Vendredi, Juin 24, 2022

Internet et communications au Canada

Amérique du NordCanadaInternet et communications au Canada

Lire la suite

L'infrastructure des communications au Canada est typique d'un pays développé.

Par téléphone

Le Canada, avec les États-Unis et la majorité des Caraïbes, fait partie du système de numérotation nord-américain et utilise l'indicatif de pays +1. La structure des indicatifs régionaux et des numéros de téléphone locaux est la même qu'aux États-Unis : 1 – indicatif régional à trois chiffres – numéro de téléphone local à sept chiffres. Pour les appels vers les lignes fixes locales, le premier « 1 » est supprimé ; pour les appels mobiles locaux, il est facultatif. Composez le numéro complet, y compris le « 1 » pour les appels interurbains.

La plupart des localités (même des endroits isolés comme la baie James) ont maintenant de nombreux indicatifs régionaux qui se chevauchent en raison de mauvaises stratégies d'attribution des numéros locaux. Cela implique que même les appels locaux les plus insignifiants nécessitent l'utilisation des 10 numéros. Seuls sept numéros sont nécessaires dans les quelques régions qui n'ont encore qu'un seul indicatif régional (Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve, une partie du nord-est de l'Ontario et les trois territoires de l'Arctique).

Actuellement, le Canada acquiert ses numéros sans frais d'un pool partagé situé aux États-Unis. Le format international complet à onze chiffres est utilisé pour appeler ces numéros : +1-800-234-5678. Les numéros de téléphone mobile sont souvent attribués à partir des mêmes indicatifs régionaux que les lignes fixes; l'appelant paie le temps de parole.

011- est le préfixe pour un appel international sortant depuis l'Amérique du Nord. Ce préfixe ne s'applique pas aux pays comme les États-Unis qui partagent le préfixe canadien +1.

Il existe quelques cabines téléphoniques dans les zones encombrées telles que les centres commerciaux, les supermarchés et les gares locales et longue distance où vous pouvez appeler des numéros sans frais (+1-800 et leurs superpositions) et passer des appels locaux pour 50 cents, mais longtemps -les appels à distance payés avec des pièces par les opérateurs historiques sont d'un coût prohibitif : près de 5 $ les premières minutes pour l'appel longue distance le plus banal. Quelques téléphones publics appartiennent à d'obscures entreprises rivales, et le prix des appels locaux est le même, tandis que les appels interurbains coûtent normalement 1 $ par intervalle de trois minutes. Les appels entrants sont généralement bloqués sur les cabines téléphoniques. Les Canadiens évitent souvent les appels interurbains payants en utilisant des cartes prépayées ou ont abandonné les téléphones publics au profit des téléphones mobiles ou de la voix sur IP (là où le Wi-Fi est disponible).

La téléphonie Internet dégroupée coûte généralement un ou deux centimes par minute, mais certains opérateurs peuvent être en mesure de l'offrir moins cher.

Téléphones mobiles

Le Canada, avec la Chine, Hong Kong et les États-Unis, est l'un des rares pays où les utilisateurs de téléphones mobiles doivent payer pour accepter les appels. Les téléphones mobiles et les téléphones fixes utilisent les mêmes codes géographiques locaux ; tous les numéros sont transférables. Lors de la réception d'un appel entrant en dehors de la région locale du téléphone, le temps d'appel et les frais d'interurbain s'appliquent.

Alors que les Canadiens continuent de payer certains des tarifs les plus élevés au monde, trois opérateurs (Bell, Telus et Rogers) contrôlent 97 % du marché et utilisent plusieurs marques (Fido et Chatr sont Rogers, Koodo et Public Mobile sont Telus et Virgin et Solo sont Bell) pour créer l'illusion de la compétition.

Dans les villes et sur les principaux axes de transport, la couverture du réseau est excellente, mais dans de nombreux endroits isolés, elle est inexistante. Il y a plusieurs tronçons de la Transcanadienne qui n'ont aucun signal. Les téléphones portables ne fonctionnent que dans une courte région entourant les capitales territoriales du Haut-Arctique.

Les fournisseurs de services régionaux comprennent MTS au Manitoba, SaskTel en Saskatchewan et Vidéotron au Québec (y compris Ottawa-Hull). Les opérateurs historiques ayant une longueur d'avance de trois décennies dans l'établissement de réseaux, un effort pour autoriser de nouveaux entrants (Wind, Mobilicity, Public Mobile) en 2010 était trop peu, trop tard. Alors que près d'un million d'abonnés se sont abonnés à l'un des nouveaux opérateurs, Mobilicity a ensuite été acheté par Rogers, Telus a acheté la liste des clients de Public Mobile et a fermé le réseau (les appareils font des presse-papiers fantastiques), et le quatrième réseau, Wind, a été acheté par Shaw.

Les trois principaux fournisseurs fournissent un service UMTS (WCDMA/HSPA) sur les bandes nord-américaines 850 MHz/1900 MHz (qui ne sont pas des fréquences courantes en Europe) et LTE dans plusieurs grandes villes. Le service cellulaire analogique (AMPS) a été interrompu ; Le GSM est toujours accessible via Rogers (mais pas chez Bell et Telus, qui supportent le CDMA). Wind Mobile fonctionne sur des fréquences non standard (un réseau AWS/UMTS 1700/2100 MHz) dans quelques régions urbaines.

Divers opérateurs « mobiles virtuels » achètent l'accès aux trois principaux opérateurs pour revendre des téléphones (ou des cartes SIM) sous leur propre marque ; par exemple, le service prépayé « PC Mobile » de Loblaws utilise le réseau de Bell, tandis que ZtarMobile (« 7-Eleven », « Quickie » et « Petro-Canada ») utilise Rogers.

N'importe qui peut obtenir un numéro de téléphone cellulaire prépayé canadien; même des individus manifestement faux (comme « Pierre Poutine, Rue des Séparatistes, Joliette ») ont déjà souscrit à un numéro prépayé sans poser de questions. Avec ces forfaits, les données mobiles sont souvent coûteuses (un sou par mégaoctet est normal, avec un minimum de 2 $/jour pour les données sur PC Mobile ou un minimum de 10 $/mois sur Petro-Canada), et les appels mobiles interurbains prépayés peuvent coûtent jusqu'à 40 cents/minute en plus des 20-25 cents/minute pour les appels locaux. Ice Wireless facture 19 $ par mois pour une carte SIM prépayée SugarMobile avec 200 Mo de données et inclut la VoIP au lieu de la voix mobile dans le forfait. Moyennant des frais mensuels, plusieurs opérateurs proposent des tarifs « nuit et week-end » sur les appels locaux.

Si une adresse postale canadienne est donnée et qu'une carte de crédit est préautorisée pour le paiement des factures, plusieurs opérateurs fourniront des services cellulaires postpayés aux Américains non résidents. Une autre option pour les tablettes de type iPad est d'obtenir une carte Visa ou MasterCard prépayée d'un supermarché ou d'un bureau de poste, qui peut être enregistrée à n'importe quelle adresse canadienne (par opposition aux cartes vanille, qui ne permettent que l'enregistrement d'un code postal) et utilisée pendant 30 abonnements d'un jour aux services de données de Bell ou de Telus (qui nécessitent tous deux une carte Visa/MasterCard avec une adresse canadienne pour l'activation, même si elle est prépayée). L'activation a lieu sur l'appareil lui-même ; vous devez entrer vos informations de paiement, puis choisir un plan, qui est généralement de 35 $ pour 5 Go avec une ou deux possibilités plus petites.

Fido, Virgin Mobile et Koodo ont tous des tarifs postpayés inférieurs à ceux des tarifs prépayés; Fido, par exemple, coûte 30 $ pour 1 Go de données prépayées. Wind facture le même prix pour les clients prépayés et postpayés.

Afin de minimiser la concurrence, la plupart des téléphones mobiles au Canada sont vendus par des fournisseurs de réseau (ou leurs revendeurs) et les cartes SIM sont interdites. Quelques magasins d'informatique/d'électronique (par exemple, Factory Direct et Canada Computers en Ontario) vendent des produits non exclusifs à un prix plus élevé (vérifiez la compatibilité ; un appareil uniquement GSM ne fonctionnera qu'avec Rogers, un appareil sur les mauvaises fréquences ne fonctionnera pas travailler du tout). Les sites Web tiers fournissent des codes de déverrouillage pour de nombreux smartphones populaires pour 10 à 20 $ ; il s'agit de l'alternative la plus basse si possible, car les opérateurs de réseau peuvent facturer 50 $ pour déverrouiller un appareil à la conclusion d'un contrat.

Les cartes SIM prépayées sont disponibles auprès de tous les principaux opérateurs pour les voyageurs qui ont déverrouillé des combinés conformes aux normes et fréquences locales. Une carte SIM prépayée avec un temps de conversation prédéterminé coûte généralement 40 $. Certains grands supermarchés Loblaws vendent une carte SIM à 10 $ et certaines stations-service Petro-Canada vendent une carte SIM à 15 $ (sur les réseaux Bell et Rogers), mais le temps de conversation prépayé doit être acheté séparément. Wind coûte 25 $ pour une carte SIM de bande AWS sans minutes ; cette carte peut être plus rentable pour les gros utilisateurs de données, car elle fournit 5 Go de données 3G (dans la région de service de Wind) et des appels et SMS illimités pour 35 $ par mois. Dans la plupart des cas, un appel téléphonique gratuit est nécessaire pour activer la carte SIM prépayée (émission d'un numéro canadien local dans une ville sélectionnée).

Les nouveaux appareils CDMA ne seront plus disponibles, puisque Telus et TBayTel ont déjà mis hors service leurs réseaux CDMA, et Bell devrait faire de même d'ici la fin de 2016.

Les tarifs prépayés ne permettent normalement pas l'itinérance internationale. Étant donné que la plupart des forfaits d'itinérance facturent des frais excessifs (généralement 1.50 $/minute pour les trois meilleurs forfaits), il est préférable de désactiver l'itinérance dans les paramètres du téléphone lorsque vous utilisez un appareil canadien près de la frontière américaine pour éviter une surprise coûteuse. Wind est une exception : pour 15 $ de plus par mois (en plus de son forfait canadien illimité à 35 $), il offre des appels et des SMS illimités aux États-Unis ainsi que 5 Go de données 3G.

Internet au Canada

Il existe plusieurs méthodes pour se connecter à Internet, y compris un certain nombre de bornes situées dans la plupart des bibliothèques publiques.

La plupart des grandes et moyennes villes ont des cybercafés et des cafés de jeux, mais ces derniers se font de plus en plus rares car le Wi-Fi est facilement accessible dans les lieux publics tels que les bibliothèques, les cafés et les hôtels.

Alors que certains exigent des frais élevés, d'autres, tels que Blenz's, McDonald's, Second Cup et certains Tim Horton's et Starbucks, offrent une connexion Wi-Fi gratuite. Même si l'institution facture la connexion Internet, vous êtes censé acheter leurs produits. L'achat d'un café ou d'un thé modeste suffit généralement à répondre à ce besoin.

La plupart des aéroports et des gares de Via Rail disposent d'une connexion Wi-Fi gratuite dans leurs espaces passagers. Les salles de courrier commerciales (telles que The UPS Store) facturent des frais pour le temps d'utilisation de l'ordinateur et fournissent des services de télécopie, de copie, d'impression et de courrier. L'Ontario offre une connexion Wi-Fi gratuite aux aires de repos le long des autoroutes 400 et 401. Le Wi-Fi est normalement disponible moyennant un supplément dans les librairies Chapters/Indigo (beaucoup ont un Starbucks).

Bureaux de poste au Canada

Bien que les délais de livraison varient en fonction de la méthode d'expédition choisie et de la taille de l'article ou du colis, Postes Canada est assez fiable. Une lettre nationale coûte entre 85 cents et 1 $ en avril 2014. Les services de livraison de colis internationaux peuvent être coûteux. La signalisation rouge et blanche de Postes Canada sert principalement à identifier les bureaux de poste. Certaines pharmacies, telles que Shoppers Drug Mart, IDA, Pharmaplus, Jean Coutu et Uniprix, ont de plus petites installations à service complet. Ces succursales sont souvent ouvertes plus longtemps et le week-end, bien que les bureaux de poste soient généralement ouverts de 9 h à 5 h, du lundi au vendredi.

La « distribution générale » (poste restante) pour le courrier entrant est proposée moyennant des frais dans tous les grands bureaux de poste, mais pas dans les petits bureaux de poste tels que les pharmacies. Il est rarement utilisé car il ne permet pas d'économiser sur la location d'une boîte postale.

Il existe divers services de messagerie disponibles dans tout le pays, tels que Purolator. UPS et FedEx, tous deux basés aux États-Unis, desservent également le Canada. Certains opérateurs de bus interurbains (mais loin de tous) acceptent des articles nationaux pour livraison dans les villes le long du même itinéraire de bus. Les envois par messagerie ne peuvent pas être livrés à des boîtes postales ou stockés pour une livraison publique, mais ils peuvent être retenus pour être récupérés par certains bureaux de réception commerciaux.

Des services de transmission de fax sont disponibles dans certains bureaux de poste et bureaux de réception commerciaux, mais la disponibilité varie selon la région.

Les adresses canadiennes utilisent couramment le format indiqué ci-dessous, qui est assez similaire à celui utilisé aux États-Unis et en Australie.

Le nom du destinataire

L'emplacement et le nom de la rue

(Le cas échéant) Numéro de suite, d'appartement ou d'immeuble.

Code postal, ville ou village, abréviation provinciale à deux lettres

Il convient de noter que les codes postaux au Canada sont basés sur l'approche alphanumérique utilisée au Royaume-Uni.

Comment voyager au Canada

Par avion Vous arriverez probablement au Canada par avion, le plus souvent à Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary ou Vancouver (les cinq plus grandes villes, d'est en ouest). De nombreuses autres villes possèdent également des aéroports internationaux, dont les suivants sont particulièrement utiles pour les visiteurs : Halifax, St. John's, Winnipeg, Edmonton, Regina, Saskatoon,...

Comment voyager au Canada

Le Canada est immense - le deuxième plus grand pays au monde après la Russie. Cela signifie qu'il vous faudra plusieurs jours pour connaître ne serait-ce qu'une partie du pays. En fait, St. John's, Terre-Neuve, est géographiquement plus proche de Londres, Royaume-Uni, que de Vancouver. Par avion La meilleure façon de...

Exigences de visa et de passeport pour le Canada

Les citoyens des pays suivants n'ont pas besoin de visa pour visiter le Canada pour un séjour de (généralement) jusqu'à six mois, à condition qu'ils ne travaillent pas ou n'étudient pas et que le voyageur ait un passeport valide pendant six mois après la date de départ prévue : Andorre , Anguilla, Antigua-et-Barbuda,...

Destinations au Canada

Régions du Canada Visiter le Canada en un seul voyage est une entreprise majeure. Plus de 7,200 7 kilomètres séparent St. John's, Terre-Neuve, de Victoria, Colombie-Britannique (à peu près la même distance qu'entre Londres et Riyad ou Tokyo et Calcutta). Conduire d'un bout à l'autre du pays peut prendre 10 à XNUMX...

Météo et climat au Canada

Il est impossible de résumer le climat du Canada en une phrase facile à comprendre, compte tenu de la taille et de la diversité géographique du pays, mais l'expression « nord gelé » serait une première approximation raisonnable. Dans la plupart des endroits, les hivers sont rigoureux, comme en Russie. La région la plus peuplée, le sud de l'Ontario, a un climat plus doux,...

Hébergement & Hôtels au Canada

Les prix de l'hébergement au Canada varient considérablement selon le moment et le lieu. Dans la plupart des villes et de nombreuses zones touristiques, attendez-vous à payer 100 $ ou plus pour une bonne chambre d'hôtel. Lorsque vous vous renseignez, demandez toujours si les taxes sont incluses ; la plupart du temps, ils ne le sont pas et peuvent souvent...

Choses à voir au Canada

Le Canada est une nation avec de nombreux endroits intéressants à travers le pays. Chaque province et territoire est unique et chacun contient ses propres attractions spéciales. La Colombie-Britannique a beaucoup à offrir, notamment Haida Gwaii (îles de la Reine-Charlotte), un éco-paradis de nature sauvage intacte, et l'île de Vancouver. Au Yukon, vous avez le...

Choses à faire au Canada

Le Canada est un pays doté d'un riche patrimoine culturel. Des festivals et des événements ont lieu au Canada chaque année pour célébrer le paysage multiculturel de cette grande nation. Chaque festival représente une facette culturelle unique de la population diversifiée du Canada. Ces festivals sont facilement identifiables par la période de l'année. Au Printemps Au...

Argent et magasinage au Canada

Monnaie au Canada La monnaie du Canada est le dollar canadien (symbole : $ ; abréviation correcte : CAD), souvent appelé simplement « dollar », « buck » (argot) ou « loonie » (surnom de la pièce de 1 $, maintenant aussi un argot terme de monnaie). Un dollar ($) est composé de 100 cents (¢). La hausse des prix du pétrole a tendance à...

Nourriture et boissons au Canada

La nourriture au Canada Les Canadiens anglais peuvent être perplexes lorsque vous leur demandez où trouver de la nourriture canadienne. La cuisine canadienne-anglaise varie considérablement d'une région à l'autre. Les spécialités comprennent le sirop d'érable, les barres Nanaimo (carrés non cuits fourrés au chocolat, à la crème anglaise ou au beurre vanillé et une base de chapelure), les tartes au beurre (tartelettes faites avec...

Festivals et jours fériés au Canada

Au Canada, les fêtes nationales suivantes sont reconnues et célébrées (il peut y avoir des différences mineures dans certaines provinces) : Jour de l'An - 1er janvierFamily Day - 3e lundi de février (non célébré dans toutes les provinces, connu sous le nom de Louis Riel Day au Manitoba, Islander Jour à l'Î.-P.-É.). Vendredi Saint - Vendredi avant...

Langue et guide de conversation au Canada

L'anglais et le français sont les deux seules langues officielles du Canada au niveau national, bien que de nombreuses autres langues soient parlées par les immigrants ou les autochtones au Canada. Toutes les communications et tous les services du gouvernement fédéral sont tenus par la loi d'être disponibles dans les deux langues officielles. Cependant, chaque province est...

Traditions et coutumes au Canada

Le Canada est un pays très multiculturel, surtout dans les grandes villes. Une enquête a montré qu'environ 50 % de la population de Toronto (la plus grande ville) était née à l'extérieur du Canada et qu'environ 20 % avaient au moins un parent né à l'extérieur du pays. Les immigrants sont venus de toutes les régions du monde,...

Culture du Canada

La culture du Canada est influencée par son large éventail de nationalités, et les mesures visant à promouvoir une « société juste » sont protégées par la Constitution. Le Canada a mis l'accent sur l'égalité et l'inclusion pour tous ses citoyens. Le multiculturalisme est souvent cité comme l'une des plus grandes réalisations du Canada et une caractéristique clé de la...

Histoire du Canada

On pense que la principale vague de colons préhistoriques est arrivée dans les Amériques du nord-est de l'Asie via l'Alaska il y a environ 15,000 30,000 ans, bien que les premiers migrants soient arrivés il y a environ 5,000 XNUMX ans et les plus jeunes il y a environ XNUMX XNUMX ans. La théorie actuelle de la propagation de la préhistoire...

Restez en sécurité et en bonne santé au Canada

Restez en sécurité au Canada La sécurité au Canada n'est généralement pas un problème et un peu de bon sens suffit. Même dans les grandes villes, les crimes violents ne sont pas un problème grave et très peu de personnes sont armées. Les crimes violents ne devraient pas inquiéter le voyageur moyen car c'est généralement...

Asie

Afrique

Europe

PLUS POPULAIRE