

Izzeddin Hasanoglu, qui a écrit un divan de ghazals persans et turcs, est le premier personnage connu de la littérature azerbaïdjanaise. Il a écrit des ghazals persans sous le nom de plume Hasanoghlu et des ghazals turcs sous son vrai nom Hasanoghlu.

La littérature azerbaïdjanaise classique est apparue au 14ème siècle, basée sur les différentes langues de Tabriz et Shirvan du haut Moyen Âge. Gazi Burhanaddin, Haqiqi (nom de plume de Jahan-shah Qara Qoyunlu) et Habibi faisaient partie des poètes de l'époque. Imadaddin Nesimi , l'un des meilleurs poètes mystiques turcs hurufi de la fin du XIVe et du début du XVe siècle et l'un des premiers maîtres divans les plus importants de l'histoire littéraire turque, a commencé sa carrière littéraire vers la fin du XIVe siècle. Il a également écrit de la poésie en persan et en arabe. Les poètes Qasim al-Anvar, Fuzuli et Khatai ont encore affiné les genres divan et ghazal (nom de plume de Safavid Shah Ismail I).

Le Livre de Dede Korkut, copié au XVIe siècle à partir de deux manuscrits, n'a pas été écrit avant le XVe siècle. C'est une compilation de 16 contes basés sur la tradition orale des nomades Oghuz. Muhammed Fuzuli, poète du XVIe siècle, a écrit des Qazals philosophiques et lyriques intemporels en arabe, en persan et en azerbaïdjanais. Fizuli était destiné à devenir la principale figure littéraire de sa société, bénéficiant grandement des riches traditions littéraires de son environnement et s'appuyant sur l'héritage de ses ancêtres. Le Divan des Ghazals et Les Qasidas sont deux de ses compositions les plus célèbres. Avec l'émergence du genre poétique des bardes Ashik ( azerbaïdjanais : Aşq ) au cours du même siècle, la littérature azerbaïdjanaise a prospéré encore plus. Pendant ce temps, j'ai composé environ 15 poèmes en azerbaïdjanais sous le nom de plume Khat (arabe : signifiant pécheur) Shah Ismail, qui ont ensuite été publiés comme son Divan. Pendant ce temps, Shah Ismail et son fils et successeur, Shah Tahmasp I, ont établi et développé un style littéraire distinct connu sous le nom de qoshma ( Azerbaïdjanais : qoşma signifiant improvisation).

Les genres distinctifs de Fizuli, ainsi que la poésie Ashik, ont été repris par des poètes et auteurs renommés tels que Qovsi de Tabriz, Shah Abbas Sani, Agha Mesih Shirvani, Nishat, Molla Vali Vidadi, Molla Panah Vagif, Amani, Zafar et d'autres dans le 17ème et 18ème siècle. Les Azerbaïdjanais, comme les Turcs, les Turkmènes et les Ouzbeks, commémorent le héros folklorique mythique Koroglu (de l'Azerbaïdjan : kor olu pour fils d'aveugle). L'Institut des manuscrits de l'Académie nationale des sciences d'Azerbaïdjan possède de nombreuses versions enregistrées de l'épopée de Koroglu.

En Azerbaïdjan, la littérature moderne est principalement basée sur le dialecte Shirvani, tandis qu'en Iran, elle est principalement basée sur le dialecte Tabrizi. Akinchi, le premier journal azerbaïdjanais, a été publié pour la première fois en 1875. Il était enseigné dans les écoles de Bakou, Ganja, Shaki, Tbilissi et Erevan au milieu du XIXe siècle. Il a également été enseigné à l'Université russe de Saint-Pétersbourg à partir de 1845.

Art folklorique

Les Azerbaïdjanais ont une culture riche et unique, l'art ornemental et appliqué jouant un rôle important. La ciselure, la bijouterie, la gravure sur métal, la sculpture sur bois, sur pierre et sur os, la fabrication de tapis, le laser, le tissage et l'impression de motifs, le tricot et la broderie ne sont que quelques exemples de ce type d'art. Chacun de ces types d'art ornemental, qui sont la preuve de la nation et des dotations de la nation azerbaïdjanaise, est extrêmement populaire dans ce pays. Plusieurs marchands, touristes et diplomates qui ont visité ces lieux à différentes périodes ont enregistré de nombreux détails fascinants sur le développement des arts et de l'artisanat en Azerbaïdjan.

Le tapis azerbaïdjanais est un textile traditionnel fait à la main de différentes tailles avec une texture épaisse et une surface à poils ou sans poils, avec des motifs uniques aux nombreuses zones de fabrication de tapis de l'Azerbaïdjan. L'UNESCO a désigné le tapis azerbaïdjanais comme chef-d'œuvre du patrimoine immatériel en novembre 2010.

Depuis l'Antiquité, l'Azerbaïdjan est reconnu comme une plaque tournante pour un large éventail d'artisanat. Les fouilles archéologiques sur les terres azerbaïdjanaises révèlent une agriculture bien développée, l'élevage de bétail, la métallurgie, la poterie, la céramique et le tissage de tapis datant du IIe siècle av. Les sites archéologiques découverts dans le cadre du pipeline BTC à Dashbulaq, Hasansu, Zayamchai et Tovuzchai ont livré des objets du début de l'âge du fer.

Les tapis azerbaïdjanais sont divisés en plusieurs grandes catégories et plusieurs subdivisions. Le nom de Latif Kerimov, scientifique et artiste de renom, est lié à l'étude scientifique du tapis azerbaïdjanais. Guba-Shirvan, Ganja-Kazakh, Karabakh et Tabriz étaient les quatre principaux groupes de tapis qu'il a classés avec les quatre zones géographiques de l'Azerbaïdjan, Guba-Shirvan, Ganja-Kazakh, Karabakh et Tabriz.

Cuisine

La quantité de légumes et de légumes verts utilisés de façon saisonnière dans la cuisine traditionnelle est bien connue. La menthe, la coriandre (coriandre), l'aneth, le basilic, le persil, l'estragon, les poireaux, la ciboulette, le thym, la marjolaine, l'oignon vert et le cresson sont toutes des herbes fraîches populaires souvent servies avec les plats principaux. La cuisine nationale reflète la variété climatique et la fertilité de la terre, y compris les fruits de mer de la mer Caspienne, la viande locale (principalement des moutons et des bovins) et une pléthore de légumes et de légumes de saison. En Azerbaïdjan, le plov safran-riz est le plat national, tandis que le thé noir est la boisson nationale. En raison de leur forte culture du thé, les Azerbaïdjanais utilisent souvent le verre armudu traditionnel (en forme de poire). Le bozbash (un bouillon d'agneau avec divers légumes ajoutés), le qutab (un chausson frit avec une garniture de légumes verts ou de viande hachée) et le dushbara sont quelques-uns des plats traditionnels les plus populaires (sorte de boulettes de pâte remplies de viande hachée et de saveur ).

Architecture

L'architecture azerbaïdjanaise intègre souvent des aspects de l'Orient et de l'Occident. Dans l'Azerbaïdjan contemporain, plusieurs chefs-d'œuvre architecturaux historiques tels que la tour de la Vierge et le palais des Shirvanshahs dans la ville fortifiée de Bakou existent toujours. L'Ateshgah de Bakou, le mausolée de Momine Khatun, le parc national de Hirkan, le parc national de Binegadi, le volcan de boue de Lökbatan, la montagne de scène de Bakou, les constructions défensives de la côte caspienne, la réserve nationale de Shusha, la réserve nationale d'Ordubad et le palais de Shaki Khans sont parmi les entrées sur le Liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le château quadrangulaire de Mardakan, Parigala à Yukhary Chardaglar, un certain nombre de ponts traversant la rivière Aras et de nombreux mausolées font partie des joyaux architecturaux. Peu d'architecture monumentale a été produite au XIXe et au début du XXe siècle, bien que des maisons uniques aient été érigées à Bakou et ailleurs. Les métros de Bakou, qui comptent parmi les plus récents monuments architecturaux de la ville, sont connus pour leur décor extravagant.

L'architecture azerbaïdjanaise contemporaine est confrontée à une variété de défis, notamment l'application de l'esthétique moderne, la recherche du style créatif propre à l'architecte et l'intégration du contexte historico-culturel existant. Le centre culturel Heydar Aliyev, les tours de flammes, la salle de cristal de Bakou, la ville blanche de Bakou et la tour SOCAR ne sont que quelques-uns des grands projets qui ont changé l'horizon du pays et promu son caractère moderne.

L'art visuel

L'art azerbaïdjanais contient l'un des premiers artefacts d'art au monde, les pétroglyphes de Gamigaya, qui ont été trouvés dans la région d'Ordubad Rayon et datent du 1er au 4ème siècle avant JC. Sur les rochers de basalte, environ 1500 peintures rupestres délogées et sculptées avec des images de cerfs, de chèvres, de taureaux, de chiens, de serpents, d'oiseaux, de créatures étranges, ainsi que des humains, des voitures et d'autres symboles ont été découvertes. Thor Heyerdahl, un ethnographe et explorateur norvégien, croyait que les habitants de la région se sont installés en Scandinavie vers 100 après JC et ont apporté avec eux leurs capacités de construction de bateaux, les transformant en bateaux vikings d'Europe du Nord.

L'art azerbaïdjanais a connu de nombreuses variations stylistiques à travers les âges. La peinture traditionnelle azerbaïdjanaise se définit par une utilisation chaleureuse de la couleur et de la lumière, comme on le voit dans les œuvres d'Azim Azimzade et de Bahruz Kangarli, ainsi que par l'accent mis sur les figures religieuses et les thèmes culturels. Pendant des centaines d'années, l'art azerbaïdjanais a dominé le Caucase, des époques romane et ottomane aux périodes soviétique et baroque, dont les deux dernières ont trouvé leur apogée en Azerbaïdjan. Sattar Bahlulzade, Togrul Narimanbekov, Tahir Salahov, Alakbar Rezaguliyev, Mirza Gadim Iravani, Mikayil Abdullayev et Boyukagha Mirzazade sont quelques-uns des autres artistes célèbres de ces époques.

Restez en sécurité et en bonne santé en Azerbaïdjan

Restez en sécurité en Azerbaïdjan

Le vol et le vol à la tire sont concevables mais rares dans la ville de Bakou, en particulier dans les régions pauvres et mal habitées, et sont plus fréquents la nuit. Comme dans toutes les autres nations, le bon sens est bénéfique. Dans les transports en commun, gardez également un œil sur vos affaires.

La corruption est endémique. Cependant, en tant qu'étranger, vous avez une position de négociation forte lorsqu'il s'agit de refuser de payer le « hörmet » (pot-de-vin). N'acceptez jamais de pot-de-vin. Les Azéris sont souvent tellement gênés par leur économie tordue qu'ils essaieraient de vous la cacher.

À moins que vous n'utilisiez un train de nuit, essayez de sortir de la ville pendant la journée. La conduite de nuit peut être dangereuse en raison de nids-de-poule invisibles et de véhicules mal éclairés.

Numéros de contact d'urgence

  • Ambulance: 103
  • Feu: 101
  • Urgence gaz: 104
  • Horloge parlante: 106
  • Police: 102

Pour transmettre vos exigences, vous devez parler azéri, turc ou russe. Avant de voyager en Azerbaïdjan, c'est une bonne idée d'apprendre les mots essentiels.

Restez en bonne santé en Azerbaïdjan

Vérifiez l'état de vos vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et les hépatites A et B. Le paludisme est une préoccupation dans les basses terres de l'Azerbaïdjan, en particulier près de la frontière iranienne. Les médicaments antipaludéens ne sont pas nécessaires à Bakou, bien que le danger existe dans les régions rurales non éloignées de la ville.

L'eau ne doit pas être bue à moins qu'elle ne soit dans une bouteille bien fermée. Les boissons gazeuses en bouteille ou les boissons bouillantes, comme le thé ou le café, réduisent également les risques.

Asia

Afrique

Europe

Suivant Lire

Baku

Bakou est la capitale et la plus grande ville de l'Azerbaïdjan, ainsi que la plus grande ville de la mer Caspienne et de la région du Caucase. Bakou ment...