Friday, Janvier 13, 2023
Guide de voyage Tijuana - Travel S Helper

Tijuana

guide de voyage
Table des matières

Tijuana est la plus grande ville de Basse-Californie et de la péninsule de Basse-Californie, ainsi que le centre de la région métropolitaine de Tijuana, qui fait partie de la zone métropolitaine internationale de San Diego-Tijuana. Tijuana, étant le centre industriel et financier du Mexique, a un effet important sur l'économie, l'éducation, la culture, l'art et la politique. Au fur et à mesure que la ville a pris de l'importance dans le pays, la région métropolitaine environnante s'est développée en un centre industriel et politique important dans le nord du Mexique. Tijuana, l'une des régions métropolitaines à l'expansion la plus rapide du Mexique, conserve son statut de ville mondiale. Tijuana avait une population de 1,696,923 2015 XNUMX personnes en XNUMX.

Sur la Gold Coast de Basse-Californie, Tijuana sert de capitale et de centre culturel et commercial à la municipalité, englobant 70% de la municipalité mais abritant plus de 80% de ses habitants. En tant que principal pôle industriel du continent, la ville abrite plusieurs conglomérats multinationaux. Tijuana est devenue la plaque tournante de la production de dispositifs médicaux en Amérique du Nord au début du XXIe siècle. Tijuana, qui est également un centre culturel en plein essor, a été considérée comme un nouveau haut lieu culturel important. La ville est la ville frontalière la plus visitée au monde ; partageant une frontière d'environ 24 kilomètres (15 miles) avec la ville sœur de San Diego, plus de cinquante millions de personnes traversent la frontière chaque année. Avec ce passage urbain, le port d'entrée de San Ysidro devient le passage frontalier terrestre le plus fréquenté au monde. On estime que les deux postes frontaliers entre les villes de San Diego et Tijuana représentent 300,000 XNUMX passages frontaliers quotidiens.

Tijuana est la ville la plus à l'ouest du Mexique, se classant au 29e rang des Amériques. Selon le recensement de 2010, la région métropolitaine de Tijuana comptait 1,784,034 2009 5,105,769 habitants, mais les classements variaient; la ville (localité) elle-même était classée sixième, tandis que la municipalité (administrative) était classée troisième. La population de la région métropolitaine internationale était estimée à un peu plus de cinq millions en 2010 et à environ 2000 2010 XNUMX en XNUMX, ce qui en fait la troisième plus grande région métropolitaine de l'ancienne région de Californie, la dix-neuvième plus grande des Amériques et la plus grande agglomération binationale partagée par le États-Unis et Mexique. Tijuana, comme San Diego, est en train de devenir une banlieue ; tout au long des années XNUMX, la violence liée à la drogue a chassé les citoyens du quartier central des affaires surpeuplé de la ville et dans des quartiers éloignés de la municipalité et au-delà, comme le montrent les données du recensement de XNUMX et les tendances de croissance.

L'histoire actuelle de Tijuana remonte au XVIe siècle, lorsque des explorateurs espagnols sont arrivés pour étudier la côte californienne. Alors que l'invasion du nord du Mexique par les Américains prenait fin avec le traité de Guadalupe Hidalgo, la nouvelle situation internationale de Tijuana à la frontière a engendré un nouveau cadre économique et politique. Le 16 juillet 11, la ville a été créée au début de la croissance urbaine. Souvent désignée par ses initiales, TJ, et surnommée la porte d'entrée du Mexique, la ville est une destination touristique depuis les années 1889.

Vols & Hôtels
chercher et comparer

Nous comparons les prix des chambres de 120 services de réservation d'hôtel différents (y compris Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres), vous permettant de choisir les offres les plus abordables qui ne sont même pas répertoriées séparément sur chaque service.

100% meilleur prix

Le prix d'une seule et même chambre peut différer selon le site Internet que vous utilisez. La comparaison des prix permet de trouver la meilleure offre. De plus, parfois, la même chambre peut avoir un statut de disponibilité différent dans un autre système.

Sans frais et sans frais

Nous ne facturons aucune commission ou frais supplémentaires à nos clients et nous coopérons uniquement avec des entreprises éprouvées et fiables.

Notes et commentaires

Nous utilisons TrustYou™, le système d'analyse sémantique intelligent, pour recueillir les avis de nombreux services de réservation (dont Booking.com, Agoda, Hotel.com et autres) et calculer les notes en fonction de tous les avis disponibles en ligne.

Réductions et offres

Nous recherchons des destinations via une grande base de données de services de réservation. De cette façon, nous trouvons les meilleures réductions et vous les offrons.

Tijuana | Introduction

Tijuana – Carte Info

POPULATION : • Ville 1,696,923 XNUMX
• Métro 1,895,797 XNUMX
FONDÉ :    11 juillet 1889
FUSEAU HORAIRE : • Fuseau horaire PST (UTC−8)
• Été (DST) PDT (UTC−7)
LA LANGUE :   Espagnol
RELIGION :  Chrétien 96%, Autres 4%
RÉGION : • Ville 637 km2 (246 milles carrés)
• Métro 1,392.5 2 km537.9 (XNUMX XNUMX milles carrés)
ÉLÉVATION :  20 m (65 ft)
COORDONNÉES :  32°31′30″N 117°02′0″W
RATIO SEXE :  Hommes: 48.45%
 Femmes: 51.55%
ETHNIQUE :
INDICATIF RÉGIONAL :  664
CODE POSTAL :  22000-22699
CODE DE NUMEROTATION :  + 52 664
SITE INTERNET :   www.tijuana.gob.mx

Tourisme à Tijuana

Tijuana est la principale ville du nord-ouest du Mexique, située en Basse-Californie, au Mexique, juste de l'autre côté de la frontière avec San Diego, Californie, États-Unis.

Selon le dernier recensement, Tijuana a une population d'environ 1.3 million d'habitants, qui passe à plus de 1.7 million si l'on inclut les banlieues voisines de la ville. La ville est passée d'une petite ville frontalière au caractère sinistre à l'époque de la prohibition aux États-Unis à une grande métropole contemporaine avec une classe moyenne importante et des lotissements en croissance constante. En raison de sa proximité avec les États-Unis, Tijuana et Rosarito sont devenues des destinations touristiques très populaires, en particulier pour les excursionnistes de San Diego. L'Avenida Revolucion dans la Zona Centro, les magasins et les restaurants de la Zona Rio et les divertissements nocturnes concentrés dans de nombreux domaines, y compris le secteur commercial entourant la 6e et la rue Revolucion, ainsi que le quartier rouge de Tijuana, sont des destinations touristiques populaires.

De nombreux étrangers visitent Tijuana pour boire et danser, obtenir des médicaments sur ordonnance et acquérir des vêtements, des montres et d'autres objets personnels de marque contrefaits du monde entier, ainsi que des bizarreries locales fabriquées et fabriquées à la main. Les habitants et les voyageurs fréquents peuvent échapper aux inconvénients associés à la bande de Revolución en visitant les clubs de la Plaza Fiesta ou d'autres sections de la Zona Ro sans la foule, le marketing excessif et l'inconduite occasionnelle des touristes ou la violation ouverte de la loi. Cependant, Avenida Revolución est bien connue pour son abondance de spectacles de boîtes de nuit, qui attirent principalement les voyageurs occasionnels. Bien qu'elle reste une ville amusante avec un environnement agréable, les résidents et les visiteurs pensent qu'elle a perdu sa culture "tout est permis", qui était dangereuse pour les touristes, les habitants et le secteur du tourisme dans son ensemble.

Tijuana est également crédité d'avoir inventé le "Tijuana Special", une cuisine tex-mex traditionnelle composée d'enchiladas, de riz et de haricots frits. Tippy's, un restaurant tex-mex américain, a popularisé ce plat.

Tijuana est de loin le plus grand centre métropolitain du nord-ouest du Mexique, ainsi que le plus à l'ouest. Avec une population combinée de 5 millions d'habitants, Tijuana et son voisin américain San Diego constituent la plus grande région métropolitaine à la frontière américano-mexicaine. Les deux villes entretiennent des relations sociales, économiques et culturelles importantes.

L'environnement de Tijuana est façonné par la température agréable de l'océan Pacifique et sa proximité avec l'une des régions les plus riches et les plus peuplées des États-Unis, avec laquelle le Mexique partage une frontière. Il a une classe moyenne importante et divers fabricants qui bénéficient de l'ALENA. Malgré (ou peut-être à cause des) pertes de tourisme de 2008 à 2011, les cultures sociales, culturelles et musicales de la ville ont continué à prospérer, attirant des artistes de toute l'Amérique du Nord et centrale. Tijuana est un creuset de classes sociales, de la classe ouvrière aux riches, des toxicomanes aux entreprises. Tijuana est connue pour la mode et les tendances apportées par les chicanos aux États-Unis, notamment la création d'un spanglish régionalisé. Tijuana est une plaque tournante de transit clé pour l'immigration clandestine aux États-Unis et une destination fréquente pour tous les immigrants mexicains illégaux expulsés de la côte ouest des États-Unis. En conséquence, certains quartiers sont inondés d'habitants pauvres qui n'ont pas de racines dans la ville et vivent dans des bidonvilles illégaux, bien qu'acceptés. En contraste frappant avec ces bidonvilles, il y a des lotissements pour les personnes en ascension sociale, allant des familles de maquiladoras aux étudiants universitaires en passant par les hommes d'affaires fortunés, reflétant la position de Tijuana comme l'une des villes les plus riches du Mexique.

Tijuana développe une ambiance cosmopolite, même si elle n'a pas la portée et la variété de Mexico. La ville abrite un grand nombre de personnes qui ont émigré du Mexique, ainsi que des Indiens mexicains indigènes, des résidents asiatiques (principalement des familles de la diaspora chinoise et des directeurs d'usine coréens et japonais) et un grand nombre de citoyens américains (principalement mexicains). Les Américains, y compris les « cholos » et les ex-cholos, avec une poignée d'Américains à la retraite, bien que Rosarito ait attiré plus de retraités, de demandeurs d'emploi moins chers et d'Américains échappant aux forces de l'ordre au cours de la dernière décennie),

Les touristes anglophones à Tijuana utilisent souvent le mot "gringo-friendly" pour désigner une entreprise, un bar ou un restaurant où un non-hispanophone se sentira à l'aise. Un restaurant est gringo-friendly si le personnel a l'habitude de traiter avec des visiteurs américains, si le personnel parle anglais et si les menus sont disponibles en anglais. Certains endroits peuvent nécessiter l'utilisation de l'espagnol et de la patience s'ils ne sont pas accueillants pour les gringos. Ce n'est pas parce qu'un endroit n'est pas accueillant pour les gringos que les habitants sont hostiles ou que les étrangers ne sont pas les bienvenus.

Alors que le peso est la monnaie officielle au Mexique, les dollars américains sont couramment acceptés et utilisés, même par les autochtones. Tijuana suit le même horaire d'heure d'été (DST) que les États-Unis d'Amérique. Du côté américain, les bureaux de change peuvent offrir de meilleurs taux lors de l'achat de pesos et des taux plus bas lors de la vente de pesos.

Géographie de Tijuana

Tijuana est la ville la plus occidentale du Mexique, et donc la ville la plus occidentale d'Amérique latine, ainsi que la deuxième plus grande ville du nord du Mexique. À environ 210 kilomètres (130 miles) à l'ouest de Mexicali, la ville est délimitée au nord par Imperial Beach et les communautés de San Diego de San Ysidro et Otay Mesa. La plage de Rosarito est située au sud-ouest de la ville, tandis que la région non constituée en société de la municipalité de Tijuana est située au sud. La ville est entourée de collines, de vallées et de gorges. Le quartier central des affaires de la ville est situé dans une vallée alimentée par la rivière Tijuana canalisée.

De nombreux ruisseaux de montagne saisonniers ont été éliminés à la suite de la construction de logements dans les collines de Tijuana. En raison du manque de drainage naturel de la ville, plusieurs zones sont sujettes aux glissements de terrain pendant la saison des pluies. La géographie inégale de Tijuana se traduit par des élévations extrêmes allant de 0 mètre (0 pied) à 790 mètres (2,590 XNUMX pieds).

Tijuana est bien connue pour son paysage accidenté, composé de plusieurs vallées, de collines escarpées et de mesas. Canyon K et Canyon Johnson sont deux canyons bien connus à Tijuana. Dans la partie est de la ville, les collines remarquables incluent Red Hill (Cerro Colorado) et Hill of the Bees (Cerro de las Abejas).

La colonie est située près du terminal de la rivière Tijuana et fait partie du bassin de la rivière Tijuana. La rivière Tijuana est une rivière intermittente de 195 kilomètres de long (121 milles de long) qui longe la côte pacifique du nord de la Basse-Californie, au Mexique, et du sud de la Californie, aux États-Unis. Il draine une région désertique le long de la frontière entre la Californie et la Basse-Californie, passant au Mexique sur la majeure partie de sa longueur, puis traverse la frontière sur les 8 derniers kilomètres (5 miles), formant un estuaire qui se jette dans l'océan. Les parties inférieures de la rivière comprennent les dernières zones humides côtières intactes du comté de San Diego et certaines des dernières du sud de la Californie, malgré son emplacement dans un environnement fortement peuplé près des limites sud de la ville d'Imperial Beach.

En raison de l'emplacement du district au fond de la vallée de la rivière, il est sensible aux inondations saisonnières causées par le ruissellement des collines de Tijuana. Pendant cette période, la police de Tijuana peut fermer certaines parties de la Via Rapida (autoroute est-ouest) à la circulation en direction est en raison de circonstances dangereuses.

Économie de Tijuana

Tijuana est un centre industriel important qui, en plus du tourisme, constitue l'épine dorsale de l'économie de la ville. Au cours de la dernière décennie, Tijuana a dépassé Minneapolis - Saint Paul en tant que plaque tournante du continent pour la fabrication de dispositifs médicaux.

La proximité de la ville avec le sud de la Californie, ainsi que sa main-d'œuvre importante, qualifiée, diversifiée et relativement peu coûteuse, en font un emplacement particulièrement attrayant pour les entreprises étrangères qui cherchent à établir de vastes parcs industriels composés d'usines d'assemblage appelées maquiladoras, encore plus que d'autres. villes de la zone frontalière américano-mexicaine, afin d'exporter des produits dans le cadre de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Tijuana compte environ 820 de ces «maquiladoras» à son apogée en 2001. (aujourd'hui, le nombre est plus proche de 550). Des milliers de personnes, pour la plupart dans des tâches liées à l'assemblage, sont employées dans ces usines par des entreprises étrangères et locales. Bien que ces tâches ne soient pas physiquement exigeantes, elles paient souvent beaucoup plus que le salaire minimum mexicain de 57.46 pesos mexicains par jour (environ 7.94 dollars américains), la majorité des postes de maqiladoras commençant à 100 pesos mexicains par jour (environ 7.94 dollars américains). (environ 4.56 dollars américains). Lanix, Hyundai, Sony, Vortec, BMW, Vizio, Toyota, Dell, Samsung, Kodak, Matsushita/Panasonic, Bimbo, GE, Nabisco, Ford, Microsoft, Cemex, Zonda, Philips, Pioneer, Airbus, Plantronics, Siemens Mexique, Jaguar , Pall Medical, Tara, Sanyo et Volkswagen ont tous établi des maquiladoras à Tijuana. De nombreuses maquiladoras sont situées dans les quartiers Otay Mesa et Florido de Tijuana.

De plus, de nombreuses entreprises de haute technologie et de télémarketing étendent leurs activités dans la ville, attirant des travailleurs titulaires d'un diplôme technique et universitaire. Telvista, une société de télémarketing établie au Texas, exploite trois centres d'appels le long du boulevard. Agua Caliente. En conséquence, Tijuana est une destination populaire pour les travailleurs migrants et les diplômés universitaires d'autres régions du Mexique et des pays voisins.

L'économie de Tijuana est également fortement dépendante du tourisme. Chaque jour, plus de 300,000 905 voyageurs entrent aux États-Unis au port d'entrée de San Ysidro. Pour atténuer la pression sur le passage frontalier, le passage d'Otay Mesa a été agrandi pour accueillir plus de trafic, et une autoroute 2012 à six voies a été achevée en XNUMX, ainsi qu'un éventuel transport rapide par bus. Les attractions touristiques de la ville comprennent le secteur de la vente au détail autour du centre culturel de Tijuana (CECUT), les points chauds de la vie nocturne de La Sexta, du vieux centre-ville de Tijuana et de l'Avenida Revolucion, ainsi que les vices les plus connus de la ville, le quartier rouge légal et les jeux de hasard. (Agua Caliente). Les restaurants et les stands de tacos, les pharmacies, les pubs et les clubs de danse jouent tous un rôle pour attirer les voyageurs dans la ville. De nombreux magasins et kiosques proposant de l'artisanat mexicain et des souvenirs sont également idéalement situés près de la frontière.

L'âge de consommation d'alcool inférieur de 18 ans au Mexique (contre 21 ans aux États-Unis) en fait une destination de week-end populaire pour de nombreux Californiens du Sud à la fin de l'adolescence et au début de la vingtaine qui choisissent de rester le long de l'Avenida Revolución. De plus, Tijuana compte un certain nombre de pharmacies destinées aux voyageurs en provenance des États-Unis. Ces pharmacies offrent un nombre limité de produits pharmaceutiques sans ordonnance et à des prix bien moins chers que les pharmacies aux États-Unis. De nombreux médicaments nécessitent toujours une ordonnance d'un médecin mexicain, tandis que certains centres médicaux facilement accessibles sont situés près de la frontière. De plus, le "quartier rouge" de Tijuana (Zona Norte) contribue de manière significative à l'économie de la ville. De plus, Tijuana abrite plusieurs entreprises qui fournissent des biens et des services à des prix bien inférieurs à ceux des États-Unis. L'esthétique automobile, les services médicaux, la dentisterie et la chirurgie esthétique sont tous largement annoncés et situés près de la frontière américaine de la ville.

La croissance économique est centrée autour de Zona Ro, qui, avec la bande le long du boulevard. Agua Caliente (extension de l'Avenida Revolución), abrite la majeure partie des bureaux haut de gamme de la ville. La croissance économique binationale le long de la frontière américano-mexicaine est essentielle pour le développement futur de Tijuana. Des deux côtés de la frontière, de nombreux think tanks régionaux (San Diego-US/Tijuana-MX) encouragent la coopération et l'innovation régionales.

Asie

Afrique

Amérique du Sud

Europe

Amérique du Nord

Suivant Lire

Larnaca

Larnaca est la capitale du district éponyme et une ville située sur la côte sud de Chypre. Avec une population urbaine de 84,591 XNUMX personnes, c'est...

Pas de la case

El Pas de la Casa est une station de ski (qui fait partie de la station de Grandvalira), un hameau et un col de montagne dans la paroisse d'Encamp en Andorre, près du...

Agra

Agra est une ville de l'État indien du nord de l'Uttar Pradesh, située sur les rives de la rivière Yamuna. Il s'étend sur 378 kilomètres...

Varadero

Varadero est une zone plutôt exclusive à Cuba, avec plusieurs hôtels privés, de belles plages de sable blanc et le seul parcours de golf à service complet du pays. Le beau...

Ville d'Angélas

Angeles est une ville densément peuplée de la province de Pampanga aux Philippines. Elle est délimitée au nord par Mabalacat, à l'est par...

Santa Barbara

Santa Barbara est le siège du comté de Santa Barbara dans l'État américain de Californie. Situé sur une partie sud du littoral, le...